La guerre contre l’Allemagne vient d’entrer dans sa phase chaude


Par Moon of Alabama – Le 27 septembre 2022

Hier j’expliquais comment les États-Unis sont en train de gagner leur guerre contre les industries et les populations européennes.

Cette guerre, cachée derrière la crise ukrainienne créée par les États-Unis, est conçue pour détruire l’avantage manufacturier de l’Europe par rapport aux États-Unis. Il est cependant plus probable qu’elle renforce la position économique de la Chine et d’autres économies asiatiques.

Continuer la lecture

La « guerre financière » de la Russie et de la Chine contre l’Occident


Aujourd’hui, la Russie et la Chine proposent au Sud collectif, à l’Afrique et à l’Asie de se libérer des « règles » occidentales.


Par Alastair Crooke – Le 28 août 2022 – Source Al Mayadeen

Dans le magazine américain National Interest (une revue à tendance conservatrice), et dans un élan de candeur inhabituel, Ramon Marks publie un article intitulé : « Peu importe qui gagne l’Ukraine, l’Amérique a déjà perdu » .

Dans cet article, Marks observe que « quel que soit le vainqueur de la guerre en Ukraine, les États-Unis seront le perdant stratégique. La Russie établira des relations plus étroites avec la Chine et d’autres pays du continent eurasien, notamment l’Inde, l’Iran, l’Arabie saoudite et les États du Golfe. Elle se détournera irrévocablement des démocraties européennes et de Washington. Tout comme le président Richard Nixon et Henry Kissinger ont joué la « carte de la Chine » pour isoler l’Union soviétique pendant la guerre froide, les présidents Vladimir Poutine et Xi Jinping joueront leurs cartes pour tenter de contenir le leadership mondial des États-Unis » . Continuer la lecture

Le dossier d’une nouvelle guerre civile américaine


Par Dmitry Orlov – Le 6 septembre 2022 – Source Club Orlov

OrlovLes États-Unis tiendront-ils le coup jusqu’en 2024 ? Au début de l’année, des complications liées à la Covid-19 ont coûté la vie à Vladimir Jirinovsky, l’éternel et grandiloquent leader du Parti libéral démocrate de Russie. Il était connu non seulement pour sa rhétorique inimitable, mais aussi pour la précision étonnante de ses prédictions. Par exemple, il a prédit le début de l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine presque jour pour jour, des mois avant le fait et à un moment où personne d’autre n’avait la moindre idée de ce qui allait se passer. Une autre de ses prédictions se lit comme suit : « Il n’y aura pas d’élection présidentielle américaine en 2024 parce qu’il n’y aura plus d’États-Unis. » S’avérera-t-il également prémonitoire sur ce point ? On verra bien !

Continuer la lecture

Pourquoi l’Allemagne se suicide-t-elle ?


Pour les mêmes raisons qui font que l’UE/le Royaume-Uni se désindustrialise !


Par David Chu – Le 18 septembre 2022 – The Saker’s Blog

« C’est une vraie question, n’est-ce pas ? Pourquoi ? Le comment et le qui ne sont que des décors pour le public. Oswald, Ruby, Cuba, la mafia. Cela les maintient dans l’expectative comme une sorte de jeu de société, les empêchant de poser la question la plus importante, pourquoi ? Pourquoi Kennedy a-t-il été tué ? Qui en a profité ? Qui a le pouvoir d’étouffer l’affaire ? Qui ? » ~ Mr. X dans le film JFK

Pourquoi l’Allemagne se fait-elle harakiri (ou seppuku) ?

Parce que les Américains leur ont ordonné de le faire !

Continuer la lecture

Les États-Unis poussent le Japon à annuler la clause de paix inscrite dans sa Constitution. La Chine et le Japon doivent finalement trouver un accord, pour éviter une guerre


Par Eric Zuesse − Le 26 août 2022 − Source Oriental Review

Le gouvernement des États-Unis exerce des pressions sur le gouvernement japonais pour l’amener à revenir sur sa Constitution (écrite par les États-Unis en 1947), et lui faire supprimer sa clause (l’Article 9) qui empêche le Japon d’envahir un autre pays. Cette clause énonce que :

le peuple japonais renonce à jamais à la guerre comme droit souverain d’une nation, ainsi qu’à la menace ou à l’usage de la force pour régler les différends internationaux.

 

Pour accomplir l’objectif énoncé au paragraphe précédent, le Japon ne maintiendra pas d’armée de terre, de mer ou aérienne, ni tout autre potentiel de guerre. Le droit à la belligérance de l’État ne sera pas reconnu.

La raison de ce changement est que le Japon pourrait jouer un rôle décisif pour contribuer à la guerre officieuse menée par les États-Unis contre son ancien allié chinois dans la seconde guerre mondiale ; les États-Unis veulent transformer la Chine en État vassal, comme le Japon l’est depuis longtemps (sans interruption depuis 1945).

