Porochenko, en pleine déconfiture, est en train de devenir «totalement Saakachvili»


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 30 novembre 2018 – Source The Saker

Petro Porochenko est dans le pétrin. Sa cote de popularité se trouve dans une fourchette à un chiffre malgré un important effort de propagande et sa dernière tentative de provoquer une crise salvatrice impliquant l’habituelle « agression russe » a non seulement échoué mais semble se retourner contre lui. Continuer la lecture de Porochenko, en pleine déconfiture, est en train de devenir «totalement Saakachvili»

La Russie empêche la marine ukrainienne de militariser la mer d’Azov


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 25 novembre 2018

Le gouvernement ukrainien, dirigé par l’oligarque Petro Porochenko, est en pleine campagne électorale. C’est une des raisons pour lesquelles il lance de nouvelles provocations contre la Russie. Hier, les forces ukrainiennes ont occupé une ville située dans la zone neutre entre la partie contrôlée par le gouvernement et la zone de Donetsk tenue par les rebelles. [Des quartiers résidentiels de Donetsk viennent aussi d’être bombardés par l’armée ukrainienne, NdT].

Aujourd’hui, la marine ukrainienne a envoyé un remorqueur et deux petits canonniers, des Gurza M de fabrication ukrainienne, pour traverser le détroit de Kertch et rejoindre la mer d’Azov. Lorsque les navires sont entrés dans les eaux russes sans annoncer leur intention, un navire de la garde côtière russe a percuté (vidéo) et endommagé le remorqueur. Les deux navires militaires se sont échappés sans pouvoir franchir le détroit. Les photos montrent la mêlée en mer. Continuer la lecture de La Russie empêche la marine ukrainienne de militariser la mer d’Azov

La « guerre sourde » entre Kiev et le Donbass va continuer, pour l’instant sans s’intensifier


Par Andrew Korybko – Le 11 septembre 2018 – Source orientalreview.org

Andrew Korybko
Andrew Korybko

Le temps écoulé depuis l’assassinat d’Alexandre Zakharchenko nous le révèle : cet événement n’a pas déclenché la relance des hostilités conventionnelles entre Kiev et les Républiques du Donbass que certains avaient craint sur le moment ; ce qui bien sûr, ne signifie pas que les commanditaires de ce crime ne l’aient pas souhaité.

Petro Porochenko

Continuer la lecture de La « guerre sourde » entre Kiev et le Donbass va continuer, pour l’instant sans s’intensifier

Réponse à la question cruciale de Paul Craig Roberts


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – le 7 septembre 2018 – Source The Saker

Dans un article récent, Paul Craig Roberts m’a posé directement une question très importante. Voici la partie essentielle de cet article (mais assurez-vous de lire l’article complet pour comprendre d’où vient Paul Craig Roberts et pourquoi il soulève ce problème absolument crucial) :

Andrei Martyanov, qui vient d’écrire un livre dont j’ai parlé sur mon site, a récemment défendu Poutine, comme Le Saker et moi l’avons fait dans le passé, contre ceux qui disent que Poutine est trop passif face aux agressions. Comme je l’ai déjà dit, je ne peux qu’applaudir Martyanov et Le Saker. Là où nous différons peut-être, c’est sur l’idée qu’accepter sans cesse des insultes et des provocations encourage leur escalade jusqu’à ce que la seule alternative soit la reddition ou la guerre.

Donc, voilà les questions que je pose à Andrei Martyanov, au Saker, à Poutine et au gouvernement russe : combien de temps faut-il tendre l’autre joue ? Faut-il tendre l’autre joue jusqu’à ce que votre adversaire ait réduit à zéro votre avantage dans la confrontation ? Faut-il tendre l’autre joue jusqu’à perdre le soutien de la foule des patriotes qui pensent que vous ne défendez pas l’honneur du pays ? Faut-il tendre l’autre joue jusqu’à être finalement contraint de choisir entre la guerre ou la soumission ? Faut-il tendre l’autre joue jusqu’à qu’une guerre nucléaire soit inévitable ?

Je pense que Martyanov et Le Saker seront d’accord pour dire que ma question est légitime. Continuer la lecture de Réponse à la question cruciale de Paul Craig Roberts

À propos de fake news : des nouvelles du vol MH17 abattu en Ukraine en 2014…


… le pilote qui a abattu le MH17 malaisien ne parlera plus


Par Stratediplo − Le 6 mars 2018 − Source stratediplo

Débris du MH17 abattu en 2014
Débris du MH17 abattu en 2014  ©nbcnews.com

 

Vladislav Volochine s’est éteint le 18 mars dans sa chambre, d’une balle en plein cœur à l’âge de vingt-neuf ans. Pour mémoire, il s’agissait du pilote (alors capitaine) ukrainien qui avait abattu le vol malaisien MH17 le 17 juillet 2014.

Continuer la lecture de À propos de fake news : des nouvelles du vol MH17 abattu en Ukraine en 2014…

Le Donbass, laboratoire du solidarisme ?


