France : l’incroyable président qui rétrécit


La popularité de Macron s’effondre alors que le ministre de l’Intérieur prévoit une guerre civile


Par Guillaume Durocher – Le 8 novembre 2018 – Source Unz review

Image result for images macron
Je l’ai déjà dit et je le répète : Emmanuel Macron, l’actuel président de la République française, est un mec bizarre. Aujourd’hui, après seulement 18 mois au pouvoir, il est aussi un type très impopulaire. Les médias français ont beaucoup insisté sur le fait que le premier ministre de Macron, Édouard Philippe, est légèrement plus populaire que le président dans certains sondages. Mais en réalité, nous assistons à un effondrement parallèle presque parfait de la popularité des deux personnalités…


Continuer la lecture de France : l’incroyable président qui rétrécit

Le sommet d’Istanbul sur la Syrie a été un succès mais les mises en garde demeurent


Par MK Bhadrakumar – Le 29 octobre 2018 – Source Strategic Culture

2015-03-19_14h09_03Le sommet des quatre nations Turquie-Russie-Allemagne-France sur la Syrie, qui s’est tenu à Istanbul le 27 octobre, a obtenu un résultat impressionnant. Tous les participants – chacun avec ses propres intérêts – ont retiré quelque chose du sommet, ce qui est en soi une mesure du succès de la manifestation. Ceci est également important car les participants ont maintenant une raison de travailler ensemble.

Istanbul Summit on Syria Was a Success but Caveats Remain

Continuer la lecture de Le sommet d’Istanbul sur la Syrie a été un succès mais les mises en garde demeurent

De la Baltique à la mer Noire, Poutine au secours des pays maltraités par les États-Unis


Pas étonnant qu’un grand sommet réunissant l’Allemagne, la Russie, la France et la Turquie – notez les oubliés – soit peut-être prochainement en vue 



Pepe EscobarPar Pepe Escobar – Le 24 août 2018 – Source Russia Insider

Lorsque le président russe Vladimir Poutine, revenu de sa tournée de star au mariage de la Première ministre autrichienne Karin Kneissl, s’est présenté samedi après-midi au Palais Meseberg, au nord de Berlin, pour une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel, cela a été une sorte de surprise. La réunion n’avait été annoncée que quelques jours auparavant.

Continuer la lecture de De la Baltique à la mer Noire, Poutine au secours des pays maltraités par les États-Unis

Emmanuel Macron et le pari russe


Par Fabien Buzzanca – Le 25 juillet 2018 – Sputnik News

La distribution conjointe d’aide humanitaire par la France et la Russie, malgré les couacs qui l’accompagnent, est un signe supplémentaire de l’inflexion diplomatique qu’est en train d’opérer Paris sur le dossier syrien. C’est l’avis du journaliste et spécialiste du Moyen-Orient Christian Chesnot. Il s’est confié à Sputnik.

Continuer la lecture de Emmanuel Macron et le pari russe

Un officier blâmé pour son talent d’analyse


Par le Lieutenant-colonel David MAITROT – Le 19 juillet 2018 – Association gendarmes et citoyens

Le 27 juin 2018, le Conseil d’État a confirmé le blâme infligé le 12 mai 2017 à un capitaine de gendarmerie pour avoir publié sur internet des analyses géostratégiques écrites sous le nom de plume d’Hadrien Desuin.

Qu’on les approuve ou non, reconnaissons que ses textes résolument gaulliens sont intéressants, bien écrits, sérieux, et diffusés sur des supports de qualité : le Figaro, la Revue des Deux Mondes, Causeur, sans oublier un livre aux Éditions du Cerf. On est loin, très loin, d’un agité qui se défoulerait sur internet comme au café du commerce ! Et pourtant….

 Jean-Hugues Matelly, Bertrand Soubelet, Pierre de Villiers, maintenant Hadrien Desuin.

