Biden est il en train de perdre l’Arabie saoudite ?


Par William Engdahl − Le 6 septembre 2021 − Source New Eastern Outlook

L’ignominieux retrait américain d’Afghanistan a creusé un trou dans le système de domination globale américain d’après 1945, un vide de pouvoir qui aura probablement des conséquences irréversibles. Pour l’instant, on peut se demander si les stratèges de Biden à Washington – car il ne fait manifestement pas de politique – ont déjà réussi à perdre le soutien de son plus gros acheteur d’armes et de son allié stratégique régional, le Royaume d’Arabie saoudite. Depuis les premiers jours de l’investiture de Biden, fin janvier, la politique américaine pousse la monarchie saoudienne à opérer un changement radical de sa politique étrangère. Les conséquences à long terme pourraient, elles aussi, être énormes.

Continuer la lecture de Biden est il en train de perdre l’Arabie saoudite ?

Alors que l’accord de Vienne s’estompe, l’option militaire est-elle de plus en plus chimérique ?


La perspective du JCPOA s’éloignant, l’Occident envisage, comme on pouvait s’y attendre, des options militaires.


Par Alastair Crooke – Le 7 août 2021 – Source Al Mayadeen

Les États-Unis se détournent rapidement du JCPOA. Rob Malley, négociateur en chef américain, a fait part ce week-end de ses doutes croissants quant à la possibilité d’un accord avec l’Iran. Raïssi et sa nouvelle équipe de politique étrangère ont promis d’exiger une « mise en œuvre adéquate » du JCPOA, si les négociations de Vienne reprennent en septembre ou en octobre.As JCPOA Deal Fades, Is the Military Option More a Chimaera? Continuer la lecture de Alors que l’accord de Vienne s’estompe, l’option militaire est-elle de plus en plus chimérique ?

Le casse-tête de Biden à Vienne


Toutes ces déclarations retentissantes émanant de Washington peuvent être bien accueillies dans le pays, et servir à étouffer les critiques des faucons sur la « faiblesse » de Biden, mais elles sont essentiellement creuses.


Par Alastair Crooke – Le 5 juillet 2021 – Source Al Mayadeen

Lorsque Biden a chaleureusement accueilli son ami, le président israélien sortant, dans le bureau ovale lundi dernier, il a parlé pour la première fois du fait qu’il avait ordonné les frappes aériennes américaines de dimanche soir contre les « milices soutenues par l’Iran » à la frontière entre la Syrie et l’Irak. Biden a déclaré à Reuven Rivlin avec emphase : « Ce que je peux vous dire, c’est que l’Iran ne se dotera jamais d’une arme nucléaire sous ma direction », qualifiant les frappes militaires (les deuxièmes de sa présidence) de « message clair » à l’Iran.Catch 22 in Vienna for Biden Continuer la lecture de Le casse-tête de Biden à Vienne

La « guerre de l’ombre » entre l’Iran et Israël prend-elle de l’ampleur ?


Par Valery Kulikov – Le 5 août 2021 – Source New Eastern Outlook

Le 29 juillet, selon les opérations commerciales maritimes du Royaume-Uni (UKMTO, une unité de la marine britannique), une attaque a eu lieu en mer d’Oman contre le pétrolier Mercer Street, associé au milliardaire israélien Eyal Ofer, tuant deux membres d’équipage, un Britannique et un Roumain. L’incident s’est produit au nord-est de l’île de Masirah, à Oman, à environ 300 kilomètres au sud-est de Mascate, la capitale du sultanat. Plusieurs drones ont mené l’attaque.

Le site d’information Al-Alam a cité des sources non officielles selon lesquelles l’attaque du pétrolier Mercer Street dans le golfe d’Oman, dans laquelle deux membres d’équipage ont été tués, pourrait être une vengeance pour la mort de deux « combattants de la résistance » dans l’attaque de l’armée de l’air israélienne contre l’aéroport militaire syrien d’Al-Dabaa et le district d’Al-Qusayr dans la partie occidentale du gouvernorat de Homs, dans la nuit du 22 juillet.

Continuer la lecture de La « guerre de l’ombre » entre l’Iran et Israël prend-elle de l’ampleur ?

La politique de pression maximale contre l’Iran a échoué


Que va donc faire Biden ?


Par Moon of Alabama – Le 4 août 2021

Il y a une semaine, j’ai écrit sur l’échec de la politique étrangère de Biden. En ce qui concerne l’accord nucléaire (JCPOA) avec l’Iran, j’ai fait cette remarque :

Pendant sa campagne, Biden avait promis de rejoindre l'accord nucléaire avec l'Iran. Mais aucune action n'a suivi. Les pourparlers avec Téhéran ont commencé trop tard et ont été remplis de nouvelles exigences que l'Iran ne peut accepter sans diminuer ses défenses militaires.

L'arrogance de l'administration Biden est à son comble lorsqu'elle croit pouvoir dicter ses conditions à Téhéran : ...

Ce n'est pas l'Iran qui a quitté l'accord JCPOA approuvé par l'ONU. Ce sont les États-Unis qui ont quitté cet accord et ont réintroduit une campagne de sanctions "pression maximale" contre l'Iran. L'Iran a déclaré qu'il était prêt à réduire à nouveau son programme nucléaire dans les limites de l'accord JCPOA si les États-Unis supprimaient toutes les sanctions. C'est l'administration Biden qui refuse de le faire tout en formulant de nouvelles exigences. Il est évident que cela ne fonctionnera pas. ...

