L’arme fatale en argile


Par Dmitry Orlov – Le 29 mars 2020 – Source Club Orlov

« … il y a des milliers d’années, bien avant que Bouddha Dīpankara et Bouddha Shakyamuni ne viennent au monde, vivait Bouddha Anagma. Il ne perdait pas de temps en explications et se contentait de pointer les choses du doigt avec l’auriculaire de sa main gauche. Immédiatement, leur vraie nature était révélée. Il aurait pointé une montagne, et elle aurait disparu. Il aurait pointé une rivière, et elle aussi aurait disparu. C’est une longue histoire, mais la fin est la suivante : il a pointé son auriculaire gauche vers lui-même et il a disparu. Tout ce qui est resté de lui, ce fût son auriculaire gauche, que ses élèves ont caché dans un coffre en argile. L’arme fatale est cette boite en argile avec l’auriculaire du Bouddha à l’intérieur. Il y a très longtemps, en Inde, un homme a essayé de transformer cette boite d’argile en l’arme la plus terrible qui soit. Mais dès qu’il eut percé un trou dedans, l’auriculaire l’a pointé du doigt et il a disparu. Depuis lors, l’auriculaire a été conservé dans un coffre fermé à clé et déplacé d’un endroit à l’autre jusqu’à ce qu’il soit perdu dans une des lamaseries en Mongolie… »

Cette citation est tirée du livre « Chapayev et Pustota » de Viktor Pelevin.

Continuer la lecture de L’arme fatale en argile

Quelques développements politiques récents qui ne devraient pas passer inaperçus

Par The Saker − Le 25 mars 2020 − Source Unz Review via thesaker.is

2015-09-15_13h17_31-150x112La pandémie COVID19 / SARS-CoV-2 est, à tous égards, une immense crise planétaire qui va probablement changer pour toujours le monde dans lequel nous vivons. Pourtant, il y a d’autres problèmes qui ne sont peut-être pas aussi dramatiques et importants, mais qui méritent de ne pas être oubliés. En voici quelques-uns.

Continuer la lecture de Quelques développements politiques récents qui ne devraient pas passer inaperçus

La maladie Covid-19 a fait tomber les masques … de la soi-disant protection par l’UE


L’UE n’est plus qu’un village Potemkine en ruines


ZPpZy5Xw5gygtCM6JTsJ59R-GhM

Le 20 mars 2020 – Source Strategic Culture

Le nouveau coronavirus et la maladie qui l’accompagne Covid-19 ont arrêté le monde dans sa marche. Les gouvernements, les marchés et les médias d’actualité sont dominés par la pandémie. L’Europe est désormais l’épicentre de la maladie, avec des cas d’infection plus fatals que la Chine où le virus a éclaté pour la première fois en décembre.

5e750d1185f5404ba92d7697

Continuer la lecture de La maladie Covid-19 a fait tomber les masques … de la soi-disant protection par l’UE

L’accord sur les migrants, conclu en 2016 entre la Turquie et l’UE, est la cause de la destruction des îles grecques


Par Sonja van den Ende − Le 26 février 2020 − Source oneworld.press


L’afflux de migrants vers les îles grecques, considérés par l’UE comme des réfugiés, rend la vie impossible aux habitants grecs natifs. Les îles les plus affectées sont : Lesbos, Samos, Chios, Kos, Kalimnos, Rhodes, Simi, Agthonisi et Leros : il s’agit des îles proches de la Grèce continentale et peu éloignées de la Turquie, dans ce que l’on appelle l’archipel du Dodécanèse. Ces îles sont surpeuplées de toutes sortes de migrants provenant d’Afghanistan, de Syrie, d’Irak et d’ailleurs. Ces pays d’origine sont ceux où l’UE, en coopération avec la Turquie et les États-Unis, soutient le terrorisme ainsi que les guerres cruelles menées contre la population, appelées guerres civiles par ces États.
Continuer la lecture de L’accord sur les migrants, conclu en 2016 entre la Turquie et l’UE, est la cause de la destruction des îles grecques

Bon vent Brexit


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 31 janvier 2020

Ce soir, la Grande-Bretagne quittera l’Union européenne. Vient ensuite la partie difficile.

La Grande-Bretagne a jusqu’à la fin de cette année pour conclure un nouvel accord commercial avec l’Europe, les États-Unis et d’autres pays.

