L’horizon s’éclaircit


Le discours de Raïssi constitue un défi particulier pour l’Occident, car il est fondé sur les valeurs de la révolution éthique qui sont à la fois étrangères et incompréhensibles pour cette élite métropolitaine.


Par Alastair Crooke – Le 16 août 2021 – Source Al Mayadeen

Il y a des moments où des lueurs de clarté brillent à travers le brouillard de la guerre narrative. Le discours d’investiture du président Raïssi ce mois-ci a été l’une de ces lueurs d’espoir. L’Iran se repositionne stratégiquement : les années passées à essayer de trouver un modus vivendi avec l’Occident n’ont fait que démontrer aux deux partenaires de cette « liaison » peu romantique qu’une relation n’est tout simplement pas possible. En effet, comme l’a laissé entendre Raïssi, cela a non seulement manqué de couler l’Iran, mais l’a aussi laissé avec une maison en désordre. Raïssi doit d’abord remettre de l’ordre dans sa maison, a-t-il dit, puis ouvrir la diplomatie à un cercle d’interactions plus large et plus diversifié. Les huit dernières années ont été étouffantes. Il faut ouvrir une fenêtre.Shafts of Clarity Continuer la lecture de L’horizon s’éclaircit

Le carcan du non sens de la narration occidentale


Les récits de Biden resteront des fantasmes, qui ne peuvent être mis en œuvre dans la réalité. En d’autres termes, ils ne peuvent être mis en œuvre sans déclencher une guerre majeure au Moyen-Orient – une guerre qui menacerait l’existence même d’ « Israël ».


Par Alastair Crooke – Le 13 juillet 2021 – Source Al Mayadeen


Lorsque le président israélien sortant a rencontré Biden dans le bureau ovale le mois dernier, tous les « récits porteurs » de l’Establishment mondial étaient exposés : l’« ordre mondial » imposé par les États-Unis, le renforcement de l’alliance arabe anti-iranienne, le blocage de la poussée nucléaire iranienne, l’arrêt du développement de l’arsenal militaire iranien – et l’Iran « ne réussira jamais à se doter d’une arme nucléaire sous « mon » mandat (c’est-à-dire celui de Biden) » .The Shackle of Western Non-meaningful Narrative
Continuer la lecture de Le carcan du non sens de la narration occidentale

Le JCPOA : Un catalogue d’objectifs volatiles


L’Iran va peut-être passer un séjour à l’Est, pendant un certain temps, jusqu’à ce que l’Amérique prenne congé du Moyen-Orient.


Par Alastair Crooke – Le 2 août 2021 – Source Strategic Culture

Six cycles de négociations à Vienne pour relancer le JCPOA de 2015 n’ont abouti à aucun accord. Le Comité de mise en œuvre du Conseil suprême de sécurité nationale iranien (SNSC) a donc conclu que ces cycles de pourparlers indirects n’ont pas abouti, car Washington n’a pas été persuadé de lever toutes les sanctions, ni de fournir une garantie de ne pas se retirer une nouvelle fois de l’accord.

Continuer la lecture de Le JCPOA : Un catalogue d’objectifs volatiles

La politique de pression maximale contre l’Iran a échoué


Que va donc faire Biden ?


Par Moon of Alabama – Le 4 août 2021

Il y a une semaine, j’ai écrit sur l’échec de la politique étrangère de Biden. En ce qui concerne l’accord nucléaire (JCPOA) avec l’Iran, j’ai fait cette remarque :

Pendant sa campagne, Biden avait promis de rejoindre l'accord nucléaire avec l'Iran. Mais aucune action n'a suivi. Les pourparlers avec Téhéran ont commencé trop tard et ont été remplis de nouvelles exigences que l'Iran ne peut accepter sans diminuer ses défenses militaires.

L'arrogance de l'administration Biden est à son comble lorsqu'elle croit pouvoir dicter ses conditions à Téhéran : ...

Ce n'est pas l'Iran qui a quitté l'accord JCPOA approuvé par l'ONU. Ce sont les États-Unis qui ont quitté cet accord et ont réintroduit une campagne de sanctions "pression maximale" contre l'Iran. L'Iran a déclaré qu'il était prêt à réduire à nouveau son programme nucléaire dans les limites de l'accord JCPOA si les États-Unis supprimaient toutes les sanctions. C'est l'administration Biden qui refuse de le faire tout en formulant de nouvelles exigences. Il est évident que cela ne fonctionnera pas. ...

Si les États-Unis ne reviennent pas dans l'accord JCPOA, sans autres conditions, l'Iran finira par quitter l'accord et poursuivra son programme nucléaire comme il l'entend. Ce serait l’échec total de la tactique dure choisie par Biden. On peut se demander ce que l'administration Biden a prévu de faire lorsque cela se produira.

Continuer la lecture de La politique de pression maximale contre l’Iran a échoué

Discours encadré, créateurs de récits et conflits à venir


Si les sanctions ne sont pas levées, l’Iran ripostera. Et Israël tentera de dissuader l’Iran de poursuivre son programme nucléaire. Les deux pays s’affronteront.