Si les États-Unis ne reviennent pas dans l'accord JCPOA, sans autres conditions, l'Iran finira par quitter l'accord et poursuivra son programme nucléaire comme il l'entend. Ce serait l’échec total de la tactique dure choisie par Biden. On peut se demander ce que l'administration Biden a prévu de faire lorsque cela se produira.

Continuer la lecture de La politique de pression maximale contre l’Iran a échoué

Discours encadré, créateurs de récits et conflits à venir


Si les sanctions ne sont pas levées, l’Iran ripostera. Et Israël tentera de dissuader l’Iran de poursuivre son programme nucléaire. Les deux pays s’affronteront.


Par Alastair Crooke − Le 28 Juin 2021 − Source Strategic Culture

C’est reparti. L’histoire se met en place. Le nom du président Assad ne peut pas être prononcé en Occident, si ce n’est sans une allusion aux « armes chimiques » et à « l’assassinat de son propre peuple ». C’est tout simplement interdit, même si cette vérité est contestée par certains des enquêteurs occidentaux eux-mêmes. On est obligé de répéter cette niaiserie, qui constitue tout simplement le droit d’entrée dans le discours dominant et « encadré ». Continuer la lecture de Discours encadré, créateurs de récits et conflits à venir

La politique iranienne de Biden est déjà dans une impasse


Par Moon of Alabama – Le 29 juin 2021

Dimanche, les États-Unis ont bombardé trois positions de la Force de mobilisation populaire (FMP) irakienne à la frontière syro-irakienne.

Les États-Unis n’avaient aucun droit de le faire. Le raisonnement juridique fourni par l’administration Biden pour justifier cette attaque est absurde. Tout comme le prétendu raisonnement consistant à établir une « dissuasion » contre d’autres attaques contre les troupes américaines par tel ou tel groupe de miliciens irakiens. La dernière frappe dans cette zone en février était censée remplir le même objectif, mais il est évident qu’elle n’a pas eu d’effet dissuasif. La frappe de dimanche a été immédiatement suivie de tirs de missiles contre une position américaine en Syrie. D’autres incidents de ce type suivront.

Continuer la lecture de La politique iranienne de Biden est déjà dans une impasse

Qui est Ebrahim Raisi, le nouveau président iranien ?


Par Tim Korso – Le 19 juin 2021 – Source Sputnik News

L’élection présidentielle en Iran a eu lieu alors que le pays est engagé dans la résolution de plusieurs problèmes. Téhéran est notamment impliqué dans des discussions diplomatiques concernant le rétablissement de l’accord nucléaire et les relations avec son voisin régional, l’Arabie saoudite.

Le plus haut magistrat iranien, président de la Cour suprême, Ebrahim Raisi, âgé de 60 ans, a obtenu la majorité des voix lors de l’élection présidentielle d’hier, ce qui lui permet d’occuper le deuxième poste le plus élevé du pays, à compter du 3 août. Ebrahim Raisi est largement considéré comme un partisan de la ligne dure en ce qui concerne les relations avec les pays occidentaux. Cependant, malgré cela, et malgré les accusations occidentales de violations des droits de l’homme par Raisi, l’Occident pourrait encore avoir une chance de parvenir à certains accords avec Téhéran, notamment sur l’accord nucléaire.

Continuer la lecture de Qui est Ebrahim Raisi, le nouveau président iranien ?

Un Iran plus souverain va favoriser son rapprochement avec la Russie et la Chine


Par Pepe Escobar – Le 22 juin 2021 – Source The Saker’s Blog

Lors de sa première conférence de presse en tant que président élu avec 62% des voix, Ebrahim Raeisi, face à une forêt de microphones, a sorti le grand jeu et n’a laissé aucune place à l’imagination.

Sur le JCPOA, ou accord sur le nucléaire iranien, le dossier qui obsède complètement l’Occident, Raeisi a été clair :

  • les États-Unis doivent immédiatement revenir au JCPOA que Washington a unilatéralement violé, et lever toutes les sanctions.
  • Les négociations autour du JCPOA à Vienne vont se poursuivre, mais l’avenir de l’Iran ne sera pas conditionné par leur résultat.
  • Le programme iranien de missiles balistiques n’est absolument pas négociable dans le cadre du JCPOA et ne sera pas freiné.

Continuer la lecture de Un Iran plus souverain va favoriser son rapprochement avec la Russie et la Chine

Encore un mensonge démenti sur le nucléaire iranien


Par Moon of Alabama – Le 11 juin 2021

Il y a deux jours, FOX News publiait une nouvelle histoire à sensation sur le programme nucléaire iranien.

Des images satellites d’un site nucléaire iranien suscitent l’inquiétude alors que l’AIEA se réunit à Vienne.

Cependant, les affirmations de cette histoire sont basées sur un rapport de l’Institute for Science and International Security (ISIS) de David Albright. Albright est connu pour ses conclusions erronées ou carrément trompeuses autour de « preuves » pour la plupart aléatoires.

Continuer la lecture de Encore un mensonge démenti sur le nucléaire iranien