La Russie et la Corée du Nord renforcent leur alliance


Par M.K. Bhadrakumar – Le 21 juin 2024 – Source Indian Punchline

La brève visite du président russe Vladimir Poutine à Pyongyang le 19 juin a fait couler beaucoup d’encre. La signature d’un traité de partenariat stratégique global par Poutine et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a fait les gros titres des médias occidentaux et a déclenché toute une série de spéculations sur la naissance d’une alliance militaire susceptible de saper la dynamique de puissance dans la région de l’Asie du Nord-Est.

L’aspect sensationnel du traité est qu’il prévoit que les deux pays s’entraident en cas d’attaque par un pays tiers. Il ne fait aucun doute que la géopolitique de la région pourrait changer radicalement de cap si la Russie et la RPDC portaient leurs relations à un niveau qualitativement nouveau d’alliance militaire. Mais les apparences peuvent être trompeuses, surtout lorsqu’elles sont exagérées par la rhétorique des deux protagonistes.

Continuer la lecture

Le Hezbollah est prêt à vaincre Israël

Par Moon of Alabama – Le 20 juin 2024

Le 8 octobre, au lendemain de l’attaque du Hamas contre Israël, le Hezbollah libanais est entré dans la danse. En lançant des missiles sur des installations militaires dans le nord d’Israël. 80 000 colons israéliens vivant dans le nord ont fui leurs maisons. Ils sont toujours installés dans des hôtels partout en Israël en attendant le retour au calme sur ce front.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait annoncé que la campagne de riposte entre le Hezbollah et les forces israéliennes se poursuivrait jusqu’à ce qu’un cessez-le-feu permanent soit conclu à Gaza.

Mais les radicaux en charge de la politique israélienne ne veulent pas d’un cessez-le-feu à Gaza. Ils veulent éradiquer le Hamas et la plus grande partie possible de la population de Gaza. Un cessez-le-feu les en empêcherait.

Continuer la lecture

Le futur Novus Ordo Seclorum – Nous devons changer, il n’y a pas le choix !


Par Alastair Crooke – Le 3 juin 2024 – Source Strategic Culture

Lors d’une visite à Oxford il y a quelques semaines, Josep Borrell, le Haut Représentant de l’Union européenne, a fait une remarque intéressante (selon Walter Münchau) : « La diplomatie est l’art de gérer les doubles standards ». Münchau illustrait l’hypocrisie inhérente à la diplomatie en opposant l’enthousiasme avec lequel les dirigeants de l’UE ont soutenu la décision de la CPI lorsqu’elle a demandé un mandat d’arrêt contre Poutine l’année dernière, et « le refus de la soutenir – lorsqu’il frappe un membre de votre équipe » (c’est-à-dire Netanyahou).

L’exemple le plus flagrant de cette double « pensée » concerne son corrélat – la « gestion » occidentale des réalités créées. Un double standard – un « récit » où nous « gagnons » – est élaboré, puis opposé à un récit où « ils échouent ».

Continuer la lecture

L’“exceptionnalisme” de Joe Biden va perdurer


Par Moon of Alabama – Le 19 juin 2024

L’accent mis sur l’exceptionnalisme des États-Unis a été un thème majeur tout au long de la présidence de Joe Biden.

Remarques du président Biden sur un avenir « Made in America » – 18 mai 2021

Nous sommes aux États-Unis d’Amérique, nom de Dieu.

60 MinutesPrésident Joe Biden : Transcription de l’interview de 2023 dans 60 Minutes – 15 octobre 2023

Scott Pelley : Les guerres en Israël et en Ukraine sont-elles trop pour que les États-Unis puissent les assumer en même temps ?

Nous sommes les États-Unis d’Amérique, nom de Dieu, la nation la plus puissante de l’histoire – pas du monde, de l’histoire du monde. L’histoire du monde. Nous pouvons nous occuper de ces deux points tout en maintenant notre défense internationale globale.

Continuer la lecture

Voici la raison pour laquelle je ne condamne pas le Hamas pour le 7 octobre


Par Caitlin Johnsone – Le 3 juin 2024

En 1999, une femme nommée Cindy Hendy a été poignardée au cou avec un pic à glace par une femme nommée Cynthia Vigil dans une caravane à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Vigil a ensuite fui les lieux vers une résidence voisine, dont le propriétaire a rapidement appelé la police.

Pourtant, elle n’a jamais été accusée pour son crime.

La raison pour laquelle Cynthia Vigil n’a jamais été accusée d’aucun crime malgré le fait qu’elle ait poignardé Cindy Hendy au cou avec un pic à glace était parce que Hendy était complice du tueur en série David Parker Ray, également connu sous le nom de Toy Box Killer. L’évasion de Vigil de la caravane où Ray et Hendy l’avaient emprisonnée et torturée a conduit à l’arrestation ultérieure du couple. Ray est mort en prison trois ans plus tard, l’ampleur de sa série de meurtres restant inconnue. Hendy a purgé 19 ans de prison et a été libéré en 2019.

