La visite prochaine de Xi en Arabie Saoudite sera historique


Par M. K. Bhadrakumar − Le 11 novembre 2022 − Source Oriental Review

M.K. BhadrakumarC’est un symbole très puissant que le président chinois Xi Jinping ait fait le choix de réserver à l’Arabie Saoudite sa première visite à l’étranger après le Congrès du Parti. À en croire le Wall Street Journal, cette visite devrait se produire début décembre, et des préparations intenses sont en cours en vue de l’événement.

Le quotidien cite des personnes bien au fait des préparations, selon qui « l’accueil [réservé au dirigeant chinois] va sans doute ressembler » à celui accordé à Donald Trump en 2017 de par son faste et son apparat.

Il est aisé de prédire que la rencontre va centrer ses échanges sur la trajectoire à venir de l’« alliance » pétrolière sino-saoudienne — ou plutôt, l’établissement d’une alliance pétrolière comparable au cadre russo-saoudien de l’OPEP Plus. Cela étant dit, le contexte géopolitique de la prochaine visite de Xi est particulièrement riche en réalignements dans la région de l’Asie Mineure, et son impact sur le monde peut amener des conséquences profondes.

Le président chinois Xi Xinping planifierait une visite en Arabie Saoudite au cours de la deuxième semaine du mois de décembre 2022.

Continuer la lecture

Certains médias vous cachent que les Saoudiens snobent Biden


Par Moon of Alabama – Le 24 octobre 2022

La semaine dernière, quand les Saoudiens ont publiquement snobé l’administration Biden, plusieurs médias ont repris l’information.

Extrait du dernier article:

Continuer la lecture

Les États-Unis préparent leur réponse à la stratégie « à courte vue » de l’OPEP+


Par Yves Smith – Le 7 octobre 2022 – Source Naked capitalism

L’une des principales histoires du jour est la colère de l’administration Biden à propos de l’accord de l’OPEP+ visant à réduire la production de pétrole de 2 millions de barils par jour. L’équipe Biden le prend personnellement, décrivant l’affaire comme une surprise, malicieusement programmée pour nuire aux perspectives du parti Démocrate lors des élections de mi-mandat, et la preuve que les Saoudiens, l’un des alliés de longue date des États-Unis au Moyen-Orient, travaillent de concert avec la Russie.

Ce qui est frappant dans cette crise de colère, c’est qu’elle apparaît comme une nouvelle démonstration de l’immaturité géopolitique des États-Unis.

Continuer la lecture

Le vent souffle vers l’est, les Saoudiens le savent


L’inflation augmente partout, c’est évident. Les monnaies fiduciaires s’effondrent en valeur réelle. Et les monnaies adossées à des matières premières qui ont une valeur réelle implicite sont recherchées (par exemple, le rouble).


Par Alastair Crooke – Le 26 juin 2022 – Source Al Mayadeen

Biden doit se rendre en Arabie saoudite en juillet. Cependant, l’administration américaine ressent clairement les effets de l’avalanche de critiques (y compris de la part du grand public américain) concernant son prochain voyage au Moyen-Orient qui inclura l’Arabie saoudite. Il est clair que le meurtre de Jamal Khashoggi reste aussi douloureusement sensible pour Biden qu’une brûlure.

Naturellement, le courant dominant en l’Occident suppose que la visite de Biden a pour but d’amener l’Arabie saoudite et l’OPEP à ouvrir le robinet des approvisionnements en pétrole pour les États-Unis et une Europe désespérée. Continuer la lecture

Les EAU sont une réplique de « Taïwan »


Un État « sentinelle » américain au point d’étranglement de Bab-el-Mandab, qui perturbe la route de la soie maritime de la Chine.


Par Alastair Crooke – Le 30 janvier 2022 – Source Al Mayadeen

Les États-Unis sont au moins clairs, maintenant, sur leur stratégie globale : il s’agit de barricader la Chine et la Russie à l’intérieur des frontières de leurs propres territoires et de les contenir par la mise en place de chaînes ininterrompues d’« États sentinelles » afin de contenir les deux pays sur tous les fronts et de paralyser potentiellement leur économie en cas de crise future.

