Comment Israël installe la théocratie en défense des «droits civiques»


Le mouvement Temple Activist est maintenant plus dominant que jamais et ses efforts pour détruire le complexe de la mosquée Al-Aqsa, le troisième site le plus sacré de l’islam, ont progressé avec une rapidité sans précédent depuis le début de l’année et ont pris une accélération fulgurante ces dernières semaines.

"Cependant, loin d’une influence bénigne, les prophéties de la fin des temps qui motivent ces personnalités influentes sont remplies d’événements futurs qui laissent présager des souffrances indicibles, des pertes massives en vies humaines et des guerres cataclysmiques. Étant donné que tant les chrétiens que les juifs favorables à cette interprétation de la fin des temps croient que des mesures proactives doivent être prises pour inaugurer ces scénarios apocalyptiques par ceux qui en ont la capacité - politiciens, donateurs, etc. - cela rend critique et urgente la tâche de faire comprendre cet aspect souvent négligé qui se cache derrière la politique étrangère actuelle d’Israël et des États-Unis." Whitney Webb

Par Whitney Webb − Le 3 juillet 2019 − Source Mint Press News

webbJERUSALEM – Avec une tendance inquiétante, qui continue d’être négligée par les médias internationaux, le mouvement Temple Activist, qui cherche à détruire la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher à Jérusalem et à le remplacer par le troisième Temple, continue de faire avancer son programme. Les progrès réalisés par le mouvement sont dus en grande partie aux efforts couronnés de succès qu’il a déployés ces dernières années pour se faire passer pour un mouvement de «défense des droits civiques» – garantissant ainsi l’appui des sionistes laïques et religieux – ainsi que celui croissant des pouvoirs exécutif et législatif israéliens.

AP_17241294454036_edited
Le membre israélien de la Knesset, Yehuda Glick, au centre, s’entretient avec des journalistes après sa visite dans l’enceinte de la mosquée Al Aqsa à Jérusalem, le 29 août 2017. Sebastian Scheiner | AP

Continuer la lecture de Comment Israël installe la théocratie en défense des «droits civiques»

Les Juifs se sentent coupables

… ils devraient l’être. Leur influence a été une tumeur en Amérique


Par Gilad Atzmon − Le 7 novembre 2019 − Source Unz Review via Russia Insider

external-content.duckduckgoIl est devenu habituel pour les institutions juives de scruter à quel point les nations hôtes haïssent les Juifs et combien les Juifs ont peur de leurs voisins. Des médias juifs ont rapporté hier que « neuf Juifs Américains sur dix s’inquiètent de l’antisémitisme ».

Continuer la lecture de Les Juifs se sentent coupables

En Israël, la pression pour détruire la mythique mosquée Al-Aqsa à Jérusalem se généralise


Ce site antique qui remonte à l’an 705 a fait l’objet de destructions par des groupes extrémistes qui cherchent à effacer l’héritage musulman de Jérusalem à la poursuite d’ambitions coloniales et de la réalisation des prophéties de la fin des temps.


Par Whitney Webb − Le 24 juin 2019 − Source Mint Press News

webbL’emblématique  Dôme du Rocher et la mosquée Al-Aqsa, situés sur le mont du Temple ou Haram el-Sharif, est le troisième site le plus saint de l’islam, il est reconnu dans le monde entier comme symbole de la ville de Jérusalem. Pourtant, cet ancien site qui remonte à l’année 705 est ciblé par des groupes extrémistes de plus en plus influents qui cherchent à effacer l’héritage musulman de Jérusalem à la poursuite des ambitions coloniales et de la réalisation des prophéties de la fin des temps.

AP_17208561539580_edited

Continuer la lecture de En Israël, la pression pour détruire la mythique mosquée Al-Aqsa à Jérusalem se généralise

La fin d’Israël


Gilad Atzmon − Le 12 september 2019 − Source Unz Review

Israel

La leçon à tirer de l’impasse politique israélienne actuelle est qu’Israël est en train d’imploser, de se disperser en ses différents éléments qu’il n’a jamais réussi à intégrer en une unité. Le schisme ne vient plus de la dichotomie quotidienne entre juifs ashkénazes et juifs arabes (alias séfarades) ; cette division est à la fois idéologique, religieuse, spirituelle, politique, ethnique et culturelle. Cela ne vient pas non plus d’une décomposition entre la gauche et la droite, les juifs israéliens étant politiquement de droite même lorsqu’ils prétendent être « de gauche ». Bien que certaines des voix critiques les plus acerbes de la politique israélienne et du fondamentalisme juif soient des Israéliens (comme Gideon Levi, Shlomo Sand, Israel Shamir et d’autres), il n’existe plus aucune gauche politique israélienne. La politique israélienne se divise maintenant en de nombreux électeurs d’extrême droite et de nombreux faucons ordinaires. Le parti Arab Joint List est pratiquement le seul parti de gauche à la Knesset israélienne. Cela ne devrait plus surprendre quiconque. La gauche juive, comme je l’affirme depuis de nombreuses années, est un oxymore ; la judaïcité est une forme d’identification tribale alors que la gauche est universaliste. Les « tribaux » et les « universalistes » sont comme l’huile et l’eau, ils ne se mélangent pas très bien.

