L’ancien conseiller de Zelensky risque sa vie en disant la vérité aux Ukrainiens


Par Andrew Korybko − Le 22 janvier 2023

andrew-korybko

Il ne fait aucun doute qu’Alexei Arestovich, ancien conseiller de Zelensky, risque sa vie en disant aux Ukrainiens la dure vérité qu’il leur faut connaître d’urgence. Kiev ne va sans doute pas vaincre la Russie, chose qui est désormais affirmée également par des dirigeants étasuniens et polonais, et ce débouché de la guerre résulte sans aucun doute pour partie des luttes intestines féroces (et peut-être même mortelles) qui occupent la sphère dirigeante ukrainienne. Arestovich se comporte donc en patriote, mais il pourrait le payer de sa vie.

Continuer la lecture

Gérer le discours de déni sur l’Ukraine


Regardez autour de vous : les plaques tectoniques de la géopolitique et de la géofinance sont en train de se déplacer, s’éloignant radicalement d’un Occident de plus en plus chancelant.


Par Alastair Crooke – Le 19 décembre 2022 – Source Strategic Culture

L’inflexion a commencé. Elle a été annoncée par le Financial Times (FT) et The Economist – les deux médias qui transmettent si fidèlement tout « récit de remplacement » aux sherpas mondialistes (ceux qui portent les bagages en haut de la montagne, au nom des nababs en selle).

The Economist commence par des entretiens avec Zelensky, le général Zaluzhny et le commandant militaire ukrainien sur le terrain, le général Syrsky. Tous trois sont interviewés – interviewés dans The Economist, pas moins. Une telle chose ne se produit pas par hasard. Il s’agit d’un message destiné à transmettre le nouveau récit de la classe dirigeante au « golden billion » (qui le lira et l’absorbera). Continuer la lecture

Le coucou étasunien dans le nid européen


Pour l’Europe, l’adoption irréfléchie de cette pensée américaine style « coucou » dans son propre nid européen n’est rien moins que catastrophique.


Par Alastair Crooke – Le 12 décembre 2022 – Source Strategic Culture

Larry Johnson, un vétéran de longue date de la CIA et du département d’État, identifie le « coucou » qui se niche au fond du « nid » de la pensée occidentale sur l’Ukraine. L’oiseau a deux parties étroitement liées. La couche supérieure est le cadre conceptuel postulant que les États-Unis sont confrontés à deux sphères de conflit distinctes : premièrement, les États-Unis contre la Russie, et deuxièmement, les États-Unis contre la Chine. Continuer la lecture

Le « blocage culturel » mènera à l’escalade en Ukraine (et à un risque de troisième guerre mondiale)


Les véritables intérêts de Washington en Ukraine doivent être compris non pas comme une guerre de valeurs mais plutôt comme un missile de croisière lancé sur la Chine, et non sur la Russie.


Par Alastair Crooke – Le 14 novembre 2022 – Source Strategic Culture

Le problème est là : premièrement, l’UE a perdu la Russie comme partenaire, mais elle insiste pour maintenir le commerce avec la Chine. Deuxièmement, la Chine, elle, doit se plier aux « règles » de l’UE sur la façon dont elle configure son économie. Troisièmement, la Chine aussi doit accepter d’être « fustigée » par des gens comme Olaf Scholz et Charles Michel pour « ne pas avoir mis fin à la guerre illégale de la Russie en Ukraine » . Quatrièmement, nous, l’UE, n’avons de toute façon pas l’intention de dépendre de vous. Et cinquièmement, mettez de l’ordre dans vos violations des droits de l’homme ! Continuer la lecture

Les Ukrainiens sont-ils des Russes ?


Par The Saker – Le 6 décembre 2022 – Source The Saker’s Blog

La question semble simple, mais elle est en réalité immensément complexe. Je vais essayer d’exposer quelques-uns des problèmes, des hypothèses et des implications que cette question implique.

Pour commencer, nous pourrions nous demander « qu’est-ce qu’un Ukrainien ?« . Après tout, on ne trouve aucune nation ou pays de ce type dans les livres d’histoire. Mais nous ne devons pas nous arrêter là et nous devons également nous demander « qu’est-ce qu’un Russe ?« . Oui, il y a eu une nation russe et un pays russe enregistrés dans les livres d’histoire, mais cela nous aide-t-il vraiment ?

Continuer la lecture

Une fois de plus, l’Occident persécute l’Iran


Par M. K. Bhadrakumar − Le 10 novembre 2022 − Source Oriental Review

M.K. BhadrakumarLa manière dont Téhéran a géré son accord avec la Russie au sujet des drones a été quelque peu malhabile. Le fait que la première « fuite » a ce sujet soit provenu de nul autre que Jake Sullivan, Conseiller à la Sécurité Nationale du président Biden, aurait dû alerter Téhéran sur l’idée que quelque chose de sinistre avait été mis en branle.

