Comment les États-Unis font entrer de nouveaux membres dans l’OTAN : subversion, puis coup d’État, puis nettoyage ethnique


Par Eric Zuesse − Le 25 janvier 2023 − Source Oriental Review

Voici le schéma qui a été suivi depuis la fin de l’Union soviétique, en 1991, lorsque l’excuse « anti-communiste » étayant l’impérialisme global de l’après-guerre n’était plus invocable (comme tel avait été le cas en Corée, et au Vietnam, et au Guatemala, et en Iran, et au Chili, et dans de nombreux autres pays) avant 1991. Mais le schéma de subversion puis de conquête fut créé en 1965 en Indonésie (et peut-être avant cela, dans d’autres « républiques bananières ») ; et nous allons donc commencer ici en décrivant ce premier jalon, en Indonésie, qui établit ce qui est devenu une routine utilisée par le gouvernement étasunien après 1991 :

Continuer la lecture

Le monde ne peut pas rester les bras croisés si les États-Unis insistent pour suivre leur propre voie


Un éditorial du Global Times – Le 25 décembre 2022

Le journal britannique The Guardian a publié, le 24 décembre, un article dont le titre est « L’Australie et la Chine font équipe pour protester contre les blocages de l’OMC causés par les vetos américains sur la cour d’appel. » En fait, il ne s’agit pas seulement de « l’équipe Chine-Australie« , mais d’une proposition conjointe de pas moins de 127 membres visant à protester contre l’obstruction à long terme des États-Unis à la nomination des juges de la cour d’appel suprême de l’OMC, obstruction qui paralyse cet organe depuis trois ans. La proposition demande le lancement immédiat du processus de sélection des juges et le rétablissement du fonctionnement normal du mécanisme de règlement des différends de l’OMC dans les meilleurs délais.

Continuer la lecture

Psiphon, l’outil technologique de la CIA créé pour alimenter et aider les manifestations dans le monde entier


Par Kit Klarenberg − Le 19 novembre 2022 − Source Press TV

Depuis que des émeutes soutenues par l’étranger ont éclaté en Iran à la mi-septembre, les médias occidentaux ont fréquemment attiré l’attention sur le rôle de Psiphon, une application pour smartphone qui permet aux utilisateurs de contourner les restrictions imposées aux sites Web et aux ressources en ligne afin d’aider les fauteurs de troubles à organiser et à coordonner leurs activités, à envoyer et recevoir des messages vers et depuis le monde extérieur.

Continuer la lecture

Vous êtes sous contrôle. Les élites françaises craignent, en privé, les États-Unis et une nouvelle étude explique pourquoi


Par Felix Livshitz − Le 15 novembre 2022 − Source RT

Une nouvelle étude [en français, NdT] publiée par l’École de guerre économique française a révélé des résultats extraordinaires sur les personnes et les éléments que les services de renseignement français craignent le plus lorsqu’il s’agit de menaces pour l’économie du pays.

Les résultats sont basés sur des recherches approfondies et des entretiens avec des experts du renseignement français, y compris des représentants d’agences d’espionnage, et reflètent donc les positions et la pensée de spécialistes dans le domaine peu étudié de la guerre économique. Leur opinion collective est très claire : 97 % d’entre eux considèrent que les États-Unis sont la puissance étrangère qui « menace le plus » les « intérêts économiques » de Paris.

Continuer la lecture

Terrorists-R-US. Les Etats-Terroristes-Unis


Par Kevin Barrett – Le 14 Novembre 2022 – Source Unz Review

Lorsque les électeurs américains ont voté, la semaine dernière, la politique étrangère n’était probablement pas en tête de liste de leurs préoccupations. Mal informés par les médias grand public au point de souffrir de déficience cognitive informationnelle, peu d’Américains [et d’européens, NdT] comprennent le rôle dévastateur et destructeur que joue leur pays sur la scène mondiale. Il y a donc quelque chose de symboliquement significatif dans le spectacle des électeurs de Pennsylvanie qui ont envoyé un sénateur souffrant de déficience cognitive à Washington pour servir sous les ordres d’un président souffrant de déficience cognitive, alors qu’un sous-ensemble de ces électeurs a même élu un homme déjà décédé à un poste d’état. On se croirait dans un film de zombies : L’empire des morts-vivants.

Continuer la lecture

Le cauchemar des entreprises américaines de puces électroniques ne fait que commencer


En réponse à l’article que nous avons publié la semaine dernière intitulé « Le blocus étasunien des semi-conducteurs destinés à la Chine est une bombe atomique », le journal chinois Global Times exprime son point de vue sur cette affaire


Par Global Times – Le 20 octobre 2022

Le fournisseur américain d’équipements de fabrication de puces, Lam Research, a prévenu, mercredi, d’une potentielle perte de revenus de 2 à 2,5 milliards de dollars en 2023, en raison des derniers contrôles à l’exportation de Washington sur les semi-conducteurs et équipements avancés exportés vers la Chine, une perte qui représente environ 30 % des ventes de l’entreprise américaine, a rapporté Reuters.