Continuer la lecture de La fin d’Israël

Bibi Netanyahou en Ukraine nazie ou l’importance des mots


Par The Saker − Le 28 août 2019 − Source thesaker.is via Unz Review

2015-09-15_13h17_31-150x112Le Premier ministre israélien s’est rendu à Kiev aujourd’hui, où il a été accueilli par le – pseudo – slogan «traditionnel» ukronazi « Gloire à l’Ukraine ! Gloire aux héros ! ». Pour quelqu’un comme moi qui n’aime ni le sionisme, ni le nazisme, il était ironique de voir un premier ministre israélien se rendre officiellement en Ukraine, occupée par les nazis, pour commémorer le massacre des Juifs à Babii Iar, salué par le même slogan que celui entendu par les Juifs assassinés à Babii Iar de la bouche des bourreaux banderites, alors qu’ils se faisaient tirer dessus.

Continuer la lecture de Bibi Netanyahou en Ukraine nazie ou l’importance des mots

Les tentacules d’Israël vont loin


Par Brian Cougley − Le 6 août 2019 − Source Strategic Culture

Brian CoughleyLe 23 juillet, à la Chambre des représentants des États-Unis, un vote écrasant a condamné le mouvement BDS [Boycott, Désinvestissement et Sanctions] qui a pour objectif d’encourager le gouvernement israélien à «respecter son obligation de reconnaître le droit inaliénable du peuple palestinien à l’autodétermination et de se conformer pleinement aux préceptes du droit international :

1. Mettre fin à son occupation et à la colonisation de toutes les terres arabes et démanteler le mur

2. Reconnaître les droits fondamentaux des citoyens arabo-palestiniens d’Israël à la pleine égalité

3. Respecter, protéger et promouvoir le droit des réfugiés palestiniens de retourner dans leurs maisons et leurs biens, comme stipulé dans la résolution 194 des Nations Unies. »

Continuer la lecture de Les tentacules d’Israël vont loin

Trump revient sur ses positions…


…mais les articulations grincent


Par Tom Luongo − Le 21 juillet 2019 − Source Strategic Culture

Tom LuongoLa semaine dernière, tout n’était que bruit et fureur. Les États-Unis menaçaient de prendre davantage de sanctions contre l’Iran, les Britanniques s’emparaient d’un pétrolier et l’Iran violait le JCPOA.

Continuer la lecture de Trump revient sur ses positions…

Discours de Nasrallah


… Je prierai à Al-Quds (Jérusalem) si Dieu me prête vie, Israël n’est qu’un instrument des États-Unis


Entretien du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, avec la chaîne Al-Manar, le 12 juillet 2019, à l’occasion de la commémoration du 13e anniversaire de l’opération ‘Promesse Véridique’ et du déclenchement de la guerre de 2006.

Source arabe ici.

Traduction : lecridespeuples.fr

 

Transcription 

[…] Journaliste : Qui priera à la mosquée Al-Aqsa à Al-Quds (Jérusalem, après la disparition d’Israël) ? Est-ce vous, vos enfants ou vos petits-enfants (qui verront la libération complète de la Palestine) ?

Hassan Nasrallah : Premièrement, notre vie est entre les mains de Dieu le Très-Haut et l’Exalté, qui peut nous rappeler à Lui à tout instant. Mais si on met ce point de côté, selon moi, si on se base sur la logique, sur l’époque (que nous traversons) et sur l’évolution des événements dans la région et dans le monde, je fais partie de ceux qui ont un très grand espoir de prier eux-mêmes à Al-Quds (après sa libération). Je parle en me basant sur (une analyse) logique (et en considérant que je mourrai de mort naturelle). Mais je ne connais pas le Décret divin, et je ne sais pas combien de temps je resterai vivant.

Journaliste : Mais ce qui importe est l’analyse logique (quant à l’espérance de vie d’Israël).

Hassan Nasrallah : Oui, c’est sur cela que je me base. Nous ne parlons que d’Israël, (une entité artificielle plus faible qu’une toile d’araignée). Le problème, Professeur Imad, le problème est qu’il n’y avait presque pas (d’implication) des Arabes (en faveur de la Palestine durant toutes ces décennies). Le problème est qu’au Liban, nous étions entravés par une ceinture de sécurité, en la personne d’Antoine Lahd qui protégeait Israël (avec sa milice). Mais (dans les autres pays), les ceintures de sécurité étaient (directement) au niveau des régimes arabes, qui protégeaient Israël. Cette entité (sioniste), si elle était livrée à elle-même, (elle n’aurait aucune chance de survivre).

Cette entité repose seulement sur deux équations, et nullement sur une force intrinsèque (dont elle est totalement dénuée). 1/ Le soutien américain et occidental ; 2/ La trahison (de la Palestine par les régimes) arabes. Voilà tout. Israël ne repose nullement sur une force intrinsèque.

