Prévisions géopolitiques à court terme


Par Dmitry Orlov – Le 19 janvier 2022 – Source Club Orlov

Saint-Petersbourg, de feu et de glace

Depuis que Poutine a annoncé qu’il exigeait des garanties de sécurité de la part des États-Unis et de l’OTAN (en bref, arrêter l’expansion de l’OTAN vers l’est, faire en sorte que l’OTAN se retire sur ses positions de 1997 et retire les armes offensives du voisinage immédiat de la Russie), nous avons été soumis à un barrage d’inepties de la part de la presse occidentale :

  • Ces garanties de sécurité sont-elles un ultimatum ou un outil de négociation ?
  • Les États-Unis et l’OTAN vont-ils les accepter ou les rejeter ?
  • Poutine va-t-il envahir l’Ukraine ou sera-t-il stoppé dans son élan grâce à l’utilisation judicieuse et opportune de froncements de sourcils, de secousses de tête, d’agitations de doigts et de tics nerveux par des personnalités occidentales diverses et variées ?
  • Si Poutine envahit l’Ukraine, cela signifie-t-il que la troisième guerre mondiale est enfin sur nous et que nous allons tous mourir ?

Continuer la lecture

Le Nicaragua reconnaît diplomatiquement Pékin : enseignements à en tirer.


Par Andrew Korybko − Le 17 janvier 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Reconnaître Taipei ne constitue pas une police d’assurance face aux ingérences étasuniennes ; il s’agit d’une garantie que les ingérences étasuniennes vont s’institutionnaliser au sein du pays accordant cette concession, et ce au détriment du peuple habitant ce pays. Les gouvernements ayant reconnu Taipei, et se mettant à pratiquer des politiques relativement plus indépendantes prennent le risque de se faire punir, en dépit du fait qu’ils continuent de reconnaître Taipei ; ce fut le cas du Nicaragua jusqu’il y a peu.

Continuer la lecture

Comprendre les enjeux géopolitiques : La France et ses Gilets Jaunes


Par Wayan − Le 22 janvier 2022 − Source Le Saker Francophone


Le phénomène des “Gilets Jaunes”, symptôme de la résistance populaire française aux attaques de l’ultralibéralisme, est un des événements sociaux importants qui a été complètement distordu par la presse, en particulier la presse française, pour la raison bien évidente qu’il ne fallait surtout pas qu’elle fasse tache d’huile et mette en péril l’idéologie ultralibérale et la mainmise de l’oligarchie française sur la nation, en particulier avec l’idée du RIC, le Référendum d’Initiative Citoyenne. Nous vous présentons ici une version pro Gilets Jaunes, que les médias grand public ne vous ont pas autorisé à voir et entendre.

Retrouver la suite de cette analyse sur la page : La France et ses Gilets Jaunes

   Envoyer l'article en PDF   

Oui, c’est bien un IVème Reich que l’Allemagne s’emploie à construire


Par Andrew Korybko − Le 4 janvier 2022 − Source One World

andrew-korybko

Il est crucial, lorsque l’on discute du 4ème Reich allemand, de préciser clairement que Kaczynski a bien précisé que ce modèle néo-impéraliste n’est pas similaire à celui qui fut en vigueur lors du second conflit mondial. Cette précision est essentielle, sous peine de voir les critiques légitimes des politiques menées par l’Allemagne se faire taxer de « théories du complot ».

Continuer la lecture

Comprendre les enjeux géopolitiques : Le populisme ou le réveil des peuples


Par Wayan − Le 15 janvier 2022 − Source Le Saker Francophone


Le principe dynamique d’équilibre touche tout le monde vivant, les sociétés humaines aussi. A cette grande poussée globaliste et ultralibérale moderne qui déstructure les cultures et appauvrit les peuples, va répondre, en rééquilibrage plus ou moins conscient, un mécontentement populaire pouvant aller jusqu’à la révolte, la plupart du temps réprimée par une police particulièrement violente. Les révoltes populaires qui ont secoué le Chili, les Gilets Jaunes en France, le vote du Brexit en Angleterre, l’élection de Trump, tous ces mouvement d’humeur populaire montrent la remise en cause par une partie croissante de la population du système politique en place dans les pays occidentaux.

Retrouver la suite de cette analyse sur la page : Le populisme ou le réveil des peuples

   Envoyer l'article en PDF   

Comprendre les enjeux géopolitiques : Démocraties ou ploutocraties ?


Par Wayan − Le 8 janvier 2022 − Source Le Saker Francophone


Un des “écrans de fumée » dans lequel nous maintient la presse grand public est de nous faire croire que nous vivons dans des « démocraties », tout cela parce que l’on nous laisse voter pour des « hommes politiques » qui ont été sélectionnés par cette même presse.

