Mieux comprendre le Moyen Orient et l’Accord du Siècle de Trump


Par Alastair Crooke – Le 8 juillet 2019 – Source Strategic Culture

deal of the centuryDaniel Levy, un ancien négociateur israélien avec les Palestiniens, écrit, « ce que Manama [où a eu lieu la présentation de Kushner sur les aspects économiques de ‘l’Accord du Siècle’] nous dit sur l’approche de Kushner à l’égard de la région entourant Israël et la Palestine, pourrait être très inquiétant pour le bien-être américain et mondial dans les 18 prochains mois… » :

Continuer la lecture de Mieux comprendre le Moyen Orient et l’Accord du Siècle de Trump

Discours de Hassan Nasrallah …


L’Axe de la Résistance est plus puissant que jamais, l’Accord du Siècle est voué à l’échec


Par Sayed Hasan – Le 19 juin 2019 – Source Le cri des peuples


Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le vendredi 31 mai 2019, à l’occasion de la Journée Internationale d’Al-Quds (Jérusalem).

Traduit par lecridespeuples.fr

Voir les extraits précédents du discours :

Extrait 1 – La Résistance et les peuples arabo-musulmans n’abandonneront jamais la Palestine

Extrait 2 – En cas de guerre, le Hezbollah et la Résistance à Gaza s’empareront de vastes territoires israéliens

Transcription 

[…] (Passons à) l’Irak. Même après 2011, et après le retrait américain d’Irak, toutes les tentatives américaines de s’emparer à nouveau de l’Irak et de le contrôler complètement en matière politique et sécuritaire ont échoué. Ils ont soutenu Daesh pour qu’il constitue un prétexte au retour des forces américaines, et ce double jeu a été démasqué. La position de l’Irak dans les équations régionales est très différente aujourd’hui, et ce au niveau officiel. Je commenterai la position irakienne durant le récent sommet arabe (de La Mecque). Il en va de même aux niveaux populaire et djihadiste (capacité à combattre) en ce qui concerne les causes de la région et la Palestine.

Continuer la lecture de Discours de Hassan Nasrallah …

CNN astigmate…


…voit les derniers sommets du Golfe, qui ont pourtant montré leur désunion et se sont terminés sans déclaration finale, comme un succès pour l’Arabie Saoudite


Par Moon of Alabama − Le 2 juin 2019

2015-05-21_11h17_05La semaine dernière, l’Arabie saoudite a accueilli trois sommets internationaux à La Mecque. Le premier fut une réunion d’urgence du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui regroupe six pays arabes du Golfe persique. Elle a été suivie d’une réunion de la Ligue arabe entre les 22 pays membres, moins la Syrie qui est actuellement suspendue. Le troisième sommet était celui de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui compte 57 États membres.

Continuer la lecture de CNN astigmate…

Une guerre contre Gaza pour que le régime puisse changer à Tel Aviv ?


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 25 mars 2019

Ce jour, au petit matin, une roquette a touché une maison située dans le centre d’Israël. Elle a été détruite et sept personnes blessées, aucune d’entre elles sérieusement.

L’armée israélienne prétend que la roquette, d’une portée de 120 km, a été tirée depuis la bande de Gaza. Elle accuse le Hamas, le parti qui dirige la bande de Gaza, de l’avoir lancée. Le Hamas nie être impliqué.

Continuer la lecture de Une guerre contre Gaza pour que le régime puisse changer à Tel Aviv ?

La France de Macron, avant-garde de l’odieux amalgame entre antisionisme et antisémitisme


Par Jonathan Cook – Le 27 février 2019 – Son blog via Sayed7asan.

Juifs orthodoxes de Jérusalem brûlant le drapeau d’Israël, et revendiquant le démantèlement de l’État hébreu.

On peut mesurer à quel point l’attitude de la communauté internationale à l’égard d’Israël s’est complètement inversée au cours des cinquante dernières années en étudiant le sort d’un simple mot : « sionisme ».

En 1975, lors de l’Assemblée générale des Nations Unies, le monde entier se dissociait de la position des États-Unis et de l’Europe pour déclarer que le sionisme, l’idéologie fondatrice d’Israël, « est une forme de racisme et de discrimination raciale ».

