Poutine et la Turquie


Les troubles économiques de la Turquie donnent à Poutine une autre chance de dompter Erdogan


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 28 avril 2020

Le Sultan putatif a demandé à la Banque centrale de la République de Turquie de maintenir la valeur de la livre turque en dessous du niveau de 7 livres par dollar américain.

turkishlira-s
Change USD / Livre turque – Agrandir

La Banque centrale a également été invitée à ne pas augmenter son taux d’intérêt. L’économie doit continuer de croître !

Cela ne laissait qu’une seule option à la Banque centrale : piocher dans ses réserves de devises pour acheter de la lire sur le marché libre afin de l’empêcher de continuer à baisser.

turkishlira2-s
La main pas si invisible du marché 6 Source Can Oker  Agrandir

Malheureusement, ces réserves étaient limitées :

Le rythme de la combustion des réserves de la Banque centrale de Turquie (CBRT)s'est accéléré en réponse à la faiblesse de la lire turque. Les économistes de Valeurs Mobilières TD estiment que la Banque épuisera complètement les réserves internationales nettes cette semaine.
 
"Compte tenu de la tendance actuelle, nous estimons que les réserves totales seront épuisées au plus tard la 3ème semaine de septembre, au plus tôt la 3ème semaine de juillet."

«Avant que toutes les réserves ne soient épuisés, nous pensons que la CBRT augmentera considérablement les taux et introduira probablement des contrôles de capitaux stricts. La Turquie pourrait également solliciter un soutien multilatéral si ce scénario se concrétisait.»

Sous le règne d’Erdogan, l’industrie turque a contracté de nombreuses dettes libellées en dollars américains. Elles doivent être remboursées en devises étrangères. Une livre qui coule rendra les prêts en devises beaucoup plus difficiles à rembourser. Des taux d’intérêt plus élevés rendront l’endettement des consommateurs locaux plus cher et réduiront la demande locale de prêts. Le boom de la dette alimenté par Erdogan au cours des dernières années sera maintenant suivi d’un crash sévère.

Cela est susceptible de réduire l’appétit d’Erdogan pour de nouvelles aventures en Syrie et en Libye. Le Qatar, son partenaire dans ces crimes, a ses propres problèmes en raison de la forte baisse des prix du pétrole. La dernière fois que la livre turque était sous pression, Erdogan a obtenu un gros prêt du Qatar. Mais maintenant, le Qatar lui-même doit emprunter des milliards pour rester à flot.

Cela laisse le Fonds monétaire international comme le seul endroit où Erdogan peut recevoir de l’argent frais. Les prêts du FMI sont assortis de conditions sur lesquelles les États-Unis ont leur mot à dire. Nous pouvons être sûrs que l’administration Trump aura des «conditions» que Erdogan n’aimera pas du tout.

La situation crée une nouvelle ouverture pour la Russie. Poutine pourrait offrir un coup de main à Erdogan et quelques milliards de dollars de prêts provenant des abondantes réserves de la Russie, [avec ses conditions, NdT] pour enfin le maîtriser.

L’un dans l’autre, nous sommes dans des développements intéressants.

Traduit par jj, relu par Wayan pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Les responsables turcs se réunissent pour inverser la fuite des cerveaux


Les mesures visant à encourager l’inversion de la fuite des cerveaux du monde vers la Turquie ont été discutées lors d’une réunion présidée par le Président turc.


Par Ferhat Demircan − Le 17 février 2020 − Source Anadolu Agency

Turkey's officials hold meeting to reverse brain drain
Le Président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan préside la réunion du Haut Conseil Consultatif dans le complexe présidentiel à Ankara, en Turquie, le 17 février 2020. ( Mustafa Kamacı – Agence Anadolu )

Le Haut Conseil Consultatif de la Turquie, présidé par le président Recep Tayyip Erdoğan, a tenu une réunion lundi dans la capitale Ankara sur l’inversion de la fuite des cerveaux du monde entier vers la Turquie.

Continuer la lecture de Les responsables turcs se réunissent pour inverser la fuite des cerveaux

Erdogan a-t-il finalement, comme Merkel, perdu son équilibre ?


Par Tom Luongo − Le 25 février 2020 − Source Strategic Culture

Tom LuongoLe président turc Recep Tayyip Erdogan devrait appeler la chancelière allemande Angela Merkel, un de ces jours, pour comparer leurs impressions sur le sentiment d’être piégé entre les États-Unis et la Russie.

luongo-1-930x520
Merkel et Erdogan © Photo: Flickr / Sommet humanitaire mondial

Continuer la lecture de Erdogan a-t-il finalement, comme Merkel, perdu son équilibre ?

Pourquoi s’étonner que Poutine ait écouté Erdogan et « se soit retiré » d’Idlib?