Un autre préjugé concernant les hommes politiques est qu’ils sont libres d’appliquer le programme pour lequel ils ont été élus. Si tel était le cas, pourquoi donc oublient-ils tous si facilement des promesses qui leur ont bien servis pour attirer les votes mais qu’ils ne peuvent plus respecter une fois élus.

Retrouver la suite de cette analyse sur la page : Démocraties ou ploutocraties ?

   Envoyer l'article en PDF   

Prévisions 2022 – Un feu de poubelle à la frontière d’un âge sombre


Par James Howard Kunstler – Le 31 Décembre 2021 – Source kunstler.com

New Year 2022 Horoscope Prediction For All Sun Signs

Si 2021 a été l’année de la corruption maximale, de la décadence politique et de la folie dans l’histoire des États-Unis, 2022 ressemblera à un retour convulsif aux rigueurs déchirantes de la réalité, avec des pertes choquantes, des comptes à rendre, et pas mal de châtiments pour les voyous et les réprouvés qui ont conduit notre pays dans le fossé. Les dilemmes abondent maintenant dans les décombres de l’économie, de la culture et de la politique. Les années où « tout va et rien ne compte » sont terminées – même si vous ne le savez peut-être pas encore, à l’aube du vingt-deuxième siècle. Bienvenue au banquet des conséquences. La soupe est servie !

Continuer la lecture

La crise géopolitique version « Nouvelle normalité » approche


Dans un ordre mondial qui évolue rapidement, des scénarios qui semblent correspondre à des situations distinctes tombent tous dans la même catégorie : des puissances montantes comme la Chine, la Russie et l’Iran dictent leurs conditions et fixent de nouvelles lignes rouges.


Par Alastair Crooke – Le 17 décembre 2021 – Source Al Mayadeen

Celui qui décide (aujourd’hui) des normes internationales, des protocoles, des paramètres et des règles de ces « transitions » est Celui qui est Souverain ».

– Carl Schmitt, théoricien allemand

La crise ukrainienne s’envenime. Rien de concret pour résoudre les nombreuses contradictions inhérentes n’a été accompli lors du sommet virtuel Biden-Poutine.

Peut-être que cette faible réconciliation apportera une accalmie, mais si c’est le cas, ce ne sera que cela : une brève « pause ». Les « faucons » américains et européens n’ont pas levé le drapeau blanc : l’Ukraine est une arme trop bien adaptée à leurs besoins pour être mise de côté à la légère. Au contraire, la rhétorique contre la Russie ne fait que s’intensifier. Continuer la lecture

Comprendre les enjeux géopolitiques : Un exemple de psyop, l’affaire Skripal


Par Wayan − Le 1 janvier 2022 − Source Le Saker Francophone


L’affaire Skripal [La version officielle sur Wikipedia] est un exemple de psyops, c’est-à-dire d’enfumage psychologique. Une histoire montée de toute pièce par les services secrets pour faire croire quelque chose à la population (les Russes sont méchants), attribuer un méfait à quelqu’un (Poutine) ou un pays (la Russie) et en faire une affaire médiatique donnant une excuse à un acte de guerre hybride (des sanctions économiques). L’affaire Skripal est digne d’un OSS britannique, des spécialistes de ce genre d’opération.

Retrouver la suite de cette analyse sur la page : Un exemple de psyop, l’affaire Skripal

   Envoyer l'article en PDF   

Les nuages qui s’amoncellent sur l’Ukraine vont-ils se dissiper ?


Par Jean-Luc Baslé – Le 24 décembre 2021

Anti-terrorist operation in eastern Ukraine | Anti-terrorist… | Flickr

Le 17 décembre, la Russie a remis aux Occidentaux deux projets de traité dont l’objet est la création d’une architecture européenne de sécurité. Les médias n’y ont guère prêté attention – à tort, semble-t-il, car il ne s’agit pas de « souhaits » mais d’« exigences » russes ce que reconnaît volontiers le New York Times. dans l’article que le journal lui a consacré, tout en minimisant la portée et le bien-fondé de cette démarche. Elle fait suite aux récents évènements en Ukraine où la tension est montée d’un cran. Les relations internationales étant également tendues au Moyen Orient et en Asie, il est souhaitable qu’un accord intervienne entre les deux parties d’autant que la situation économique étant ce qu’elle est, une récession mondiale ne peut être exclue. La concomitance de ces deux évènements – tension russo-américaine et récession– ne peut qu’aggraver une situation internationale instable avec les conséquences que l’on peut imaginer.

Continuer la lecture