Continuer la lecture de Un officier blâmé pour son talent d’analyse

La politique africaine de la France sous la présidence d’Emmanuel Macron


Par Pavel Nastine – Le 7 juillet 2018 – Source New Eastern Outlook

C’est bien connu, avant le début des années 1960, la France était la plus grande puissance coloniale. Tout le Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc, Mauritanie) ainsi que les actuels Burkina Faso, Djibouti, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Union des Comores, République centrafricaine et Tchad étaient sous son contrôle en Afrique. En fait, le pillage de ces pays est devenu une base de la prospérité française au XXe siècle. De nombreuses nations, comme les Algériens, qui ont sacrifié plus d’un million de vies sur l’autel de la liberté et de l’indépendance, se souviennent trop bien des crimes des colonialistes et certains, par exemple au Rwanda, posent la question du rôle de la France dans le génocide rampant dans ces pays au cours de la période post-coloniale. Continuer la lecture de La politique africaine de la France sous la présidence d’Emmanuel Macron

La paix est une chose trop sérieuse pour ne la confier qu’à des civils


Par le Général** Antoine Martinez − Le 13 avril 2018 − Source Blog d’Antoine MARTINEZ

2018-05-11_12h40_02

Face aux récents développements de la situation sur le terrain en Syrie et à l’emballement de déclarations intempestives et irréfléchies pour certaines, on ne peut que s’indigner de l’égarement et de la perte de réalisme et de responsabilité manifestés par des dirigeants politiques, à la tête de grands pays, guidés par des intérêts tout autres que ceux liés à la nécessaire réduction des tensions dans le monde. Ce faisant, par leur manque de lucidité, leur incapacité à retenir les leçons pourtant récentes de l’histoire, leur absence de vision globale, voire leur refus d’analyser les conséquences probables de leurs décisions, ils jouent les apprentis-sorciers en favorisant l’émergence d’un conflit beaucoup plus large et en mettant en danger la vie de leurs propres citoyens, en l’occurence les citoyens européens les plus exposés aujourd’hui.

Continuer la lecture de La paix est une chose trop sérieuse pour ne la confier qu’à des civils

Le « tire à la corde » pour la Turquie dans le cadre de la nouvelle guerre froide


Un « tire à la corde » est en cours pour savoir qui gagnera la Turquie, après les frappes menées par les USA en Syrie


andrew-korybko


Par Andrew Korybko − le 23 avril 2018 − source orientalreview.org

Macron a déclaré que les frappes avaient « séparé » la Russie de la Turquie, à cause du soutien du président Erdogan à l’opération de bombardement, mais ce dernier a tenu peu après une conversation téléphonique avec le Président Poutine, au cours de laquelle les deux parties se sont accordées pour « intensifier la coopération bilatérale… en Syrie ».

Continuer la lecture de Le « tire à la corde » pour la Turquie dans le cadre de la nouvelle guerre froide

Les frappes en Syrie n’ont pas démarré la troisième guerre mondiale, mais ont confirmé la nouvelle guerre froide

Par Andrew Korybko − le 24 avril 2018 − source orientalreview.org

Les motivations des USA, du Royaume-Uni et de la France n’étaient pas les mêmes pour bombarder la Syrie.

La plupart des gens ont entendu nombre de commentaires sur les raisons qui ont poussé les USA à lancer ces frappes, constituant un signal à l’Iran et au Hezbollah, et repoussant les limites de ce que la Russie laisse faire dans l’espace aérien syrien. Mais on a eu beaucoup moins de commentaires sur les raisons anglaises et françaises de rejoindre l’intervention. Londres est engluée dans un chaos politique intérieur post-Brexit et avait besoin d’une diversion, celle-ci fut bien opportune, d’autant que l’affaire Skripal a commencé à s’éclaircir et à apparaître comme l’attaque chimique sous faux drapeau que la Russie dénonce depuis le départ. Le Royaume-Uni veut également conserver son statut international après que les médias mondiaux ont plutôt réussi à faire croire aux foules que le pays perdrait de son importance sur la scène mondiale à l’issue du Brexit. Continuer la lecture de Les frappes en Syrie n’ont pas démarré la troisième guerre mondiale, mais ont confirmé la nouvelle guerre froide

Un point de vue sur la Françafrique


Par Bernard Lugan  Le 20 avril 2018 Source Russia Today

Emmanuel Macron s’apprête à recevoir les présidents sénégalais et ivoirien. Migrations, pauvreté, démographie… Les problèmes du continent africain sont nombreux : mais la France est très loin d’être en mesure de contribuer à leur résolution.

Vendredi 20 avril 2018, les deux derniers piliers de l’ancienne « Françafrique », à savoir les présidents Macky Sall du Sénégal et Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire, seront reçus par Emmanuel Macron. La situation du continent africain est à ce point préoccupante que l’on voit mal ce que pourra leur promettre le président français en dehors de discours creux et de vœux pieux.

Continuer la lecture de Un point de vue sur la Françafrique