En outre, la situation en Ukraine et à Taïwan est présentée comme une analogie du mythe selon lequel l’Afghanistan était le bourbier dans lequel les États-Unis avaient enfoncé l’Union soviétique. C’est un mythe – j’étais là à l’époque. L’URSS a plié sous le poids de ses contradictions inhérentes. Elle n’a pas été vaincue en Afghanistan. Continuer la lecture

Un champ de bataille commercial où la Chine peut porter un sérieux coup aux Etats-Unis


Par Tom Fowdy – 11 janvier 2022 – RT

En début de semaine, les ministres des Affaires étrangères d’Arabie saoudite, du Koweït, d’Oman et de Bahreïn, ainsi que le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG) sont arrivés à Pékin pour une visite de quatre jours visant à renforcer les liens économiques avec la Chine.

La proposition d’un accord de libre-échange (ALE) entre les États du Golfe et Pékin figure en tête de l’ordre du jour. Les pourparlers à ce sujet ont débuté en 2004, mais ont stagné. On s’attend à ce qu’elles prennent un nouvel élan lors d’une visite décrite par le Global Times comme « sans précédent ».

Continuer la lecture

Briser l’Empire signifie rompre avec les Saoudiens


Par Tom Luongo – Le 2 septembre 2021 – Source Gold Goats ‘n Guns

Dire que l’Arabie saoudite a été le pivot des objectifs de la politique étrangère américaine au Moyen-Orient et en Asie centrale est un euphémisme. Pendant plus de cinquante ans, les Saoudiens ont contribué à soutenir la politique étrangère américaine en exportant leur pétrole dans le monde entier et en ne recevant que des dollars en retour.

Continuer la lecture

Biden est il en train de perdre l’Arabie saoudite ?


Par William Engdahl − Le 6 septembre 2021 − Source New Eastern Outlook

L’ignominieux retrait américain d’Afghanistan a creusé un trou dans le système de domination globale américain d’après 1945, un vide de pouvoir qui aura probablement des conséquences irréversibles. Pour l’instant, on peut se demander si les stratèges de Biden à Washington – car il ne fait manifestement pas de politique – ont déjà réussi à perdre le soutien de son plus gros acheteur d’armes et de son allié stratégique régional, le Royaume d’Arabie saoudite. Depuis les premiers jours de l’investiture de Biden, fin janvier, la politique américaine pousse la monarchie saoudienne à opérer un changement radical de sa politique étrangère. Les conséquences à long terme pourraient, elles aussi, être énormes.

Continuer la lecture

Le conflit entre l’Arabie saoudite et les Émirats prend de l’ampleur et pourrait ouvrir la porte à Moscou


Par Moon of Alabama – Le 5 juillet 2021

En 2015, le prince héritier saoudien Mohammad bin Salman était le meilleur ami du prince héritier d’Abu Dhabi, Mohammed bin Zayed. Ensemble, ils ont décidé d’attaquer le gouvernement Houthi au Yémen parce qu’il avait évincé le régime de l’ancien président Hadi. La guerre contre le Yémen continue depuis lors.

Mais les intérêts des Saoudiens et des Émirats arabes unis se sont mis à diverger sur plusieurs points. Ces derniers jours, le conflit qui les oppose a pris de l’ampleur sur trois fronts importants.

Continuer la lecture

Yémen. Voici pourquoi les Houthis rejettent les « accords de paix » américain et saoudien.


Par Ahmed Abdulkareem – Le 27 mars 2021 – Source Mint News

SANA’A, YEMEN – Le 26 mars marque le sixième anniversaire de la campagne de bombardement saoudienne, soutenue par les États-Unis, contre ce pays déchiré par la guerre qu’est le Yémen. Pour commémorer cet événement, des manifestations massives ont eu lieu dans tout le pays, vendredi dernier.

Des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de la capitale yéménite, Sanaa, près de l’aéroport international assiégé de Sanaa, et à Hodeida, le plus grand et le plus important port maritime du pays. En fait, des milliers de Yéménites se sont rassemblés dans plus de vingt centre-villes des provinces du nord, portant des drapeaux yéménites et des banderoles sur lesquelles étaient inscrits des messages de fermeté et des promesses de libérer le pays tout entier du contrôle saoudien. Les images des manifestations montrent une mer de drapeaux yéménites, des affiches portant des photos du leader houthi, Abdulmalik al-Houthi, et le slogan « Six ans d’agression – Nous sommes prêts pour la septième année – Nous vaincrons ».

Continuer la lecture