La CDU de Merkel menace de jeter la Grèce de Tsipras hors de l’UE pour son attitude pro-russe

Le 28 janvier 2015 – Source en allemand RT Allemagne

Karl-Georg Wellmann, député CDU au Bundestag et président du groupe parlementaire germano-ukrainien, a frontalement attaqué le nouveau chef du gouvernement grec, Alexis Tsipras, et l’a mis en garde de ne pas devenir un traître dans la confrontation avec la Russie. «L’UE ne connaît pas d’adhésion obligatoire. La Grèce ne fera pas échouer toute la politique de la communauté occidentale envers la Russie» [chaque pays de l’UE a un droit de veto sur les décisions de politique étrangère, NdT], a menacé le politicien de la CDU, également membre du conseil du forum germano-ukrainien.

Continuer la lecture de La CDU de Merkel menace de jeter la Grèce de Tsipras hors de l’UE pour son attitude pro-russe

Le mythe de la prise de contrôle de la Sibérie par la Chine

Par Mister Unknown* – le 16 janvier 2015 – Source Hidden Harmonies China Blog

Ce texte est un commentaire paru dans le blog Hidden Harmonies China Blog et posté par Mister Unknown.

Il a été envoyé au Saker original US afin qu’il le publie**

En qualité de curieux enthousiaste des nouvelles relations sino-russes (et implicitement de leur couverture dans les médias), j’ai ramassé ce « joyau » parmi les opérations de com’ qui s’offrent à nous, cette fois publié par le New York Times de cette semaine, et intitulé « Pourquoi la Chine va récupérer les territoires de Sibérie ». Le genre d’épouvantail, ici de nature sinophobe, qu’on trouve couramment dans la presse occidentale.

Avec délectation, j’ai survolé cet article dans l’espoir secret de découvrir quelque chose de nouveau, de plus accrocheur que l’antienne usée « il y a tant de Chinois là-bas, et si peu de Russes ». Sans surprise, rien de nouveau dans l’argumentaire. J’ai déjà écrit sur le sujet, et démontré pourquoi la prétendue « invasion par immigration massive» des Chinois sur les territoires d’Extrême-Orient de la Russie, est en réalité un mythe.

Continuer la lecture de Le mythe de la prise de contrôle de la Sibérie par la Chine

Pivot russo-turc vers l’Eurasie

Par Pepe Escobar – le 8 décembre 2014 – Source AsiaTimes 

Le Président russe Vladimir Putin et le Président Turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une réunion à Ankara. (RIA Novosti/Sergey Guneev)

L’Union européenne aurait donc infligé une défaite à Poutine en le forçant à abandonner le projet de gazoduc South Stream. C’est du moins ce qu’entonnent les médias institutionnels occidentaux. Quelle absurdité. La réalité sur le terrain va dans un tout autre sens.

 

En abandonnant le gazoduc South Stream au profit d’un Turk Stream, la toute dernière manœuvre spectaculaire dans la saga du Pipelinistan [1] ne manquera pas de causer une énorme onde de choc géopolitique dans toute l’Eurasie, et ce, pour un bon moment. C’est le nouveau grand jeu eurasiatique à son meilleur niveau.

Continuer la lecture de Pivot russo-turc vers l’Eurasie

La dépendance de l’Europe au gaz russe: Combien de temps avant les symptômes de sevrage?

par Leonid Krutakov pour Odnako – le 26 janvier 2015 – Source Vineyardsaker

À la mi-janvier, le commissaire européen à l’énergie Maroš Šefčovič s’est entretenu à Moscou avec le PDG de Gazprom Alexeï Miller et le ministre russe de l’énergie Alexander Novak. Après les entretiens, M. Šefčovič a exprimé sa surprise sur trois points.

Premièrement, Gazprom n’a pas l’intention de construire le gazoduc South Stream. Deuxièmement, à l’avenir le gaz naturel sera livré à l’Europe via la Turquie. Et troisièmement, la Russie n’est pas prête à discuter les termes de ses livraisons de gaz à l’Ukraine. Pour citer M. Šefčovič, ces trois points étaient très surprenants, même si la décision de la Russie d’annuler le South Stream et de construire en lieu et place un gazoduc turc a été annoncée en décembre de l’année dernière à Ankara, lors d’une conférence de presse conjointe tenue par les présidents de la Russie et de la Turquie. Il est facile d’ironiser à propos de l’ignorance de M. Šefčovič concernant le South Stream en Turquie. Et la plupart des commentateurs ne s’en sont pas privés. Mais sa tentative de discuter de nouvelles conditions pour les fournitures de gaz à l’Ukraine avec ses partenaires russes mérite beaucoup plus d’attention. Et la confirmation n’a pas été longue à venir. Continuer la lecture de La dépendance de l’Europe au gaz russe: Combien de temps avant les symptômes de sevrage?

