Le discours de Netanyahou devant le Congrès US aide réellement Obama contre l’Iran

Par Mahdi Darius Nazemroaya – Le 3 mars 2015 – Source globalresearch

Beaucoup d’attention a été portée aux tensions entre l’administration du président états-unien Barack Obama et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou. Les tensions portent sur les négociations entre l’Iran et les États-Unis à propos du nucléaire et sur le discours de Netanyahou devant une session conjointe du Congrès états-unien au Capitole à Washington le 3 mars 2015.

Bien qu’on puisse regarder la situation sous plusieurs angles et qu’il y ait de grandes différences, le point central, qui ne devrait pas être omis, est que par sa position ferme, le Premier ministre Netanyahou est actuellement en train d’offrir un levier contre l’Iran au président Obama et à son groupe de négociateurs. C’est pourquoi, à Washington DC, on recommence à parler d’une guerre avec l’Iran.

Continuer la lecture de Le discours de Netanyahou devant le Congrès US aide réellement Obama contre l’Iran

Les fascistes ukrainiens ont désormais droit à une fête nationale rien que pour eux

Le 5 mars 2015 – Source Fort Russ

La date de création de l’UPA devient un jour férié en Ukraine

La Verkhovna Rada [Parlement ukrainien, NdT] a décidé que le 14 octobre serait désormais un jour de congé: ce jour-là le pays célébrera le Jour du Défenseur de la Patrie.

 

 

244 députés de la Rada ont voté en faveur de la loi. Le président Porochenko avait déjà publié un décret en sa faveur.

Le 14 octobre est également considéré comme la date de la création de l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne (UPA): c’était la date que les membres du Conseil de libération ukrainien basé à l’ONU avait choisie pour célébrer l’anniversaire de l’UPA en 1947.

Note de J. Hawk (Traducteur du russe à l’anglais)

Jusqu’à présent, le Jour du Défenseur de la Patrie avait été célébré à la même date qu’en Union soviétique, c’est à dire le 23 février comme c’est toujours le cas en Russie. L’UPA avait une mauvaise réputation parce que cette force de guérilla avait collaboré avec l’Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale et s’était battue contre les résistants soviétiques et polonais. La Russie et la Pologne considèrent, toutes les deux, l’UPA comme une force hostile à leur pays.

Cette décision cadre avec presque toutes les décisions politiques prises par l’Ukraine post-Maidan. Elle satisfait une étroite frange de la population, mais elle va faire un tort considérable à la réputation et aux intérêts de l’Ukraine sur le long terme. On peut difficilement concevoir que non seulement la Russie mais aussi la Pologne acceptent d’entretenir des relations amicales avec une Ukraine qui considère les guérilleros de l’UPA comme des défenseurs modèles de l’indépendance de l’Ukraine.

Traduction de l’anglais par Dominique Muselet, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Novorussie SITREP du 4 mars 2015

Par Le Saker original –  Le 6 mars 2015 – Source thesaker.is

Aujourd’hui la situation en Ukraine est trompeusement calme. Si les Novorusses ont achevé le retrait de leurs armes lourdes, les forces de la junte en sont loin; elles en ont retiré quelques-unes, mais pour le reste il s’agit plus d’une relocalisation ou d’une rotation que d’un retrait. L’OSCE le sait très bien, mais il n’y a rien qu’ils puissent faire. En outre, il y a eu une avalanche de contacts dans les coulisses entre Hollande, Merkel, Poutine et Porochenko, et entre Kerry et Lavrov, mais rien de substantiel n’a été révélé, du moins pas pour le grand public. Il est difficile pour moi de croire que la junte prépare une offensive de printemps après avoir reçu une telle raclée l’été dernier et cet hiver, mais cela soulève la question de ce qui est vraiment le pire pour les monstres au pouvoir à Kiev, une défaite militaire ou une paix qui les laisse face à face avec une population extrêmement insatisfaite.

Parlant de l’offensive d’hiver, Oncle Martin a publié une traduction en anglais de l’analyse détaillée du colonel CASSAD au sujet de ce qui est arrivé près de Donetsk et Debaltsevo et il montre que les choses n’étaient pas l’image parfaite que certains pouvaient supposer. Lisez l’article ici (en anglais), c’est une lecture très intéressante: La bataille pour Debalcevo, Résultats.

