L’étrange querelle entre Soros et BlackRock à propos de la Chine


Par F. William Engdahl – Le 17 septembre 2021 – Source New Eastern Outlook

Une étrange guerre, par mots interposés, a éclaté ces derniers jours dans les pages des médias financiers entre le milliardaire George Soros, spécialiste des fonds spéculatifs et des révolutions de couleurs, et le gigantesque groupe d’investissement BlackRock. Le motif de cette dispute est la décision du PDG de BlackRock, Larry Fink, d’ouvrir le premier fonds commun de placement étranger en Chine, sans doute pour attirer l’épargne de la nouvelle population chinoise à revenu moyen. Dans une récente interview à un journal, Soros a qualifié la décision de BlackRock de menace pour les investisseurs de BlackRock, mais aussi pour la sécurité nationale américaine.

Cette confrontation apparemment absurde entre deux géants de Wall Street, des prédateurs financiers, cache une histoire bien plus grave : l’effondrement systémique imminent en Chine d’une pyramide de dettes financières qui est peut-être la plus grande du monde. Cela pourrait avoir un effet domino sur l’ensemble de l’économie mondiale bien plus important que la crise de Lehman de septembre 2008.

Continuer la lecture de L’étrange querelle entre Soros et BlackRock à propos de la Chine

Briser l’Empire signifie rompre avec les Saoudiens


Par Tom Luongo – Le 2 septembre 2021 – Source Gold Goats ‘n Guns

Dire que l’Arabie saoudite a été le pivot des objectifs de la politique étrangère américaine au Moyen-Orient et en Asie centrale est un euphémisme. Pendant plus de cinquante ans, les Saoudiens ont contribué à soutenir la politique étrangère américaine en exportant leur pétrole dans le monde entier et en ne recevant que des dollars en retour.

Continuer la lecture de Briser l’Empire signifie rompre avec les Saoudiens

Jusqu’où va l’influence de la firme McKinsey dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass?


Le 9 aout 2021 – Source Liliane Held-Khawam

« McKinsey & Company est un cabinet international de conseil en stratégie dont le siège est situé à New York City, aux États-Unis. McKinsey fut fondé en 1926 par James O. McKinsey, professeur à l’Université de Chicago. En 2021, McKinsey compte plus de 130 bureaux répartis dans 65 pays et réunissant près de 30 000 personnes. Avec Bain et BCG, ils forment les « MBB », les trois plus grands cabinets de conseil en stratégie au monde en termes de chiffre d’affaires. Selon le classement annuel Vault, McKinsey est fréquemment considéré comme le plus prestigieux au monde. » (Wikipédia)

Le cabinet McKinsey est le pivot central qui a permis la globalisation des entreprises qui comptent, l’agencification et la corporatisation des administrations publiques. Et là où se trouve McKinsey se trouvent les banquiers d’affaires de la City-Wall Street.

Continuer la lecture de Jusqu’où va l’influence de la firme McKinsey dans la promotion du vaccin et de la mise en place du Pass?

Extrait du carnet de notes : Le nouvel état des lieux post-Biden/Poutine


Par Tom Luongo – Le 3 juillet 2021 – Source Gold Goat’n Guns

Parfois, la signification des événements ne vous frappe que bien après qu’ils se soient produits. L’une des parties les plus difficiles de mon travail est de savoir quand il faut s’abstenir d’écrire sur un sujet et de laisser le sujet s’imprégner un peu, plutôt que de débiter la première chose qui vous vient à l’esprit. Il est également utile de prendre le temps de réfléchir à ce que les autres disent sur le sujet.

Continuer la lecture de Extrait du carnet de notes : Le nouvel état des lieux post-Biden/Poutine

Explosion financière en vue, mais les économistes lobotomisés s’affrontent sur le pont du Titanic


Par Matthew Ehret – Le 13 juin 2021 – Source Strategic Culture

Pendant que les génies qui dirigent la bulle financière occidentale, encore appelée « économie », continuent de redoubler d’efforts pour insuffler à un système financier proche de la mort toujours plus de milliers de milliards de dollars de dépenses de relance, les disputes font rage entre les économistes lobotomisés qui vivent dans le déni de l’effondrement systémique à venir. Cela fait penser à des ingénieurs de bord du Titanic se disputant passionnément pour savoir s’ils doivent accélérer ou décélérer la vitesse du bateau dont la coque vient d’être déchiquetée par un iceberg.

D’un côté du débat, des personnalités comme la secrétaire au Trésor américain Janet Yellen et le président de la Fed Jerome Powell se font les champions d’une nouvelle vague d’augmentation des taux d’intérêts comme étant « un plus du point de vue de la société » afin de contrecarrer l’inflation croissante qui touche tous les secteurs de l’économie. Ce camp affirme cependant que cette augmentation des taux d’intérêt ne devrait pas se faire immédiatement, et ne commencer qu’en 2023, et que d’ici là, les taux d’intérêt devraient être maintenus à un niveau proche de zéro pour cent.