Continuer la lecture

Le dilemme russe pour l’après-guerre en Ukraine


Par M.K. Bhadrakumar – Le 18 juin 2024 – Source Indian Punchline

En ce qui concerne la guerre en Ukraine, le principal défi pour la Russie est de trouver l’équilibre entre la surestimation et la sous-estimation stratégiques. “Nous surestimons toujours le changement qui se produira dans les deux prochaines années et sous-estimons le changement qui se produira dans les dix prochaines années“, comme l’a dit Bill Gates.

Le ton triomphaliste du discours prononcé vendredi par le président Vladimir Poutine devant une assemblée spéciale de hauts fonctionnaires du ministère des affaires étrangères à Moscou, dans lequel il a présenté les garde-fous pour les négociations avec l’Ukraine, ne fait aucun doute. La Russie est un pays à forte culture contextuelle, qui communique de manière implicite et s’appuie fortement sur le contexte.

Continuer la lecture

De telles infox ne risquent-elles pas de déclencher des guerres ?


Par Moon of Alabama – Le 18 juin 2024

Stephen Byren s’interroge dans Asia Times :

Pourquoi l’OTAN agrandit-elle sa force nucléaire ?

C’est une question plutôt étrange. L’OTAN est un mécanisme de consultation. Elle ne dispose pas de chars, d’armes ou de forces nucléaires. Toutes ces choses tangibles sont détenues et contrôlées par tel ou tel pays membre.

L’OTAN n’a pas de force nucléaire et, à l’heure actuelle, ni l’OTAN ni les pays membres qui disposent de forces nucléaires ne souhaitent les développer. La question affirme que l’OTAN est en train de développer quelque chose. Ce n’est pas le cas.

Byren écrit :

Continuer la lecture

Le sommet de Zelenski a échoué


Par Moon of Alabama – Le 17 juin 2024

Les critiques du dernier spectacle de Zelenski ne sont pas positives :

Continuer la lecture

La revue de presse du 17 juin 2024

Par Wayan – Le 17 juin 2024 – Le Saker Francophone

Cette semaine la « guerre des blocs », avec la réunion des ministres des affaires étrangères des BRICS d’un côté et la réunion des pays du G7 de l’autre est entré dans une nouvelle phase. Cette fois c’est indéniable, les gants sont jetés et une deuxième « guerre froide » est lancée.

Dans le collimateur des pays du BRICS, l’hégémonie du couple dollar/euro utilisé comme arme financière permettant de bloquer le commerce international des « pays ennemis » :

« La Chine sera un pionnier en conduisant le monde vers un système financier et monétaire nouveau et innovant, alors que les appels mondiaux à une refonte du système de Bretton Woods – en place depuis 80 ans – gagnent du terrain en raison de l’abus de l’hégémonie du dollar par les États-Unis et sa politique irresponsable, ainsi qu’une économie mondiale fragmentée, ont déclaré des universitaires chinois et étrangers.

Le nouveau système financier devrait être basé sur un ensemble diversifié de monnaies plutôt que sur une monnaie unique, ont-ils noté. Il s’agira d’un système ouvert et inclusif dans lequel les voix des économies de marché émergentes seront mieux représentées, et il permettra aux pays de s’unir pour promouvoir la croissance économique mondiale et la stabilité financière.

Ces commentaires ont été faits lors du Forum financier mondial Tsinghua PBCSF 2024 à Hangzhou, dans la province du Zhejiang (est de la Chine). L’événement de deux jours s’est terminé mardi. Cette année, le forum avait pour thème « 80 ans après Bretton Woods : construire un système monétaire et financier international pour tous ». »

Continuer la lecture

La mort du pétrodollar est un héritage de Biden


Par M.K. Bhadrakumar – Le 14 juin 2024 – Source Indian Punchline

L’État profond aurait dû être alerté il y a cinq ans lorsque le candidat Joe Biden a annoncé qu’il était déterminé, s’il était élu président, à faire payer le prix aux dirigeants saoudiens et à faire d’eux les parias qu’ils sont.

Joe Biden a été direct, voire brutal, à l’égard de la famille royale saoudienne, affirmant qu’il y avait “très peu de valeur sociale rédemptrice dans le gouvernement actuel de l’Arabie saoudite” sous le règne du roi Salman. 

Mais au lieu de cela, l’État profond s’est réjoui que Biden soit l’homme idéal pour succéder à Donald Trump et renverser la pratique de l’ère Trump consistant à pardonner les violations des droits de l’homme en Arabie saoudite afin de préserver les emplois dans l’industrie américaine de l’armement.

Continuer la lecture