Le vrai visage de l’Union européenne (2/4)


Par Vladislav B. SOTIROVIĆ − Le 17 juillet 2020 − Source Oriental Review

Cet article est la seconde partie d’une suite de quatre articles.
Commencer par la première partie ici.

La Grande-Bretagne victime d’un abus de confiance

Vingt ans plus tôt, au cours des années 1960, alors que la Grande-Bretagne essayait par deux fois de pénétrer la CEE/CE, l’avertissement de l’historien Sir Arthur Bryant était resté lettre morte :

Une fois dans le marché commun, nous ne serons plus qu’une minorité au sein d’une organisation dont les décisions prises à la majorité auront le pouvoir de contraindre la minorité, pour une durée bien au-delà de quelques années : en théorie, à jamais.

Continuer la lecture de Le vrai visage de l’Union européenne (2/4)

Une nouvelle tactique pour « sauvegarder la démocratie »


Déclarer des élections illégitimes après avoir refusé d’y envoyer des observateurs


Par Moon of Alabama – Le 13 septembre 2020

Les missions internationales d’observation des élections sont censées veiller à ce que les règles électorales spécifiques d’un pays soient respectées. Elles sont censées signaler toute irrégularité qu’elles détectent. Malheureusement, on observe actuellement des tentatives de perversion de leur objectif. Le refus d’envoyer des missions d’observation est maintenant utilisé pour délégitimer des élections, même si celles-ci sont équitables et respectent toutes les règles en place. Les exemples récents sont l’élection présidentielle en Biélorussie et la prochaine élection du Congrès au Venezuela.

Continuer la lecture de Une nouvelle tactique pour « sauvegarder la démocratie »

Le vrai visage de l’Union européenne (1/4)


Par Vladislav B. Sotirovic − Le 14 juillet 2020 − Source Oriental Review

United States of Europe

L’Union européenne (UE) se caractérise par une diffusion ad-hoc de l’autorité politique entre les institutions supranationales et intergouvernementales. Fondée sur l’idée d’un leadership partagé, elle repose sur un équilibre institutionnel délicat qui préserve l’égalité déclarée entre ses membres toujours plus divers et gère les tensions potentielles et réelles entre les États plus et moins peuplés. Ces tensions sont présentes dans toute construction fédérale et constituent une préoccupation majeure depuis que les « six premiers » ont fondé la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) en 1951 avec le Benelux, l’Allemagne de l’Ouest, la France et l’Italie.

Continuer la lecture de Le vrai visage de l’Union européenne (1/4)

L’avenir de la livre après l’effondrement du dollar


Par Alasdair Macleod − Le 16 juillet 2020 − Source Goldmoney

Alasdair MacLeodDans des articles récents pour Goldmoney, j’ai souligné la vulnérabilité du dollar à un effondrement définitif de son pouvoir d’achat. Cet article se concentre sur les facteurs qui détermineront l’avenir de la livre sterling.

La livre sterling est exceptionnellement vulnérable à une crise bancaire systémique, les banques européennes étant les plus fortement orientées vers les GSIB [Global systemically important banks]. Le gouvernement britannique, en choisissant de se ranger du côté de l’Amérique et de rompre ses liens avec la Chine, a probablement perdu la seule chance significative qu’il a de ne pas voir la livre sterling s’effondrer avec le dollar.

Un salut possible pourrait être de s’accrocher aux basques de l’Allemagne si elle laisse tomber un euro naufragé pour former son propre bloc de devises, compte tenu de ses importantes réserves d’or. Mais pour l’instant, c’est mal parti.

Et enfin, à l’instar de la Fed et de la BCE, la Banque d’Angleterre a endossé pour elle-même plus de pouvoir en matière monétaire que les politiciens n’en ont vraiment conscience, étant généralement ignorants des affaires d’argent.

Conclusion : la livre a peu de chances de survivre à un effondrement du dollar, qui pour tout observateur sérieux, devient une certitude.

Continuer la lecture de L’avenir de la livre après l’effondrement du dollar

La France et ses alliés remportent une victoire sur l’Allemagne


Par Oriental Review − Le 11 juin 2020 − Source Oriental Review

Emmanuel Macron est parvenu, en usant de diplomatie et de chantage politique, à réaliser ce que Napoléon Bonaparte avait essayé d’obtenir par les armes : l’argent de l’UE est désormais géré par Paris, et le contribuable allemand va payer les dettes de la France ainsi que ses programmes sociaux. La victoire des « coronabonds » remportée par Macron sur Angela Merkel aura dans l’ensemble des conséquences similaires à celles de la première guerre mondiale pour l’Allemagne et les quelques autres pays de l’UE qui continuent de déployer des politiques fiscales prudentes.

Continuer la lecture de La France et ses alliés remportent une victoire sur l’Allemagne

Le chef de la politique étrangère de l’UE appelle à un rapprochement avec la Russie et à la fin du « système américain ».


Par Raul Diego – Le 27 mai 2020 – Source Mint Press News

Un changement significatif dans l’équilibre mondial des pouvoirs est peut-être en vue si l’on en croit les déclarations faites par le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell, lors de son discours devant un groupe d’ambassadeurs allemands lundi à Bruxelles. M. Borrell aurait « créé un casse-tête diplomatique »  lorsqu’il a appelé à la fin du « système dirigé par les Américains » et a plaidé pour l’avènement d’un « siècle asiatique » centré sur la stabilisation des relations entre l’Europe et la Russie.

