Pourquoi le mode de gouvernement de la Chine convient aux Chinois


Par ShanghaiPanda − Le 15 septembre 2020 − Source twitter

Sur Twitter, en tant que Chinois, la question que l’on me pose le plus souvent est : « Pourquoi ne vous opposez-vous pas au Parti Communiste Chinois (PCC)? » Pourquoi les Chinois ne soutiennent-ils pas une démocratie à l’occidentale? Pourquoi le peuple chinois soutient-il le président Xi sans l’avoir élu? Je vais vous répondre.

Contrairement aux dits « pays démocratiques », le peuple chinois fait confiance à l’expérience plus qu’aux élections ou à d’autres capacités de ses dirigeants. Depuis la Dynastie Sui (il y a 1 400 ans), les dirigeants ont été sélectionnés et promus par des épreuves, et non par le sang ou la naissance. Continuer la lecture de Pourquoi le mode de gouvernement de la Chine convient aux Chinois

La fin de « l’ordre international fondé sur des règles »


Par Moon of Alabama − Le 22 septembre 2020

Les pays « occidentaux », c’est-à-dire les États-Unis et leurs « alliés », adorent parler d’un « ordre international fondé sur des règles » qu’ils disent que tout le monde devrait suivre. Cet « ordre fondé sur des règles » est un concept bien plus vague que l’état de droit réel :

Continuer la lecture de La fin de « l’ordre international fondé sur des règles »

Chine : tout se déroule comme prévu


Par Pepe Escobar − Le 24 août 2020 − Source Asia Times via The Saker

Pepe EscobarCommençons par l’histoire d’un sommet qui disparaît étrangement.

Chaque mois d’août, la direction du Parti communiste chinois (PCC) converge vers la ville de Beidaihe, une station balnéaire à environ deux heures de Pékin, pour discuter de politiques sérieuses qui se fondent ensuite dans des stratégies de planification à approuver lors de la session plénière du Comité central du PCC, en octobre.

Pepe Escobar

Continuer la lecture de Chine : tout se déroule comme prévu

L’irrésistible ascension de « l’État-civilisation »


Par Aris Roussinos – Le 6 août 2020 – Source Unherd


Un spectre hante l’Occident libéral : la montée de « l’État- civilisation ». Alors que le pouvoir politique de l’Amérique s’effrite et que son autorité morale s’effondre, les nouveaux adversaires eurasiens ont adopté le modèle de l’État-citoyen pour se distinguer d’un ordre libéral paralysé, qui va de crise en crise sans vraiment mourir, ni donner naissance à un successeur viable. Résumant le modèle de l’État-civilisation, le théoricien politique Adrian Pabst observe qu’« en Chine et en Russie, les classes dominantes rejettent le libéralisme occidental et l’expansion d’une société de marché mondiale. Elles définissent leurs pays comme des civilisations distinctes, avec leurs propres valeurs culturelles et institutions politiques uniques ». De la Chine à l’Inde, de la Russie à la Turquie, les grandes et moyennes puissances d’Eurasie tirent un soutien idéologique des empires pré-libéraux dont elles se réclament, remodèlent leurs systèmes politiques non démocratiques et étatiques pour en faire une source de force plutôt que de faiblesse, et défient le triomphalisme libéral-démocrate de la fin du XXe siècle.

Continuer la lecture de L’irrésistible ascension de « l’État-civilisation »

Bye Bye Benjamin Franklin ! …


La Russie et la Chine accélèrent le processus de dédollarisation, la plupart des échanges ne se font plus en billets verts


Par Jonny Tickle − Le 29 juil 2020 − Source Russia Today

Après des années de promesse d’abandon du dollar américain, la Russie et la Chine sont passées à l’acte. Au premier trimestre de 2020, la part du dollar dans le commerce entre les pays est tombée pour la première fois sous les 50%.

Pour donner une indication de l’ampleur de l’ajustement, il y a à peine quatre ans, le billet vert représentait plus de 90% de leurs règlements en devises.