Par Andrew Korybko − Le 1er mars 2020 − Source oneworld.press

andrew-korybko

L’ensemble des sources dignes de foi indiquent que les forces armées turques [Turkish Armed Forces – TAF] font subir à l’armée arabe syrienne [Syrian Arab Army – SAA] un pilonnage sans précédent, après que le président Poutine semble avoir écouté la demande du président Erdogan en date d’hier de « se retirer » d’Idlib, afin que les deux pays voisins puissent en fin de compte s’affronter face à face, mais nul ne devrait s’en offusquer : il était évident depuis longtemps que Moscou n’allait pas entrer en guerre contre Ankara pour Damas, et ce d’autant moins que la République arabe a déjà accordé à la grande puissance eurasiatique tout ce qu’elle voulait dans le pays, en échange de sauver la capitale, Damas, de Daesh.

null

Continuer la lecture de Pourquoi s’étonner que Poutine ait écouté Erdogan et « se soit retiré » d’Idlib?

Syrie : Erdogan perd la bataille, mais la guerre est loin d’être terminée


Par The Saker − Le 5 mars 2020 − Source Unz Review  via thesaker.is

2015-09-15_13h17_31-150x112Après six heures de négociations exténuantes – y compris des négociations directes entre Poutine et Erdogan durant près de trois heures – les parties sont finalement convenues de ce qui suit :

New_map_of_Idlib_with_security_corridor-600x257
Nouvelle carte d’Idlib avec le corridor de sécurité

Continuer la lecture de Syrie : Erdogan perd la bataille, mais la guerre est loin d’être terminée

Syrie – Un autre cessez-le-feu à Idlib – Erdogan perd sur tous les plans


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 5 mars 2020

Notre dernier article sur la Syrie se terminait ainsi :

Erdogan veut Idlibb, mais ni la Syrie, ni l'Iran, ni la Russie ne le lui permettront. Le président Poutine rencontrera Erdogan dans les prochains jours et s'assurera qu’il ait bien compris cela.

Le président turc Tayyip Erdogan et le président russe Vladimir Poutine se sont rencontrés aujourd’hui à Moscou. Ils ont eu une conversation de presque trois heures, entre quatre yeux, et une deuxième avec leurs assistants. Les parties sont convenues d’un nouveau cessez-le-feu dans le gouvernorat d’Idlib.

Continuer la lecture de Syrie – Un autre cessez-le-feu à Idlib – Erdogan perd sur tous les plans

Syrie – Un bombardement meurtrier pour avertir la Turquie de mettre fin à ses escapades


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 28 février 2020

Les trois derniers jours de la campagne Idleb ont été assez mouvementés.

Les djihadistes soutenus par la Turquie ont mis toute leur force pour reprendre Saraqib, le lieu où se rejoignent les autoroutes M4 et M5. Cela a permis à l’armée syrienne de prendre une quarantaine de villes sur le front sud. Toute la plaine de Ghab est désormais libérée et la ligne de front a été massivement raccourcie.

Gouvernorat d’Idleb 25 fév 2020

Agrandir

Gouvernorat d’Idleb 28 fév 2020

Agrandir

Continuer la lecture de Syrie – Un bombardement meurtrier pour avertir la Turquie de mettre fin à ses escapades

Syrie : l’armée s’apprête à libérer l’autoroute M4


L’affrontement entre la Turquie et la Russie se poursuit


Par Moon of Alabama – Le 25 février 2020

2015-05-21_11h17_05L’armée arabe syrienne poursuit sa campagne pour libérer le gouvernorat d’Idleb. La principale zone d’opération actuelle se situe au sud-est de la zone tenue par les terroristes que l’armée syrienne attaque en poussant vers le nord et l’ouest. L’objectif de l’opération est de placer l’autoroute M4, allant de Lattaquié à Alep, sous le contrôle du gouvernement.

Gouvernorat d’Idleb. 17 févr. 2020 – Agrandir

Continuer la lecture de Syrie : l’armée s’apprête à libérer l’autoroute M4

Erdogan : l’heure de vérité tant attendue approche


Par Ghassan Kadi − Le 14 février 2020 − Source thesaker.is

2015-09-15_13h17_31-150x112Il est difficile de savoir si Erdogan manque d’options, d’amis, de temps ou de tout ce qui précède ; et ses prises de position sur diverses questions ainsi que les contradictions qui le traversent rendent sa situation de plus en plus intenable.

Continuer la lecture de Erdogan : l’heure de vérité tant attendue approche

Syrie : la Russie relève le défi du bluff turc …


… Les sources de l’opposition médiatique en Syrie sont dirigées, et payées, par les services de renseignement britanniques


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le19 février 2020

La Russie a relevé le bluff de la Turquie menaçant d’une attaque de grande envergure contre les forces gouvernementales syriennes. Le président turc Recep Tayyip Erdogan devra maintenant trouver un moyen de sortir du piège d’Idleb dans lequel il s’est enferré. Son excellente aventure en Syrie touche à sa fin.

Continuer la lecture de Syrie : la Russie relève le défi du bluff turc …