Non, l’OTAN n’est pas prête à faire la guerre


Par Moon of Alabama – Le 30 juin 2022

J’ai bien ri en lisant cette absurdité :

L’OTAN va porter le nombre de soldats en état d’alerte à plus de 300 000 selon Stoltenberg

 

BRUXELLES (Reuters) – L’OTAN va multiplier par plus de sept le nombre de ses soldats en état d’alerte pour le porter à plus de 300 000, a déclaré lundi son secrétaire général, alors que les alliés se préparent à adopter une nouvelle stratégie décrivant Moscou comme une menace directe, quatre mois après le début de la guerre en Ukraine. …

 

Stoltenberg a déclaré que l’OTAN disposerait à l’avenir de « bien plus de 300 000 » soldats en état d’alerte, bien au-delà des 40 000 soldats qui constituent actuellement la force de réaction rapide de l’alliance, la Force de réaction de l’OTAN (NRF).

 

Ce nouveau groupement de force est censé remplacer la NRF et « fournir un plus grand réservoir de forces à haut niveau de préparation dans tous les domaines, terrestre, maritime, aérien et cybernétique, qui seront préaffectées à des plans spécifiques pour la défense des alliés« , a déclaré un responsable de l’OTAN.

Continuer la lecture

La 3ème Guerre Mondiale pour les nuls


Par Gaius Baltar – Le 18 juin 2022 –  Source The Saker Blog

http://dxczjjuegupb.cloudfront.net/wp-content/uploads/2022/06/ad7fe29123b1735ced9b9ce15e13f30b-680x496_c.jpg

Certaines personnes bien informées, dont apparemment le pape, commencent à soupçonner qu’il se passe peut-être plus de choses dans le monde que la simple guerre en Ukraine. Ils disent que la troisième guerre mondiale a déjà commencé et que les choses vont empirer à partir de maintenant. Cela peut être difficile à déterminer lorsque nous participons aux événements en cours et que nous ne bénéficions pas de la perspective historique. Il est peu probable que les gens en 1939 aient réalisé qu’ils assistaient au début d’un conflit mondial majeur, bien que certains aient pu le soupçonner.

Continuer la lecture

L’Empire va étendre l’OTAN en réponse à une guerre causée par l’expansion de l’OTAN


Par Caitlin Johnstone – Le 29 Juin 2022

Le président turc Erdoğan a officiellement retiré l’objection d’Ankara à l’ajout de la Finlande et de la Suède à l’OTAN, les trois pays ayant signé un mémorandum trilatéral lors du sommet de l’OTAN à Madrid.

La levée de l’objection d’Erdoğan aurait été obtenue grâce à d’importantes concessions de la part des deux autres pays, largement destinées à faciliter le conflit en cours entre la Turquie et les factions kurdes régionales, et elle lève le dernier obstacle à l’entrée de la Finlande et de la Suède dans le processus d’adhésion à l’OTAN. L’adhésion de la Finlande fera plus que doubler la taille de la frontière directe de l’OTAN avec la Russie, une préoccupation majeure de Moscou en matière de sécurité nationale.

Continuer la lecture

Les nouvelles règles de la Russie


Par Tom Luongo – Le 17 juin 2022 – Source Gold Goats ‘N Guns

La Russie en a fini avec l’Occident. Le divorce est presque consommé. Ces derniers jours, tous les grands dirigeants russes nous ont dit la même chose : « L’Occident va jouer selon nos règles maintenant. »

Vous pouvez décider par vous-mêmes que la Russie est en train de faire des chèques qu’elle ne peut pas payer, mais comme l’a dit le ministre des affaires étrangères Sergei Lavrov à la BBC, « Nous ne nous soucions pas de l’opinion de l’Occident ».  Lavrov a toujours incarné la politesse et la discrétion lorsqu’il traite avec les médias européens.

Continuer la lecture

Pourquoi la Turquie se fait subitement « bien plus prudente » pour vendre des drones à Kiev


Par Andrew Korybko − Le 21 juin 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Ankara invoque le prétexte de se parer d’une aura de neutralité pragmatique dans l’espoir de faciliter la paix entre les parties en conflit, mais la Turquie dissimule ce faisant ses inquiétudes non-dites sur le fait que Kiev n’a aucune chance de l’emporter face à Moscou. C’est le monde entier qui se met peu à peu à comprendre cet état de fait, comme l’illustre le changement de « récit officiel » que chacun a pu constater au cours des dernières semaines.

