Les manifestants israéliens tiennent lieu d’idiots utiles soutenant une révolution de couleur unipolaire


Le 16 janvier 2023 − Source Andrew Korybko’s Newsletter

andrew-korybko

Le reportage produit par CNN montre qu’une partie au moins du cœur du mouvement et des cohortes qui suivent les organisateurs du soulèvement qui s’est produit le week-end dernier sont également motivés à s’opposer à Bibi en raison du programme de politique étrangère pragmatique qu’il veut mettre en œuvre dans l’idée d’aider Israël à naviguer dans les méandres de la multipolarité.
Continuer la lecture

Psiphon, l’outil technologique de la CIA créé pour alimenter et aider les manifestations dans le monde entier


Par Kit Klarenberg − Le 19 novembre 2022 − Source Press TV

Depuis que des émeutes soutenues par l’étranger ont éclaté en Iran à la mi-septembre, les médias occidentaux ont fréquemment attiré l’attention sur le rôle de Psiphon, une application pour smartphone qui permet aux utilisateurs de contourner les restrictions imposées aux sites Web et aux ressources en ligne afin d’aider les fauteurs de troubles à organiser et à coordonner leurs activités, à envoyer et recevoir des messages vers et depuis le monde extérieur.

Continuer la lecture

Terrorists-R-US. Les Etats-Terroristes-Unis


Par Kevin Barrett – Le 14 Novembre 2022 – Source Unz Review

Lorsque les électeurs américains ont voté, la semaine dernière, la politique étrangère n’était probablement pas en tête de liste de leurs préoccupations. Mal informés par les médias grand public au point de souffrir de déficience cognitive informationnelle, peu d’Américains [et d’européens, NdT] comprennent le rôle dévastateur et destructeur que joue leur pays sur la scène mondiale. Il y a donc quelque chose de symboliquement significatif dans le spectacle des électeurs de Pennsylvanie qui ont envoyé un sénateur souffrant de déficience cognitive à Washington pour servir sous les ordres d’un président souffrant de déficience cognitive, alors qu’un sous-ensemble de ces électeurs a même élu un homme déjà décédé à un poste d’état. On se croirait dans un film de zombies : L’empire des morts-vivants.

Continuer la lecture

Qu’y a-t-il derrière les émeutes iraniennes ?


Par Moon of Alabama – Le 15 octobre 2022

Ces dernières semaines, des émeutes ont eu lieu en Iran. Tout d’abord, des protestations ont été émises à propos de la mort d’une jeune femme, Mahsa Amini, qui s’était soudainement effondrée (vidéo) alors qu’elle attendait dans un poste de police. Elle est décédée quelques jours plus tard. Mahsa Amini avait subi une opération du cerveau et son malaise et sa mort étaient liés à cette opération, et non à une action de la police.

Les protestations de la plupart des femmes, soutenues par une employée bien connue du gouvernement américain, ont rapidement été reprises par des groupes séparatistes qui les ont transformées en émeutes. Ceci en particulier dans la région frontalière kurde du nord-ouest et dans la région baloutche du sud-est. Ces groupes sont connus pour bénéficier d’un soutien étranger. Des postes de police ont été attaqués, des voitures incendiées et des émeutes nocturnes déclenchées. Au total, quelque 24 policiers et une centaine de manifestants sont morts.

Continuer la lecture

La guerre contre l’Allemagne vient d’entrer dans sa phase chaude


Par Moon of Alabama – Le 27 septembre 2022

Hier j’expliquais comment les États-Unis sont en train de gagner leur guerre contre les industries et les populations européennes.

Cette guerre, cachée derrière la crise ukrainienne créée par les États-Unis, est conçue pour détruire l’avantage manufacturier de l’Europe par rapport aux États-Unis. Il est cependant plus probable qu’elle renforce la position économique de la Chine et d’autres économies asiatiques.

