Kushner a-t-il vraiment extorqué le Qatar ?


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 30 mars 2019

Le Hillreporter vient de publier un très juteux article sur Jared Kushner, le gendre et conseiller principal du président Trump.

Il y est dit que Kushner, avec l’aide du prince saoudien Mohammad bin Salman, a extorqué un milliard de dollars au Qatar pour sauver les affaires de sa famille, dans l’immobilier à New York.

Même si l’histoire semble plausible et qu’elle corresponde à la chronologie d’autres événements connus du public, il n’y a jusqu’à présent aucune preuve à l’appui.

Continuer la lecture de Kushner a-t-il vraiment extorqué le Qatar ?

Les problèmes de la livre turque menacent l’avenir d’Erdogan


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 25 mai 2018

En mai 2016, la Turquie a élu un parlement dominé par le Parti de la justice et du développement (AKP). À l’époque, un premier ministre et un cabinet étaient censés diriger le gouvernement et le président turc était censé rester neutre. Mais Recep Tayyip Erdogan, leader de l’AKP et ex-premier ministre, est demeuré la figure dominante après qu’il soit devenu président et il a pratiquement choisi et dirigé le gouvernement. Deux mois plus tard, il y a eu une tentative de coup d’État contre lui, qui a échoué. Depuis, Erdogan gouverne au moyen de décrets d’urgence. Plus de 100 000 personnes ont été licenciées ou suspendues et 50 000 ont été arrêtées dans le cadre d’une répression sans précédent. Tous les médias indépendants ont été repris en main ou éliminés. Continuer la lecture de Les problèmes de la livre turque menacent l’avenir d’Erdogan

L’Arabie saoudite envisage de se couper du Qatar – au sens propre


L’Arabie saoudite a pour projet de couper le Qatar de ses attaches continentales, en creusant un canal tout au long de leur frontière commune.


andrew-korybkoPar Andrew Korybko − Le 26 avril 2018 − Source orientalreview.org

Le projet saoudien envisage également le dépôt de déchets radioactifs au sud de l‘île que cela fabriquerait, sur des territoires où l’Arabie saoudite est souveraine, et d’y construire en sus une base militaire. Ce projet radical est justifié par le Royaume comme moyen de connectivité entre les deux parties de ses zones côtières sur le Golfe, et est vendu comme un investissement économique « Vision 2030 » sans précédent dans la région ; en réalité, les racines du projet sont probablement des considérations symboliques derrière la suppression du Qatar de la péninsule Arabique et de son groupe d’intégration, le GCC, avec lequel le pays s’est récemment brouillé.

Continuer la lecture de L’Arabie saoudite envisage de se couper du Qatar – au sens propre

Le complot machiavélique pour impliquer l’Arabie saoudite et le Qatar dans une guerre de « frontières de sang »


Par Andrew Korybko – Le 7 juin 2017 – Source 21st Century Wire

banned-pic
Des experts du monde entier essaient de comprendre ce qui alimente vraiment la guerre froide entre le Qatar et l’Arabie saoudite, mais la réponse est simple : les États-Unis. Comme Washington est toujours encline à le faire, elle joue magistralement du « diviser pour mieux régner » au Moyen-Orient, faisant la même chose à ses alliés des pays du Golfe qu’à ses alliés maghrébins lors des révolutions de couleur du printemps arabe. Cette fois, les acteurs en conflit s’opposant les uns aux autres, le sont au niveau des États, par opposition au scénario intra-étatique entre les gouvernements et certains de leurs citoyens.

L’objectif à long terme derrière tout cela est d’inaugurer le plan des « Frontières de sang » publié en 2006, de Ralph Peters pour un « Nouveau Moyen-Orient » dans lequel le Golfe subit une réingénierie géopolitique comme avec le « Syraq » la Turquie et les Balkans. Il est prévu de faire aussi bien. Dans l’ensemble, la fracture de la région en une myriade de mini états internationalement reconnus de facto devrait faciliter la prolongation de l’hégémonie américaine dans le vaste espace interconnecté que le défunt Brzezinski a décrit comme « les Balkans eurasiens » tout en créant simultanément des complications pour l’accès de ses rivaux russes et surtout chinois à cet espace pivot géostratégique au cœur de l’Afro-Eurasie.

C’est beaucoup à digérer tout à la fois. Décomposons donc le tout, morceau par morceau, pour que ce soit plus facile à comprendre.

Continuer la lecture de Le complot machiavélique pour impliquer l’Arabie saoudite et le Qatar dans une guerre de « frontières de sang »

La réalité du conflit post-syrien : qui contient qui ?

The Post-Syria Conflict Reality: Who’s Containing Who?


thPar Alastair Crooke – Le 23 janvier 2018 – Source Strategic Culture

Les négociations de la Maison Blanche au Moyen-Orient, avec Mohammad bin Salman (MbS), Mohammad bin Zayed (MbZ) et Bibi Netanyahou pour un « deal du siècle » ont abouti, non seulement à « pas d’accord » mais ont plutôt exacerbé les tensions du Golfe en une crise quasi-existentielle. Les États du Golfe sont maintenant très vulnérables. L’ambition a incité certains dirigeants à ignorer les limites inhérentes aux petits émirats marchands tribaux et à prétendre participer à des jeux de pouvoir hors de leur portée, en tant qu’architectes, à la tête d’un nouvel ordre du Moyen-Orient.

