Une tête couronnée a du mal à trouver le repos…


… Les leçons que Donald Trump devrait tirer de William Shakespeare


Par Martin Sieff – Le 7 avril 2019 – Source Strategic Culture

s258Maintenant que le président Donald Trump a enfin été exonéré du grotesque mensonge de collusion avec la Russie lors de l’élection de 2016, le dirigeant américain devrait faire attention : l’État profond le poursuivra encore, malgré l’échec de son coup d’État sournois.

Uneasy Hangs the Head That Wears a Crown: The Lessons Donald Trump Needs to Learn from William Shakespeare

Continuer la lecture de Une tête couronnée a du mal à trouver le repos…

Remords de l’acheteur


La Narrative est morte ! Vive la Narrative !


Par James Howard Kunstler – Le 25 mars 2019 – Source kunstler.com

Résultat de recherche d'images pour "RussiaGate"
C’est ce qui a été diffusé hier sur CNN, NBC et The New York Times alors qu’ils luttaient pour digérer le repas d’adieu que Robert Mueller a servi à la mafia du lynchage autour du RussiaGate : un rien de burger avec des frites sans saveur servies à part. M. Mueller a cependant pris soin de laisser une belle cerise sur le gâteau en déclarant que « … si ce rapport ne conclut pas que le Président a commis un crime, il ne l’exonère pas non plus ».
Continuer la lecture de Remords de l’acheteur

« Affaire » du Russiagate : on se souviendra du degré de ridicule que se sont auto-infligés les médias


Par Andrew Korybko – Le 25 mars 2019 – Source eurasiafuture.com

andrew-korybkoChacun comprend aisément pourquoi le degré de ridicule dont se sont auto-affublés les médias dans l’affaire du Russiagate marquera les mémoires. Mais les implications en seront profondes, et méritent que l’on s’y attarde.

President Donald J. Trump celebrates the First Lady Melania Trump's speech at the Salute to Our Armed Services Ball at the National Building Museum, Washington, D.C., Jan. 20, 2017. The event, one of three official balls held in celebration of the 58th Presidential Inauguration, paid tribute to members of all branches of the armed forces of the United States, as well as first responders and emergency personnel. (DoD photo by U.S. Army Sgt. Kalie Jones)

Continuer la lecture de « Affaire » du Russiagate : on se souviendra du degré de ridicule que se sont auto-infligés les médias

Kushner a-t-il vraiment extorqué le Qatar ?


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 30 mars 2019

Le Hillreporter vient de publier un très juteux article sur Jared Kushner, le gendre et conseiller principal du président Trump.

Il y est dit que Kushner, avec l’aide du prince saoudien Mohammad bin Salman, a extorqué un milliard de dollars au Qatar pour sauver les affaires de sa famille, dans l’immobilier à New York.

Même si l’histoire semble plausible et qu’elle corresponde à la chronologie d’autres événements connus du public, il n’y a jusqu’à présent aucune preuve à l’appui.

Continuer la lecture de Kushner a-t-il vraiment extorqué le Qatar ?

Le rapport Mueller sur le Russiagate n’est qu’un montage politicien.


Par Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS) – Le 13 Mars 2019 – Consortium News

MÉMORANDUM POUR : Attorney General (ministre de la Justice)

DE : Veteran Intelligence Professionals for Sanity (VIPS)

OBJET : Les conclusions de l’enquête du conseiller spécial Mueller et l’absence de preuves scientifiques.

Les médias prédisent que le conseiller spécial Robert Mueller est sur le point de vous donner les résultats de son enquête sur les liens et/ou la coordination entre le gouvernement russe et les individus associés à la campagne du président Donald Trump. Si Mueller vous remet bientôt son rapport « complété », il doit être classé « incomplet ». Parmi les principales lacunes, on peut citer le fait de dépendre d’une société de cybersécurité engagée par le DNC pour la criminalistique et le fait de ne pas avoir consulté ceux qui ont effectué le travail scientifique initial, notamment nous et les enquêteurs légistes indépendants avec lesquels nous avons examiné les données. Nous sommes prêts à vous aider.

Nous, les professionnels vétérans du renseignement (VIPS), avons fait un travail scientifique suffisamment détaillé pour prouver la spéciosité de la narrative dominante selon laquelle les courriels du DNC publiés par WikiLeaks provenaient d’un piratage russe. Étant donné le peu de preuves à l’appui de cette narrative, nous croyons que M. Mueller pourrait choisir de continuer à examiner cette question clé en laissant ainsi sa conclusion définitive en suspens. Cela contribuerait à entretenir la croyance répandue selon laquelle Trump doit sa victoire au président Vladimir Poutine et renforcerait la position de ceux qui ne prêtent guère attention aux conséquences imprévisibles d’une augmentation des tensions avec la Russie dotée de l’arme nucléaire.

Continuer la lecture de Le rapport Mueller sur le Russiagate n’est qu’un montage politicien.

Les Démocrates continuent leur campagne… pour la réélection de Trump


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 5 mars 2019

Il y a quelques semaines, Moon of Alabama écrivait que le Russiagate se terminait :

 

« Rien, zéro, nada n'a été trouvé pour soutenir cette théorie du complot. Le bureau de campagne de Trump ne s’est pas acoquiné avec la Russie. Quelques larbins ont été inculpés pour des questions fiscales sans rapport avec l’affaire et pour avoir menti aux enquêteurs au sujet de quelques détails mineurs. Mais rien ne vient étayer les allégations dramatiques de collusion qui sont lancées depuis le début de l'affaire...