De l’autre côté du débat, les économistes de la plus grande banque allemande crient qu’attendre jusqu’en 2023 est dangereux. Il ne faut pas perdre une seconde avant d’augmenter les taux d’intérêt, le faire dès maintenant afin d’empêcher une « bombe à retardement » de détruire les États-Unis et le monde. Le 7 juin, l’économiste en chef de la Deutsche Bank, David Folkerts-Landau, écrivait fougueusement que la décision de Washington d’attendre jusqu’en 2023 avant de relever les taux d’intérêt « pourrait créer une récession importante et déclencher une chaîne de détresses financières dans le monde entier » conduisant à une « bombe à retardement » prête à exploser… à moins que les taux d’intérêt ne soient portés à 20 %, comme l’avait fait Paul Volcker, alors président de la Fed, qui avait vu les taux d’intérêt s’effondrer de 12,5 % en 1980 à 3,8 % en 1982.

Continuer la lecture de Explosion financière en vue, mais les économistes lobotomisés s’affrontent sur le pont du Titanic

Le parti communiste chinois. Un siècle de succès et une vision d’avenir


Par Peter Koenig – Le 30 juin 2021 – Source The Saker’s Blog

La légendaire histoire de la réussite chinoise va de pair avec l’évolution du Parti communiste chinois (PCC) et la révolution communiste qui a débuté en 1945. La fondation du PCC, le 1er juillet 1921, a marqué la fin de quelque 200 ans d’oppression de la Chine par des puissances étrangères, d’invasions et d’exploitations par les occidentaux qui se sont emparés de territoires appartenant à la Chine et surtout de ses riches ressources naturelles et ont obtenu des avantages commerciaux, notamment grâce aux richesses des ressources et de l’artisanat chinois.

Continuer la lecture de Le parti communiste chinois. Un siècle de succès et une vision d’avenir

Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, ni les marchés boursiers


Par Jean-Luc Baslé – 15 juin 2021

En 2000, Robert J. Shiller, professeur d’économie à Yale et lauréat du prix Nobel, a publié un livre intitulé « Irrational Exuberance » dans lequel il expliquait que, contrairement à une croyance largement répandue, les marchés ne sont pas nécessairement rationnels. Parfois, ils se comportent de manière plutôt insensée. Nous sommes arrivés à l’un de ces moments. Wall Street a créé une bulle. La question n’est plus de savoir si elle éclatera, mais quand.

Continuer la lecture de Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, ni les marchés boursiers

Le faux Dieu


Par James Howard Kunstler – Le 17 mail 2021 – Source kunstler.com

Derrière tout le bavardage psychotique qui assaille l’esprit collectif de la ruche nationale à propos d’une pandémie qui va et vient par vagues, et des fantômes d’animosité identitaire inventée, se profile une économie qui s’effondrerait sans les gigantesques perfusions d’« argent » du faux dieu qu’est devenu notre gouvernement. L’effondrement est en train de se produire d’une manière étrange, tandis que nous créons des solutions de rechange toujours plus étranges pour l’éviter – comme les panneaux « Aide recherchée » qui restent sans réponse alors que des légions de chômeurs adultes encaissent les chèques de soutien du gouvernement.

Continuer la lecture de Le faux Dieu

La Chine et la Russie lancent une « économie mondiale de la résistance ».


Par Alastair Crooke – Le 5 avril 2021 – Source Strategic Culture

L’Art de la guerre de Sun Tzu (vers 500 avant J.-C.) conseille : « Se prémunir contre la défaite est entre nos mains ; mais l’occasion de vaincre l’ennemi est fournie par l’ennemi lui-même… C’est pourquoi le combattant intelligent impose sa volonté et ne permet pas que la volonté de l’ennemi lui soit imposée ».

Telle est l’essence de la résistance chinoise – une stratégie qui a été pleinement dévoilée à la suite des pourparlers d’Anchorage ; des pourparlers qui ont fait taire toute personne qui, à Pékin, pensait encore que les États Unis trouverait un modus vivendi avec Pékin dans sa quête effrénée de primauté sur la Chine.

Même si c’était déjà visible auparavant, ce n’est qu’aujourd’hui, après Anchorage, que l’on voit la Chine se permettre de répondre durement et que les États-Unis ont la ferme intention de bloquer l’ascension de la Chine.

Continuer la lecture de La Chine et la Russie lancent une « économie mondiale de la résistance ».

L’économie mondiale « verte », une illusion qui pourrait faire s’effondrer l’économie


Par Alastair Crooke − Le 22 mars 2021 – Source Strategic Culture

Historiquement, la « modernité » et le Moyen-Orient n’ont jamais fait bon ménage. Cette cohabitation tendue n’a pas été une expérience réjouissante, loin de là, elle a été extrêmement perturbante. Elle a donné lieu à des transferts forcés de populations, des gens ont été retirés à leur communauté, à leur culture et à leur terre. Elle s’est accompagnée d’épisodes de laïcité imposée, allant jusqu’à l’obligation de s’habiller à l’occidentale. La Renaissance islamique du 19e siècle a été éclipsée par l’occidentalisation, les anciens mythes ont disparu et l’Islam ne tenait plus qu’à un fil dans les années 1920, tandis que les jeunes de la région étaient captivés par les attraits d’un socialisme étranger.

Aujourd’hui, l’Establishment occidental met en œuvre un double redémarrage de cette mythique attirance, car elle est bien délabrée. Ils appellent cela un « Reset ». Il ne s’agit en fait que d’une mise à jour « téléchargée » de son ancien système d’exploitation – qui n’est plus vraiment axé sur la démocratie et la liberté dans le monde ; ce récit est discrètement mis à l’écart, après les élections américaines de novembre qui ont été source de division.

Continuer la lecture de L’économie mondiale « verte », une illusion qui pourrait faire s’effondrer l’économie