Le complexe militaro-industriel nous tue tous


Il faut se libérer du monstre qui détruit notre planète et notre avenir


Par David Vine et Theresa Arriola – Le 2 juin 2024 – Source Tom Dispatch

Nous devons parler de ce que font les bombes en temps de guerre. Les bombes déchiquettent la chair. Les bombes brisent les os. Les bombes démembrent. Les bombes font trembler le cerveau, les poumons et d’autres organes si violemment qu’ils saignent, se rompent et cessent de fonctionner. Les bombes blessent. Les bombes tuent. Les bombes détruisent.

Les bombes rendent également certaines personnes riches.

Continuer la lecture

Avant tout, personne n’est en concurrence avec les États-Unis


Par Anatol Lieven – 1er mai 2024 – Source Foreign Affairs

Les élites américaines sont, en matière de sécurité, obsédées par la menace que représentent la Chine et la Russie pour la primauté mondiale des États-Unis. Il s’agit d’une grave erreur de calcul stratégique. Le réseau mondial étasunien d’alliés puissants et de bases (alors que la Chine et la Russie n’en ont pratiquement pas), leur puissance maritime inégalée et la possession de la seule monnaie véritablement mondiale signifient qu’aucun autre pays ne peut défier Washington sur la scène mondiale en tant que leader.

Il n’existe d’ailleurs aucune preuve réelle que ces pays souhaitent le faire. Ce n’est pas seulement qu’une attaque non nucléaire contre l’OTAN dépasse de loin les capacités russes ; Jusqu’à son invasion à grande échelle de l’Ukraine, la Russie avait consacré de grands efforts à tenter de courtiser l’Allemagne et la France. La Russie n’a aucun intérêt à provoquer les États-Unis, risquant un blocus maritime qui dévasterait ses exportations énergétiques, ni la Chine à perturber le système commercial et financier mondial dont elle dépend pour la plupart de ses échanges. Aucun allié ou système d’alliance des États-Unis n’est menacé par une puissance rivale tant que les États-Unis et leurs alliés se limitent à leur propre défense. Washington contrôle fermement la grande puissance économique qu’est l’Europe occidentale et l’Asie maritime de l’Est, ainsi que son propre hémisphère.

Toutes choses étant égales par ailleurs, la primauté mondiale des États-Unis est déjà assurée pour très longtemps. Le problème est que toutes les autres choses ne sont pas égales.

Continuer la lecture

Blinken menace la Chine au sujet de ses liens avec la Russie


Par Tyler Durden – Le 27 avril 2024 – Source Zerohedge

Vendredi, le secrétaire d’État Antony Blinken a rencontré le président chinois Xi Jinping à Pékin, clôturant ainsi sa visite de trois jours en Chine.

Blinken a mis en garde le dirigeant chinois contre une potentielle « spirale descendante » dans les relations et les deux parties ont convenu qu’il fallait l’éviter, malgré les nombreux et peu subtils échanges d’insultes, d’avertissements et de menaces.

Continuer la lecture

Le Pentagone n’est pas pressé de retirer les troupes américaines du Niger


Par Moon of Alabama – Le 25 avril 2024

Samedi dernier, le Washington Post affirmait que les États-Unis avaient accepté de retirer leurs troupes du Niger :

Les États-Unis acceptent de retirer leurs troupes du Niger

D’autres médias ont fait des déclarations similaires :

J’ai expliqué que ces affirmations étaient erronées :

Continuer la lecture

Moscou est-elle prête pour le match ?


Par Douglas Macgregor – Le 23 avril 2024 – Source The American Conservative

Un principe de guerre veut qu’il soit toujours souhaitable de disposer d’un territoire ami au-delà de ses propres frontières ou de la capacité d’empêcher l’accumulation d’une puissance militaire significative en territoire neutre en vue d’une attaque contre son propre territoire. Lorsqu’ils n’avaient pas la puissance militaire nécessaire pour agir, les États-Unis ont promulgué la doctrine Monroe dans un but similaire.

Lorsque Moscou a envoyé des forces russes dans l’est de l’Ukraine en février 2022, elle l’a fait sans aucun plan de conquête ni intention de contrôler de manière permanente le territoire ukrainien. Comme l’ont souligné à l’époque les observateurs militaires occidentaux, la force russe qui est intervenue était bien trop petite et incapable d’accomplir une mission autre qu’une intervention limitée à une brève période. En conséquence, les observateurs occidentaux ont prédit que les forces russes seraient bientôt à court de munitions, d’équipements et de soldats.

Continuer la lecture

À l’ONU, des États-Unis voyous s’opposent au reste du monde


Par Moon of Alabama − Le 28 mars 2024

Ted Snider s’interroge :

L’Amérique est-elle une superpuissance voyou ?

“Unipolaire” signifiait autrefois que les États-Unis étaient, du moins en théorie, seuls à diriger le monde. Aujourd’hui, “unipolaire” signifie que les États-Unis sont seuls et isolés dans leur opposition au monde.

Snider fait référence à la récente résolution 2728 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui “exige” un cessez-le-feu à Gaza, “exige” la libération des otages et “exige” la fourniture sans entrave de nourriture et d’autres produits à Gaza.

Continuer la lecture

La dissuasion par la sauvagerie ?


“L’Occident a conquis le monde non pas par la supériorité de ses idées, de ses valeurs ou de sa religion (à laquelle peu de membres d’autres civilisations se sont convertis), mais plutôt par sa supériorité dans l’application de la violence organisée. Les Occidentaux oublient souvent ce fait ; les non-Occidentaux ne l’oublient jamais”. – Samuel P. Huntington, Le choc des civilisations et la refonte de l’ordre mondial (1996)


Par Moon of Alabama – Le 25 mars 2024

Le colonialisme occidental a commencé au XVe siècle et s’est terminé, à quelques exceptions près, au milieu du XXe siècle. Il a été rendu possible par le développement des technologies et la croissance rapide de la population. L’Occident a ensuite adopté un nouveau modèle de domination du monde. Il a parlé de valeurs humaines et de droits de l’homme, ainsi que de certaines règles qui permettraient prétendument à chacun d’en jouir.

Continuer la lecture

Enlever l’avenir de l’Amérique des mains du Blob


Par David P. Glodman – Le 16 février 2024 – Source Asia Times

Il ne faut jamais croire ce que disent de la Chine et de la Russie les membres de l’establishment bipartisan de la politique étrangère. Ils ne croient pas non plus ce qu’ils disent. Le Blob (comme l’appelait Ben Rhodes, collaborateur d’Obama) a appris, au fil de générations de bévues stratégiques, que si tout le monde serre les rangs et s’en tient à la même histoire, ses membres survivront à un désastre stratégique de n’importe quelle ampleur en conservant leur carrière intacte.

Le même principe explique pourquoi aucun banquier américain n’a été emprisonné après l’effondrement des subprimes en 2008, la plus grande fraude de toute l’histoire financière. La logique du Blob est simple : Si vous vous en prenez à l’un d’entre nous, alors vous devrez vous en prendre à nous tous, et qui restera-t-il pour remettre les choses en place ?

Continuer la lecture