La courte guerre avec Gaza a révélé la faiblesse d’Israël


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 13 novembre 2018

La semaine dernière, un accord de cessez-le-feu a été conclu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël :

Le changement, prévu dans un plan proposé par l’intermédiaire de l’Égypte et financé par l’argent fourni par le Qatar, vise à apporter une aide indispensable à Gaza, à rétablir le calme du côté israélien de la frontière et à éviter une nouvelle guerre.

Continuer la lecture de La courte guerre avec Gaza a révélé la faiblesse d’Israël

Palestine : Les conséquences imprévues de la décision de Trump


L’initiative de Trump sur Jérusalem a remis la Palestine sur le devant de la scène arabe et islamique.


Abdel Bari Atwan

Par Abdel Bari Atwan – Le 19 décembre 2017 – Source Chronique de Palestine

En reconnaissant Jérusalem occupée comme la capitale de l’État d’occupation israélien, le président américain Donald Trump a mis une balle dans le pied de ses alliés « arabes sunnites » du Golfe arabe – principalement l’Arabie saoudite et l’Égypte.

Il a également allumé la mèche d’une intifada qui pourrait durer des mois, voire des années, et qui sera le prélude d’une guerre régionale qui remodèlera la carte de la région, l’équilibre des pouvoirs et les alliances. Continuer la lecture de Palestine : Les conséquences imprévues de la décision de Trump

L’après Balfour : 100 ans d’histoire et d’occasions manquées


Une Palestinienne tient une carte de la Palestine historique – Photo : Mohammed Asad

Par Réseau Al Shabaka – Le 6 novembre 2017 – Source Chronique de Palestine

Un déferlement mondial d’analyses et d’activités militantes marque le 100e anniversaire de la Déclaration Balfour du 2 novembre 1917. La Déclaration a donné l’imprimatur impérial à la Résolution prise par le mouvement sioniste lors de sa première conférence à Bâle en 1897 de « donner un foyer au peuple juif en Palestine garanti par le droit public » et a engendré une guerre et une violence sans fin, ainsi que la dépossession, la dispersion et l’occupation du peuple palestinien. Continuer la lecture de L’après Balfour : 100 ans d’histoire et d’occasions manquées

L’accord saoudo-égyptien sur les îles de la mer Rouge profite à Israël


Tel Aviv pourrait utiliser le capital diplomatique que lui a valu sa validation de l’accord Tiran et Sanafir pour obtenir du soutien sur la question palestinienne.


 

Jonathan Cook

Par Jonathan Cook – Le 5 juillet 2017 – Source Chronique de Palestine

Deux petites îles inhabitées, Tiran et Sanafir, gardent l’entrée du golfe d’Aqaba, entre l’Égypte et l’Arabie Saoudite. C’est la seule porte d’entrée d’Israël à son port d’Eilat, au sud, et à ses routes commerciales vitales avec l’Asie du Sud-Est. Continuer la lecture de L’accord saoudo-égyptien sur les îles de la mer Rouge profite à Israël

Guerre de 6 jours, occupation de 50 ans…


Que s’est-il réellement passé en juin 1967 ?
Interview de Norman Finkelstein


Par Sayed – Le 11 juin 2017 – Source therealnews

Dans la première séquence d’un long entretien en trois parties à l’occasion du 50e anniversaire de la guerre israélo-arabe de juin 1967, l’auteur et universitaire Norman Finkelstein déconstruit les mythes persistants qui entourent cette confrontation historique – des mythes qui ont soutenu l’occupation israélienne des territoires palestiniens qui en a résulté.

Continuer la lecture de Guerre de 6 jours, occupation de 50 ans…

Un regard personnel sur l’islam moderne


Il existe un cercle vicieux entre la peur et la haine occidentales envers l’islam et l’extrémisme islamique violent ciblant l’Occident, qui s’alimentent l’un l’autre. Un nouveau livre, commenté par Arnold R. Isaacs, l’explique tranquillement.


Par Arnold R. Isaacs – Le 17 avril 2017 – Source Consortium News

L’auteur Rachel Aspden et son livre, Génération Révolution.

Pour tous ceux qui cherchent à mieux comprendre le chaos qui depuis quelques années, et jusqu’à aujourd’hui, submerge le monde arabe, voici un conseil : lisez Génération Révolution. Pour être clair, ce livre n’est pas un livre sur l’histoire récente de la région. Il examine la situation actuelle à travers les expériences d’un petit nombre de jeunes hommes et femmes qui traversent la dernière décennie tumultueuse d’un des pays de la région, l’Égypte.