Continuer la lecture de La réalité du conflit post-syrien : qui contient qui ?

L’amitié saoudo-israélienne pousse le reste du Moyen-Orient à se rassembler

Saudi-Israeli Friendship Is Driving the Rest of the Middle East Together


Federico PIERACCINIPar Federico Pieraccini – Le 20 novembre 2017 – Source Strategic Culture

Grâce à son haut responsable, le Prince Mohammad bin Salman (MBS), l’Arabie saoudite poursuit une vague d’arrestations internes, ayant saisi près de $800 milliards d’actifs et de comptes bancaires. Quelques jours plus tard, MBS a tenté de montrer son autorité en convoquant le Premier ministre libanais Saad Hariri en Arabie saoudite, où il a été contraint de démissionner à la télévision d’État saoudienne. Trump a tweeté son soutien aux accusations de Bin Salman contre l’Iran et le Hezbollah, et le futur monarque saoudien a même obtenu le soutien secret d’Israël. L’Iran, quant à lui, nie toute implication dans les affaires intérieures du Liban ou sa participation au lancement d’un missile balistique par les rebelles Houthi contre l’aéroport international King Khalid de Riyad il y a quelques jours. Pendant ce temps, Trump, Poutine et Xi se sont récemment rencontrés et semblent avoir décidé du sort de la région dans un exercice de réalisme et de pragmatisme.

Continuer la lecture de L’amitié saoudo-israélienne pousse le reste du Moyen-Orient à se rassembler

L’entente Turquie–Iran–Qatar se moque de l’OTAN arabe


Par M.K. Bhadrakumar – Le 28 novembre 2017 – Source Asia Times

L’observateur politique du Moyen-Orient vient d’assister à deux événements contradictoires. À Riyad, lundi, à une réunion des ministres de la défense de la Coalition militaire islamique contre le terrorisme (IMCTC). La veille, à Téhéran, un accord « commercial » trilatéral a été signé par l’Iran, la Turquie et le Qatar.

Le spectacle de l’IMCTC a dépassé le modeste événement de Téhéran en termes de pompe et de publicité médiatique. Pourtant, c’est ce dernier qui devrait être surveillé de près.

Continuer la lecture de L’entente Turquie–Iran–Qatar se moque de l’OTAN arabe

Au cours d’une interview, le Qatar confie des secrets concernant la guerre en Syrie.


Par Tyler Durden – Le 28 octobre 2017 – Source Zero Hedge

Vous êtes tous des bons mecs, d’accord ?

L’interview télévisée d’un haut responsable qatari avouant la vérité sur les origines de la guerre en Syrie est en train de devenir virale dans le monde des médias sociaux arabes. La même semaine, un document secret de la NSA a été divulgué, confirmant que l’opposition armée en Syrie était sous le commandement direct de gouvernements étrangers, dès les premières années du conflit.

Et selon un analyste syrien bien connu et un conseiller économique ayant des contacts étroits avec le gouvernement syrien, l’interview explosive constitue « l’aveu public » par quelqu’un de haut placé « de la collusion et de la coordination entre quatre pays pour déstabiliser un État indépendant, y compris par un soutien possible à Nusra /al-Qaïda ». Il est important de noter que « cet aveu aidera à justifier ce que Damas considère comme une atteinte à sa sécurité et à sa souveraineté et constituera une base pour des demandes d’indemnisation ».

Continuer la lecture de Au cours d’une interview, le Qatar confie des secrets concernant la guerre en Syrie.

Crise du Golfe : les États-Unis reconnaissent que les piratages russes sont des infos bidon


Par Finian Cunningham – Le 18 juillet 2017 – Source Strategic Culture

Le Conseil de coopération du Golfe

En un brusque virage, les agences de renseignement américaines accusent maintenant les Émirats arabes unis d’avoir piraté l’agence de presse officielle du Qatar et provoqué ainsi la crise entre les alliés arabes de Washington. Ce dernier revirement équivaut à reconnaitre que les États-Unis sont encore coupables d’avoir diffusé de fausses nouvelles accusant la Russie.

Continuer la lecture de Crise du Golfe : les États-Unis reconnaissent que les piratages russes sont des infos bidon

Washington peut-il empêcher la mort des États du Golfe ?


Moon of Alabama
Moon of Alabama

Par Moon of Alabama – Le 17 juillet 2017

Le secrétaire d’État américain Tillerson est contrarié que l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis aient rejeté ses efforts pour calmer leur différend avec le Qatar. Sa vengeance, assortie d’une menace de mesures plus sérieuses, prend la forme d’une « fuite » dans le WaPo : Les Émirats Arabes Unis ont orchestré le piratage des sites du gouvernement qatari, ce qui provoque des bouleversements régionaux, selon des responsables du renseignement américain.

Continuer la lecture de Washington peut-il empêcher la mort des États du Golfe ?