En attendant, dans la partie de l’Ukraine contrôlée par la junte, la persécution de la population orthodoxe par des voyous uniates se poursuit sans relâche. Les militants des droits humains de Kiev ont rapporté que les chrétiens orthodoxes ont été agressés et menacés dans leur église au cours d’une cérémonie religieuse.

Les dirigeants américains et européens ont déclaré qu’ils se penchent sur de nouvelles sanctions contre la Russie au cas où l’accord de Minsk-2 échouerait en Novorussie. Apparemment, ils supposent que cela ne pourrait se produire que par la faute des Novorusses et de la Russie. Dans l’intervalle, les noms de domaine Internet enregistrés en Crimée sont retirés par l’ICANN (voir ici pour plus de détails).

Conclusion: la situation semble calme, mais comme rien n’a vraiment changé, ce calme est probablement temporaire, au mieux.

Le Saker

Traduit par jj, relu par Diane pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’Ukraine truffe d’explosifs les ponts vers la Crimée

Par Oleg Kryuchkov – Le 5 mars 2015 – Source Fort Russ

Kiev mine les ponts qui mènent à la Crimée et le cache à ses propre citoyens

Sur l’ordre de Kiev, les ponts vers la Crimée ont été truffés d’explosifs. selon la Direction des frontières du FSB à Simferopol.

Selon la direction des frontières du FSB russe, les Forces armées ukrainiennes (FAU) ont placé des dizaines de caisses d’explosifs près des piliers de pont et les ont reliées à des fils électriques. Tout cela sans interrompre le trafic routier. L’opération a été filmée sur vidéo. NTV est entré en possession des prises de vue et son correspondant Oleg Kryuchkov les a étudiées.

Les FAU ont miné deux ponts au dessus de l’isthme Tchongar qui relie l’Ukraine à la Crimée. Il faut noter que ces ponts sont utilisés principalement par les citoyens ukrainiens. Les résidents de la Crimée ne vont pas en Ukraine. Ils courent le risque d’être arrêtés à la frontière ou d’être recrutés pour l’Opération anti-terroriste (ATO). Le trafic se compose essentiellement d’Ukrainiens (jusqu’à 1000 par jour) qui vont en Crimée. Personne ne leur a dit que les ponts avaient été minés.

Ekaterina Tarasova, la correspondante de presse de la direction des frontières du FSB de la République de Crimée, a déclaré : «L’Ukraine dissimule ces faits, malgré le danger qu’ils représentent pour la vie et la santé des citoyens. La direction des frontières a envoyé une requête au Service des frontières ukrainien pour leur demander de déminer le pont. Toutefois, l’Ukraine a ignoré nos demandes, et le danger d’explosion reste entier

Les FAU ont placé 42 caisses d’explosifs à côté des piliers de pont. Selon des officiers du génie de combat, cela représente une à deux tonnes d’explosifs, selon les cas. A titre d’exemple, un kilogramme de TNT suffit pour faire sauter un camion. Cependant, l’Ukraine ne réagit pas aux demandes des gardes-frontières russes.

Commentaire de J. Hawk (Traducteur du russe à l’anglais)

Cela peut signifier beaucoup de choses. Soit des préparatifs pour opérer le blocage complet de la Crimée, mais il n’est pas nécessaire de faire sauter les ponts pour cela. Soit des mesures défensives contre une éventuelle attaque de la Russie à partir de la Crimée – si l’on pense à l’état de psychose qui règne à Kiev en ce moment, cela ne peut être exclu. Soit, et c’est le scénario le plus inquiétant, Kiev prépare la prochaine provocation. Parce que si un de ces ponts (et ceux qui se trouvent dessus à ce moment-là) devait exploser, on nous dirait aussitôt que c’est Poutine qui l’a fait.

Traduction de l’anglais par Dominique Muselet, relu par jj pour le Saker Francophone

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Paille et poutre suite…
La neutralité n’est plus ce qu’elle était

Le 5 mars 2015 – Source Moon of Alabama

Quand la neutre OSCE blâme le mauvais camp en Ukraine

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a envoyé des observateurs militaires dans l’est de l’Ukraine. La mission est censée observer également les deux côtés du conflit, signaler les incidents et évaluer le degré de respect des accords conclus dans le cadre du cessez-le-feu de Minsk 2 par les deux armées.