Le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping se préparent pour une séance photo de famille lors du sommet des dirigeants du G20 à Osaka, Japon, le 28 juin 2019. © REUTERS / Kim Kyung-Hoon / Pool

Continuer la lecture de Bye Bye Benjamin Franklin ! …

La vision de Poutine …


pour un avenir anti-fasciste et anti-système ouvert … et vous


Par Matthew Ehret − Le 7 juillet 2020 − Source Strategic Culture

Au cours du discours d’ouverture du Président Poutine, le 24 juin, lors de la parade de Moscou célébrant le 75e anniversaire de la [victoire de, la NdT] Seconde Guerre mondiale, il a lancé l’appel à l’action suivant :

 

« Nous comprenons combien il est important de renforcer l’amitié et la confiance entre les nations, et nous sommes ouverts au dialogue et à la coopération sur les questions les plus urgentes de l’agenda international. Parmi ces questions figure la création d’un système de sécurité commun fiable, dont le monde moderne complexe et en rapide évolution a besoin. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons protéger le monde contre les nouvelles menaces dangereuses ».

© Photo: REUTERS/Sputnik Photo Agency

Continuer la lecture de La vision de Poutine …

L’Iran et la Chine mettent le turbo sur les nouvelles routes de la Soie


Par Pepe Escobar − Le 12 juillet 2020 − Source Asia Times via Global Research

Des commerçants des temps modernes sur l’ancienne route de la soie en Asie centrale. Photo : Facebook

Deux des principales « menaces stratégiques » des États-Unis se rapprochent de plus en plus dans le cadre des Nouvelles routes de la Soie – le principal projet d’intégration économique du 21e siècle à travers l’Eurasie. L’État profond ne s’en réjouira pas.

Le porte-parole du Ministère iranien des Affaires Étrangères, Abbas Mousavi, a qualifié de « mensonges » une série de rumeurs concernant la « feuille de route transparente » intégrée dans le partenariat stratégique Iran-Chine en pleine évolution.

Continuer la lecture de L’Iran et la Chine mettent le turbo sur les nouvelles routes de la Soie

L’Inde ne devrait pas se positionner avec les Five Eyes


Par M.K. Bhadrakumar − Le 10 juillet 2020 − Source The Indian Punchline via Oriental Review

Dans le contexte des tensions frontalières au Ladakh, les récits publiés dans les médias indiens ont justifié la rupture de la confiance mutuelle dans les relations entre l’Inde et la Chine à cause de la dérive de notre politique étrangère vers la Quadrilatérale et à la tendance générale à se rapprocher des États-Unis. Les déclarations chinoises ont à plusieurs reprises exprimé le regret que leurs attentes résultant du consensus atteint au plus haut niveau  (à Wuhan et Chennai Connect) – à savoir, qu’aucune des parties ne considère l’autre comme un rival – aient été déçues.

Continuer la lecture de L’Inde ne devrait pas se positionner avec les Five Eyes

Une fable du Pipelinistan pour notre époque


L’Ukraine était censée empêcher la Russie d’approfondir ses liens énergétiques avec l’Allemagne ; cela n’a pas fonctionné


Par Pepe Escobar − Le 8 juin 2020 − Source Asia Times

Il était une fois au Pipelinistan, les histoires de malheurs étaient la norme. Des rêves brisés jonchaient l’échiquier – de l’IPI [projet de gazoduc Iran-Pakistan-Inde],  contre le TAPI [projet de gazoduc Turkménistan-Afghanistan-Pakistan-Inde] dans le royaume de l’AfPak [théâtre d’opérations Afghanistan-Pakistan] à l’opéra Nabucco en Europe.

Continuer la lecture de Une fable du Pipelinistan pour notre époque

Finance et économie – Comment ça sera, après ?


Rabobank : « Il y a quelques mois, n’importe laquelle de ces nouvelles aurait fait la une des journaux et aurait secoué les marchés. La placidité de ceux-ci en dit long sur le succès avec lequel les banques centrales se sont dissociées de la réalité. »


Par Michael Every  − Le 27 mai 2020 −Source ZeroHedge

Les marchés boursiers – et le marché des devises des pays émergents (EM FX) – tentent toujours de se rallier à une injection de liquidité épique de la Banque centrale, et au plan sous-jacent, selon lequel, si nous la maintenons jusqu’à la reprise de l’économie, l’injection se justifiera finalement a posteriori. Il y a également eu un coup de pouce du fait que nous rouvrons effectivement l’activité dans de nombreux secteurs.

Continuer la lecture de Finance et économie – Comment ça sera, après ?