Les crimes de guerre US en Corée, et leurs conséquences


Des interceptions de la CIA suggèrent que les États-Unis ont menti sur l’utilisation d’armes biologiques pendant leur guerre contre la Corée


Par Moon of Alabama − Le 17 septembre 2020

Au début des années 1950, pendant la guerre contre la Corée, les États-Unis ont utilisé des armes biologiques contre la Corée du Nord et la Chine. Des bombes conçues pour diffuser des tracts ont été remplies de rats infestés de peste et larguées sur les villes coréennes. Divers insectes infectieux ont été lâchés dans la nature. Des prospectus ont été contaminés par la variole puis distribués. Plusieurs épidémies locales ont été causées par ces attaques.

Continuer la lecture de Les crimes de guerre US en Corée, et leurs conséquences

Chine : tout se déroule comme prévu


Par Pepe Escobar − Le 24 août 2020 − Source Asia Times via The Saker

Pepe EscobarCommençons par l’histoire d’un sommet qui disparaît étrangement.

Chaque mois d’août, la direction du Parti communiste chinois (PCC) converge vers la ville de Beidaihe, une station balnéaire à environ deux heures de Pékin, pour discuter de politiques sérieuses qui se fondent ensuite dans des stratégies de planification à approuver lors de la session plénière du Comité central du PCC, en octobre.

Pepe Escobar

Continuer la lecture de Chine : tout se déroule comme prévu

Les mauvaises fréquentations de Trump reviennent le hanter …


Steve Bannon, ancien conseiller principal de Trump, arrêté pour avoir fraudé des électeurs « trumpistes » 


Par Moon of Alabama − Le 20 août 2020

Il est probable que le président américain Donald Trump dira bientôt qu’il connaissait à peine son ancien directeur de campagne et conseiller principal, Steve Bannon, et qu’il avait toujours soupçonné que ce dernier était un escroc.

Continuer la lecture de Les mauvaises fréquentations de Trump reviennent le hanter …

Bye Bye Benjamin Franklin ! …


La Russie et la Chine accélèrent le processus de dédollarisation, la plupart des échanges ne se font plus en billets verts


Par Jonny Tickle − Le 29 juil 2020 − Source Russia Today

Après des années de promesse d’abandon du dollar américain, la Russie et la Chine sont passées à l’acte. Au premier trimestre de 2020, la part du dollar dans le commerce entre les pays est tombée pour la première fois sous les 50%.

Pour donner une indication de l’ampleur de l’ajustement, il y a à peine quatre ans, le billet vert représentait plus de 90% de leurs règlements en devises.

Le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping se préparent pour une séance photo de famille lors du sommet des dirigeants du G20 à Osaka, Japon, le 28 juin 2019. © REUTERS / Kim Kyung-Hoon / Pool

Continuer la lecture de Bye Bye Benjamin Franklin ! …

L’avenir de la livre après l’effondrement du dollar


Par Alasdair Macleod − Le 16 juillet 2020 − Source Goldmoney

Alasdair MacLeodDans des articles récents pour Goldmoney, j’ai souligné la vulnérabilité du dollar à un effondrement définitif de son pouvoir d’achat. Cet article se concentre sur les facteurs qui détermineront l’avenir de la livre sterling.

La livre sterling est exceptionnellement vulnérable à une crise bancaire systémique, les banques européennes étant les plus fortement orientées vers les GSIB [Global systemically important banks]. Le gouvernement britannique, en choisissant de se ranger du côté de l’Amérique et de rompre ses liens avec la Chine, a probablement perdu la seule chance significative qu’il a de ne pas voir la livre sterling s’effondrer avec le dollar.

Un salut possible pourrait être de s’accrocher aux basques de l’Allemagne si elle laisse tomber un euro naufragé pour former son propre bloc de devises, compte tenu de ses importantes réserves d’or. Mais pour l’instant, c’est mal parti.

Et enfin, à l’instar de la Fed et de la BCE, la Banque d’Angleterre a endossé pour elle-même plus de pouvoir en matière monétaire que les politiciens n’en ont vraiment conscience, étant généralement ignorants des affaires d’argent.

