Pourquoi la Russie, gavée de pétrole, n’aide-t-elle pas son allié syrien qui subit une grave crise énergétique ?


Par Andrew Korybko – Le 17 avril 2019 – Source eurasiafuture.com

andrew-korybkoIl apparaît inexplicable à nombre d’observateurs que la Russie, l’un des principaux producteurs de pétrole, n’aide pas son allié à survivre à l’une des crises du pétrole les plus marquées qu’il ait jamais connues, mais à y regarder de plus près, et en y réfléchissant bien, on peut comprendre que la Russie entend faire un usage politique de la crise, afin de forcer la Syrie à adopter de nouvelles concessions dans son processus de réforme constitutionnelle en cours, et à enclencher un « retrait programmé » honorable de l’Iran hors de Syrie : il est probable que Moscou ne « volera pas au secours » de Damas avant que cette dernière n’ait accepté ce que Poutine en attend depuis à présent deux ans déjà.

penurie_essence_SyrieFile d’attente pour l’essence à Damas – source almasdarnews.com Continuer la lecture de Pourquoi la Russie, gavée de pétrole, n’aide-t-elle pas son allié syrien qui subit une grave crise énergétique ?

Assad n’a pas « gagné » la guerre : Poutine l’a forcé aux « compromis »


Par Andrew Korybko – Le 16 avril 2019 – Source eurasiafuture.com

andrew-korybko

L’affirmation selon laquelle Assad aurait « gagné » la guerre est trompeuse ; certes, il est toujours le président de la Syrie en poste, et démocratiquement élu, et constitue le seul dirigeant légitime de son pays, mais Poutine l’a forcé à réaliser des « compromis » sur plusieurs sujets importants après la libération d’Alep, et à accepter une réalité politique aux antipodes de ce que l’on pourrait appeler une « victoire ».

Assad-Poutine

Continuer la lecture de Assad n’a pas « gagné » la guerre : Poutine l’a forcé aux « compromis »

Syrie : retour dans le giron arabe


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 19 novembre 2018

Après le succès militaire de la Syrie contre ses ennemis, les États arabes qui soutenaient la guerre contre la Syrie essayent de renouer les relations. Les Émirats Arabes Unis vont rouvrir leur ambassade à Damas. Le Koweït et Bahreïn suivront. Aujourd’hui, une délégation de parlementaires jordaniens s’est rendue à Damas et a rencontré le président Assad.

Continuer la lecture de Syrie : retour dans le giron arabe

Le sommet d’Istanbul sur la Syrie a été un succès mais les mises en garde demeurent


Par MK Bhadrakumar – Le 29 octobre 2018 – Source Strategic Culture

2015-03-19_14h09_03Le sommet des quatre nations Turquie-Russie-Allemagne-France sur la Syrie, qui s’est tenu à Istanbul le 27 octobre, a obtenu un résultat impressionnant. Tous les participants – chacun avec ses propres intérêts – ont retiré quelque chose du sommet, ce qui est en soi une mesure du succès de la manifestation. Ceci est également important car les participants ont maintenant une raison de travailler ensemble.

Istanbul Summit on Syria Was a Success but Caveats Remain

Continuer la lecture de Le sommet d’Istanbul sur la Syrie a été un succès mais les mises en garde demeurent

Syrie : les menaces de sanctions américaines constituent une ingérence dans le processus de réforme constitutionnelle


Par Andrew Korybko – Le 18 octobre 2018 – Source orientalreview.org

andrew-korybko

Les USA menacent d’étendre le spectre de leurs sanctions sur la Syrie si Damas ne s’inscrit pas dans la logique préférée par l’Amérique dans le processus de réforme constitutionnel qui s’est ouvert.

Le processus de réforme constitutionnelle est engagé en Syrie

Continuer la lecture de Syrie : les menaces de sanctions américaines constituent une ingérence dans le processus de réforme constitutionnelle

Caricaturer Assad permet d’éluder la réalité sur le terrain en Syrie


Par John Wight – Le 31 août 2018 – Source RT

Caricature du président syrien Bachar al-Assad peinte sur le sol au Caire, en Egypte, 22 janvier 2012 © Jeff J Mitchell / Getty Images

Les idéologues occidentaux soutiennent que le cœur du conflit en Syrie est le statut de Bachar al-Assad. Il n’en est rien. Et ils le savent très bien.

