Les objectifs stratégiques US : détruire et démembrer la Russie, maintenir l’hégémonie du dollar US ou un mélange confus des deux ?


L’Occident ne peut renoncer au sentiment d’être au centre de l’univers, même si ce n’est plus au sens racial.


Par Alastair Crooke – Le 9 janvier 2023 – Source Strategic Culture

Un objectif stratégique nécessiterait un but unitaire qui pourrait être décrit succinctement. Il faudrait en outre une clarté convaincante quant aux moyens d’atteindre l’objectif et une vision cohérente de ce à quoi ressemblerait un résultat positif.

Winston Churchill a décrit l’objectif de la Seconde Guerre mondiale comme étant la destruction de l’Allemagne. Mais il s’agissait d’une « platitude » et non d’une stratégie. Pourquoi l’Allemagne devait-elle être détruite ? Quel intérêt y avait-il à détruire un partenaire commercial aussi important ? S’agissait-il de sauver le système commercial impérial ? Ce dernier avait échoué (après « Suez ») et l’Allemagne est entrée dans une profonde récession. Alors, quel était le résultat final escompté ? À un moment donné, une Allemagne complètement désindustrialisée et pastoralisée a été présentée comme l’issue (improbable) du conflit. Continuer la lecture

Les dynamiques systémiques suivent leur propre règle et non la pensée de groupe


Alors que l’ascension culturelle et économique de l’Amérique est dépeinte comme une « normalité » de la fin de l’histoire, elle représente une anomalie évidente.


Par Alastair Crooke – Le 2 janvier 2023 – Source Strategic Culture

Vers la fin de son ouvrage The Rise and Fall of the Great Powers (1987), « [l’historien de Yale] Paul Kennedy a exprimé la conviction, alors controversée, que les guerres entre grandes puissances n’appartenaient pas au passé. L’un des principaux thèmes de l’histoire de Kennedy était le concept d’overstretch (le dépassement des capacités) – c’est-à-dire que le déclin relatif des grandes puissances résultait souvent d’un déséquilibre entre les ressources d’une nation et ses engagements » , écrit le professeur Francis Sempa. Continuer la lecture

La Russie et l’Iran ouvrent une route commerciale annonçant un nouveau bloc


Par M.K. Bhadrakumar – Le 28 décembre 2022 – Source Indian Punchline

Un navire passant par une écluse sur le canal de navigation Volga-Don, Russie.

Suite à la guerre en Ukraine, la mer d’Azov devenant une mer intérieure pour la Russie, encadrée par la péninsule de Crimée et l’embouchure du Don, les réseaux maritimes et ferroviaires de la région s’étendent jusqu’aux hubs iraniens de la mer Caspienne et débouchent finalement sur l’océan Indien. Un article de fond paru dans Bloomberg la semaine dernière, intitulé « Russia and Iran Are Building a Trade Route That Defies Sanctions » [La Russie et l’Iran construisent une route commerciale qui défie les sanctions], met en avant ce projet de « contournement des sanctions » dans la région.

Continuer la lecture

Le cœur de la révolution Poutine-Xi pour un nouvel ordre mondial : stopper le glissement vers le nihilisme


On peut se demander si l’Occident peut rivaliser en tant qu’État civilisationnel et maintenir sa présence.


Par Alastair Crooke – Le 28 novembre 2022 – Source Strategic Culture

La « carte » mondiale s’éloigne de plus en plus du « centre » paralysé de Washington, mais pour aller vers quoi ? Le mythe selon lequel la Chine, la Russie ou le monde non occidental peuvent être entièrement assimilés à un modèle occidental de société politique (comme pour l’Afghanistan) est révolu. Alors vers quoi nous dirigeons-nous ?

Le mythe de l’acculturation et de l’intégration à la post-modernité occidentale persiste cependant, dans le fantasme occidental qui consiste à éloigner la Chine de la Russie et à l’amener à s’allier avec les grandes entreprises américaines. Continuer la lecture

Le « blocage culturel » mènera à l’escalade en Ukraine (et à un risque de troisième guerre mondiale)


Les véritables intérêts de Washington en Ukraine doivent être compris non pas comme une guerre de valeurs mais plutôt comme un missile de croisière lancé sur la Chine, et non sur la Russie.


Par Alastair Crooke – Le 14 novembre 2022 – Source Strategic Culture

Le problème est là : premièrement, l’UE a perdu la Russie comme partenaire, mais elle insiste pour maintenir le commerce avec la Chine. Deuxièmement, la Chine, elle, doit se plier aux « règles » de l’UE sur la façon dont elle configure son économie. Troisièmement, la Chine aussi doit accepter d’être « fustigée » par des gens comme Olaf Scholz et Charles Michel pour « ne pas avoir mis fin à la guerre illégale de la Russie en Ukraine » . Quatrièmement, nous, l’UE, n’avons de toute façon pas l’intention de dépendre de vous. Et cinquièmement, mettez de l’ordre dans vos violations des droits de l’homme ! Continuer la lecture

Un état des lieux mondial très différent s’installe


La façon dont le monde apparaît dépend du fait que votre regard soit fermement fixé sur le moyeu de la roue.