Journaliste : Voilà les seuls points de force d’Israël.

Hassan Nasrallah : Si les régimes arabes se contentaient de rester neutres, comme je le leur ai demandé durant la guerre de juillet (2006)… Nous ne leur demandons pas de combattre à nos côtés, mais seulement d’arrêter de nous poignarder dans le dos. N’est-ce pas ce que je leur ai demandé (en 2006) ? Laissez-nous tranquilles, c’est tout (ce que nous vous demandons). Si les régimes arabes restaient neutres et ne complotaient pas contre la Palestine, contre les Palestiniens et contre les mouvements de la Résistance… Et je les appelle à nouveau à rester neutres, car ils ne sont pas neutres. Ils continuent à comploter, à inciter et à imposer des sanctions (contre les Palestiniens et quiconque les soutient). Et je sais que jusqu’à maintenant, dans la majorité des pays arabes, si quelqu’un collecte de l’argent non pas pour le Hezbollah mais pour nos frères de Palestine, pour le peuple palestinien, pour les mouvements de la Résistance palestinienne, on ne se contente pas de saisir les fonds mais on le jette en prison. Ne complotez pas contre la Résistance, restez neutres (et on pourra en finir avec Israël sans votre aide).

Aujourd’hui, Israël subsiste seulement grâce au soutien et à la protection des États-Unis. Et si la Résistance se prépare suffisamment et se décide (à attaquer Israël), même les États-Unis ne pourront pas traverser les mers et les océans pour défendre une entité dénuée de force intrinsèque. Si on met de côté les facteurs extérieurs, et qu’on active (toutes les forces) de l’Axe de la Résistance et le choix de la Résistance, cette entité n’a aucune chance de survivre. […]

Et entre parenthèses, les États-Unis ne travaillent pas pour Netanyahou, contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes qui estiment qu’Israël dirige les États-Unis, mais je considère que c’est tout le contraire. Israël n’est qu’un instrument moyen-oriental, ou, si on utilise la terminologie de Son Eminence l’Imam Khamenei, un instrument ouest-asiatique, c’est-à-dire situé en Asie occidentale, Israël n’est qu’un instrument moyen-oriental (implanté) par les États-Unis pour assurer leur hégémonie dans notre région et (piller) nos ressources en pétrole, en gaz, etc., etc., etc.

Trump ne travaille pas non plus pour Mohammad Ben Salmane (d’Arabie Saoudite), ni pour Mohammad Ben Zayed (des Émirats), il ne travaille pour personne. Trump ne considère que les intérêts des États-Unis. Et c’est pourquoi il y a là-bas des agences qui analysent la situation et prennent des décisions (au service de leurs intérêts), en se basant sur leur analyse (même si on peut remettre en cause la pertinence de leur choix, ils font ce qu’ils estiment être dans leur intérêt).

C’est pour cela que je considère comme hautement improbable que les États-Unis initient d’eux-mêmes une guerre contre l’Iran (malgré l’incitation des pays du Golfe et d’Israël, même si subsiste un risque d’escalade incontrôlable vers la guerre). […]

Voir également :

Vladimir Poutine« L’État profond américain est prêt à sacrifier Israël »

Le Hezbollah en guerre (1) : l’avertissement de Nasrallah le 12 juillet 2006, suite à la capture de deux soldats israéliens

Sayed Hasan

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

L’importance des évangéliques chrétiens sur la politique iranienne de Trump


Par Alastair Crooke – Le 15 juillet 2019 – Source Strategic Culture

proxy.duckduckgoLa formule « pression maximale pour rendre sa grandeur à l’Amérique » ne va pas marcher, pour la simple raison qu’elle consomme le « capital social » américain à un rythme effréné. Elle ne rétablira ni la base manufacturière étasunienne, ni son hégémonie politique. Elle ne fait que fortement polariser le monde. Le monde entier comprend aujourd’hui que MAGA consiste à tout faire pour apporter n’importe quel avantage aux États-Unis, et que le reste du monde en paye le prix et se coltine les pertes. Même les Européens l’ont enfin compris. Le trumpisme manque de « profondeur » au-delà de son côté mercantile. Pourtant, s’il pouvait raconter une « souveraineté-isme » culturelle comme étant plus qu’une simple « politique anti-identité », il pourrait survivre plus longtemps.

Continuer la lecture de L’importance des évangéliques chrétiens sur la politique iranienne de Trump

Mieux comprendre le Moyen Orient et l’Accord du Siècle de Trump


Par Alastair Crooke – Le 8 juillet 2019 – Source Strategic Culture

deal of the centuryDaniel Levy, un ancien négociateur israélien avec les Palestiniens, écrit, « ce que Manama [où a eu lieu la présentation de Kushner sur les aspects économiques de ‘l’Accord du Siècle’] nous dit sur l’approche de Kushner à l’égard de la région entourant Israël et la Palestine, pourrait être très inquiétant pour le bien-être américain et mondial dans les 18 prochains mois… » :

Continuer la lecture de Mieux comprendre le Moyen Orient et l’Accord du Siècle de Trump