Continuer la lecture de La France de Macron, avant-garde de l’odieux amalgame entre antisionisme et antisémitisme

« Menace stratégique » pour Israël…


…Les progressistes n’ont plus peur de parler de la Palestine


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 22 janvier 2019

Il y a deux semaines, le lobby sioniste a ciblé la militante des droits civiques Angela Davis pour son soutien au mouvement BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanctions). Suite aux pressions exercées par le lobby, le Birmingham Civil Rights Institute en Alabama a annulé son gala annuel au cours duquel Davis devait recevoir un prestigieux prix des Droits de l’homme. Cela a provoqué une énorme réaction. Le conseil municipal de Birmingham a adopté à l’unanimité une résolution « reconnaissant le travail d’Angela Davis durant toute sa vie ». Le président, le vice-président et le secrétaire de l’Institut ont dû démissionner du conseil.

Continuer la lecture de « Menace stratégique » pour Israël…

Le juge Richard Goldstone a souffert d’avoir renié Gaza, mais pas autant que les Palestiniens qu’il a trahis


Par Robert Fisk – Le 3 janvier 2019 – Source The Independent

Le juge Richard Goldstone a enquêté sur les violations des droits de l’homme pendant la guerre

Quand on est trahi par son héros, la trace est indélébile. Je ne suis pas la seule personne, je le sais, qui considérait Richard Goldstone comme un héros – un juge formidable, brillant et courageux qui avait finalement dit la vérité au pouvoir au Moyen-Orient. Et puis il s’est rétracté, comme un prisonnier politique terrifié, en multipliant les protestations d’amour envers la nation dont il avait si courageusement dénoncé les crimes de guerre.
Continuer la lecture de Le juge Richard Goldstone a souffert d’avoir renié Gaza, mais pas autant que les Palestiniens qu’il a trahis

La chute probable de Netanyahou va détruire la stratégie proche orientale de Trump


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 14 novembre 2018

Le bouleversement politique en Israël est un problème pour la Maison-Blanche et ses plans au Proche-Orient.

Aujourd’hui, le ministre israélien de la Défense, Avigor Lieberman, a démissionné et a demandé à ce que de nouvelles élections soient tenues. Il n’était pas d’accord avec le Premier ministre Netanyahou au sujet du nouveau cessez-le-feu à Gaza.

Netanyahou avait œuvré en faveur du cessez-le-feu précédent visant à séparer Gaza, sous l’égide du Hamas, de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, dirigée par Mahmoud Abbas. Cette scission s’inscrit dans la ligne idéologique de la scission moyen-orientale entre le Qatar et la Turquie d’un côté, les partisans des Frères musulmans, et les dirigeants absolutistes de l’autre, comme le prince héritier saoudien Mohammad bin Salman. Le Qatar finance maintenant le Hamas à Gaza tandis que les Saoudiens soutiennent Abbas.

Continuer la lecture de La chute probable de Netanyahou va détruire la stratégie proche orientale de Trump

La courte guerre avec Gaza a révélé la faiblesse d’Israël


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 13 novembre 2018

La semaine dernière, un accord de cessez-le-feu a été conclu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël :

Le changement, prévu dans un plan proposé par l’intermédiaire de l’Égypte et financé par l’argent fourni par le Qatar, vise à apporter une aide indispensable à Gaza, à rétablir le calme du côté israélien de la frontière et à éviter une nouvelle guerre.

Continuer la lecture de La courte guerre avec Gaza a révélé la faiblesse d’Israël

En mettant fin aux aides américaines à la Palestine, Trump souligne l’hypocrisie des USA comme du reste du monde


Andrew Korybko
Andrew Korybko

Par Andrew Korybko – Le 24 septembre 2018 – Source orientalreview.org

Les USA ont mis un point d’arrêt à leur aide économique et humanitaire à la Palestine.

C’est la dernière coupe en date – et la dernière tout court dans ces programmes –  qui ne concerne qu’une misérable aide de 10 millions de dollars, mais qui vient se soustraire en sus des 500 millions de dollars d’aides diverses déjà coupées au fil de l’année dernière, dans ce que les critiques ont décrit comme une grossière campagne mettant la pression sur les Palestiniens d’accepter des « concessions » avec Israël, dans ce que Trump allait en venir à appeler « accord du siècle ». C’est effectivement le cas, mais il ne faut pas non plus mettre de côté les considérations politiques intérieures derrière cette décision. Trump s’était en effet parmi ses promesses de campagne engagé à réduire ses aides à l’étranger, en particulier envers les pays ne maintenant pas d’excellentes relations avec les USA. Continuer la lecture de En mettant fin aux aides américaines à la Palestine, Trump souligne l’hypocrisie des USA comme du reste du monde