Un été long, chaud et violent


L’idéologie de l’exclusion est en train de se retourner contre elle-même. Au sein des sociétés occidentales, et pas seulement vis-à-vis des adversaires étrangers de l’Occident. Désormais, ce sont des segments clés de la société nationale qui sont réprouvés et exilés de la pleine participation à leurs sociétés.


Par Alastair Crooke – Le 16 août 2021 – Source Strategic Culture

Quelque chose de « grand » se prépare-t-il ? On a l’impression que c’est possible. De graves problèmes se préparent dans les sociétés occidentales et les élites commencent à s’impatienter. Nous pouvons l’observer dans la manière dont l’Establishment tente de préserver la narration relative au virus (« tout le monde doit être vacciné »), tout en agissant simultanément pour la modifier, en imputant toute faille narrative au variant Delta. Sir Andrew Pollard, professeur d’infectiologie et d’immunologie pédiatriques à l’Université d’Oxford, affirme catégoriquement qu’il est « impossible » d’atteindre l’immunité collective, maintenant que le variant Delta circule.

En fait, il affirme que le vaccin ne peut pas faire ce qui a été promis, c’est-à-dire instaurer une immunité collective ; pourtant, le professeur continue d’exhorter tout le monde à se faire vacciner. De même, un conseiller principal du SAGE (Scientific Advisory Group for Emergencies) auprès du gouvernement britannique déclare sans ambages que les mesures d’isolement contre le Covid ne peuvent plus être justifiées. Continuer la lecture de Un été long, chaud et violent

La mise à mort de la vérité par la technocratie


Maintenant que le monde dans son ensemble, en tout cas les grandes puissances, se dirigent vers une technocratie, le problème du mensonge en politique, ainsi que le sens des mots « vérité » et « réalité », doivent être réévalués.


Par Paul Grenier – Le 22 août 2021 – Source National Interest

Pendant la période précédant l’invasion de l’Irak, en 2003, Washington proclamait au monde entier que l’Irak était en possession d’armes de destruction massive. Bien que l’administration Bush ne disposait d’aucune preuve réelle pour étayer cette affirmation, cela ne fut pas un obstacle à la poursuite du plan d’action souhaité. Les preuves nécessaires ont été inventées, et les preuves contradictoires ont été autoritairement reboutées. L’exemple suivant est instructif. José Bustani, le directeur fondateur de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), s’efforçait à l’époque de faire accepter l’Irak comme membre de l’OIAC, car cela aurait permis des inspections approfondies, et Bustani s’attendait pleinement à ce que ces inspections confirment ce que ses propres experts en armes chimiques lui avaient déjà dit, à savoir que toutes les armes chimiques de l’Irak avaient déjà été détruites, dans les années 1990 après la guerre du Golfe. La réponse de l’administration Bush à Bustani a été rapide : John Bolton, alors sous-secrétaire d’État, lui a donné vingt-quatre heures pour démissionner ou en subir les conséquences. Pour l’administration Bush, le renversement de l’Irak était une affaire bien trop importante pour que la vérité y fasse obstacle.

Continuer la lecture de La mise à mort de la vérité par la technocratie

Le moment est venu de s’attaquer à la source de la confiance


Par Tom Luongo – Le  8 août 2021 – Source Gold Goats ‘n Guns

Le gouvernement dépend, essentiellement, de la confiance. Son pouvoir repose sur l’idée que l’application des édits émis par la pression publique et le maintien de l’ordre est incontestable.

Ce pouvoir, cependant, est tout sauf cela. Le maintien de l’ordre est un bluff, et un bluff dangereux. Ce bluff est maintenu par l’évaluation rationnelle des risques que nous prenons tous lorsque nous décidons de contester ou non les exigences du policier.

Continuer la lecture de Le moment est venu de s’attaquer à la source de la confiance

La guerre perpétuelle pour une paix perpétuelle


Par Le Saker Francophone − Août 2021

Septembre 2021 : sont ajoutés les documents pour liseuses epub et mobi ; le contenu en est strictement similaire.