Au lieu de cela, pour des raisons que l’on ne connaît pas, l’Iran s’est mis à réfuter l’information. Et désormais, revirement de situation, il nous faut comprendre que les réfutations prononcées par l’Iran étaient exactes, mais pas totalement véridiques dans leur contenu. Hossein Amirabdollahian, le ministre des affaires étrangères, a reconnu que la « partie au sujet des drones est exacte ; nous avons livré à la Russie des drones en faible nombre des mois avant la guerre en Ukraine. »

Continuer la lecture

Le super cycle du Léviathan prend fin ; les dirigeants occidentaux font semblant de ne pas l’avoir remarqué


La « bulle » de la guerre en Ukraine est en train de se dégonfler alors que les États-Unis et l’Europe atteignent le fond du « tonneau » de stocks d’armes.


Par Alastair Crooke – Le 17 octobre 2022 – Source Strategic Culture

Les changements historiques dans la politique mondiale se produisent très lentement. Ce n’était toutefois pas le cas lorsque les États-Unis ont fait leur entrée sur la scène mondiale. Cela s’est produit assez soudainement en 1898, avec l’invasion de Cuba : la vieille Europe a assisté à la scène avec une anxiété palpable… Le Manchester Guardian de l’époque a rapporté que presque tous les Américains avaient adopté ce nouvel esprit expansionniste. Les rares critiques ont été simplement tournés en dérision. Le Frankfurter Zeitung mettait en garde contre « les conséquences désastreuses de leur exubérance » mais se rendait compte que les Américains n’écouteraient pas. Continuer la lecture

Démolir le Panthéon des fondateurs et héros occidentaux


Les Euro-élites avaient désespérément besoin d’un système de valeurs pour combler ce vide. La solution, cependant, était à portée de main.


Par Alastair Crooke – Le 3 octobre 2022 – Source Strategic Culture

Les défenseurs de la primauté américaine au sein des États-Unis évoluent toujours avec leur temps, en s’appuyant sur les tendances dominantes pour ré-imaginer la justification de leur « exceptionnalisme » au moyen d’une imagerie nouvelle.

La montée en puissance de la politique identitaire, axée sur la justice sociale et menée par des activistes de tendance libérale, a fourni à ses soldats leur toute nouvelle justification. Il ne s’agit pas seulement d’une nouvelle « politique » , mais de quelque chose de différent : il s’agit d’une idéologie qui ne tolère aucune « altérité » , aucune contestation, mais qui exige simplement un signe de loyauté et de conformité à un code « progressiste » montrant que vous avez entendu le message et vu « la lumière » .

En bref, ils cherchent, par la conversion de la classe dirigeante, à subvertir et à renverser les anciennes divinités. Continuer la lecture

Les clowns de l’hiver harcèlent le Royaume-Uni


Tout ce que j’entends, c’est ce son solitaire
Les chiens de l’hiver
Ils me harcèlent

– Sting


Par Tom Luongo – Le 5 septembre 2022 – Source Gold Goats ‘N Guns

C’est de justesse que Liz Truss, la ministre de la Défense clownesque de Boris Johnson, deviendra le prochain Premier ministre du Royaume-Uni. Elle n’a pas beaucoup de temps pour former un gouvernement, à moins que le Royaume-Uni ne doive subir de nouvelles élections générales.

En raison de son soutien inconditionnel à l’Ukraine contre la Russie, Mme Truss a été choisie par les conservateurs soucieux de maintenir la relation du Royaume-Uni avec les États-Unis et de le rendre théoriquement plus indépendant de l’Union européenne. Continuer la lecture

L’Ukraine. Un proxy de la CIA depuis 75 ans


Par Gerald Sussman − Le 12 septembre 2022 − Source CovertAction Magazine

Armée insurrectionnelle ukrainienne. [Source : militaryhistorynow.com]

Il faut être un artiste pour se frayer un chemin dans le marasme de la propagande afin d’éduquer les grands médias américains (MSM) sur la crise russo-ukrainienne et le rôle des États-Unis dans l’instigation de ce conflit à des fins néfastes.

Les MSM ont construit un récit sans nuances sur « la guerre de Poutine » qui n’est fait que pour masquer l’expansion impérialiste de l’Amérique en Europe de l’Est. Il s’agit d’une tentative tout à fait orwellienne de projeter sur la Russie ce que les États-Unis et leur principal allié impérial, le Royaume-Uni (qu’un journaliste britannique a qualifié de « remorqueur de l’Amérique »), n’ont cessé de faire depuis 1945, voire depuis des siècles.

Continuer la lecture