La provocation britannique dans les eaux de la Crimée était manifestement illégale


Par Moon of Alabama – Le 25 juin 2021

Mercredi, le destroyer HMS Defender de la Royal Navy britannique a provoqué la Russie en naviguant dans les eaux territoriales de la Crimée. Le gouvernement britannique, qui avait explicitement donné l’ordre au destroyer d’agir ainsi, insiste sur le fait que cette manœuvre était légale :

Le gouvernement britannique a approuvé le projet de faire naviguer un cuirassé dans les eaux contestées au large de la Crimée, malgré les objections de son ministre des Affaires étrangères, selon de nouvelles révélations retentissantes publiées par le journal Telegraph de Londres.

Dans un rapport publié jeudi soir, le journal - connu pour être proche du Premier ministre Boris Johnson - affirme que le ministre des affaires étrangères Dominic Raab avait "exposé ses inquiétudes" au sujet d’une telle mission proposée par les dirigeants de la défense. Il s'inquiétait du fait que cette action pouvait offrir une victoire potentielle à Moscou.

Selon le récit des événements, Johnson a finalement été appelé à régler le différend. Un destroyer de type 45 HMS Defender a finalement reçu l’ordre, lundi, de naviguer vers un affrontement avec la marine et l'aviation russes. Ce qui arriva deux jours plus tard.

Continuer la lecture

L’histoire médiatique la plus stupide de l’année


Par Gleb Kuznetsov – Le 24 décembre 2020 – Source Club Orlov

La fin de l’année 2020, si horrible, terrible et même atroce, approche à grands pas, ce qui en fait un bon moment pour choisir les gagnants. Et le premier candidat dans la catégorie « l’histoire médiatique la plus stupide de l’année » semble être le combat de Boris Johnson contre la souche du coronavirus VUI-202012/01, que nous appellerons VUI [Variante sous investigation, NdT] pour faire court. La liste des candidats était pourtant loin d’être courte ; 2020 a été une année faste pour les absurdités de toutes sortes. Juste quand vous pensez qu’il ne devrait pas être possible de penser à quelque chose d’encore plus absurde, quelqu’un va de l’avant et le fait. Si, au printemps de cette année, il est apparu que les Britanniques ont combattu le coronavirus à la manière de Benny Hill, leurs actions pour combattre le VUI ont atteint les sommets héroïques des Monty Python.

Continuer la lecture

Les confinements de Yule et l’annulation de Noël


Par Binoy Kampmark − Le 22 décembre 2020 − Source Oriental Review

Noël annulé

Le changement de mentalité à Downing Street a encore frappé. Avec le Premier ministre britannique Boris Johnson aux commandes, les changements de direction sont compulsifs, naturels et soudains. Le demi-tour est devenu l’attente prosaïque. « On a trop souvent l’impression que ce gouvernement se lèche le doigt et le colle en l’air pour voir dans quel sens souffle le vent », déplorait en août le député conservateur Charles Walker, vice-président du comité de 1922. « Ce n’est pas une façon durable d’aborder les affaires du gouvernement ».

Continuer la lecture

Toute honte bue, la Grande-Bretagne vient de se soumettre à son grand frère étasunien en interdisant Huawei


Par Andrew Korybko — Le 21 juillet 2020 — Source oneworld.press

andrew-korybkoAu lieu de faire preuve du respect que doit à lui-même tout pays indépendant, chose qu’il a pourtant été des siècles durant, le Royaume-Uni s’est de lui-même soumis à la volonté étasunienne et s’est fait son mandataire dans la nouvelle guerre froide, et ce en échange de… rien du tout.

Continuer la lecture

Boris pourrait faire de la Grande-Bretagne un pays « grand à nouveau » à Bruxelles, mais pas là où ça compte : Washington


Par Martin Jay − Le 17 juin 2020 − Source Strategic Culture Foundation

https://www.strategic-culture.org/wp-content/uploads/2020/06/Jay-REUTERS-Peter-Nicholls-930x520.jpg

C’est une bonne nouvelle que Boris Johnson se montre dur avec les négociateurs de l’UE qui, de toute évidence, ne veulent pas vraiment négocier dans des conditions équitables la future relation de la Grande-Bretagne avec Bruxelles. Mais le mantra de Boris « Let’s get Brexit done » qui l’a fait entrer à Downing Street a un prix élevé, car le nombre de gaffes et de tergiversations politiques qui accompagnent également le Premier Ministre augmente.

Continuer la lecture

Grande-Bretagne : la gestion de la pandémie par Johnson détruit son autorité


Par Moon of Alabama − Le 25 mai 2020

La Grande-Bretagne semble voir un effondrement de la confiance dans le gouvernement suite à sa gestion de la nouvelle épidémie de coronavirus.

Alors que d’autres pays européens ont rouvert, la Grande-Bretagne est toujours confinée et compte encore quelque 2 400 nouveaux cas Covid-19 par jour. Les chiffres doivent baisser beaucoup plus pour rouvrir le pays en toute sécurité. Mais après plusieurs faux pas, il est désormais peu probable que la population continue de suivre les conseils du gouvernement.

Continuer la lecture

Trump, Poutine, Xi Jinping, Boris Johnson et Mohammed ben Salmane : Un autre Ordre Mondial imprévu émerge


Par Morad El Hattab – Le 22 mai 2020 – Source Les Chroniques de la Vieille République

Nous vivons une époque extraordinaire, pleine de faux-semblants, de mensonges entrecroisés et de vérités occultes, contre lesquelles toutes les conjurations d’imbéciles semblent se liguer…

Cette crise du Coronavirus sonne comme un point d’orgue, mettant en tension tout le ban et l’arrière ban des menteurs et autres éditorialistes patentés, stipendiés pour nous faire penser le plus loin possible de toute logique rationnelle. L’Histoire qui s’écrit sous nos yeux en est tellement brouillée, que nombreux sont ceux qui se résignent à contempler ce ballet grotesque. Cette Histoire dont nous sommes les acteurs nous est, de fait, confisquée, tant et si bien que derrière ce voile de mensonges peuvent s’activer impunément tous les marionnettistes pour déployer sans fin leurs intentions subversives…

Continuer la lecture

Les états fédérés paient la rançon de leur incurie face à la pandémie


Par Wayne Madsen − Le 28 mars 2020 − Source Strategic Culture

Wayne MadsenLa pandémie de coronavirus a un impact mortel sur la population mondiale. Cependant, la pandémie a également fait une autre victime, collatérale. Diverses formes de fédérations, où un exécutif central devrait fournir un parapluie de sécurité et de santé égal à toutes les parties constitutives de l’entité fédérale, ont vu les centres se dérober à leurs responsabilités et n’ont pas agi pour la nation dans son ensemble ou ont favorisé certains membres pour des motifs politiques.

The hospital ship USNS Mercy arrives at the Port of Los Angeles to assist area medical facilities during the outbreak of the coronavirus disease (COVID-19) in San Pedro, California, U.S., March 27, 2020. REUTERS/Mike Blake - RC2GSF928VSD

Le navire-hôpital USNS Mercy arrive au port de Los Angeles pour aider les installations médicales de la région pendant l’éclosion de la maladie à coronavirus (COVID-19) à San Pedro, Californie, États-Unis, le 27 mars 2020. REUTERS / Mike Blake – RC2GSF928VSD

Continuer la lecture