Nous sommes heureux et fiers de publier notre traduction du chef d’oeuvre « Perpetual War for Perpetual Peace », publié en 1952 par Harry Elmer Barnes, et rassemblant les travaux des historiens étasuniens :

  • Charles Callan Tansill
  • Percy L. Greaves Jr.
  • Frederic R. Sanborn
  • George Morgenstern
  • William Henry Chamberlain
  • William N. Neumann
  • George A. Lunberg

Il s’agit d’un examen critique de la politique étrangère menée par Franklin D. Roosevelt, et de ses conséquences ; ce livre édifiant traite des causes et responsabilités fondamentales de la seconde guerre mondiale.

L’ouvrage intéressera quiconque veut aller outre le récit manichéen du conflit, écrit par les vainqueurs sur la base des propagandes de guerre alliées, figé dans le béton, et qui continue de prévaloir de nos jours.

Mieux que cela, les auteurs expliquent et illustrent la difficulté de pratiquer leur métier d’historien dans une société orwellienne où, déjà à l’époque, s’établissait un récit historique officiel, et où la parole dissidente était muselée ; afin de couvrir les gravissimes abus de pouvoir et velléités bellicistes qui furent (et sont restées depuis) celles de l’exécutif étasunien.

On ne peut lire cet ouvrage sans être frappé par le parallèle entre l’entrée dans la seconde guerre mondiale des États-Unis avec les nombreuses guerres étasuniennes plus récentes que l’on connaît et que l’on dénonce souvent de nos jours, car il s’agit en définitive du même sujet de fond : l’établissement d’un Empire auto-déclaré gendarme du monde, provocateur et pétri d’idéologie globaliste.

Croire à l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole.

Simone Weil (philosophe)

Télécharger l’ouvrage complet « la guerre perpétuelle pour une paix perpétuelle«  au format PDF.

Cet ouvrage est également disponible au format papier.

On vous rappelle que le prix de vente de l’édition papier ne couvre que les frais de fabrication et d’envoi. Nous vous conseillons de commander plusieurs livres papier en une seule fois pour économiser sur ces derniers.

   Envoyer l'article en PDF   

L’espionnage d’un présentateur de Fox News par la NSA n’est que la pointe de l’iceberg


Par Ekaterina Blinova – Le 16 juillet 2021 – Source Sputnik News

Tucker Carlson

Lundi, le sénateur Rand Paul (R-KY) a demandé au général Paul Nakasone, le directeur de la National Security Agency (NSA), de mener une enquête sur l’espionnage présumé de l’animateur de Fox News, Tucker Carlson, par l’agence. Que se cache-t-il derrière ce scandale d’espionnage qui couve et fait-il partie d’un plan beaucoup plus large ?

Dans une lettre récente adressée au directeur de la NSA, M. Nakasone, le sénateur Paul a cité la déclaration de l’agence niant les allégations de M. Carlson et a fait valoir que « lorsqu’une longue série d’abus commis par la NSA révèle une volonté constante de se soustraire à la loi et de violer les libertés du peuple protégées par la Constitution, la NSA doit faire plus que tweeter un démenti soigneusement formulé pour qu’on lui fasse confiance ».

Continuer la lecture de L’espionnage d’un présentateur de Fox News par la NSA n’est que la pointe de l’iceberg

Des documents de justice impliquent que le FBI a aidé à organiser l’attaque du Capitole


Par Ilya Tsukanov − Le 16 juin 2021 − Source Sputnik News

Le 6 janvier 2021, une foule de partisans de Trump a pris d’assaut les chambres législatives de la nation, le Capitole, à Washington DC, dans une ultime tentative d’empêcher la certification par le Congrès de l’élection de novembre 2020, qu’ils pensaient avoir été « volée ». Ce chaos est devenu le prétexte à un certain nombre d’initiatives visant à exclure définitivement Trump de la politique. 

Des agents du Federal Bureau of Investigation ont aidé à organiser, coordonner et orchestrer les émeutes meurtrières du 6 janvier au complexe du Capitole, a allégué l’animateur de Fox News, Tucker Carlson, citant des documents judiciaires faisant référence à plus d’une douzaine de mystérieux « co-conspirateurs non inculpés ».

Continuer la lecture de Des documents de justice impliquent que le FBI a aidé à organiser l’attaque du Capitole

L’eugénisme, la quatrième révolution industrielle et le choc de deux systèmes


Par Matthew Ehret − Le 28 mai 2021 − Source Strategic Culture

Matt Ehret nous explique les causes de la montée de cette perversion de la science connue sous le nom d’« eugénisme » qui fut une nouvelle religion scientifique au 19e siècle.