Conclusion : la livre a peu de chances de survivre à un effondrement du dollar, qui pour tout observateur sérieux, devient une certitude.

Continuer la lecture de L’avenir de la livre après l’effondrement du dollar

Politique ferroviaire : Modi rate le train …


L’Inde se perd le long des nouvelles Routes de la Soie


Par Tom Luongo − Le 18 juillet 2020 − Source Gold Goats’N Guns

La situation change rapidement en Asie, et l’Inde se trouvera rapidement dans une position difficile.

Pendant des années, elle a hésité et joué avec le développement de l’Asie centrale. Depuis l’ascension de Narendra Modi en tant que leader de l’Inde, il a courtisé l’Occident et l’Est pour mettre l’Inde dans une meilleure position.

Le président iranien Hassan-Rouhani et le premier ministre indien Narendra-Modi

Continuer la lecture de Politique ferroviaire : Modi rate le train …

L’Inde, ce n’est pas Singapour. C’est plutôt l’Iran


Par M. K. Bhadrakumar − Le 21 juillet 2020 − Source The Indian Punchline

La nouvelle rapportée aujourd’hui par le Tehran Times, selon laquelle l’Iran et l’Union Économique Eurasienne (EAEU) dirigée par la Russie vont mettre en place trois autres groupes de travail sur l’expansion des liens commerciaux entre les deux parties, ne devrait pas surprendre – sauf pour les analystes indiens qui regardent naïvement la politique du Golfe persique comme une bijection entre l’Iran chiite et les États arabes sunnites. Le rapport souligne l’intégration eurasienne de l’Iran. Qu’est-ce que cela implique ?

Chabahar Port
Le port de Chabahar est « gagnant-gagnant » pour l’Iran, l’Inde, l’Afghanistan et la Chine

Continuer la lecture de L’Inde, ce n’est pas Singapour. C’est plutôt l’Iran

Le démembrement du monde


Par Alastair Crooke − Le 20 juillet 2020 − Source Strategic Culture

La Réserve fédérale américaine – la Fed – est le grand catalyseur. C’est le moteur qui pousse l’Amérique à la recherche de la primauté. La capacité, apparemment illimitée, de la Fed d’imprimer de l’argent ; son soutien à toutes les dépenses du gouvernement américain, suppriment simplement toute limite significative aux actions américaines. Cela crée l’illusion convaincante qu’il n’y a aucune conséquence aux actions du gouvernement américain. Les États-Unis estiment avec suffisance qu’ils gagnent la guerre commerciale. Ils peuvent sanctionner le monde à volonté, pour l’usage fait du dollar américain.

Sous l’Ancien Régime en France, ce mode d’exécution était réservé aux régicides, matérialisant la tentative du criminel d’écarteler le royaume

Continuer la lecture de Le démembrement du monde

La course au vaccin : prochaine étape de l’ordre mondial du COVID


Par Andrew Korybko − Le 24 juillet 2020 − Source oneworld.press

andrew-korybkoLe chef du Fonds russe d’Investissement Direct (RDIF) a émis un avertissement la semaine dernière : le monde court le risque de se voir encore plus divisé entre les vaccins à venir contre le COVID-19, qu’il est attendu de voir dévoilé par les principales grandes puissances à l’avenir. Cela ferait de la course aux vaccins la prochaine étape de l’ordre mondial du COVID, qui change à toute vitesse la vie telle que chacun la connaît, y compris à l’échelle des relations internationales.


Continuer la lecture de La course au vaccin : prochaine étape de l’ordre mondial du COVID

Trump pousse Microsoft et TikTok à conclure un accord qu’aucun des deux ne souhaite


Alors à qui profite cet accord ?


Par Moon of Alabama – Le 3 août 2020

L’administration Trump s’efforce de déposséder la société chinoise ByteDance en la faisant chanter pour qu’elle vende, à prix cassé, sa précieuse activité TikTok à une société américaine. Ceci au profit de personnes encore inconnues.

Continuer la lecture de Trump pousse Microsoft et TikTok à conclure un accord qu’aucun des deux ne souhaite