Par Alastair Crooke – Le 21 novembre 2022 – Source Strategic Culture

La façon dont le monde apparaît dépend du fait que votre regard est fermement fixé sur le moyeu de la roue. Autrement dit, si vous observiez la rotation de la roue autour du moyeu – et sa rotation – vous verriez le monde différemment.

D’un point de vue centré sur Washington, tout est immobile : rien (pour ainsi dire) ne bouge sur le plan géopolitique. Y a-t-il eu des élections aux États-Unis ? Eh bien, il est certain que le jour des élections n’est plus un événement, car la nouvelle mécanique des bulletins de vote contre le vote en personne, qui commence jusqu’à 50 jours plus tôt et se poursuit des semaines plus tard, s’est éloignée de l’ancienne notion d’« élection » et d’un résultat macro global. Continuer la lecture

Poutine invoque l’héritage de Fidel Castro


Par M. K. Bhadrakumar − Le 25 novembre 2022 − Source Oriental Review

M.K. BhadrakumarUne statue en bronze, haute de trois mètres, à l’effigie de Fidel Castro a été inaugurée mardi dans le Square Fidel Castro du district de Sokol de Moscou, par le président russe Vladimir Poutine et le président cubain Miguel Diaz-Canel, en mémoire du dirigeant historique de la révolution cubaine.

Fidel était farouchement opposé à la création d’un culte autour de sa personnalité, et à Cuba, aucune rue, aucun bâtiment, aucune institution, aucune localité ne porte son nom. Dans un discours prononcé en 2003, Fidel avait affirmé : « Il n’existe aucun culte de la personnalité autour de l’un ou l’autre des révolutionnaires en vie, que ce soit sous la forme de statues, de photographies officielles, de noms de rues ou d’institutions. Les dirigeant de notre pays sont des êtres humains, pas des dieux. »

Continuer la lecture

Le G20 est mort. Longue vie au G20 !


Par M. K. Bhadrakumar − Le 19 novembre 2022 − Source Indian Punchline

M.K. BhadrakumarLe dix-septième sommet du G20, rassemblant chefs d’États et de gouvernements, s’est tenu à Bali, en Indonésie, les 15 et 16 novembre, et à de nombreux égards, il apparaît comme un événement d’importance. Le jeu politique international se trouve à un point d’inflexion, et la transition ne va épargner aucune des institutions héritées d’un passé en cours de flétrissement irréversible.

Continuer la lecture

Le plafonnement des prix du pétrole et ses conséquences sur la relation Russie-Inde


Par Conor Gallagher − Le 13 novembre 2022 − Source Naked Capitalism

Pendant des mois, les États-Unis ont essayé à plusieurs reprises de contraindre l’Inde à couper ses liens avec la Russie, donc à abandonner ses intérêts nationaux. New Delhi, cependant, continue de repousser les tentatives de Washington de soumettre son économie à ses diktats.

La dernière affaire en date concerne le plafonnement du prix du pétrole russe par le G7 et l’interdiction par l’UE et le Royaume-Uni du transport maritime et des services connexes pour un brut russe supérieur au prix plafond. L’Inde n’a aucun intérêt à rejoindre l’initiative américaine, car elle bénéficie d’une forte réduction sur le pétrole russe et souhaite maintenir de bonnes relations avec son ancien partenaire stratégique. Le ministre indien des affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, était justement à Moscou le 8 novembre pour discuter de la poursuite des ventes de pétrole. 

Continuer la lecture

La position de l’Allemagne dans le nouvel ordre mondial étasunien


Par Michael Hudson – Le 2 novembre 2022 – Source The  Saker’s Blog

L’Allemagne est devenue un satellite économique de la nouvelle guerre froide entre les États-Unis et la Russie, la Chine et le reste de l’Eurasie. L’Allemagne et d’autres pays de l’OTAN ont été invités à s’imposer des sanctions commerciales et d’investissement, sanctions qui survivront à la guerre par procuration menée aujourd’hui en Ukraine. Le président américain Biden et les porte-parole de son département d’État ont expliqué que l’Ukraine n’est qu’une première étape dans une dynamique beaucoup plus large qui divise le monde en deux ensembles opposés d’alliances économiques. Cette fracture mondiale promet d’être une lutte durant dix ou vingt ans pour déterminer si l’économie mondiale sera une économie unipolaire dollarisée centrée sur les États-Unis, ou un monde multipolaire et multidevise centré sur le cœur de l’Eurasie avec des économies mixtes publiques/privées.

Continuer la lecture