Continuer la lecture

Des responsables occidentaux admettent que l’Ukraine grouille de membres de la CIA


Par Caitlin Johnstone – Le 26 Juin 2022

Le New York Times rapporte que l’Ukraine regorge de forces spéciales et d’espions des États-Unis et de leurs alliés, ce qui semble contredire les rapports antérieurs selon lesquels le cartel du renseignement américain a du mal à obtenir des informations sur ce qui se passe sur le terrain en Ukraine.

Cela mettrait évidemment un terme aux déclarations disant qu’il ne s’agit pas d’une guerre par procuration menée par les États-Unis.

Dans un article intitulé « Un réseau de commandos coordonne le flux d’armes en Ukraine, selon les officiels« , les officiels occidentaux nous informent de ce qui suit par l’intermédiaire de leurs sténographes du New York Times :

Continuer la lecture

L’étau se resserre autour de la Chine


Par Alan Pukhaev – Le 13 juin 2022 – EurAsia Daily (En russe)

Ce n’est pratiquement plus un secret pour personne [en Russie, mais pas dans le monde occidental, NdT] que le grand jeu entamé par l’Occident dans le cadre de la confrontation géopolitique en cours poursuit des objectifs mondiaux. Le sort de l’ordre mondial est en jeu. Mais l’Occident, qui défend son hégémonie à sa manière habituelle, tente d’agir par procuration, en créant des problèmes dans le périmètre de ses ennemis géopolitiques – la Russie et la Chine.

Continuer la lecture

« Si nous ne mettons pas fin à la guerre, la guerre en finira avec nous »


L’Europe est maintenant engluée jusqu’au cou dans des sanctions économiques de grande envergure à l’encontre de la Russie, et elle est incapable d’en affronter les conséquences.


Par Alastair Crooke – Le 13 juin 2022 – Source Strategic Culture

1Emmanuel Macron a irrité beaucoup de monde (tout comme Kissinger au FEM), lorsqu’il a déclaré « nous ne devons pas humilier Vladimir Poutine » , car il doit y avoir un règlement négocié. C’est la politique française depuis le début de cette saga. Plus important encore, c’est la politique franco-allemande, et elle pourrait donc finir par être la politique de l’UE également.

Le qualificatif « pourrait » est important : en matière de politique ukrainienne, l’UE est plus divisée que pendant la guerre d’Irak. Et dans un système (le système européen) qui insiste structurellement sur le consensus (même s’il est factice), lorsque les blessures sont profondes, la conséquence est qu’une seule question peut bloquer l’ensemble du système (comme lors de la préparation de la guerre en Irak). Aujourd’hui, les fractures en Europe sont plus larges et plus acrimonieuses (c’est-à-dire aggravées par l’application de la primauté de la loi). Continuer la lecture

  1. Le titre est une citation de H.G. Wells

Le rêve des Néocons : Décoloniser la Russie, recoloniser la Chine


Par Moon of Alabama − Le 22 juin 2022

Le 26 mars, le président américain Joe Biden demandait un changement de régime en Russie :

S’exprimant à Varsovie, en Pologne, samedi, le président Biden a déclaré à propos du président russe Vladimir Poutine : « Pour l’amour de Dieu, cet homme ne peut pas rester au pouvoir. »

La Maison Blanche s’est immédiatement empressée de revenir sur cet appel à un changement de régime et, le lendemain, Joe Biden lui-même démentait qu’il demandait un changement de régime :

Continuer la lecture

Briser la Russie pour « sauver l’ordre libéral » , alors que les spectateurs deviennent des « victimes collatérales l’accident de la route »


Il est compréhensible que les États du Moyen-Orient restent à l’écart, en tant que « spectateurs » , mais cela ne veut pas dire qu’ils ne deviendront pas des « victimes de l’accident » dans cette euro-collision. C’est inévitable.


Par Alastair Crooke – Le 12 juin 2022 – Source Al Mayadeen

Berlusconi a écrit dans Il Giornale cette semaine que l’Occident est isolé en raison de sa monomanie ukrainienne : « La réponse de l’Occident [à l’Ukraine] a été unanime, mais qu’entendons-nous par Occident ? Les États-Unis, l’Europe et certains pays de la région Pacifique qui ont des liens traditionnels avec les États-Unis, dont l’Australie et le Japon. Et les autres pays du monde ? Presque rien » .

C’est précisément cela. L’Ukraine est au centre d’une lutte identitaire intra-européenne qui remonte à la chute de Rome. Continuer la lecture