Vol de gaz en Ukraine et dédain à Auschwitz
Poutine se rebiffe contre l’arrogance de Bruxelles

Par Finian CUNNINGHAM – le 17 janvier 2015 – Source Strategic Culture

la russie a toutes les raisons de stopper les INSULTES

Combien d’insultes l’Union européenne espère-t-elle faire subir à la Russie sans en supporter les conséquences? 

Le nettoyage ethnique de la population russe par le régime de Kiev soutenu par Bruxelles, une crise de réfugiés sur les frontières de la Russie, des sanctions économiques basées sur des accusations infondées qui heurtent la société russe, et en plus ceci: la clique de néo-nazis qui a pris le pouvoir l’an dernier en Ukraine, avec le soutien de la CIA, a été reconnue coupable à plusieurs reprises de siphonner les exportations de gaz naturel de la Russie vers l’UE.

Entrée du camp de concentration d’Auschwitz

Par-dessus tout arrive l’insulte de ne pas inviter le président russe Vladimir Poutine à assister au 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz avec les dirigeants européens. J’en reparlerai plus loin.

Mais d’abord, sur la question des exportations de gaz naturel. La Russie  a finalement répondu cette semaine au banditisme incorrigible du régime de Kiev en prévenant qu’elle allait couper tous les approvisionnements en gaz qui transitent par l’Ukraine  et représentent environ 40 à 50 pourcents de l’approvisionnement de l’UE. Au milieu de l’hiver, avec des températures en chute libre, la décision de l’entreprise publique russe Gazprom a déclenché la panique parmi les fonctionnaires de la bureaucratie de l’UE à Bruxelles.

Continuer la lecture de Vol de gaz en Ukraine et dédain à Auschwitz
Poutine se rebiffe contre l’arrogance de Bruxelles

L’économie russe supporte mieux les sanctions que l’Occident ne s’y attendait

Le 21 janvier 2015 – Source: RT Deutschland

Par sa politique de sanctions, l’Occident croyait que la Russie changerait sa position dans la crise ukrainienne. Certes, les conséquences des récents développements sur l’économie russe ne sont pas passées inaperçues, cependant le pays semble mieux supporter les sanctions que l’Ouest ne l’avait espéré.

BANQUE DE RUSSIE

Pendant que l’Occident souffre sous le poids écrasant de sa dette extérieure et refuse de voir les signaux apocalyptiques sur la situation financière dans le sud de l’Europe, la Banque centrale russe s’est permis mardi d’annoncer que l’économie du pays, malgré les sanctions anti-russes et la crise du rouble, avait vu sa dette extérieure diminuer de 17,7% au cours de la dernière année [la dette exprimée en pourcentage du PIB tombant de ce fait sous les 10 % contre 12% auparavant].

Continuer la lecture de L’économie russe supporte mieux les sanctions que l’Occident ne s’y attendait

Vladimir Poutine s’exprime sur la commémoration à Auschwitz

Message de Vladimir Poutine à l’occasion de la commémoration du 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz

26 janvier 2015, 16:45

Pour la première fois, depuis 2001, Vladimir Poutine n’a pas assisté à ces commémorations, signe éloquent des tensions entre la Russie et l’Occident et de l’indépendance croissante de Moscou.

Source : http://eng.news.kremlin.ru/news/23524 (anglais)

Traduction : http://www.sayed7asan.blogspot.fr

Vladimir Poutine a adressé ce message à tous les participants à la cérémonie de commémoration du 70e anniversaire de la libération du camp de concentration d’Auschwitz par l’Armée Rouge et à l’occasion de la Journée Internationale decommémoration de l’Holocauste

