Poutine a subi un revers aux élections de la Douma de Moscou mais reste encore en bonne position


Par Tony Wood – Le 10 septembre 2019 – Source Real News Network

election douma

Dans ce que beaucoup d’analystes considèrent comme un test de pouvoir pour Vladimir Poutine, les élections à Moscou ont été une sorte de revers, mais l’orientation de l’opposition vers le capitalisme sape sa propre plate-forme anticorruption nous explique Tony Wood.

Continuer la lecture de Poutine a subi un revers aux élections de la Douma de Moscou mais reste encore en bonne position

Poutine troll Trump


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 5 septembre 2019

Voilà un trollage de haute volée lancé par le président russe Vladimir Poutine :

 

Poutine a dit qu'il avait offert au président américain Donald Trump, lors d'un récent appel téléphonique, la possibilité d'acheter l'une des armes nucléaires hypersoniques que Moscou est en train de développer. Il a précisé que Trump avait rejeté l'offre et répondu que Washington était en train de fabriquer ses propres missiles.

Continuer la lecture de Poutine troll Trump

Bismarck et le nationalisme ukrainien


Par The Saker − Le 14 août 2019 − Source thesaker.is via Unz Review

2015-09-15_13h17_31-150x112Lorsque Zelenskii est arrivé au pouvoir, il aurait pu choisir entre deux options fondamentales. Ces options étaient à peu près celles-ci :

Option un, ou le pragmatisme avant l’idéologie : faire un effort déterminé pour résoudre les problèmes les plus urgents de l’Ukraine. À tout le moins, Zelenskii aurait-il pu ordonner à son armée de cesser le feu, et la faire reculer à une distance de sécurité – Zelenskii avait toute autorité pour le faire, dès son investiture, et il n’avait besoin de l’aide de personne pour cela. De toute évidence, une telle démarche devrait être coordonnée avec les forces des DNLR [Les Républiques du Donbass]. Et cela signifie à tout le moins que Zelenskii aurait dû ouvrir une voie de communication directe avec les deux républiques. Cette option pourrait être décrite comme «commençant à mettre en œuvre au moins les toutes premières étapes des accords de Minsk».

Option deux, l’idéologie avant le pragmatisme : faire un effort déterminé pour ne pas aborder les problèmes les plus urgents de l’Ukraine. La priorité ici est de déclarer que l’Ukraine n’honorera pas les accords de Minsk : pas de discussions avec les DNLR, pas de cessez-le-feu, pas de retrait des forces, pas d’amnistie et, très certainement, pas de discussions sur un statut spécial pour le Donbass. Cette option pourrait être décrite comme «plus ou moins identique» ou «une resucée de Porochenko».

Continuer la lecture de Bismarck et le nationalisme ukrainien

Les « rebelles » syriens laissés pour compte brûlent l’effigie du « traître » Erdogan


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 30 août 2019

Depuis 2011, le président turc Recep Tayyip Erdogan a utilisé les « rebelles » syriens et les djihadistes islamistes comme forces de substitution contre le gouvernement syrien. Ces forces sont maintenant confinées pour la plupart dans le gouvernorat d’Idleb, près de la frontière turque. L’armée syrienne a récemment fait des progrès contre les djihadistes. La Turquie n’est pas venue à leur secours. L’idée que leur résistance est futile a commencé à se faire jour chez eux. La Syrie récupérera tout le gouvernorat et ceux qui résistent seront éliminés.

Les « rebelles » craignent d’être punis et ils veulent maintenant s’enfuir en Turquie. Malheureusement, la Turquie n’en veut pas.

Continuer la lecture de Les « rebelles » syriens laissés pour compte brûlent l’effigie du « traître » Erdogan

Poutine défie les malthusiens : la fusion nucléaire devient une priorité nationale pour la Russie


Par Matthew Ehret – Le 25 juillet 2019 – Source Strategic Culture

EhretLors d’un discours prononcé le 9 juillet au 2e Sommet mondial sur la production et l’industrialisation à Ekaterinbourg, en Russie, le Président Poutine a présenté une brillante intervention sur l’éthique anti-croissance – et anti-humaine – sans vision qui caractérise l’ordre mondial néo-libéral, faisant de la prépondérance pour la fusion nucléaire une priorité nationale russe.