Continuer la lecture de Le chef de la politique étrangère de l’UE appelle à un rapprochement avec la Russie et à la fin du « système américain ».

Soros considère l’Allemagne comme une menace plus importante pour ses projets que le COVID, Trump, ou la Chine


Par Andrew Korybko − Le 13 mai 2020 − Source oneworld.press

andrew-korybkoGeorge Soros, milliardaire philanthrope, et financier des infâmes révolutions de couleur, a récemment développé sa vision quant aux relations internationales dans le contexte de guerre mondiale contre le coronavirus, dans le cadre d’une interview accordée au journal britannique The Independent. Sa conclusion, quelque peut inattendue, est que l’arbitrage récent établi par la cour constitutionnelle allemande, opposé à l’achat d’obligations nationales par la banque centrale européenne constitue une « menace existentielle » pour l’Union européenne, et donc à sa « précieuse » vision d’une « société ouverte ». Une menace plus grande que celles supposément posées par le COVID, par Trump, par la Chine, sur lesquels il ne s’était précédemment pas privé de se montrer alarmiste.

Continuer la lecture de Soros considère l’Allemagne comme une menace plus importante pour ses projets que le COVID, Trump, ou la Chine

Temps révolutionnaires et effondrement systémique … «Le Système ne peut plus gérer»


Par Alastair Crooke − Le 20 avril 2020 − Source Strategic Culture

crooke_1-1-175x230Certains se sont demandé comment le président Poutine pourrait coopérer avec le président Trump pour que l’OPEP + fasse monter les prix du pétrole – alors que ces prix plus élevés ne contribueraient qu’à soutenir la production de pétrole américaine. En fait, le président Poutine était invité à subventionner l’économie américaine – au détriment de ses propres ventes de pétrole et de gaz [et malgré les sanctions, NdT] – car la production de schiste américain n’est tout simplement pas rentable à ces prix. En d’autres termes, la Russie semblait se tirer une balle dans le pied.

A woman wearing a full veil (niqab) walks in front of a currency exchange bureau advertisement showing an image of the U.S. dollar in Cairo, Egypt March 17, 2020. REUTERS/Amr Abdallah Dalsh - RC2RLF9BPTJJ
Une femme portant un voile intégral (niqab) marche devant une annonce du bureau de change montrant une image du dollar américain au Caire, en Égypte, le 17 mars 2020. REUTERS / Amr Abdallah Dalsh

Continuer la lecture de Temps révolutionnaires et effondrement systémique … «Le Système ne peut plus gérer»

Merkel survivra à la Coronapocalypse, mais pas l’UE


Par Tom Luongo − Le 20 avril 2020 − Source Strategic Culture

Tom LuongoPeu importent mes efforts pour creuser la tombe politique de la chancelière allemande Angela Merkel, elle s’avère plus apte à rester en vie qu’un cafard dans un tas de bois. Et le récent combat entre les membres de l’Union européenne au sujet des «Coronabonds» [Obligations européennes mutualisant les dettes des membres de l’UE] lui a encore donné une occasion pour échapper à son élimination politique.

German Chancellor Angela Merkel gives a media statement on the spread of the new coronavirus disease (COVID-19) at the Chancellery in Berlin, Germany, March 22, 2020. Michel Kappeler/Pool via REUTERS TPX IMAGES OF THE DAY - RC24PF9IBOJE
La chancelière allemande Angela Merkel fait une déclaration aux médias sur la propagation de la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19) à la Chancellerie de Berlin, Allemagne, le 22 mars 2020. Michel Kappeler / Pool via REUTERS

Continuer la lecture de Merkel survivra à la Coronapocalypse, mais pas l’UE

Les médias allemands intensifient la guerre de l’information contre la Chine, et exigent des réparations pour la pandémie COVID-19


Le 17 avril 2020 − Source German Foreign Policy


Au vu de la poussée épidémique du COVID-19, les médias allemands intensifient leurs accusations envers la Chine en se mettant à demander ouvertement des compensations. La République populaire « est la cause de la pandémie », répètent en boucle les médias dominants outre-Rhin. Et la presse de Springer insiste sur des « compensations » en titrant : « Ce que la Chine nous doit déjà ». L’agitation avait commencé lorsqu’il était devenu apparent que la République populaire de Chine était capable de surpasser la crise avec plus de facilité que les puissances occidentales, et que son ascension au niveau mondial allait probablement se poursuivre, alors que les États transatlantiques courent le risque de reculer fortement dans le classement mondial du fait de leur impréparation totale à la gestion de cette pandémie. Les affirmations sont accompagnées d’un sentiment anti-chinois massif ; pour en donner un simple exemple, il est actuellement affirmé que Pékin suit une « stratégie de guerre hors limite », déjà formulée par l’armée chinoise il y a vingt bonnes années. L’affirmation est fausse[Le livre existe, NdT], mais elle s’inscrit dans la lignée des éléments de langage mensongers utilisés contre la Russie depuis plusieurs années.
Continuer la lecture de Les médias allemands intensifient la guerre de l’information contre la Chine, et exigent des réparations pour la pandémie COVID-19