Le rôle de l’OSCE est censé être neutre.

Mais son rapport quotidien du 4 mars à 18 heures, fait sérieusement douter de sa neutralité.

Dans une note inhabituellement longue de bas de page du rapport du 4 mars de la mission de l’OSCE, il est écrit:

Continuer la lecture de Paille et poutre suite…
La neutralité n’est plus ce qu’elle était

Paille et poutre:
L’assassinat politique aux US, une spécialité

Par Sage Eurasian – Le 2 mars 2015 – Source OrientalReview

Depuis trente ans, aux États Unis, douze personnalités politiques de premier plan ont été assassinées comme Boris Nemtsov

Au moment où la Russie est frappée par une nouvelle attaque de propagande au sujet de l’assassinat politique à Moscou, il est bon de rappeler que douze personnalités américaines, notables politiques nationaux , ont toutes été assassinées sont mortes de façon suspecte – sénateurs, membres du Congrès, procureurs fédéraux, un juge fédéral, un gouverneur, un directeur de la CIA; toutes les personnes assassinées enquêtaient sur la corruption ou bien contestaient le leadership des oligarques américains – depuis l’assassinat en 1963 de JFK. Avec quatre coup d’État tentés sur les dix derniers présidents américains.

Continuer la lecture de Paille et poutre:
L’assassinat politique aux US, une spécialité

Washington force le bouledogue britannique à marcher au pied

Finian Cunningham
Finian Cunningham

Par Finian Cunnigham – Le 4 mars 2015 – Source strategic-culture

 

 

Dans une démonstration éhontée de remise au pas de leur relation spéciale, les politiciens américains et les chefs du Pentagone sont en train de réprimander ouvertement le gouvernement britannique pour qu’il maintienne ses énormes dépenses militaires dans l’Alliance atlantique (OTAN) – éventuellement au détriment de services publics déjà en déliquescence dans une Grande-Bretagne assommée par l’austérité. L’injonction de Washington soulève de sérieuses questions sur la nature de la démocratie en Grande-Bretagne – l’auto-proclamée mère de tous les parlements.

Les allégations farfelues sur l’agression russe et les sinistres ambitions mondiales de Vladimir Poutine ont été invoquées pour justifier ce qui est par ailleurs une extraordinaire violation des droits démocratiques de la Grande-Bretagne par les États-Unis.

L’intrusion américaine dans les affaires britanniques s’inscrit dans la course électorale parlementaire de mai prochain, lorsque cinq années d’implacable austérité économique sous la coalition libérale-conservatrice au pouvoir seront soumises au test électoral. Le dirigeant conservateur (Tory) et Premier ministre David Cameron est mis sous pression par la population pour qu’il préserve les budgets de l’éducation et de la santé, pendant que les dépenses militaires, surdimensionnées pour le pays, sont pointées comme le secteur qui devrait procéder aux nécessaires coupes budgétaires. Continuer la lecture de Washington force le bouledogue britannique à marcher au pied

L’Inflation en Ukraine serait de 272%, le choix du pire

Matt O’Brien

Par Matt O’Brien – Le 1er mars 2015 – Source Washington Post

L’hyper-inflation est toujours et partout un phénomène politique

Elle arrive après les guerres ou les révolutions, quand les gouvernements ont à imprimer l’argent dont ils ont besoin, car il n’y a pas beaucoup à attendre de l’impôt prélevé sur une économie en faillite – ce qui nous amène à l’Ukraine. Il y a eu une révolution, il y a une guerre, et le tout est en faillite. L’inflation est officiellement de 28,5%, mais, selon l’université John Hopkins et le professeur Steve Hanke, elle serait en réalité plus au niveau de 272%. Et cela ne va qu’empirer tant que la monnaie ukrainienne chute.

Continuer la lecture de L’Inflation en Ukraine serait de 272%, le choix du pire

Témoignage d’un lecteur qui réside en France sur ses difficultés à y rester

Par Alexandre MOUMBARIS – Le 5 mars 2015

Billet d’humeur

Ce texte, diffusé sans retouche, nous a été envoyé par un de nos lecteurs, de nationalité australienne et vivant en France depuis quarante ans.

Il fait part de ses difficultés avec l’administration préfectorale pour le renouvellement de son titre de séjour.