Continuer la lecture de Un regard personnel sur l’islam moderne

L’intervention russe en Syrie: piège ou « intervention divine » ?


Par Bogdan Herzog – Le 16 janvier 2017 – Source Katehon

Voici les principales théories expliquant la raison d’être de l’invasion en Syrie, parrainée par l’étranger, et qualifiée de guerre civile :

  • Le démantèlement du Croissant chiite comme décrit par Stephen Hersh dans son excellent article de 2007, The Redirection.
  • La dissolution selon des lignes sectaires de tous les États du Moyen-Orient opposés à l’Alliance occidentale – suivant les plans établis par Oded Yinon, dans la Stratégie pour Israël, dans les années 1980.
  • Les facteurs économiques mentionnés maintes et maintes fois – couloirs pipelines, etc.

Continuer la lecture de L’intervention russe en Syrie: piège ou « intervention divine » ?

Sur le « Printemps arabe »


Ce texte est une version légèrement modifiée de l’entretien que Andrew Korybko a accordé à un étudiant en doctorat de Moscou qui se spécialise sur les événements de changement de régime au cours du « Printemps arabe ».


andrew-korybkoPar Andrew Korybko – Le 20 décembre 2016 – Source The Saker

Les plateformes de réseaux sociaux ont joué un rôle dans l’organisation et le déploiement des déstabilisations visant les changements de régime qui ont eu lieu pendant le théâtre du « Printemps arabe » à l’échelle des Révolutions de couleur. Elles ont permis aux initiateurs de ces événements de se relier plus facilement avec des dizaines de milliers de sympathisants et de leur diffuser leurs messages provocateurs, dans le but d’inciter le plus grand nombre de personnes à participer. Les réseaux sociaux à ce moment-là étaient naïvement utilisés par une grande partie des masses, en particulier les moins diplômés comparativement et les moins habiles technologiquement de la « rue arabe », pour être la « voix du peuple », « non censurée » et « authentique ». C’est pourquoi tant de gens sont tombés dans le panneau de récits (dont certains étaient délibérément trompeurs ou carrément faux) diffusés par les organisateurs principaux à travers ces réseaux. S’il n’y avait pas eu des plateformes pour les médias sociaux comme Twitter, YouTube et même l’application technique de Google Maps (qui apporte son aide en planifiant les trajets des « protestations » et la guérilla urbaine), il est douteux que ce qu’on appelle le « Printemps arabe » se serait jamais déroulé comme il l’a fait, et peut-être même n’aurait-il pas eu lieu du tout. Continuer la lecture de Sur le « Printemps arabe »

Syrie : Les fronts djihadistes s’effondrent – L’Égypte entre dans la lutte


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Le 27 novembre 2016 – Source Moon of Alabama

L’armée arabe syrienne (AAS) et ses alliés ont fait d’énormes progrès dans Alep-Est. Là, comme apparemment partout ailleurs, les fronts du Djihad s’effondrent. Les dissensions dans l’opposition, qui reflètent celles de ses sponsors, perturbent tous leurs mouvements. La discrète campagne aérienne russe, à l’arrière des fronts «rebelles», a réduit leurs réserves en matériel et en hommes. Continuer la lecture de Syrie : Les fronts djihadistes s’effondrent – L’Égypte entre dans la lutte

Une coalition sans alliés


Riyad pourrait se retouver seul avec une économie en lambeaux


no-allies


Par Evgeny Satanovsky – Le 27 octobre 2016 – Source SouthFront

Dès le début du printemps arabe, l’Arabie saoudite – accompagnée par le Qatar et la Turquie – fut l’un des principaux perturbateurs de la paix au Moyen-Orient. Elle remodela la région à son image faisant porter une surcharge importante sur ses forces et courir un risque considérable pour son propre avenir. Le problème de la succession, qui est au seuil du changement de génération, et l’arrivée au pouvoir non pas des fils, mais pour la première fois dans l’histoire du Royaume d’Arabie saoudite, des petits-fils du fondateur de la dynastie, crée des conditions séparées pour une déstabilisation de la situation au sein de la monarchie, allant même jusqu’à sa désintégration dans un avenir plus ou moins proche.

Continuer la lecture de Une coalition sans alliés