Continuer la lecture

Ecolo-nazisme et mise en place du plan Morgenthau en Allemagne


Septembre 2022 – Source Nicolas Bonnal

Nicolas Bonnal

Le dément gouvernement Scholz a pris un tour dictatorial : d’une part il achève de liquider l’industrie allemande sur ordre des mondialistes (le rôle de Larry Fink et de BlackRock semble éminent). D’autre part pour justifier la fin définitive (je dis bien définitive) du gaz russe et la désindustrialisation génocidaire qui va l’accompagner (plan Morgenthau de 1944 approuvé par Churchill), il met en place une tyrannie sanitaire sans égale, sous l’égide du ministre de la santé Lauterbach, lui-même un simple agent américain depuis son passage à Harvard. En fonction de son nombre de vaccins, on aura le droit de faire ou de ne pas faire telle chose, et tout cela sera affiché sur le smartphone qui est l’instrument de la mort dans cette mondialisation écologique.

Continuer la lecture

Les drones et la guerre humanitaire


Comment les États-Unis ont abandonné la paix et réinventé la guerre


Par Priya Satia – Le 3 décembre 2021 – Source LARB

Le roman « Guerre et Paix » de Léon TOLSTOÏ (1869) est une méditation sur l’histoire, et il se déroule pendant une guerre. L’un des héros du roman, le prince Andrei, qualifie la guerre de « terrible nécessité« , faisant écho à la croyance des Lumières dans le rôle essentiel de la guerre dans le déroulement de l’histoire. Tolstoï, cependant, rejette l’hypothèse du libéralisme selon laquelle « il existe un but vers lequel » l’histoire se dirige, à savoir « le bien-être de la nation française, allemande, anglaise, ou […] la civilisation de toute l’humanité, c’est-à-dire le bien être des peuples qui occupent le petit coin nord-ouest d’un grand continent« . Cette croyance, percevait-il, libérait de toute « responsabilité morale » ceux qui se livraient à des « crimes collectifs » au nom du « patriotisme » ou de la « civilisation« , des justifications qui manquaient « de sens général et étaient contradictoires« . » Tolstoï reconnaissait, en d’autres termes, le péril moral de l’empire libéral, qui insistait sur le fait que la propagation providentielle de la civilisation européenne occidentale pouvait nécessiter certaines destructions en cours de route. En effet, la « Pax Britannica » de son époque était une ère de guerre sans fin. Finalement, il s’est tourné vers le pacifisme comme corollaire de l’anticolonialisme, encourageant le jeune Mohandas Gandhi à résister à la domination britannique par la non-violence.

Comprendre le rôle intégral de la guerre sans fin pour l’empire libéral est crucial pour saisir ce qui est et n’est pas nouveau dans la guerre aujourd’hui. Retraçant la tension, depuis l’époque de Tolstoï, entre le mouvement américain visant à mettre fin à la guerre et les efforts déployés pour la rendre moins brutale, le nouveau livre de Samuel Moyn, Humane : How the United States Abandoned Peace and Reinvented War, soutient qu’avec l’avènement des drones, la seconde a vaincu la première, inaugurant une ère de guerre humanitaire sans fin, déguisée en une sorte de maintien de l’ordre. Moyn a raison d’attirer notre attention sur la guerre sans fin et sur le rôle des drones dans la suppression du sentiment anti-guerre, mais il se méprend sur la manière dont cela se déroule.

Continuer la lecture

Les sanctions ne servent qu’à gagner du temps et ne mènent pas à la victoire


Par Tom Luongo – Le 31 juillet 2022 – Source Gold Goats ‘N Guns

L’un des points essentiels de la politique de sanctions américaine, qui n’est pas pleinement compris par la plupart des analystes, et certainement pas par la plupart des analystes pro-russes, est que les sanctions ne sont pas un outil politique direct. Dans des cas extrêmes, comme ce qui est arrivé à la Russie dans les jours qui ont suivi son invasion de l’Ukraine, elles sont censées l’être.

Mais tout compte fait, les sanctions telles qu’elles sont utilisées par l’Occident sont un outil bien plus dangereux qu’un simple changement de régime, elles sont le pivot des stratégies de déni à long terme des militaristes et des colonisateurs en puissance. Continuer la lecture

Sur le rôle et l’importance des PSYOPs dans l’OMS


Par The Saker – Le 12 septembre 2022 – Source The Saker’s Blog

Introduction : le proverbial « brouillard de guerre » dans l’Internet

En écoutant les innombrables opinions et informations (ces dernières étant pour la plupart fausses) sur ce qui s’est passé ces derniers jours en Ukraine, j’ai l’impression d’observer des mondes quasi dis-connectés. Le premier monde est le monde purement militaire et dans ce monde, un incident plutôt mineur s’est produit. Dans ce monde, il est même possible que les Russes aient exécuté une feinte astucieuse (l’opération de Kiev revisitée). Dans le second monde, appelons-le « espace informationnel« , la Russie a subi une défaite écrasante et l’ensemble de l’OMS est sur le point de s’effondrer. Ces deux mondes sont si éloignés qu’il est difficile de les comparer. Aussi, la première chose que je vais essayer de faire aujourd’hui est d’utiliser le simple bon sens pour tenter d’aborder ce problème.

Continuer la lecture