Les drones et la guerre humanitaire


Comment les États-Unis ont abandonné la paix et réinventé la guerre


Par Priya Satia – Le 3 décembre 2021 – Source LARB

Le roman « Guerre et Paix » de Léon TOLSTOÏ (1869) est une méditation sur l’histoire, et il se déroule pendant une guerre. L’un des héros du roman, le prince Andrei, qualifie la guerre de « terrible nécessité« , faisant écho à la croyance des Lumières dans le rôle essentiel de la guerre dans le déroulement de l’histoire. Tolstoï, cependant, rejette l’hypothèse du libéralisme selon laquelle « il existe un but vers lequel » l’histoire se dirige, à savoir « le bien-être de la nation française, allemande, anglaise, ou […] la civilisation de toute l’humanité, c’est-à-dire le bien être des peuples qui occupent le petit coin nord-ouest d’un grand continent« . Cette croyance, percevait-il, libérait de toute « responsabilité morale » ceux qui se livraient à des « crimes collectifs » au nom du « patriotisme » ou de la « civilisation« , des justifications qui manquaient « de sens général et étaient contradictoires« . » Tolstoï reconnaissait, en d’autres termes, le péril moral de l’empire libéral, qui insistait sur le fait que la propagation providentielle de la civilisation européenne occidentale pouvait nécessiter certaines destructions en cours de route. En effet, la « Pax Britannica » de son époque était une ère de guerre sans fin. Finalement, il s’est tourné vers le pacifisme comme corollaire de l’anticolonialisme, encourageant le jeune Mohandas Gandhi à résister à la domination britannique par la non-violence.

Comprendre le rôle intégral de la guerre sans fin pour l’empire libéral est crucial pour saisir ce qui est et n’est pas nouveau dans la guerre aujourd’hui. Retraçant la tension, depuis l’époque de Tolstoï, entre le mouvement américain visant à mettre fin à la guerre et les efforts déployés pour la rendre moins brutale, le nouveau livre de Samuel Moyn, Humane : How the United States Abandoned Peace and Reinvented War, soutient qu’avec l’avènement des drones, la seconde a vaincu la première, inaugurant une ère de guerre humanitaire sans fin, déguisée en une sorte de maintien de l’ordre. Moyn a raison d’attirer notre attention sur la guerre sans fin et sur le rôle des drones dans la suppression du sentiment anti-guerre, mais il se méprend sur la manière dont cela se déroule.

Continuer la lecture

L’arme économique : la montée des sanctions comme outil de guerre moderne


Par Priya Satia – Le 19 août 2022 – LARB

Cette année, alors que les sanctions contre la Russie débutaient, un nouveau livre a brillamment documenté la normalisation des sanctions depuis la Première Guerre mondiale en tant qu' »arme » utilisée en dehors d’un état de guerre officiel. En vérité, l’ouvrage de Nicholas Mulder, The Economic Weapon : The Rise of Sanctions as a Tool of Modern War, aurait pu tomber à point nommé n’importe quelle année : selon une estimation datant de 2015, un tiers de la population mondiale vit sous une forme ou une autre de sanctions économiques, parfois massivement meurtrières. Les sanctions des Nations unies contre l’Irak, dans les années 1990, ont tué des centaines de milliers de personnes.

Continuer la lecture

La véritable importance du faux-drapeau de Bucha : un changement dans la narrative


Par The Saker – Le 6 avril 2022 – Source The Saker’s Blog

Donc, comme prédit par à peu près tout le monde, le faux-drapeau annoncé depuis longtemps a eu lieu.  Oui, il a été très mal exécuté, bâclé en fait, mais d’une certaine manière, cela le rend encore plus efficace ?  Pourquoi ?  Parce qu’il conditionne le public de la zone A à accepter sans critique n’importe quel conte de fées, même s’il est stupide, illogique et va à l’encontre du bon sens et de la logique de base. D’une certaine manière, Bucha est vraiment le MH-17, mais ré-assaisonné. Oui, ils semblent différents, mais en réalité ils sont construits exactement selon le même modèle. Cela donne quelque chose comme ça :

Continuer la lecture

Guterres, le secrétaire général de l’ONU, a abandonné toute tentative de neutralité à l’égard de la Russie


Par Andrew Korybko − Le 23 février 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Le Dr. Tedros Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, avait déjà souillé sa position prestigieuse en outrepassant ses fonctions pour promouvoir l’agenda du diviser pour mieux régner terroriste du FLPT contre son propre pays, mais c’est chose encore pire de voir le propre secrétaire général de l’ONU souiller sa position en s’en prenant ouvertement à un membre du Conseil de Sécurité, comme Antonio Guterres vient de le faire.
Continuer la lecture

La déclaration de guerre économique et financière de l’UE contre la Russie pourrait générer des retours de flamme


Par Andrew Korybko − Le 1er mars 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Cela devrait terrifier les pays qui résistent au resserrement pratiqué par les États-Unis de leur hégémonie unipolaire en déclin, mais cela pourrait également générer des retours de flamme si ces pays coopèrent davantage pour accélérer la transition systémique globale en cours vers la multipolarité, pourvu que leurs dirigeants continuent de résister aux pressions étasuniennes.
Continuer la lecture

George Soros déclare ses intentions de changement de régime en Chine : rien de surprenant


Par Andrew Korybko − Le 3 février 2022 − Source OneWorld

andrew-korybko

Le soutien délirant apporté par Soros à la « supériorité étasunienne » est semblable à celui du gouvernement étasunien, mais il s’agit d’un concept décrépi, qui perdure malgré le fait que l’ère de l’unipolarité a disparu à jamais.
Continuer la lecture

L’Ukraine va-t-elle s’effondrer si elle met en application les accords de Minsk, soutenus par le Conseil de Sécurité de l’ONU ?


Par Andrew Korybko − Le 2 février 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Les cinq points énoncés ici démontrent que l’Ukraine ne va absolument pas « s’effondrer » si elle finit par mettre en œuvre les accords de Minsk ; dans le scénario le plus extrême, elle pourrait en revanche en sortir dotée d’une structure administrative très différente.

Continuer la lecture

Le Nicaragua reconnaît diplomatiquement Pékin : enseignements à en tirer.


Par Andrew Korybko − Le 17 janvier 2022 − Source OneWorld Press

andrew-korybko

Reconnaître Taipei ne constitue pas une police d’assurance face aux ingérences étasuniennes ; il s’agit d’une garantie que les ingérences étasuniennes vont s’institutionnaliser au sein du pays accordant cette concession, et ce au détriment du peuple habitant ce pays. Les gouvernements ayant reconnu Taipei, et se mettant à pratiquer des politiques relativement plus indépendantes prennent le risque de se faire punir, en dépit du fait qu’ils continuent de reconnaître Taipei ; ce fut le cas du Nicaragua jusqu’il y a peu.

Continuer la lecture

La rébellion dirigée par les États-Unis au Kazakhstan pourrait bien renforcer la Russie


Par Moon of Alabama – Le 6 janvier 2022

Début 2019, le think tank RAND, financé par le Pentagone, a publié un vaste plan d’attaques non militaires contre la Russie.

“Extending Russia : Competing from Advantageous Ground”. [Faire que la Russie s’éparpille ; Entrer en compétition là où nous avons l’avantage]

Ce rapport de 350 pages recommande certaines mesures à prendre par les États-Unis pour contenir la Russie. Comme le dit son résumé :

Continuer la lecture