Continuer la lecture

Le blocus étasunien des semi-conducteurs destinés à la Chine est une bombe atomique


Par Mike Whitney − Le 16 octobre 2022 − Source Eurasia Review

Beaucoup de gens ne savent pas ce qui s’est passé hier. Pour faire simple, Biden a obligé tous les Américains travaillant en Chine à choisir entre quitter leur emploi et perdre la citoyenneté américaine. Tous les cadres et ingénieurs américains travaillant dans l’industrie chinoise des semi-conducteurs ont démissionné hier, paralysant l’industrie manufacturière chinoise du jour au lendemain. Un seul cycle de sanctions de Biden a fait plus de dégâts que les quatre années de sanctions performatives de Trump. Bien que les exportateurs américains de semi-conducteurs aient dû demander des licences pendant les années Trump, les licences étaient approuvées en un mois.

Continuer la lecture

L’Euro sans l’Allemagne


Par Michael Hudson – Le 30 septembre 2022 –  Source Naked Capitalism

La réaction au sabotage de trois des quatre gazoducs du Nord Stream 1 et 2, en quatre endroits, le lundi 26 septembre s’est concentrée sur les spéculations quant à l’identité du coupable et sur la question de savoir si l’OTAN fera une tentative sérieuse pour trouver la réponse. Pourtant, au lieu d’une panique, on a pu observer un grand soupir de soulagement diplomatique, voire le calme. La mise hors service de ces gazoducs met fin à l’incertitude et aux inquiétudes des diplomates des États-Unis et de l’OTAN qui ont failli atteindre un niveau de crise la semaine précédente, lorsque de grandes manifestations ont eu lieu en Allemagne pour demander la fin des sanctions et la mise en service de Nord Stream 2 pour résoudre la pénurie d’énergie.

Continuer la lecture

La guerre contre l’Allemagne vient d’entrer dans sa phase chaude


Par Moon of Alabama – Le 27 septembre 2022

Hier j’expliquais comment les États-Unis sont en train de gagner leur guerre contre les industries et les populations européennes.

Cette guerre, cachée derrière la crise ukrainienne créée par les États-Unis, est conçue pour détruire l’avantage manufacturier de l’Europe par rapport aux États-Unis. Il est cependant plus probable qu’elle renforce la position économique de la Chine et d’autres économies asiatiques.

Continuer la lecture

Les drones et la guerre humanitaire


Comment les États-Unis ont abandonné la paix et réinventé la guerre


Par Priya Satia – Le 3 décembre 2021 – Source LARB

Le roman « Guerre et Paix » de Léon TOLSTOÏ (1869) est une méditation sur l’histoire, et il se déroule pendant une guerre. L’un des héros du roman, le prince Andrei, qualifie la guerre de « terrible nécessité« , faisant écho à la croyance des Lumières dans le rôle essentiel de la guerre dans le déroulement de l’histoire. Tolstoï, cependant, rejette l’hypothèse du libéralisme selon laquelle « il existe un but vers lequel » l’histoire se dirige, à savoir « le bien-être de la nation française, allemande, anglaise, ou […] la civilisation de toute l’humanité, c’est-à-dire le bien être des peuples qui occupent le petit coin nord-ouest d’un grand continent« . Cette croyance, percevait-il, libérait de toute « responsabilité morale » ceux qui se livraient à des « crimes collectifs » au nom du « patriotisme » ou de la « civilisation« , des justifications qui manquaient « de sens général et étaient contradictoires« . » Tolstoï reconnaissait, en d’autres termes, le péril moral de l’empire libéral, qui insistait sur le fait que la propagation providentielle de la civilisation européenne occidentale pouvait nécessiter certaines destructions en cours de route. En effet, la « Pax Britannica » de son époque était une ère de guerre sans fin. Finalement, il s’est tourné vers le pacifisme comme corollaire de l’anticolonialisme, encourageant le jeune Mohandas Gandhi à résister à la domination britannique par la non-violence.

Comprendre le rôle intégral de la guerre sans fin pour l’empire libéral est crucial pour saisir ce qui est et n’est pas nouveau dans la guerre aujourd’hui. Retraçant la tension, depuis l’époque de Tolstoï, entre le mouvement américain visant à mettre fin à la guerre et les efforts déployés pour la rendre moins brutale, le nouveau livre de Samuel Moyn, Humane : How the United States Abandoned Peace and Reinvented War, soutient qu’avec l’avènement des drones, la seconde a vaincu la première, inaugurant une ère de guerre humanitaire sans fin, déguisée en une sorte de maintien de l’ordre. Moyn a raison d’attirer notre attention sur la guerre sans fin et sur le rôle des drones dans la suppression du sentiment anti-guerre, mais il se méprend sur la manière dont cela se déroule.

Continuer la lecture