La tournée de Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères, dans le Grand Moyen-Orient


Par Vladimir Terehovb – Le 27 juillet 2021 – Source New Eastern Outlook

New Eastern Outlook a déjà noté à plusieurs reprises que le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est probablement celui qui connaît, dans son domaine, l’activité la plus intense parmi ses homologues étrangers. Cela s’inscrit dans le processus général d’un accroissement spectaculaire du rôle international du pays qu’il représente. Avec les États-Unis, il constitue le principal duo géopolitique (en opposition) qui détermine en grande partie le déroulement de l’étape actuelle du Grand Jeu.

Continuer la lecture de La tournée de Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères, dans le Grand Moyen-Orient

Le nouveau Grand Jeu. Retour aux sources


Par Pepe Escobar – Le 13 juillet 2021 – The Saker’s Blog

L’alliance Russie-Chine-Iran prend le taureau afghan par les cornes

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, est en tournée en Asie centrale, pour toute la semaine. Il visite le Turkménistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. Les deux derniers pays sont des membres à part entière de l’Organisation de coopération de Shanghai, fondée il y a 20 ans.

Les poids lourds de l’OCS sont bien sûr la Chine et la Russie. Ils ont été rejoints par quatre « stans » d’Asie centrale (tous sauf le Turkménistan), l’Inde et le Pakistan. L’Afghanistan et l’Iran ont le statut d’observateur, tout comme le Belarus et la Mongolie.

Et cela nous amène à ce qui se passe ce mercredi à Douchanbé, la capitale tadjike. L’OCS tiendra une réunion 3 en 1 : réunions du Conseil des ministres des affaires étrangères, du groupe de contact OCS-Afghanistan et une conférence intitulée « Asie centrale et Asie du Sud : Connectivité régionale, défis et opportunités ».

Continuer la lecture de Le nouveau Grand Jeu. Retour aux sources

L’Empire des Clowns contre le Péril Jaune

 

Par Pepe Escobar – Le 14 juin 2021 – Source The Saker’s Blog

Il faut faire preuve d’une grande crédulité pour considérer que le G7, le club le plus exclusif de ceux qui se prétendent démocratiques, est encore pertinent en 2020. Dans la réalité, même en tenant compte de l’inégalité structurelle inhérente au système mondial actuel, la production économique du G7 représente à peine 30 % du total mondial.

Cornwall a été au mieux un spectacle embarrassant. Une troupe de médiocres se faisant passer pour des « dirigeants » posant masqués pour des séances de photos et se donnant des coup de coudes en guise de salut, alors que lors de la fête privée avec la reine d’Angleterre, âgée de 95 ans, tout le monde était sans masque et se mêlait joyeusement dans une apothéose de « valeurs partagées » et de « droits de l’homme ».

Continuer la lecture de L’Empire des Clowns contre le Péril Jaune

Le nouveau modèle de relations internationales adopté par la Chine


Par Andrew Korybko − Le 13 mars 2021 − Source orientalreview.org

andrew-korybkoLe nouveau modèle de relations internationales de la Chine n’est en réalité pas si récent, mais il s’agit fondamentalement d’une reprise de l’ordre mondial originellement déployé par l’ONU depuis sa fondation ; ce modèle ne s’était pas matérialisé du fait de la guerre froide, puis des tentatives échouées menés par les États-Unis pour imposer leur hégémonie unipolaire.

Continuer la lecture de Le nouveau modèle de relations internationales adopté par la Chine

Les conséquences stratégiques de l’état d’urgence au Myanmar : le Quad contre la Chine et la Russie?


Par Andrew Korybko − Le 3 février 2021 − Source orientalreview.org

andrew-korybkoLe Tatmadaw a pris la décision d’imposer un état d’urgence pour une durée d’un an, en réponse au refus de la National League for Democracy, anciennement au pouvoir, d’enquêter sérieusement sur les accusations militaires de fraude lors des élections contestées du mois de novembre dernier. Cette décision va temporairement ramener le Myanmar au statut précédent de paria dans la région, et l’exposer aux pressions multi-dimensions exercées par le Quad soutenu par les États-Unis, cela pendant que la Chine et la Russie s’emploient à stabiliser le pays en soutien de sa transition politique vers de nouvelles élections dans douze mois.
Continuer la lecture de Les conséquences stratégiques de l’état d’urgence au Myanmar : le Quad contre la Chine et la Russie?

La guerre contre la Chine et la Longue Marche des temps modernes


Par Izak Novak − Le 18 avril 2020

« Nous sommes réunis ici, au point de départ de la Longue Marche, pour nous souvenir de l’époque où l’Armée rouge a commencé son voyage. Nous entamons maintenant une nouvelle longue marche, et nous devons tout recommencer » – Xi Jinping, mai 2019.