Par Emmanuel Leroy − Avril 2018

cadeaux_enfants_petrovsky

Depuis bientôt trois ans que je vais régulièrement dans cette région en guerre apporter avec mes amis un maigre secours aux enfants du Donbass victimes de la guerre de conquête de l’OTAN, j’observe une société en profonde mutation, arc-boutée sur la volonté inébranlable de ne pas céder un pouce de terrain face aux hommes de la junte de Kiev et résistant victorieusement à tous les assauts tel un fameux village gaulois encerclé par les séides d’un nouvel empire marchand.

Continuer la lecture de Le Donbass, laboratoire du solidarisme ?

Oncle Sam se débarrasse (de nouveau) des Kurdes


2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 26 janvier 2018 – Source The Saker

Le drame qui se joue dans le nord de la Syrie est vraiment un cas presque idéal pour évaluer à quel point l’Empire anglosioniste est faible et totalement dysfonctionnel. Mais d’abord, un bref rappel.

Les buts américano-israéliens en Syrie étaient vraiment très simples. Comme je l’ai déjà écrit dans un précédent article, le plan anglosioniste initial était de renverser Assad et le remplacer par les fous takfiris (Daech, al-Qaïda, al-Nusra, ISIS – appelez-les comme vous voulez). Cela permettrait d’atteindre les objectifs suivants.

Continuer la lecture de Oncle Sam se débarrasse (de nouveau) des Kurdes

2018 – Guerre ou pas guerre ?


VC Interrogation, 1967

2015-09-15_13h17_31-150x112Par le Saker – Le 29 décembre 2018 – Source The Saker

Si les premiers mois de 2017 ont été une période de grands espoirs après la défaite historique de Hillary Clinton, l’année s’achève d’une manière sombre, presque menaçante. Non seulement le marais a facilement, rapidement et totalement noyé Trump, mais l’Empire anglosioniste est ébranlé par sa défaite humiliante en Syrie et les néocons imposent maintenant à l’ensemble de notre planète un barrage sans fin de menaces. En outre, l’administration Trump a publié une Stratégie de sécurité nationale qui montre clairement que l’Empire est en mode « paranoïa intégrale ». Il est tout à fait évident que les néocons ont totalement repris le contrôle de la Maison Blanche, du Congrès et des médias américains dominants. D’accord, peut-être les choses ne sont-elles pas tout à fait aussi mauvaises que si Hillary avait été élue, mais elles le sont suffisamment pour se demander si une guerre majeure est inévitable l’an prochain. Continuer la lecture de 2018 – Guerre ou pas guerre ?

Escrocs, Clowns et Nazis – une analyse dynamique


Saker US
Saker US

Par le Saker – Le 26 octobre 2017 – Source The Saker

Les dernières grandes nouvelles d’Ukraine

Avez-vous entendu parler des dernières grandes nouvelles de l’Ukraine ? Non ? Il y a un mini-Maïdan en cours et les nationalistes ukrainiens semblent espérer que Porochenko sera chassé avant la fin de la semaine. Vous ne saviez pas ? Eh bien, la grande nouvelle, c’est que vous n’en aviez pas entendu parler. Continuer la lecture de Escrocs, Clowns et Nazis – une analyse dynamique

Indépendances et auto-déterminations


Des armes pour renforcer l’Empire ou d’authentiques libérations nationales ?


Par James Petras – Le 19 octobre 2017 – Source Unz Review

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la plupart des conflits mondiaux ont consisté en des luttes pour l’indépendance contre les régimes coloniaux / impériaux occidentaux et japonais.

À la suite de la décolonisation officielle, un nouveau type de domination impériale a été imposé, les régimes néo-coloniaux, dans lesquels les États-Unis et leurs alliés européens imposaient des dirigeants vassaux agissant comme des proxys pour l’exploitation économique du pays. Avec la montée de la domination mondiale unipolaire des États-Unis, à la suite de la disparition de l’URSS (1990), l’Occident a établi son hégémonie sur les États d’Europe de l’Est. Certains ont été sujets à la fragmentation et ont été subdivisés en de nouveaux micro-États, dominés par l’OTAN.

La mis en place d’un empire unipolaire a déclenché une série de guerres et de conflits ethniques au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, dans les Balkans, les pays baltes, en Afrique du Nord, en Asie et en Europe occidentale, provoquant des nettoyages ethniques et une crise des réfugiés de grande ampleur. L’éclatement des États-nations s’est répandu dans le monde alors que la rhétorique et la politique de « l’autodétermination » remplaçaient celles de la lutte des classes en tant que phare de la justice sociale et de la liberté politique.

Les principaux moteurs de la construction de l’empire ont adopté la tactique de diviser les adversaires pour mieux les conquérir, sous le prétexte libéral de promouvoir « l’autodétermination », sans préciser qui et quoi l’« auto » représentait et qui en bénéficiait réellement.

Les identités sectorielles, régionales, culturelles et ethniques ont servi à polariser les luttes. Par réaction, les régimes « centraux » se sont battus pour conserver « l’unité nationale » afin de réprimer les révoltes régionales.

Le but de cet article est d’analyser et de discuter les forces nationales et internationales se cachant derrière le slogan de « l’autodétermination » et ses conséquences internationales et régionales.

Continuer la lecture de Indépendances et auto-déterminations