Le sommet États-Unis-ANASE laisse Washington les mains vides


Par Salman Rafi Sheikh − Le 23 mai 2022 − Source New Eastern Outlook

Les pays de l’ANASE

Le sommet États-Unis-ANASE [Association des Nations d’Asie du Sud Est. Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Vietnam, Cambodge, Myanmar, Philippines, Laos, Brunei, Singapour, NdT] qui s’est tenu récemment à Washington était censé répondre à ce qu’un responsable de l’administration Biden a appelé la nécessité d’« intensifier notre stratégie [américaine] en Asie du Sud-Est » contre la Chine. La logique sous-jacente de cette politique d’engagement accru des États-Unis envers l’ANASE est un réalignement plus stratégique de la politique étrangère de cette dernière avec Washington à un moment où la recherche d’alliés par les États-Unis contre leurs concurrents stratégiques – la Russie et la Chine – est, depuis la fin de la guerre froide, à son apogée.

Continuer la lecture

Le RCEP s’arrime aux Nouvelles routes de la soie


Par Pepe Escobar − Le 16 novembre 2020 − Source Asia Times

Ho Chi Minh, dans sa demeure éternelle, le savoure avec un sourire divin aux lèvres. Le Vietnam a été l’hôte – virtuel – de la signature par les dix nations de l’ASEAN, plus la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, du Partenariat économique régional global, ou RCEP [Regional Comprehensive Economic Partnership dans son acronyme anglais, NdT], au dernier jour du 37e sommet de l’ASEAN.

Le RCEP, qui a été initié il y a huit ans, rassemble 30 % de l’économie mondiale et 2,2 milliards de personnes. C’est le premier signe prometteur de ces enragées années 2020, qui ont commencé avec l’assassinat du général Soleimani, suivi d’une pandémie mondiale et maintenant de douteuses exhortations à une Grande Réinitialisation [Great Reset, NdT].

Continuer la lecture

De deux choses l’une : le CMEC va ou bien fluidifier, ou bien durcir les relations économiques sino-indiennes


Par Andrew Korybko − Le 23 janvier 2020 − Source oneworld.press

andrew-korybko

La réalisation finale du Couloir Économique Chine-Myanmar (China-Myanmar Economic Corridor – CMEC) va soit fluidifier, soit apporter des tensions supplémentaires dans la rivalité économique sino-indienne déjà observée au cours des dernières années ; tout dépendra de la manière dont New Delhi va répondre au dernier projet d’intégration trans-régional porté par Pékin. Quelles que soient les décisions de New Delhi en la matière, une chose est certaine : le CMEC est voué à rebattre les cartes.

Continuer la lecture

Enjeux géopolitiques du Japon pour le XXIe siècle


Par Andrew Korybko − le 20 octobre 2017 − source geopolitica.ru

Le Japon, équivalent asiatique de la Grande Bretagne, constitue de par son emplacement géographique une anomalie stratégique du supercontinent eurasiatique, ce qui a considérablement influencé ses décisions politiques au cours des siècles et l’a façonné comme puissance historiquement maritime. Ce pays d’Orient choisit prudemment, au sortir de la restauration de Meiji en 1868, de s’occidentaliser sélectivement, ce qui lui apporta une croissance importante, en tête de ses compétiteurs régionaux, et le fit émerger comme grande puissance en soi. La stratégie générale japonaise était de devenir véritablement la Grande Bretagne asiatique, c’est à cette fin que le pays s’efforça de se tailler un empire dans l’hémisphère Est, par des conquêtes brutales et une stratégie « diviser pour mieux régner », qui allait lui permettre de remplacer ses homologues européens en tant que puissance dominante de cette région du monde. Continuer la lecture

L’Inde pourrait fraternellement rivaliser avec la Chine grâce aux BRICS+


Par Andrew Korybko – Le 6 décembre 2017 – Source Oriental Review


Au lieu d’alimenter un dilemme de sécurité stratégique entre les deux grandes puissances asiatiques qui ne ferait que profiter ultimement qu’aux États-Unis, l’Inde ferait mieux de concurrencer cordialement la Chine au moyen du format BRICS+ afin d’incorporer une structure fondée sur des règles implicites en terme de rivalité et d’avoir une chance de récolter les avantages d’un « équilibre » que la Russie pourrait fournir en maintenant la stabilité entre eux.

Continuer la lecture

Le Cambodge comme exemple de l’influence chinoise sur l’ASEAN


Par Dmitry Bokarev – Le 10 janvier 2017 – Source New Eastern Outlook

Depuis plusieurs années, les États d’Asie/Pacifique sont pris dans une confrontation entre la Chine et un certain nombre d’autres États riverains de la mer de Chine Méridionale (MCM). Les opposants à la Chine sont des membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) qui recherchent l’appui des autres États de cette association. Cependant, cette dernière inclut aussi des partisans de la Chine, et les tentatives de transformer l’ASEAN en un conseil pour résoudre ce problème ont échoué à plusieurs reprises.

Continuer la lecture

Tous à bord du monde post-TPP

All Aboard the Post-TPP World


Pepe Escobar

Par Pepe Escobar – Le 25 novembre 2016 – Source Strategic Culture

Une poignée de main mi-figue mi-raisin entre le président américain Barack Obama et le président russe Vladimir Poutine, avant et après avoir parlé «pendant environ quatre minutes», debout, en marge du sommet de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Lima, au Pérou, a capturé à la perfection le déclin mélancolique de l’ère Obama.

Continuer la lecture

Le Pivot vers l’Asie de Washington : une débâcle en cours


Par James Petras – Le 24 octobre 2016 – Source UNZ Review

En 2012, le président Obama, la secrétaire d’État Hillary Clinton et le secrétaire à la Défense Ashton Carter ouvraient un nouveau chapitre dans leur entreprise de domination mondiale : un réajustement stratégique visant à déplacer les priorités du Moyen-Orient vers l’Asie.

Intitulé Pivot vers l’Asie, il indiquait que les États-Unis concentreraient leurs ressources économiques, militaires et diplomatiques vers un renforcement de leur position dominante et un affaiblissement de l’influence croissante de la Chine sur la région.

Continuer la lecture

Les États-Unis perdent encore un important allié du sud est asiatique : la Malaisie


Par Alex Gorka – Le 7 novembre 2016 – Source Strategic Culture

La Malaisie est un autre ancien allié des États-Unis en train de s’éloigner de l’orbite américaine après les Philippines. Le Premier ministre malaisien Najib Razak s’est rendu en Chine du 31 octobre au 6 novembre pour signer 14 accords totalisant 143,64 milliards de ringgit (34,25 milliards de dollars), dont un accord de défense. La Malaisie a accepté d’acheter quatre navires de guerre chinois. Deux seront construits en Chine et deux en Malaisie.

Continuer la lecture

Fin d’empire :
les généraux d’Alexandre déjà ?

Imperium Americana’s Regional Warlords March to Their Own Drum Beats


Les seigneurs de la guerre de l’empire bureaucratique washingtonien marchent au rythme de leurs propres tambours


Wayne Madsen

Par Wayne Madsen – le 19 septembre 2016 – Source Strategic-Culture

Jamais depuis l’époque de l’Empire romain les seigneurs de guerre régionaux n’ont déployé autant d’autorité pour élaborer leur propre politique militaire et diplomatique en dehors du gouvernement central. Les États-Unis appellent leurs chefs de guerre des «commandants combattants» et le titre n’est pas trompeur.

Continuer la lecture