Paul Virilio et l’ère de la dissuasion globale


Par Nicolas Bonnal – Septembre 2019 – Source nicolasbonnal.wordpress.com

Nicolas Bonnal

Jamais nous n’avons tant eu l’impression que notre planète, comme dit Hamlet (ou plus exactement Rosencrantz) est devenue une prison, prison dotée d’une foule de geôles, d’interdits, de flics de la pensée. La France est un camp de concentration médiatique, culturel et politique dont on ne s’échappe que par l’exode virtuel, ce qui est une faible consolation, puisque les responsabilités de l’aliénation sont imputables à cette même omniprésente et addictive technologie. Nous prétendons retourner contre l’ennemi les armes qu’il utilise pour nous emprisonner. Comme si nous n’avions pas compris Tolkien et la menace protéiforme et polyfacétique de son anneau…

Continuer la lecture de Paul Virilio et l’ère de la dissuasion globale

La mort de la démocratie et la naissance du social-conservatisme


Chisinau Forum III: Youssef Hindi, historien des religions et géopolitologue


Par Youssef Hindi − Le 2 octobre 2019 − Source flux.md


Depuis la chute du Mur de Berlin le monde vit sous l’hégémonie du libéralisme philosophique, politique et économique. Un système impérial oligarchique, inégalitaire, qui avance derrière le masque de la démocratie de masse. Mais le discours de la classe dirigeante et des médias occidentaux ne peut plus occulter la réalité de cette dictature sans frontière ni visage. Le roi est nu.

Continuer la lecture de La mort de la démocratie et la naissance du social-conservatisme

Valérie Bugault : Conférence Newhorizon au Liban


Présentation du livre « les raisons cachées du désordre mondial »


Par Valérie Bugault − 20 au 28 septembre 2019

Chers organisateurs, chers auditeurs, Mesdames et Messieurs,

valerie_bugaultJe suis très honorée d’être invitée à présenter mon livre « Les raisons cachées du désordre mondial » devant vous, qui cherchez des solutions politiques pour sortir de la nasse économico-monétaire dans laquelle la finance anglo-saxonne projette l’avenir politique planétaire.

Le mouvement de globalisation, tant et souvent décrié, est, à mon sens, mal compris, pour ne pas dire « très mal compris ». Or, pour combattre utilement, il est nécessaire d’identifier clairement non seulement l’ennemi qui est en face mais encore et surtout les armes et les méthodes qu’il utilise. Or si les techniques financières de la globalisation à la mode anglo-saxonne sont parfaitement identifiables, et de plus en plus souvent identifiées, les méthodes utilisées par l’ennemi sont trop peu souvent, pour ne pas dire jamais, évoquées ; elles sont pourtant intéressantes à plus d’un titre.

Continuer la lecture de Valérie Bugault : Conférence Newhorizon au Liban

L’avenir de l’ordre libéral est conservateur


Une stratégie pour sauver le système


Par Jennifer Lind and William C. Wohlforth –  Avril 2019 – Source Council on Foreign Relation

Résultat de recherche d'images pour "logo cfr council foreign relotion"
L’ordre mondial libéral est en péril. Soixante-quinze ans après que les États-Unis aient contribué à sa création, ce système mondial d’alliances, d’institutions et de normes est attaqué comme jamais auparavant. De l’intérieur, l’ordre fait face à un populisme, un nationalisme et un autoritarisme croissants. Sur le plan extérieur, il est confronté à la pression croissante d’une Russie pugnace et d’une Chine en plein essor. Ce qui est en jeu, ce n’est pas seulement la survie de l’ordre lui-même, mais aussi la prospérité économique sans précédent et la paix qu’il a nourri.

Continuer la lecture de L’avenir de l’ordre libéral est conservateur

Sergueï Lavrov : «Le monde à la croisée des chemins et un système de relations internationales pour l’avenir»


Le 20 septembre 2019 − Source cluborlov

Sergueï Lavrov est un poids lourd diplomatique de classe mondiale. Il est ministre des Affaires étrangères de la Russie. Comme dit le proverbe, si vous ne traitez pas avec Lavrov, vous finirez par traiter avec Sergei Shoigu, le ministre de la Défense. Ce discours est important dans le contexte des relations à la limite de l’inexistence entre la Russie et les États-Unis. 

лавров
Serguei Lavrov

Il explique pourquoi on en est là et comment en sortir en ordre. La question est de savoir si les représentants du gouvernement américain sont capables d’accepter la réalité et le fait que le monde a changé et qu’ils ne sont plus ceux qui donnent des ordres.

Continuer la lecture de Sergueï Lavrov : «Le monde à la croisée des chemins et un système de relations internationales pour l’avenir»

En Russie, comme en Occident, les écoles sont devenues des usines anti-famille


Par Iliya Shugaev − Le 5 septembre 2019 − Source russia-insider.com

L’éducation moderne présente les mêmes défauts que ceux de l’ensemble de la civilisation européenne occidentale moderne, qui pénètre de plus en plus dans nos pays complètement différents, de civilisation orthodoxe (y compris les Slaves). L’un de ces défauts réside dans la hiérarchie des valeurs, voulant que le professionnalisme outrepasse les valeurs familiales.
Continuer la lecture de En Russie, comme en Occident, les écoles sont devenues des usines anti-famille

La géoéconomie et la géopolitique entraînent des époques successives de globalisation prédatrice et d’ingénierie sociale