Continuer la lecture de Poutine défie les malthusiens : la fusion nucléaire devient une priorité nationale pour la Russie

La vérité sur le mouvement de protestations de Moscou


Par Andrew Korybko − Le 5 août 2019 − Source eurasiafuture.com

andrew-korybko

Le récent mouvement de protestations de Moscou constitue de toute évidence une tentative de déclencher des violences de Révolution de Couleur en Russie, mais considérer tous les participants au mouvement comme des « agents de la CIA » revient à faire abstraction de leurs critiques objectivement valides quant à la situation actuelle du pays.
Continuer la lecture de La vérité sur le mouvement de protestations de Moscou

Poutine et la chose militaire : assez, juste assez


Par Patrick Armstrong − Le 29 juillet 2019 − Source Strategic Culture

Patrick ArmstrongEn 2017, Russia Today écrivait ceci :

Moscou ne s'engagera pas dans une course aux armements épuisante et les dépenses militaires du pays diminueront progressivement, la Russie ne cherchant pas à jouer un rôle de "gendarme mondial", a déclaré le président Vladimir Poutine. Moscou ne cherche pas à s’engager dans une nouvelle course aux armements "inutile", et s’en tiendra à des "décisions intelligentes" pour renforcer ses capacités de défense, a déclaré Poutine vendredi lors d’une réunion annuelle élargie du conseil d’administration du ministère de la Défense. "Le renseignement, les cerveaux, la discipline et l'organisation" doivent être les pierres angulaires de la doctrine militaire du pays, a déclaré le dirigeant russe. La dernière chose dont la Russie a besoin est d'une course aux armements qui «drainerait» son économie, et Moscou ne veut certainement pas cela, «dans aucun scénario» a souligné M. Poutine.

Continuer la lecture de Poutine et la chose militaire : assez, juste assez

Pourquoi la fin du traité INF ne déclenchera pas une nouvelle course aux armements

"Si les États-Unis veulent commencer une nouvelle course aux armements avec la Russie ou la Chine, ils seront les seuls à courir. Il vont devoir courir vite pour se rattraper eux-mêmes."...Dit autrement, ils ont déjà perdu.

2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 3 août 2019

Hier, les États-Unis ont quitté le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF). La fin de ce traité et d’autres traités qui ont éliminé ou limité le déploiement de systèmes nucléaires est considérée par certains comme le début d’une nouvelle course aux armements :

Continuer la lecture de Pourquoi la fin du traité INF ne déclenchera pas une nouvelle course aux armements

Poutine défie son parlement sur le dossier de la Géorgie, et montre à l’Occident qu’il est « modéré »


Par Andrew Korybko − Le 17 juillet 2019 − Source orientalreview.org

andrew-korybko

La semaine dernière, le président Poutine a refusé de mettre en œuvre les sanctions importantes que la Douma avait proposé plus tôt : une opportunité pour le dirigeant russe de se présenter aux yeux de l’occident comme un « modéré » et de contribuer à la restauration en cours de sa réputation. Sur le fond, la Russie essaye de progresser vers une « Nouvelle détente » avec les USA et l’UE.

georgia-protestsjpg
Des manifestants de l’opposition en Géorgie, exigeant la démission du Ministre de l’Intérieur Giorgi Gakharia, face au parlement, le 29 juin, à Tbilisi.

Continuer la lecture de Poutine défie son parlement sur le dossier de la Géorgie, et montre à l’Occident qu’il est « modéré »

Poutine confirme : Sergei Skripal voulait retourner en Russie


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − le 20 juillet 2019

Le cinéaste Oliver Stone a récemment interviewé le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine. La transcription a été publiée hier soir. L’essentiel de l’interview concerne l’Ukraine. Un article distinct à venir couvrira ce pays. Il y a aussi un passage sur l’élection américaine.

Mais les éléments les plus intéressants de Poutine concernent l’affaire Skripal.

Continuer la lecture de Poutine confirme : Sergei Skripal voulait retourner en Russie