Une interview de Michael Hudson sur la future fracture mondiale

Par Yves Smith − Le 3 juin 2022 − Source Naked Capitalism

Professeur Hudson, votre nouveau livre « The Destiny of Civilization » est sorti. Cette série de conférences sur le capitalisme financier et la nouvelle guerre froide présente un aperçu de votre perspective géopolitique.

Vous parlez d’un conflit idéologique et matériel en cours entre des pays financiarisés et désindustrialisés comme les États-Unis et les économies mixtes que sont la Chine et la Russie. En quoi consiste ce conflit et pourquoi le monde se trouve-t-il actuellement à un « point de fracture » unique, comme le dit votre livre ?

La fracture mondiale d’aujourd’hui divise le monde entre deux philosophies économiques différentes : Dans l’Occident États-Unis/OTAN, le capitalisme financier a désindustrialisé les économies et a déplacé les processus de production vers l’Eurasie, surtout la Chine, l’Inde et d’autres pays asiatiques, travaillant conjointement avec la Russie qui fournit les matières premières de base et les armes.

Continuer la lecture

Le chemin qui conduit des sanctions à l’escalade militaire est pavé de conceptions erronées


Qu’est-ce qui se cache derrière ce gâchis ? Eh bien, d’une part, l’hubris, mais aussi l’incapacité à effectuer un travail de fond – et un manque de prévoyance stratégique.


Par Alastair Crooke – Le 8 mai 2022 – Source Al Mayadeen

Il semble que la guerre en Ukraine soit en train de se transformer, à la fois en s’élargissant, avec l’ouverture d’un front Moldavie-Transnistrie et d’un front polonais et en s’approfondissant, avec les États-Unis qui se préparent à une longue guerre d’usure de type Idlib destinée à affaiblir et émasculer la Russie.

Les « nouveaux fronts » sont les stratagèmes classiques pour disperser la concentration militaire précise de l’adversaire, en forçant l’attention sur des feux de brousse fragmentés allumés autour du périmètre et qui exigent une action et peut-être le déploiement de troupes. Continuer la lecture

Après la fin de la guerre de l’OTAN


Par Batiushka − Le 17 mai 2022 − Source The Saker Blog

Ne vous y trompez pas : La guerre tragique qui se déroule actuellement sur les champs de bataille ukrainiens n’est pas entre la Fédération de Russie et l’Ukraine, mais entre la Fédération de Russie et l’OTAN contrôlée par les États-Unis. Cette dernière, également appelée « l’Occident collectif », promeut une idéologie agressive de violence organisée, une doctrine politiquement, économiquement et militairement renforcée, connue par euphémisme sous le nom de « globalisme ». Cela signifie l’hégémonie du monde occidental, qui s’appelle avec arrogance « la communauté internationale », sur l’ensemble de la planète. L’OTAN est en train de perdre cette guerre, qui utilise les Ukrainiens formés par l’OTAN comme chair à canon par procuration, dans trois sphères, politique, économique et militaire.

Continuer la lecture

Le roi est de retour


Comment expliquer l’attitude de l’Allemagne dans la crise actuelle


Par Wolfgang Streeck – Le 4 mai 2022 – Source New Left Review

Pour ceux qui se demandent qui est le patron en Europe, l’OTAN ou l’Union européenne, la guerre en Ukraine a réglé cette question, du moins pour l’avenir prévisible. Il fut un temps où Henry Kissinger se plaignait qu’il n’y avait pas de numéro de téléphone unique pour appeler l’Europe, qu’il y avait beaucoup trop d’appels à passer pour obtenir quelque chose, que la chaîne de commandement avait besoin d’être simplifiée. Puis, après la fin de Franco et de Salazar, l’extension méridionale de l’UE est arrivée, avec l’adhésion de l’Espagne à l’OTAN en 1982 (le Portugal était membre depuis 1949), rassurant Kissinger et les États-Unis à la fois contre l’eurocommunisme et contre une prise de contrôle militaire autre que par l’OTAN. Plus tard, dans le cadre du nouvel ordre mondial émergeant dans les années 90, l’UE a absorbé la plupart des États membres du défunt Pacte de Varsovie, qui bénéficiaient d’une procédure accélérée d’adhésion à l’OTAN. En stabilisant économiquement et politiquement les nouveaux venus dans le bloc capitaliste et en guidant leur construction nationale et la formation de leur État, la tâche de l’UE, acceptée avec plus ou moins d’empressement, était de leur permettre de faire partie de « l’Occident », dirigé par les États-Unis, et d’un monde désormais unipolaire.