La propagande entourant la COVID-19 et la réponse de la Chine n’est que la dernière marche de l’escalade d’une stratégie géopolitique à long terme de l’impérialisme américain pour détruire la Chine. Peu de gens de gauche ou du mouvement socialiste subsistant dans le noyau impérial ont prêté attention à l’explosion historique des relations entre les États-Unis et la Chine. Depuis Deng Xiaoping, les relations entre les États-Unis et la Chine dépendaient de ce que j’appelle ici le « marché » entre le capital américain et l’État socialiste chinois en progrès continuel.

La classe dirigeante des États-Unis comprend maintenant qu’elle n’a réussi qu’à trouver sa propre fin. Avec la production en hausse croissante de la Chine et sa capacité technologique accrue également, sa volonté de développer les pays voisins et de mettre fin à l’ordre de l’après-Seconde Guerre mondiale dirigé par Washington par l’intermédiaire de la BRI, tout cela est une accélération dans le même sens. Les réformes du marché du système chinois n’ont pas eu le même résultat qu’en Union soviétique – au contraire, la direction du Parti communiste chinois s’est renforcée à mesure que l’État s’emparait habilement des capacités technologiques, organisationnelles et productives du capital américain.

En conséquence, un processus régulier de « découplage » politique et économique a été choisi et accéléré par le régime Trump. Nous sommes maintenant à l’ère de la guerre hybride entre les États-Unis et la Chine.

Cet article exposera la progression historique jusqu’à cette nouvelle ère.

Continuer la lecture de La guerre contre la Chine et la Longue Marche des temps modernes

Le RCEP s’arrime aux Nouvelles routes de la soie


Par Pepe Escobar − Le 16 novembre 2020 − Source Asia Times

Ho Chi Minh, dans sa demeure éternelle, le savoure avec un sourire divin aux lèvres. Le Vietnam a été l’hôte – virtuel – de la signature par les dix nations de l’ASEAN, plus la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, du Partenariat économique régional global, ou RCEP [Regional Comprehensive Economic Partnership dans son acronyme anglais, NdT], au dernier jour du 37e sommet de l’ASEAN.

Le RCEP, qui a été initié il y a huit ans, rassemble 30 % de l’économie mondiale et 2,2 milliards de personnes. C’est le premier signe prometteur de ces enragées années 2020, qui ont commencé avec l’assassinat du général Soleimani, suivi d’une pandémie mondiale et maintenant de douteuses exhortations à une Grande Réinitialisation [Great Reset, NdT].

Continuer la lecture de Le RCEP s’arrime aux Nouvelles routes de la soie

La grande arnaque de la réinitialisation par le gang de Davos


Par Matthew Ehret − Le 15 juillet 2020 − Source Strategic Culture

Comme tout le monde, j’aimerais vivre dans un monde sans pollution.

J’adorerais voir la civilisation humaine trouver un équilibre avec la nature et au risque de ressembler à un idéaliste naïf, je crois sincèrement que c’est finalement notre destin en tant qu’espèce.

Le prince Charles et le gouverneur de la Banque du Canada Mark Carney – Photo SCF ©

Continuer la lecture de La grande arnaque de la réinitialisation par le gang de Davos

L’Inde et la Chine s’affrontent à leur frontière


Les deux parties ont envoyé des renforts sur la ligne contestée du Ladakh, tandis que Pékin fait jouer ses muscles partout en Asie


Par Pepe Escobar − Le 27 mai 2020 − Source Asia Times

A Chinese soldier (L) next to an Indian soldier at the Nathula border crossing between India and China in India's northeastern Sikkim state in a file photo. Photo: AFP/Diptendu Dutta
Un soldat chinois (à gauche) à côté d’un soldat indien à un poste frontière dans une photo d’archive. Photo : AFP/Diptendu Dutta

Il serait contre-productif pour les membres des BRICS et de l’Organisation de Coopération de Shanghai, l’Inde et la Chine, d’en venir aux mains à cause de certains cols de montagne enneigés au fin fond de nulle part – bien que stratégiquement importants.

Mais quand on regarde la ligne de front réelle de 3 488 kilomètres de long, que l’Inde définit comme « non résolue », on ne peut jamais l’exclure totalement.

Continuer la lecture de L’Inde et la Chine s’affrontent à leur frontière

Chine : un pays, deux Sessions, trois menaces


Il est essentiel de revenir rapidement aux affaires domestiques pour donner une nouvelle impulsion au grand échiquier


Par Pepe Escobar − Le 22 mai 2020 − Source Asia Times

Pepe EscobarLes principales conclusions des deux Sessions du 13e Congrès National du Peuple, à Pékin, sont déjà dans le domaine public.

En bref : pas d’objectif de PIB pour 2020 ; un déficit budgétaire d’au moins 3,6% du PIB ;  1000 milliards de yuans en obligations spéciales du Trésor ; des frais/impôts des entreprises réduits de 2,5 milliards de yuans ; une modeste augmentation du budget de la défense de 6,6 % ; et des administrations à tous les niveaux qui s’engagent à « se serrer la ceinture ».

La réunion annuelle de l’Assemblée Populaire Nationale. Photo : Xinhua

Continuer la lecture de Chine : un pays, deux Sessions, trois menaces