L’Iran opte pour une «contre-pression maximale»


Par Pepe Escobar − Le 20 juin 2019 − Source Unz Review

Pepe Escobar

Tôt ou tard, la «pression maximale» étasunienne contre l’Iran, se heurtera inévitablement à une «contre-pression maximale» ce qui fera sûrement des étincelles.

Ces derniers jours, les milieux du renseignement eurasiatique ont poussé Téhéran à considérer un scénario assez simple : il ne serait pas nécessaire de fermer le détroit d’Ormuz si le commandant de la Force Quds  [Gardiens de la révolution], le général Qassem Soleimani, ultime bête noire du Pentagone, expliquait en détail dans les médias mondiaux que Washington n’avait tout simplement pas la capacité militaire de maintenir le détroit ouvert.

Continuer la lecture de L’Iran opte pour une «contre-pression maximale»

États-Unis – Iran : cette impasse stratégique qu’on ne pourra plus torpiller


Par Pepe Escobar – Le 4 juillet 2019 – Source Asiatimes.com

Perdue dans le tumulte sous-marin, la date limite fixée par Téhéran pour l’UE-3 pour soutenir les ventes de brut iranien expire dimanche…

Des prêtres orthodoxes et des marins russes rendent hommage à 14 sous-mariniers décédés le 1er juillet, après l’incendie d’un sous-marin de recherche de la flotte du Nord, dans la cathédrale navale de Kronstadt. Photo : Alexei Danichev / Sputnik / AFP

… Un épais voile de mystère entoure le feu qui a éclaté dans un submersible russe à la pointe de la technologie dans la mer de Barents, entraînant la mort de 14 membres d’équipage empoisonnés par des vapeurs toxiques.

Continuer la lecture de États-Unis – Iran : cette impasse stratégique qu’on ne pourra plus torpiller

L’Iran opte pour une « contre-pression maximale »


Par Pepe Escobar – Le 20 juin 2019 – Source Strategic-culture.org

Tôt ou tard, la « pression maximale » des États-Unis sur l’Iran provoquera inévitablement  une « contre-pression maximale ». On devine qu’il va y avoir des étincelles.

Continuer la lecture de L’Iran opte pour une « contre-pression maximale »

Pourquoi Trump veut maintenant des pourparlers avec l’Iran


Si Téhéran bloque le détroit d’Ormuz, cela pourrait faire monter le prix du pétrole et provoquer une récession mondiale


Par Pepe Escobar − Le 5 juin 2019 − Source Asia Times

Pepe EscobarContrairement au légendaire « Smoke on the Water » de Deep Purple : « Nous sommes tous venus à Montreux, sur les rives du lac Léman… », la 67ème réunion du groupe de Bilderberg n’a produit ni feu ni fumée au luxueux hôtel Fairmont Le Montreux Palace.

Continuer la lecture de Pourquoi Trump veut maintenant des pourparlers avec l’Iran

L’Afghanistan occupe une place centrale dans le nouveau grand jeu

«La route longue et sinueuse ne fait que commencer - Un processus de paix mené par la Russie et la Chine, y compris les talibans - Un Afghanistan stable - Islamabad en tant que garant - Une solution entièrement asiatique. Les envahisseurs occidentaux ne sont pas les bienvenus.» 

Pepe EscobarPar Pepe Escobar – Le 19 novembre 2018 – Source Russia Insider

Dans le «cimetière des empires», l’Afghanistan ne cesse de vivre des rebondissements géopolitiques et historiques. La semaine dernière à Moscou, un autre chapitre crucial de cette histoire épique a été écrit lorsque la Russie s’est engagée à utiliser ses muscles diplomatiques pour stimuler les efforts de paix dans ce pays déchiré par la guerre.

Continuer la lecture de L’Afghanistan occupe une place centrale dans le nouveau grand jeu

L’avenir de la politique en Occident se joue en ce moment au Brésil


Par Pepe Escobar − Le 9 octobre 2018 − Source consortiumnews.com

« Ramenées à l’essentiel, les élections présidentielles brésiliennes représentent l’affrontement direct entre la démocratie et un néo-fascisme de début de XXIe siècle, c’est à dire entre la civilisation et la barbarie », écrit Pepe Escobar. Continuer la lecture de L’avenir de la politique en Occident se joue en ce moment au Brésil

Inde : Malgré son acquisition de S-400, le dilemme géostratégique du pays reste entier


… mais Modi souligne que la Russie s’est toujours « tenue aux côté de l’Inde, que ce soit dans le secteur de l’énergie ou dans d’autres »


Par Pepe Escobar – Le 7 octobre 2018 – Source atimes.com

Le président russe Vladimir Poutine et le premier ministre indien Narendra Modi, lors de leur rencontre à New Delhi le 4 octobre 2018. Photo: AFP/Sputnik/Mikhail Metzel

Le sommet Inde-Russie de 2018 restera sans doute dans les annales. À la surface des choses, l’enjeu principal en était l’acquisition ou non par l’Inde de cinq systèmes de défense S-400 russes, pour un montant de 5,43 milliards de dollars.

L’accord en fut scellé dès la fin de la rencontre entre le premier ministre indien Narendra Modi et le président russe Vladimir Poutine, à New Delhi. Les négociations avaient débuté en 2015. Les S-400 seront livrés en 2020. Continuer la lecture de Inde : Malgré son acquisition de S-400, le dilemme géostratégique du pays reste entier

De la Baltique à la mer Noire, Poutine au secours des pays maltraités par les États-Unis


Pas étonnant qu’un grand sommet réunissant l’Allemagne, la Russie, la France et la Turquie – notez les oubliés – soit peut-être prochainement en vue 



Pepe EscobarPar Pepe Escobar – Le 24 août 2018 – Source Russia Insider

Lorsque le président russe Vladimir Poutine, revenu de sa tournée de star au mariage de la Première ministre autrichienne Karin Kneissl, s’est présenté samedi après-midi au Palais Meseberg, au nord de Berlin, pour une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel, cela a été une sorte de surprise. La réunion n’avait été annoncée que quelques jours auparavant.

Continuer la lecture de De la Baltique à la mer Noire, Poutine au secours des pays maltraités par les États-Unis

Des métaux attirants : l’élément manquant du puzzle coréen


Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, connaît l’importance des terres rares, et la Corée du Nord aurait découvert l’un des plus grands gisements du monde à 150 km de Pyongyang. Serait-ce un autre facteur à l’origine du récent dégel avec les États-Unis ?


Par Pepe Escobar – Le 20 juin 2018 – Source Asia Times

Il ne s’agit peut-être pas d’immeubles de vacances sur les plages nord-coréennes après tout. Il semblerait que la principale motivation de l’administration Trump pour courtiser Kim Jong-un est l’un des plus grands gisements de terres rares au monde, situé à seulement 150 km au nord-ouest de Pyongyang et valant potentiellement des milliards de dollars américains.

Continuer la lecture de Des métaux attirants : l’élément manquant du puzzle coréen