Dans un monde juste, des gens qui, pendant plus de deux ans, auraient fait toute une histoire d’une théorie complotiste et causé tant de dommages, seraient chassés de leurs positions publiques. Malheureusement, cela ne se produira pas. Ils s’embarqueront dans le prochain train complotiste et continueront sur la même voie. »

Continuer la lecture de Les Démocrates continuent leur campagne… pour la réélection de Trump

Le Russiagate se termine en eau de boudin


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 12 février 2019

Pendant plus de deux ans, les politiciens américains, les médias et certains blogueurs ont nagé en pleine théorie du complot. Ils affirmaient l’existence d’une collusion entre la Russie et la campagne de Trump, pour le faire élire.

Un « Sale Dossier » sur Trump, visiblement un montage commandé par le bureau de campagne de Clinton, était présenté comme preuve. Des contacts d’affaires réguliers entre des larbins de Trump et des ukrainiens ou des russes étaient censés être des preuves d’ententes malveillantes. Une société russe vendant du clic a été accusée de manipuler l’électorat américain en publiant des photos de chiots et des histoires débiles sur les médias sociaux. D’énormes enquêtes ont été lancées. Chaque rumeur ou détail non pertinent provenant de l’une d’elles était déclaré comme étant – enfin – la preuve qui mettrait Trump en position d’être destitué. Chaque mois, l’étau se resserrait sur Trump.

En même temps, les véritables actions que Trump engageait contre la Russie étaient complètement ignorées.

Finalement cette théorie du complot s’essouffle. Le Russiagate est terminé :

Continuer la lecture de Le Russiagate se termine en eau de boudin

US : Nancy Pelosi, ébahie, n’en revient pas…


…Un acte d’accusation contre Stone prouve que la campagne de Trump a délibérément fait campagne…pour Trump !

"L'acte d'accusation de Roger Stone indique clairement qu'il y a eu une tentative délibérée et coordonnée de la part des plus hauts responsables de la campagne Trump d'influencer l'élection de 2016 et de subvertir la volonté du peuple américain. ...", Nancy Pelosi

2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − Le 26 janvier 2019

Vendredi, Roger Stone, un consultant politique qui, en 2016, soutenait publiquement la campagne Trump, a été arrêté sur des accusations de crimes déposées par l’avocat spécial Robert Mueller. Il a depuis été libéré sous caution. Stone est inculpé (pdf) dans cinq affaires pour avoir fait de fausses déclarations, tenté d’influencer un témoin et entravé la procédure.

Continuer la lecture de US : Nancy Pelosi, ébahie, n’en revient pas…

L’arnaque de la relation Trump-Russie. Comment Obama a permis au FBI d’espionner Trump.


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 13 janvier 2019

Malgré l’impossibilité d’aboutir de la plupart des narratives contre lui, la guerre de l’État profond contre le président américain Trump se poursuit sans relâche. Les munitions principales de cette guerre sont les accusations de relations entre Trump et tout ce qui peut être russe. La guerre se poursuit en suivant plusieurs narratives parallèles.

Celles lancées par les médias sont les plus visibles. Quand l’une de ces fausses histoires sur Trump et la Russie est démystifiée puis éliminée, de nouvelles histoires sont créées ou d’autres prennent la place de devant.

Parallèlement à ces efforts de propagande, l’État profond a créé un système d’enquête auquel Trump n’a aucun moyen d’échapper. Permis par l’une des dernières initiatives de l’administration Obama, l’enquête utilise des infos des services de renseignements pour piéger et retourner les gens qui entourent Trump (voir la section trois ci-dessous). L’objectif ultime étant Trump lui-même. Nous examinerons ici ce qui a transpiré au cours des dernières semaines.

Continuer la lecture de L’arnaque de la relation Trump-Russie. Comment Obama a permis au FBI d’espionner Trump.

Ce n’est pas qu’une guerre commerciale, ce n’est pas que la Chine. C’est aussi la Russie.


Par Alastair Crooke – Le 24 décembre 2018 – Source Strategic Culture

Il ne s’agit pas d’une simple guerre commerciale : derrière se cache une guerre technologique, et encore derrière se dessine le spectre d’une course aux armements totale, depuis l’espace jusqu’à l’internet.

Comme le dit un officier américain, « des quantités de données et d’informations, voilà le carburant de la guerre contemporaine ». « Quelles sont les missions que nous développons dans l’espace de nos jours ? Diffuser de l’information, donner accès à des canaux de communication ; en cas de conflit, on coupe l’accès de nos adversaires à l’information. » Ainsi, la nouvelle course aux armements se joue autant sur le maintien et l’expansion de l’avantage technologique des États-Unis dans les domaines du développement des puces informatiques, du calcul quantique, du big data et de l’intelligence artificielle appliquée à l’armement, que sur le maintien d’une avancée technologique appliquée au domaine économique : la domination des standards industriels des produits de grande consommation et des gadgets intelligents que nous achèterons tous. Continuer la lecture de Ce n’est pas qu’une guerre commerciale, ce n’est pas que la Chine. C’est aussi la Russie.