Continuer la lecture

La déclaration de guerre économique et financière de l’UE contre la Russie pourrait générer des retours de flamme


Par Andrew Korybko − Le 1er mars 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Cela devrait terrifier les pays qui résistent au resserrement pratiqué par les États-Unis de leur hégémonie unipolaire en déclin, mais cela pourrait également générer des retours de flamme si ces pays coopèrent davantage pour accélérer la transition systémique globale en cours vers la multipolarité, pourvu que leurs dirigeants continuent de résister aux pressions étasuniennes.
Continuer la lecture

La crise en Ukraine n’a pas pour enjeu l’Ukraine, mais l’Allemagne


Par Mike Whitney − Le 11 février 2022 − Source Unz Review

Les intérêts fondamentaux des États-Unis, pour lesquels nous nous sommes battus des siècles durant — la première guerre mondiale, la seconde, la guerre froide — résident dans la relation entre l’Allemagne et la Russie, car si elles s’unissent, elles constitueront la seule force capable de nous menacer. Il s’agit de nous assurer que cela ne se produise jamais.

 

George Friedman, CEO de STRATFOR, face au Chicago Council on Foreign Affairs

Continuer la lecture

George Soros déclare ses intentions de changement de régime en Chine : rien de surprenant


Par Andrew Korybko − Le 3 février 2022 − Source OneWorld

andrew-korybko

Le soutien délirant apporté par Soros à la « supériorité étasunienne » est semblable à celui du gouvernement étasunien, mais il s’agit d’un concept décrépi, qui perdure malgré le fait que l’ère de l’unipolarité a disparu à jamais.
Continuer la lecture

Déclaration conjointe de la Fédération de Russie et de la République populaire de Chine sur les relations internationales et le développement durable mondial à l’aube d’une nouvelle ère.


Le 4 février 2022 − Source Site du Kremlin

La Fédération de Russie et la République populaire de Chine, ci-après dénommées les parties, déclarent ce qui suit :

Aujourd’hui, le monde connaît des changements considérables et l’humanité entre dans une nouvelle ère de développement rapide et de transformation profonde. Elle voit se développer des processus et des phénomènes tels que la multipolarité, la mondialisation de l’économie, l’avènement de la société de l’information, la diversité culturelle, la transformation de l’architecture de la gouvernance mondiale et de l’ordre mondial ; il existe une inter-relation et une interdépendance croissantes entre les États ; une tendance à la redistribution du pouvoir dans le monde s’est dessinée ; et la communauté internationale manifeste une demande croissante de leadership visant un développement pacifique et progressif. Dans le même temps, alors que la pandémie du nouveau coronavirus se poursuit, la situation en matière de sécurité internationale et régionale se complique et le nombre de défis et de menaces planétaires augmente de jour en jour. Certains acteurs, qui ne représentent qu’une minorité à l’échelle internationale, continuent de préconiser des approches unilatérales pour traiter les questions internationales et de recourir à la force ; ils s’immiscent dans les affaires intérieures d’autres États, portant atteinte à leurs droits et intérêts légitimes, et incitent aux contradictions, aux différences et à la confrontation, entravant ainsi le développement et le progrès de l’humanité, contre l’opposition de la communauté internationale.

Continuer la lecture

La Destinée Manifeste prise par le bon bout. La Chine et la Russie ont réussi, là où les États-Unis ont échoué.


« La meilleure manière de prédire l’avenir est de le créer. » – Abraham Lincoln


Par Matthew J.L. Ehret − Le 27 janvier 2022 − Source lewrockwell.com

Chacun doit savoir que le monde est entraîné dans une nouvelle Guerre Froide, avec, en Occident, des faucons bellicistes unipolaires traîneurs de sabres brandissant des rideaux de fer à l’ancienne, une rhétorique anti-communiste, et même des menaces nucléaires. Contrairement à la première Guerre Froide, cette nouvelle version voit la Russie et la Chine travailler étroitement de concert, ainsi qu’avec l’Iran, et un chœur croissant de nations, intégrant de plus en plus l’Initiative des Routes de la Soie.

Quel crime ces nations eurasiatiques ont-elles commis pour que le complexe industriel militaire États-Unis/OTAN les désigne comme des cibles ?

Leur seul crime est d’avoir choisi de ne pas se soumettre à une dictature unipolaire technocratique et scientifique.

Continuer la lecture

Un champ de bataille commercial où la Chine peut porter un sérieux coup aux Etats-Unis


Par Tom Fowdy – 11 janvier 2022 – RT

En début de semaine, les ministres des Affaires étrangères d’Arabie saoudite, du Koweït, d’Oman et de Bahreïn, ainsi que le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG) sont arrivés à Pékin pour une visite de quatre jours visant à renforcer les liens économiques avec la Chine.

La proposition d’un accord de libre-échange (ALE) entre les États du Golfe et Pékin figure en tête de l’ordre du jour. Les pourparlers à ce sujet ont débuté en 2004, mais ont stagné. On s’attend à ce qu’elles prennent un nouvel élan lors d’une visite décrite par le Global Times comme « sans précédent ».

Continuer la lecture