Par Alastair Crooke − Le 28 Juin 2021 − Source Strategic Culture

C’est reparti. L’histoire se met en place. Le nom du président Assad ne peut pas être prononcé en Occident, si ce n’est sans une allusion aux « armes chimiques » et à « l’assassinat de son propre peuple ». C’est tout simplement interdit, même si cette vérité est contestée par certains des enquêteurs occidentaux eux-mêmes. On est obligé de répéter cette niaiserie, qui constitue tout simplement le droit d’entrée dans le discours dominant et « encadré ». Continuer la lecture de Discours encadré, créateurs de récits et conflits à venir

Qui est Ebrahim Raisi, le nouveau président iranien ?


Par Tim Korso – Le 19 juin 2021 – Source Sputnik News

L’élection présidentielle en Iran a eu lieu alors que le pays est engagé dans la résolution de plusieurs problèmes. Téhéran est notamment impliqué dans des discussions diplomatiques concernant le rétablissement de l’accord nucléaire et les relations avec son voisin régional, l’Arabie saoudite.

Le plus haut magistrat iranien, président de la Cour suprême, Ebrahim Raisi, âgé de 60 ans, a obtenu la majorité des voix lors de l’élection présidentielle d’hier, ce qui lui permet d’occuper le deuxième poste le plus élevé du pays, à compter du 3 août. Ebrahim Raisi est largement considéré comme un partisan de la ligne dure en ce qui concerne les relations avec les pays occidentaux. Cependant, malgré cela, et malgré les accusations occidentales de violations des droits de l’homme par Raisi, l’Occident pourrait encore avoir une chance de parvenir à certains accords avec Téhéran, notamment sur l’accord nucléaire.

Continuer la lecture de Qui est Ebrahim Raisi, le nouveau président iranien ?

Un Iran plus souverain va favoriser son rapprochement avec la Russie et la Chine


Par Pepe Escobar – Le 22 juin 2021 – Source The Saker’s Blog

Lors de sa première conférence de presse en tant que président élu avec 62% des voix, Ebrahim Raeisi, face à une forêt de microphones, a sorti le grand jeu et n’a laissé aucune place à l’imagination.

Sur le JCPOA, ou accord sur le nucléaire iranien, le dossier qui obsède complètement l’Occident, Raeisi a été clair :

  • les États-Unis doivent immédiatement revenir au JCPOA que Washington a unilatéralement violé, et lever toutes les sanctions.
  • Les négociations autour du JCPOA à Vienne vont se poursuivre, mais l’avenir de l’Iran ne sera pas conditionné par leur résultat.
  • Le programme iranien de missiles balistiques n’est absolument pas négociable dans le cadre du JCPOA et ne sera pas freiné.

Continuer la lecture de Un Iran plus souverain va favoriser son rapprochement avec la Russie et la Chine

Encore un mensonge démenti sur le nucléaire iranien


Par Moon of Alabama – Le 11 juin 2021

Il y a deux jours, FOX News publiait une nouvelle histoire à sensation sur le programme nucléaire iranien.

Des images satellites d’un site nucléaire iranien suscitent l’inquiétude alors que l’AIEA se réunit à Vienne.

Cependant, les affirmations de cette histoire sont basées sur un rapport de l’Institute for Science and International Security (ISIS) de David Albright. Albright est connu pour ses conclusions erronées ou carrément trompeuses autour de « preuves » pour la plupart aléatoires.

Continuer la lecture de Encore un mensonge démenti sur le nucléaire iranien

La promesse chinoise de soutenir pleinement la Syrie : une nouvelle ère géopolitique?


Par Andrew Korybko − Le 4 juin 2021 − Source Oriental Review

andrew-korybko

La promesse envoyée par télégramme par le président Xi de soutenir pleinement la Syrie à l’issue de ses dernières élections pourrait ouvrir une nouvelle ère géopolitique si sa rhétorique présage d’une nouvelle réalité au sein de laquelle la République Populaire assiste son homologue arabe quant à perfectionner son exercice d’équilibrage difficile entre plusieurs puissances.

Wang Yi, le ministre chinois des affaires étrangères


Continuer la lecture de La promesse chinoise de soutenir pleinement la Syrie : une nouvelle ère géopolitique?

Coup d’œil sur les prochaines élections en Iran


Par Moon of Alabama – Le 25 mai 2021

Le Conseil des gardiens iraniens, qui présélectionne les candidats à l’élection présidentielle, a annoncé aujourd’hui les noms de ceux qui ont été sélectionnés :

Une liste de sept candidats à l'élection présidentielle a été dévoilée mardi par les médias d'État iraniens. Les candidats ont été choisis parmi près de 600 personnes qui ont soumis leur candidature pour approbation. La liste est dominée par des partisans de la ligne dure, notamment le chef du pouvoir judiciaire Ebrahim Raisi, considéré comme un proche du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, et comme un favori pour les prochaines élections.

Raisi s'est déjà présenté à la présidence, mais a perdu contre le président sortant, Hassan Rouhani, en 2017, par une large marge de près de 20 % des voix. Rouhani ne peut pas se représenter en raison de limitations légales, car il a déjà effectué le maximum autorisé de deux mandats consécutifs de quatre ans.

Deux candidats que j’aurais aimé voir se présenter ont été disqualifiés.

Continuer la lecture de Coup d’œil sur les prochaines élections en Iran