Un petit changement de ton ou pas ?


Par The Saker – Le 25 janvier 2022 – The Saker’s Blog

Quelques liens supplémentaires, parmi les nombreux liens similaires à ceux d’hier. J’ai décidé d’en distinguer quelques-uns qui pourraient être différents :

 

Continuer la lecture

La « stratégie de la tension »


La domination américaine est confrontée à une multitude de menaces dans le monde entier. Alors que les États-Unis considèrent les exigences russes comme irréalistes, la Russie considère ses lignes rouges comme une question existentielle et semble prête à suivre une stratégie de la tension calculée pour s’assurer qu’elles ne seront pas contournées.


Par Alastair Crooke – Le 8 janvier 2021 – Source Al Mayadeen

C’est en ces termes que le président Poutine a décrit la stratégie russe visant à faire reculer l’incursion de l’OTAN dans le Heartland qu’est l’Asie – une incursion qui met la sécurité de la Russie en péril. Les pourparlers sur le projet russe de traité sur les garanties de sécurité débutent à Genève le 10 janvier, mais à partir de ce moment-là, les tensions risquent de s’intensifier et de s’étendre géographiquement.

Pourquoi ? Tout d’abord, parce que nous avons assisté à un changement stratégique dans l’approche des États-Unis face à l’insistance de Moscou pour que l’infrastructure de l’OTAN soit complètement retirée du voisinage de la Russie. Continuer la lecture

Le chien est parti


Par James Howard Kunstler – Le 14 janvier 2022 – Source kunstler.com

The White House Has Become a Militarized Island in Downtown DC | Washingtonian (DC)

Les médias parlent beaucoup ces jours-ci de la personne qui sera le colistier de « Joe Biden » en 2024 – non pas qu’il y ait quelque chose de mal avec son acolyte actuel – mais j’ai bien envie de me lancer dans la course. Nous serions deux à avoir une moitié d’esprit et une chance d’atteindre l’idéal, jusqu’ici insaisissable, de gouverner le moins… et donc de gouverner le mieux !

Continuer la lecture

Une guerre en Ukraine serait de la tactique. Mais Poutine fait de la stratégie


Par Moon of Alabama – Le 24 janvier 2022

La préparation médiatique « occidentale » à une guerre en Ukraine a été lancée il y a 63 jours, le 22 novembre :

Les États-Unis ont partagé avec leurs alliés européens des renseignements, y compris des cartes, qui montrent une accumulation de troupes et d’artillerie russes pour préparer une poussée rapide et à grande échelle en Ukraine à partir de plusieurs endroits si le président Vladimir Poutine décidait d’envahir le pays, selon des personnes au fait de ces conversations.

Ces renseignements ont été transmis à certains membres de l’OTAN au cours de la semaine écoulée pour étayer les inquiétudes des États-Unis quant aux intentions éventuelles de Poutine et les efforts diplomatiques de plus en plus intenses déployés pour le dissuader de toute incursion, les dirigeants européens s’entretenant directement avec le président russe. Cette diplomatie s’appuie sur une évaluation américaine selon laquelle Poutine pourrait envisager une invasion au début de l’année prochaine, alors que ses troupes se massent à nouveau près de la frontière.

Rien ne s’est produit depuis, mais il n’y a pas eu de répit :

Continuer la lecture

Prévisions géopolitiques à court terme


Par Dmitry Orlov – Le 19 janvier 2022 – Source Club Orlov

Saint-Petersbourg, de feu et de glace

Depuis que Poutine a annoncé qu’il exigeait des garanties de sécurité de la part des États-Unis et de l’OTAN (en bref, arrêter l’expansion de l’OTAN vers l’est, faire en sorte que l’OTAN se retire sur ses positions de 1997 et retire les armes offensives du voisinage immédiat de la Russie), nous avons été soumis à un barrage d’inepties de la part de la presse occidentale :

  • Ces garanties de sécurité sont-elles un ultimatum ou un outil de négociation ?
  • Les États-Unis et l’OTAN vont-ils les accepter ou les rejeter ?
  • Poutine va-t-il envahir l’Ukraine ou sera-t-il stoppé dans son élan grâce à l’utilisation judicieuse et opportune de froncements de sourcils, de secousses de tête, d’agitations de doigts et de tics nerveux par des personnalités occidentales diverses et variées ?
  • Si Poutine envahit l’Ukraine, cela signifie-t-il que la troisième guerre mondiale est enfin sur nous et que nous allons tous mourir ?

Continuer la lecture

Le Nicaragua reconnaît diplomatiquement Pékin : enseignements à en tirer.