Dans son message, le Président de la Fédération de Russie a notamment souligné :
« L’Holocauste a été l’une des pages les plus tragiques et les plus honteuses de l’histoire humaine. Des millions de personnes innocentes ont été victimes des nazis, ont vécu l’enfer des camps de la mort et ont été fusillés, torturés, et sont morts de faim et de maladie. L’Armée Rouge a mis un terme à ces atrocités et à cette barbarie impitoyable et a sauvé non seulement le peuple juif, mais également les autres peuples d’Europe et du monde.
Nous devons toujours garder fermement à l’esprit que toute tentative de réécrire l’histoire et la contribution de notre pays à la grande victoire reviendrait à justifier les crimes du nazisme et ouvrirait la porte à la ré-émergence de cette idéologie meurtrière. Oublier les leçons de notre passé commun pourrait conduire à une répétition de ces terribles tragédies. Il est donc de notre devoir de défendre la vérité sur les événements de la Seconde Guerre mondiale et de défendre les réalisations, la dignité et la réputation de ceux qui vivent et de ceux qui ne sont plus.
C’est notre devoir et c’est une question d’honneur auprès des générations à venir. »

Voir également :

La Russie ne se laisse plus faire, par Israël Shamir

Vladimir Poutine : l’ours de la Taïga russe se dresse face aux Etats-Unis – VOSTFR

Discours de Vladimir Poutine sur le Nouvel ordre mondial – 24 octobre 2014

Le choc des civilisations selon Vladimir Poutine : nihilisme vs. valeurs traditionnelles (VOSTFR)

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Auschwitz, Russia Today et la guerre de la communication

 

Par Philippe Grasset – le 23 janvier 2015 – Source dedefensa

Le système de la communication étant la force dominante des relations internationales aujourd’hui, c’est dans ce champ particulièrement volatile et insaisissable que s’exercent les principaux événements. Eux-mêmes, ces événements, sont évidemment massivement sujets à des interprétations, à des manipulations, à des déformations, non seulement selon les intentions des acteurs politiques mais aussi, et plus simplement mais fondamentalement, selon leurs perceptions.

Ainsi la politique réinterprétée par la communication est-elle soumise aux contingences extrêmes de la psychologie comme principal instrument de la perception – et une psychologie elle-même soumise aux pressions de la communication. Ainsi les événements politiques constituent-ils aujourd’hui une matière extraordinairement malléable, de véritables artefacts élastiques, modelables, changeant de forme et échappant à toute classification. Nous nous attachons à deux épisodes actuels qui mettent en évidence cette situation d’une extraordinaire instabilité, où les enjeux se trouvent soumis à des pressions diverses qui ne cessent de brouiller leur véritable nature, sinon leur identification même. Le Système, qui est l’initiateur de cette situation, est loin d’en être le bénéficiaire…

Continuer la lecture de Auschwitz, Russia Today et la guerre de la communication

Si l’armée russe envahissait vraiment l’Ukraine.
ça se verrait: scénario

Le 25 janvier 2015 – Source fortruss

Nous ne nommerons pas l’auteur de ce document, car il s’agit d’un officier d’active des forces armées russes, mais il décrit parfaitement la situation.

Qu’arriverait-il si l’armée ukrainienne faisait face à l’armée russe?

Les noms de certaines armes complexes ont été maquillés sous des sigles anodins X, Y, ou Z, car mentionner certains d’entre eux n’est pas souhaitable pour l’auteur. Cependant, je pense que les militaires avertis vont comprendre quels sont les systèmes en question:

« Selon nos partenaires ukrainiens, qui commentaient les dernières nouvelles des ATO [Opérations Anti Terroristes], et faisaient référence à l’interception de données des rapports de l’armée russe« : aujourd’hui une autre division de l’armée russe aurait été détruite près de Lugansk …

Continuer la lecture de Si l’armée russe envahissait vraiment l’Ukraine.
ça se verrait: scénario

Un jour clé dans le conflit ukrainien ?

par Alexander Mercouris, le 24 janvier 2015, Source vineyardsaker

Ce jour pourrait se révéler critique dans l’évolution du conflit ukrainien.

1. Le Conseil de sécurité russe s’est réuni aujourd’hui. Nous n’avons (évidemment) pas de compte rendu complet mais un site web de Poutine a fourni quelques détails.

De façon saisissante, Poutine a mentionné la junte comme Kiev officiel et non comme le gouvernement ukrainien ou le côté ukrainien [démarquant ainsi Kiev de l’Ukraine]. Il a aussi désigné les deux républiques ukrainiennes de l’Est comme la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lugansk.

C’est la première fois que Poutine déclare que la junte n’a pas d’autorité légitime dans le Donbass et que celle-ci est transférée aux deux républiques dissidentes depuis l’élection de Porochenko.

2. Poutine a aussi d’une manière significative mentionné des ordres criminels venant de Kiev officiel.

Continuer la lecture de Un jour clé dans le conflit ukrainien ?