Ceci dit, il n’est pas question d’oublier, encore moins de nier, que le président syrien n’a pas hésité à déclarer la guerre à une partie de son peuple après que celui-ci s’est soulevé contre son gouvernement dans une insurrection qui a attiré la sympathie et le soutien de forces extérieures. On ne peut pas non plus ignorer le fait que, du coup, il a été largement considéré comme un tyran et un dictateur, et qu’il a été méprisé et rejeté dans son propre pays comme ailleurs. Continuer la lecture de Caricaturer Assad permet d’éluder la réalité sur le terrain en Syrie

Le refus des USA de la demande de coopération russe en Syrie met en lumière le cynisme américain


Andrew Korybko – Lundi 13 août 2018 – Source orientalreview.org
andrew-korybko

Le général Valery Gerasimov, chef d’état-major des forces armées russes, a sollicité l’aide de Joseph Dunford, son homologue américain, pour stabiliser ensemble la situation en Syrie.

Les généraux Joe Dunford (à gauche) et Valery Gerasimov (à droite), à Helsinki, en Finlande, le 8 juin 2018

Continuer la lecture de Le refus des USA de la demande de coopération russe en Syrie met en lumière le cynisme américain

L’évacuation des Casques blancs de Syrie est-elle le prélude de l’ultime bataille ?


Par Robert Fisk – Le 30 juillet 2018 – Source Chronique de Palestine

Des soldats des forces loyales au président syrien Bashar al-Assad passent par le passage Bustan al-Qasr d’Alep après leur libération par les rebelles. Ils ont été libérés dans le cadre d’une accord plus général qui a vu les derniers rebelles syriens dans la ville centrale de Homs évacuer leurs positions – Photo : Archives

 

Grâce à Donald Trump, c’en est fini des « rebelles » de Syrie, trahis par les Américains – sûrement en fin de compte par Trump lui-même au cours des discussions secrètes qu’il a eues avec Vladimir Poutine. Continuer la lecture de L’évacuation des Casques blancs de Syrie est-elle le prélude de l’ultime bataille ?

Damas se prépare-t-elle à négocier un accord avec les Kurdes ?


Par Andrew Korybko – Lundi 23 juillet 2018 – Source orientalreview.org

Damas aurait déjà conclu deux ententes pragmatiques avec des groupes dits « rebelles » au nord-est du pays.

Le président syrien Bachar El Assad (photo wikipedia.org)

Sputnik a signalé que le gouvernement syrien légitime touche un tiers des revenus des champs de pétrole d’al-Rmeilan et de Jabsah, tandis que Rudaw – un média tenu par des Kurdes – annonçait que l’État avec accepté d’exploiter le barrage de Tabqa conjointement avec les « Forces démocratiques syriennes » (FDS). Chacun de ces deux accords implique les Kurdes à des niveaux différents, les faibles informations sur l’accord pétrolier semblant indiquer que l’accord a été négocié directement entre les Kurdes et Damas, tandis que l’accord sur l’eau apparaît comme multilatéral, avec l’implication de la coalition des FDS. Si on les considère comme un tout et si l’on dépasse la rhétorique maximaliste toujours prêchée par les autorités syriennes et leurs affiliés – pour des raisons de politique intérieure et pour maintenir un moral de « résistance » – on constate que Damas se réjouit évidemment de parvenir à des accord pragmatiques de facto avec l’organisation même que le gouvernement syrien avait juré de déloger de sa région nord-est. Continuer la lecture de Damas se prépare-t-elle à négocier un accord avec les Kurdes ?

Amener le monde au bord de l’anéantissement


Par Rick Sterling – Le 10 avril 2018 – Source Oriental Review

Le président américain Donald Trump avec le secrétaire à la Défense Jim Mattis, à gauche, le vice-président Mike Pence, deuxième depuis la gauche et le chef de cabinet de la Maison Blanche John Kelly, à droite, s’adresse aux médias lors de son arrivée au Pentagone en janvier 2018.

Les néoconservateurs et les faucons occidentaux poussent la situation internationale vers une tension et un danger croissants. Non contents d’avoir détruit l’Irak et la Libye sur la base de fausses affirmations, ils réclament maintenant une attaque américaine directe contre la Syrie.

Prélude dangereux, des avions israéliens volant au-dessus de l’espace aérien libanais ont tiré des missiles contre la base aérienne T4 de Tiyas à l’ouest de Palmyre.

C’est ce qui avait été prédit

Continuer la lecture de Amener le monde au bord de l’anéantissement