L’émergence historique du changement climatique, de l’égalité entre les sexes et de la lutte contre le racisme en tant que doctrines d’État 1


Par Denis G. Rancourt – Avril 2019 – Source Research Gate

Résultat de recherche d'images pour "map russia usa"

Introduction / Résumé

Denis Rancourt.JPG

L’influence des conditions géopolitiques et économiques globales sur le tissu des sociétés nationales et sur la psychologie individuelle est le plus souvent sous-estimée par les commentateurs civils, notamment en ce qui concerne les sociétés occidentales dites « libres et démocratiques ». Les militaires, en revanche, ne sous-estiment pas l’importance des facteurs commerciaux et économiques généraux sur le tissu même d’une société et sur la psychologie de ses citoyens, du moins dans les pays en développement ciblés. 2

Cet article a deux objectifs principaux.

Le premier est de démontrer dans quelle mesure le système financier global détermine la réalité nationale et régionale dans la vie et la sécurité des populations, y compris aux États-Unis et dans le monde occidental en général, en mettant l’accent sur les deux principales transformations de l’après-guerre, qui ont débuté en 1971, après l’annulation des accords de Bretton Woods, et en 1991, après la dissolution de l’Union soviétique.

Le second est de décrire le changement tectonique en cours qui a suivi la dissolution de l’Union soviétique en 1991 en des termes plus larges qu’on ne l’envisage habituellement, et comment ce changement motivé et coordonné a été chronologiquement accompagné par : une accélération spectaculaire de la « globalisation » commerciale et financière, et une campagne sans précédent d’ingénierie sociale des classes moyennes supérieures occidentales, visant à faciliter une exploitation opportuniste des nouvelles circonstances globales, par les États-Unis et l’élite globale, qui a abouti par contrecoup aux Gilets jaunes, au Brexit et à Trump… (Dans un sens, « les Russes l’ont fait. »)

Continuer la lecture de La géoéconomie et la géopolitique entraînent des époques successives de globalisation prédatrice et d’ingénierie sociale

  1. Citer ce rapport comme suit : Geo-Economics and Geo-Politics Drive Successive Eras of Predatory Globalization and Social Engineering: Historical emergence of climate change, gender equity, and anti-racism as State doctrines”, by Denis G. Rancourt, Ontario Civil Liberties Association, OCLA Report 2019-1, April 2019, http://ocla.ca/OCLA_Report_2019-1
  2. Les soi-disant sanctions (et blocus commerciaux) et la dévaluation de la monnaie sont des armes de destruction massive, souvent appliquées avant la restructuration économique ou l’anéantissement militaire, tout comme « gagner les cœurs et les esprits » est une arme d’occupation économique. Et regardez aussi : « Wikileaks Doc révèle l’utilisation militaire étasunienne du FMI et de la Banque globale comme armes « non conventionnelles » – Ce « manuel du coup d’État étasunien », récemment souligné par WikiLeaks, sert à rappeler que la prétendue « indépendance » d’institutions financières comme la Banque mondiale et le FMI est une illusion et qu’elles sont parmi les nombreuses « armes financières » régulièrement utilisées par le gouvernement étasunien pour plier les pays à sa volonté. » Par Whitney Webb, MintPress News, 7 février 2019.

L’importance des évangéliques chrétiens sur la politique iranienne de Trump


Par Alastair Crooke – Le 15 juillet 2019 – Source Strategic Culture

proxy.duckduckgoLa formule « pression maximale pour rendre sa grandeur à l’Amérique » ne va pas marcher, pour la simple raison qu’elle consomme le « capital social » américain à un rythme effréné. Elle ne rétablira ni la base manufacturière étasunienne, ni son hégémonie politique. Elle ne fait que fortement polariser le monde. Le monde entier comprend aujourd’hui que MAGA consiste à tout faire pour apporter n’importe quel avantage aux États-Unis, et que le reste du monde en paye le prix et se coltine les pertes. Même les Européens l’ont enfin compris. Le trumpisme manque de « profondeur » au-delà de son côté mercantile. Pourtant, s’il pouvait raconter une « souveraineté-isme » culturelle comme étant plus qu’une simple « politique anti-identité », il pourrait survivre plus longtemps.

Continuer la lecture de L’importance des évangéliques chrétiens sur la politique iranienne de Trump

La Baoshang Bank est-elle la Lehman Brothers chinoise ?


Par F. William Engdahl – Le 7 juillet 2019 – Source Williamengdahl.com

En fin de compte, le système de banque à réserve fractionnaire moderne est un jeu basé sur la confiance. Tant que les prêteurs ou les déposants sont convaincus que leur banque est solvable, ça tient. Si la confiance est brisée, cela conduit historiquement à des paniques bancaires, des retraits massifs et précipités ainsi que la faillite en chaîne d’un système financier, voire pire. La faillite inattendue, fin mai, d’une petite banque sino-mongole, la Baoshang, a soudainement attiré l’attention sur la fragilité du système bancaire le plus vaste et le plus opaque du monde, celui de la République Populaire de Chine. Le moment est très mal choisi, car la Chine est aux prises avec un net ralentissement économique interne, une hausse de l’inflation des prix alimentaires et les incertitudes liées à la guerre commerciale des États-Unis.

Continuer la lecture de La Baoshang Bank est-elle la Lehman Brothers chinoise ?