Continuer la lecture

Les drones et la guerre humanitaire


Comment les États-Unis ont abandonné la paix et réinventé la guerre


Par Priya Satia – Le 3 décembre 2021 – Source LARB

Le roman « Guerre et Paix » de Léon TOLSTOÏ (1869) est une méditation sur l’histoire, et il se déroule pendant une guerre. L’un des héros du roman, le prince Andrei, qualifie la guerre de « terrible nécessité« , faisant écho à la croyance des Lumières dans le rôle essentiel de la guerre dans le déroulement de l’histoire. Tolstoï, cependant, rejette l’hypothèse du libéralisme selon laquelle « il existe un but vers lequel » l’histoire se dirige, à savoir « le bien-être de la nation française, allemande, anglaise, ou […] la civilisation de toute l’humanité, c’est-à-dire le bien être des peuples qui occupent le petit coin nord-ouest d’un grand continent« . Cette croyance, percevait-il, libérait de toute « responsabilité morale » ceux qui se livraient à des « crimes collectifs » au nom du « patriotisme » ou de la « civilisation« , des justifications qui manquaient « de sens général et étaient contradictoires« . » Tolstoï reconnaissait, en d’autres termes, le péril moral de l’empire libéral, qui insistait sur le fait que la propagation providentielle de la civilisation européenne occidentale pouvait nécessiter certaines destructions en cours de route. En effet, la « Pax Britannica » de son époque était une ère de guerre sans fin. Finalement, il s’est tourné vers le pacifisme comme corollaire de l’anticolonialisme, encourageant le jeune Mohandas Gandhi à résister à la domination britannique par la non-violence.

Comprendre le rôle intégral de la guerre sans fin pour l’empire libéral est crucial pour saisir ce qui est et n’est pas nouveau dans la guerre aujourd’hui. Retraçant la tension, depuis l’époque de Tolstoï, entre le mouvement américain visant à mettre fin à la guerre et les efforts déployés pour la rendre moins brutale, le nouveau livre de Samuel Moyn, Humane : How the United States Abandoned Peace and Reinvented War, soutient qu’avec l’avènement des drones, la seconde a vaincu la première, inaugurant une ère de guerre humanitaire sans fin, déguisée en une sorte de maintien de l’ordre. Moyn a raison d’attirer notre attention sur la guerre sans fin et sur le rôle des drones dans la suppression du sentiment anti-guerre, mais il se méprend sur la manière dont cela se déroule.

Continuer la lecture

L’arme économique : la montée des sanctions comme outil de guerre moderne


Par Priya Satia – Le 19 août 2022 – LARB

Cette année, alors que les sanctions contre la Russie débutaient, un nouveau livre a brillamment documenté la normalisation des sanctions depuis la Première Guerre mondiale en tant qu' »arme » utilisée en dehors d’un état de guerre officiel. En vérité, l’ouvrage de Nicholas Mulder, The Economic Weapon : The Rise of Sanctions as a Tool of Modern War, aurait pu tomber à point nommé n’importe quelle année : selon une estimation datant de 2015, un tiers de la population mondiale vit sous une forme ou une autre de sanctions économiques, parfois massivement meurtrières. Les sanctions des Nations unies contre l’Irak, dans les années 1990, ont tué des centaines de milliers de personnes.

Continuer la lecture

La véritable importance du faux-drapeau de Bucha : un changement dans la narrative


Par The Saker – Le 6 avril 2022 – Source The Saker’s Blog

Donc, comme prédit par à peu près tout le monde, le faux-drapeau annoncé depuis longtemps a eu lieu.  Oui, il a été très mal exécuté, bâclé en fait, mais d’une certaine manière, cela le rend encore plus efficace ?  Pourquoi ?  Parce qu’il conditionne le public de la zone A à accepter sans critique n’importe quel conte de fées, même s’il est stupide, illogique et va à l’encontre du bon sens et de la logique de base. D’une certaine manière, Bucha est vraiment le MH-17, mais ré-assaisonné. Oui, ils semblent différents, mais en réalité ils sont construits exactement selon le même modèle. Cela donne quelque chose comme ça :

Continuer la lecture

Guterres, le secrétaire général de l’ONU, a abandonné toute tentative de neutralité à l’égard de la Russie


Par Andrew Korybko − Le 23 février 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Le Dr. Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, avait déjà souillé sa position prestigieuse en outrepassant ses fonctions pour promouvoir l’agenda du diviser pour mieux régner terroriste du FLPT contre son propre pays, mais c’est chose encore pire de voir le propre secrétaire général de l’ONU souiller sa position en s’en prenant ouvertement à un membre du Conseil de Sécurité, comme Antonio Guterres vient de le faire.
Continuer la lecture