Par Andrew Korybko − Le 17 janvier 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Reconnaître Taipei ne constitue pas une police d’assurance face aux ingérences étasuniennes ; il s’agit d’une garantie que les ingérences étasuniennes vont s’institutionnaliser au sein du pays accordant cette concession, et ce au détriment du peuple habitant ce pays. Les gouvernements ayant reconnu Taipei, et se mettant à pratiquer des politiques relativement plus indépendantes prennent le risque de se faire punir, en dépit du fait qu’ils continuent de reconnaître Taipei ; ce fut le cas du Nicaragua jusqu’il y a peu.

Continuer la lecture

Vaccins et traitements Covid19. nous devons avoir accès aux données brutes, immédiatement


Peter Doshi, Fiona Godlee, Kamran Abbasi − Le 19 janvier 2022 − Source British Medical Journal

Dans les pages du BMJ, il y a dix ans, en plein milieu d’une autre pandémie, on apprenait que les gouvernements du monde entier avaient dépensé des milliards de dollars pour stocker des antiviraux contre la grippe dont il n’avait pas été démontré qu’ils réduisaient le risque de complications, d’hospitalisations ou de décès. La majorité des essais à l’origine de l’autorisation réglementaire et du stockage par les gouvernements de l’oseltamivir (Tamiflu) étaient parrainés par le fabricant ; la plupart n’ont pas été publiés, ceux qui l’ont été ont été écrits par des rédacteurs payés par le fabricant, les personnes citées comme auteurs principaux n’ont pas eu accès aux données brutes, et les universitaires qui ont demandé l’accès aux données pour une analyse indépendante se sont vu refuser cet accès. 1 2 3 4

Continuer la lecture

  1. Godlee F. We want raw data, now. BMJ2009;339:b5405doi:10.1136/bmj.b5405
  2. Godlee F, Clarke M. Why don’t we have all the evidence on oseltamivir?BMJ2009;339:b5351. doi:10.1136/bmj.b5351 pmid:19995815
  3. Cohen D. Complications: tracking down the data on oseltamivir. BMJ2009;339:b5387. doi:10.1136/bmj.b5387 pmid:19995818
  4. Doshi P. Neuraminidase inhibitors—the story behind the Cochrane review. BMJ2009;339:b5164. doi:10.1136/bmj.b5164 pmid:19995813

Le virage de Biden à propos du COVID est purement politique


Par Tom Luongo – Le 29 décembre 2021 – Source Gold Goats ‘n Guns 

Si vous pensez que le pire scénario que vous auriez à subir cet hiver serait celui écrit par une sœur Wachowski, vous avez tort.

Il y a quelques semaines, je vous ai dit que Le dernier combat du Davos avait fait un bide au box-office. Eh bien, je suis ici pour vous dire qu’aussi mauvais que fut le week-end d’ouverture de ce film, attendez de voir sa résurrection plus tard cette année, car ils ont tourné la suite, Omicron 2 : COVID Boogaflu 1, au même moment.

Et c’est prévu pour le printemps.

Continuer la lecture

  1. Appel au soulèvement armé pour éviter la confiscation des armes à feu (Boogaloo) à la faveur des confinements aux États-Unis liés au Sars-coV-2 (flu) début 2020

Existe-t-il un moyen d’empêcher les psychopathes d’accéder à des postes de pouvoir ?


Par Brandon Smith − Le 6 janvier 2022 − Source Alt-Market

Malgré un regain d’intérêt croissant pour la science et la psychologie des sociopathes et des psychopathes narcissiques, il semble que la société actuelle ait perdu de vue la façon dont ces personnes peuvent saboter le tissu central d’une civilisation ou d’une nation. Il est très facile de se focaliser sur les idéologies collectivistes comme source de nos problèmes et d’oublier que ces idéologies ne fonctionnent pas dans le vide ; elles ne peuvent pas faire des ravages par elles-mêmes, elles ont besoin de personnes psychopathes qui les dirigent pour faire de réels dégâts.

Continuer la lecture

Independenza


À la vie, à la mort


Par Zénon – Janvier 2022

Visiter Katmandou | Une visite guidée en français ?

Népal, fin 2006. Le pays sortait tout juste de dix ans de guerre civile, ou de révolution, selon les points de vue. Incroyable effervescence dans les rues, sur les routes et dans les campagnes. Défilés chamarrés entre les checkpoints et les barrages enflammés. Joie de vivre et intensité de chaque instant malgré la misère et les deuils. Processions nuptiales et funéraires se croisaient dans les étroites ruelles de Katmandou, tandis qu’un peu partout était célébrée la réincarnation d’une déesse en la personne d’une petite fille. Existence, trépas et renouveau entremêlés dans l’éternelle roue des cycles…

Continuer la lecture