Voici ce qu’il veut nous dire:

2015-03-05_15h09_38

Contrairement à ceux qui ont la citoyenneté française, je n’ai pas le privilège d’exprimer ma volonté en élisant les législateurs, mais je n’ai pas non plus à assumer une part de responsabilité dans ce qu’ils font. D’un autre côté, de même que les citoyens, je bénéficie et je subis les décisions des législateurs de l’État.

Mais puisque nous vivons dans un pays où l’on peut exprimer librement son opinion, à condition de ne pas contrevenir à la Loi Gayssot-Fabius, ni d’aller un peu trop à l’encontre de certaines attitudes que l’on pourrait qualifier de « discriminations positives », j’estime – en fait je me sens dans mon droit – pouvoir gémir en toute liberté contre quelques règlements que je ne qualifierais pas d’injustes, car techniquement ils sont parfaitement légaux, mais que je ressens comme indélicats et qui quelque part sont humiliants. De plus ce que je ressens n’est qu’un petit écho de la quantité incalculable, sauf peut-être pour le ministère des Finances, d’autres gémissements inaudibles d’étrangers vivant dans le pays, et surtout ceux qui sont les moins aisés, les plus précaires et les plus vulnérables.

Tout dernièrement ce qui m’a fait gémir de la sorte avait la forme d’un récépissé rose en provenance de la préfecture d’Alençon, me réclamant pour le renouvellement de mon titre de résident permanent, la coquette somme de 440€, dont 180€ de pénalité pour avoir tardé, (de quelques semaines) [oui, ben la loi c’est la loi!, Note du Saker Fr], à faire les formalités. J’ai vécu en France 40 ans, dont 34 ans sans interruption depuis 1980. Je n’ai jamais eu à payer une telle somme pour mes papiers de résidence. Alors je me suis documenté auprès de Légifrance pour comprendre cette évolution, et comment et à qui je devais cette ponction!

Il apparait que l’article D311-18-1 modifié par le Décret n°2012-1535 du 29 décembre 2012 art.1, qui porte les signatures du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault ; du ministre de l’intérieur, Manuel Valls ; du ministre de l’économie et des finances, Pierre Moscovici ; du ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du budget, Jérôme Cahuzac en soit le responsable. Il prévoit pour la délivrance d’un premier titre de séjour, généralement d’un an, une taxe de 241€ (contre 349€ en 29.12.2011 sous le gouvernement UMP*) soit une diminution de 31%. Toutefois si l’étranger est en situation irrégulier ou réside irrégulièrement dans le pays, son titre sera majoré de 340€ ce qui fait la somme rondelette de 600€, que le candidat résident est censé être capable de débourser.

La taxe pour les cartes de séjour temporaires est de 181€ (contre 113€ en 29.12.2011) marquant une augmentation de 60% par rapport à la législation précédente.

La taxe pour les cartes de résident permanent 10 ans – comme dans mon cas – est de 241€ (contre 143€ en 29.12.2011), soit une augmentation de 69%, alors que déjà ce n’était pas donné.

À toutes les taxes ci-dessus il faut ajouter 19€ de droit de timbre.

Qui a besoin d’un gouvernement anti-étrangers!!! [Le FN, Note du Saker Fr]

Je pense investir dans une tirelire où je mettrai 10€ tous les mois – ce qui en dix ans fera 1.200€ – en prévision des décrets des prochains gouvernements de gauche.

Alexandre MOUMBARIS

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

Les néo-nazis dirigent la police de Kiev. Il faut prévenir BHL

Par Mikle1 – Le 4 mars 2015 – Source Fort Russ 

Des voyous au pouvoir en Ukraine

Je suis fatiguée de répéter ce que tout le monde sait déjà, à savoir que la junte, qui est arrivée au pouvoir à la suite d’un coup de force, est nazie et s’appuie sur des banderistes galiciens qui forment l’épine dorsale des bataillons punitifs. Il n’est pas étonnant que les banderistes, qui à Maïdan s’insurgeaient contre les oligarques, la corruption et autres cancers ukrainiens, se battent aujourd’hui sous la direction de tous ces milliardaires et ces oligarques, et que Pravoseki (Secteur Droit, [parti néo-nazi, NdT]) mange dans la main de Beni Kolomoisky à Dniepropetrovsk.

Continuer la lecture de Les néo-nazis dirigent la police de Kiev. Il faut prévenir BHL