Le monde d’aujourd’hui est pris en étau entre deux avenirs possibles : d’une part, une alliance multipolaire pour la défense des États-nations souverains qui s’est organisée autour d’une survie à long terme, d’un optimisme scientifique et d’une coopération gagnant-gagnant ; de l’autre un mouvement unipolaire de gouvernement mondial, une politique de dépeuplement et de pensée à somme nulle, de pandémies contrôlées et de guerre, mis en place par un programme intitulé Grand Reset.

Continuer la lecture de L’eugénisme, la quatrième révolution industrielle et le choc de deux systèmes

Post-démocratie covidienne : l’Allemagne annonce mettre sous surveillance les personnes critiquant les mesures liberticides


Par Karine Bechet-Golovko − Le 28 avril 2021 − Source Russie Politics

Le renseignement allemand a annoncé la création d’un Département spécial, chargé de la surveillance des personnes remettant en cause les mesures liberticides adoptées au nom du coronavirus et critiquant la globalisation, car ils mettraient ainsi danger la sécurité nationale. Le Covid est donc bien un dogme, qui fonde notamment, comme le reconnaît le renseignement allemand, la globalisation. Silence, en rang par deux, c’est plus facile d’entrer dans l’abattoir.

Un article intéressant est sorti aujourd’hui dans le New York Times. L’on apprend ainsi que la très démocratique, progressiste et tolérante Allemagne va mettre sous surveillance les personnes qui ne partagent pas la ligne officielle sur le Covid. Quid de la tolérance envers l’autre, de la pluralité des opinions dans une société libérale, du pouvoir de la volonté populaire dans une société démocratique ? C’est du passé, car maintenant nous avons l’urgence sanitaire et l’on ne plaisante pas avec la santé des gens.

Continuer la lecture de Post-démocratie covidienne : l’Allemagne annonce mettre sous surveillance les personnes critiquant les mesures liberticides

Et si la grande révélation avait déjà eu lieu ?


Par Caitlin Johnstone – Le 30 avril 2021

Vous souvenez-vous de l’indignation mondiale suscitée par les Panama Papers, qui ont révélé un vaste système international d’évasion fiscale impliquant de nombreuses élites fortunées, entraînant des incarcérations massives et une révision en profondeur des systèmes fiscaux et juridiques du monde entier ? Non ?

Que diriez-vous de l’énorme scandale lorsqu’il a été révélé que la CIA finançait unilatéralement ses propres opérations clandestines via des programmes secrets de trafic de drogue afin de contourner la surveillance des organismes élus démocratiquement, ce qui a conduit au démantèlement et à la dissolution de l’ensemble de la CIA ? Ou la fois où WikiLeaks a révélé des crimes de guerre, ce qui a conduit certains devant les tribunaux de La Haye et une restructuration complète de l’armée américaine ? Ou toutes les enquêtes criminelles et les arrestations après que nous ayons appris que de puissantes agences de renseignement utilisaient des enfants comme esclaves sexuels pour manipuler notre société par le biais du chantage ?

Vous ne vous en rappelez pas non plus ? Hmm. C’est bizarre.

Continuer la lecture de Et si la grande révélation avait déjà eu lieu ?

Les stratégies de mobilisation politique à l’ère de la post-persuasion et ce que cela signifie pour la géopolitique


Par Alastair Crooke − 12 avril 2021 –  Source Strategic Culture

En début d’année 2020, Steve Bannon affirmait que l’ère de l’information nous rendait moins curieux et moins disposés à considérer des visions du monde différentes des nôtres. Le contenu numérique nous est intentionnellement servi, de manière algorithmique, de sorte qu’avec la cascade de contenus similaires qui s’ensuit, nous « creusons » un sujet plutôt que de « nous ouvrir » à d’autres. Quiconque le souhaite peut, bien sûr, trouver des points de vue alternatifs en ligne, mais très peu le font.

En raison de cette caractéristique, la notion de politique par l’argumentation ou le consensus a presque entièrement disparue. Car quel que soit notre point de vue politique ou culturel, il y a toujours quelqu’un qui crée un contenu adapté à nos besoins, faisant de nous des consommateurs auto-stratifiés.

Continuer la lecture de Les stratégies de mobilisation politique à l’ère de la post-persuasion et ce que cela signifie pour la géopolitique