Continuer la lecture de Bon vent Brexit

Relégués au rang de spectateurs


Le 8 janvier 2020 − Source german-foreign-policy.com


Les puissances membres de l’UE s’inquiètent des interférences extérieures en Libye. La Russie et la Turquie réfléchissent à un processus pour mettre fin à la guerre.
Continuer la lecture de Relégués au rang de spectateurs

La coopération de l’après-Brexit


Berlin dépend de la Grande-Bretagne pour ses projets politiques mondiaux


Le 16 décembre 2019 – Source German Foreign Policy

Suite à la victoire électorale des conservateurs britanniques menée par le premier ministre Boris Johnson, le gouvernement allemand appelle de ses vœux une poursuite de la coopération étroite avec l’île. Heiko Maas, le ministre allemand des affaires étrangères, a exprimé ses espoirs que le Royaume-Uni « reste un partenaire de proximité ». La chancelière, Angela Merkel, « espère que notre coopération se poursuivra, pour l’amitié, ainsi qu’un partenariat étroit entre nos pays. » Berlin dépend des moyens politiques et militaires britanniques pour mettre en œuvre les projets allemands à l’échelle européenne. Les forces armées britanniques restent considérées comme les plus puissantes d’Europe, et Londres conserve une influence considérable en matière de politique mondiale. Les exemples politiques et économiques indiquent que refuser de prendre en compte les intérêts britanniques peut mettre Londres sur une trajectoire de rivalité frontale avec Berlin. Ce facteur est à présent d’autant plus important, du fait que le Brexit donne au Royaume-Uni des alternatives économiques et politiques à l’Union européenne.

Continuer la lecture de La coopération de l’après-Brexit

Boris Johnson : un improbable Jacobin remettant en cause le paradigme en place


Par Alastair Crooke − Le 23 décembre 2019 − Source Strategic Culture

crooke alastairLa question du Brexit est réglée – par un résultat électoral clair : nous pouvons maintenant respirer et, avec un soupir de soulagement, nous enfoncer plus profondément dans nos chaises et tourner notre attention vers d’autres questions. Est-ce bien sûr ? La vie est-elle sur le point de se normaliser ? Peut être pas.

Crooke-930x520
© Photo: Wikimedia

Continuer la lecture de Boris Johnson : un improbable Jacobin remettant en cause le paradigme en place

La Belgique : le laboratoire du fédéralisme 2/2


Par Vladislav B. SOTIROVIĆ − Le 3 décembre 2019 − Source orientalreview.org

Belgium coat of arms

Formation, langue et instabilité politique

Les Hollandais furent la peste de l’existence de l’Espagne Habsbourg du roi Philippe II (1556-1598). Ils menaçaient tant l’unité catholique romaine de son empire que son unité politique. Les peuples des provinces du Nord parlaient le hollandais, les provinces du centre parlaient le flamand (un dialecte hollandais)1, et les provinces du Sud parlaient le dialecte wallon basé sur le français. Ces provinces disposaient d’une constitution médiévale. Philippe II avait cependant pour objectif de modifier leur position : pour lui, la Hollande était espagnole, et devait se soumettre à l’autorité royale et à l’orthodoxie catholique romaine. Le fait que de nombreux Wallons, Flamands et Hollandais se fussent déjà tournés vers le Calvinisme et atteignent une solidarité religieuse en adoptant la Confession belge en 1566 redoubla leur détermination à résister à ces pressions espagnoles et catholiques. Quoi qu’il en fût, leur résistance finit par se transformer pour devenir la première révolution visant à l’indépendance nationale de l’histoire moderne2.

Continuer la lecture de La Belgique : le laboratoire du fédéralisme 2/2

  1. Le terme Flamand décrit les dialectes basés sur le hollandais en Belgique du Nord, c’est-à-dire les variétés germaniques parlées dans les provinces de Flandres de l’Est et de l’Ouest, le Brabant et le Limbourg belge. Cependant, le terme peut être trompeur du fait que les seuls dialectes de Flandres de l’Est et de l’Ouest peuvent également se voir nommés Flamand en contraste avec ceux du Brabant et de Limbourg. Pour autant, jusqu’à présent, on n’a pas de terme plus précis et, en réalité le terme correspond à l’utilisation courant du Vlaams en Belgique, comme terme couvrant l’ensemble des dialectes hollandais dans le pays. Voir : Robert B. Howell, « The Low Countries: A Study in Sharply Contrasting Nationalisms », Stephen Barbour, Cathie Carmichael, (eds.), Language and Nationalism in Europe, Oxford−New York: Oxford University Press, 2000, 130−150
  2. Dragoljub Živojinović, Uspon Evrope (1450−1789), Novi Sad: Matica srpska, 1985, 111−127.

Les banquiers rejouent le coup du IIIe Reich avec l’UE intégrée


Par Valérie Bugault − Le 14 Décembre 2019 − Source Europe et Orient

valerie_bugaultLe poste de commissaire européen de Thierry Breton est très, très large (« Ce large portefeuille « français », directement négocié entre Macron et la nouvelle patronne de la Commission de Bruxelles, l’Allemande Ursula von der Leyen, englobe de fait le marché intérieur, la politique industrielle, le numérique, la défense et l’espace. » :

  • marché intérieur (règles de concurrence…)
  • politique industrielle
  • défense
  • espace

Thierry Breton sera de facto le véritable président de la Commission européenne !

Continuer la lecture de Les banquiers rejouent le coup du IIIe Reich avec l’UE intégrée