Inde : Malgré son acquisition de S-400, le dilemme géostratégique du pays reste entier


… mais Modi souligne que la Russie s’est toujours « tenue aux côté de l’Inde, que ce soit dans le secteur de l’énergie ou dans d’autres »


Par Pepe Escobar – Le 7 octobre 2018 – Source atimes.com

Le président russe Vladimir Poutine et le premier ministre indien Narendra Modi, lors de leur rencontre à New Delhi le 4 octobre 2018. Photo: AFP/Sputnik/Mikhail Metzel

Le sommet Inde-Russie de 2018 restera sans doute dans les annales. À la surface des choses, l’enjeu principal en était l’acquisition ou non par l’Inde de cinq systèmes de défense S-400 russes, pour un montant de 5,43 milliards de dollars.

L’accord en fut scellé dès la fin de la rencontre entre le premier ministre indien Narendra Modi et le président russe Vladimir Poutine, à New Delhi. Les négociations avaient débuté en 2015. Les S-400 seront livrés en 2020. Continuer la lecture de Inde : Malgré son acquisition de S-400, le dilemme géostratégique du pays reste entier

Réfugiés, terreur et libéralisme institutionnel : comment l’Occident se suicide


Par Christopher Pisarenko – Le 3 octobre 2017 – Source Katehon

Certes, des murs avec des barbelés de fortune ont déjà été érigés sur tout le vieux continent, comme si les Européens ne se souvenaient pas de l’échec total d’une barrière particulière tristement célèbre qui s’est effondrée il y a 26 ans (pour le meilleur ou pour le pire). Bien sûr, la grande différence ici, c’est qu’à l’époque – même dans la frénésie qui s’est développée parmi la foule des Allemands qui ont fini par réduire le mur de Berlin en poussière – il y avait encore deux sociétés ordonnées d’Allemands qui vivaient de chaque côté du mur depuis des décennies.

Continuer la lecture de Réfugiés, terreur et libéralisme institutionnel : comment l’Occident se suicide

Vers une quatrième politique économique et environnementale


Par Christopher Pisarenko – Le 23 février 2018 – Source katehon


Dans une telle matrice matérialiste, l’économie n’est ni un sujet d’étude ni un cadre institutionnel de la richesse d’une société ; plutôt, elle est traitée comme l’étincelle divine de toute la création. Dans la vision du monde capitaliste global, l’argent est le but ultime de l’homme et l’économie sa raison d’être. Nous, Eurasistes, ne souscrivons pas à cette conception sombre et insignifiante de la vie. Nous ne sommes pas des capitalistes globaux.

Continuer la lecture de Vers une quatrième politique économique et environnementale

L’Inde à la croisée des chemins : Modi choisira-t-il Poutine ou Trump ?


Par Andrew Korybko – le 23 juin 2018 – Source Oriental Review

L’Inde vient d’imposer ses propres barrières douanières aux importations américaines, en réponse aux mesures protectionnistes que Trump avait appliquées sur ses importations d’acier et d’aluminium.

Si l’on s’en réfère à un dossier déposé par le gouvernement indien auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les taxes à l’importation sur les amandes, les pommes, certaines motocyclettes et les noix devraient venir compenser les 240 millions de dollars de pertes estimées de la balance commerciale indienne suite aux taxes décidées par Trump. Cela constitue une décision stupéfiante d’indépendance du pays par rapport à la grande puissance, quand on considère que jusqu’alors la politique de l’Inde consistait à tout faire pour rester dans les « bonnes grâces » des États-Unis. LEMOA, l’accord logistique signé entre l’Inde et les USA avait fait des deux pays, pour la première fois, des partenaires militaires et stratégiques, et l’ancien secrétaire d’État Rex Tillerson avait même parlé de projets de rester liés ainsi tout au long du XXIe siècle. Mais ceci dit, les relations économiques entre les deux pays sont restées très en retard par rapport à leur partenariat stratégique, l’Inde ne réussissant pas vraiment à attirer les investisseurs américains dans son programme de développement intérieur « Make in India ».

Continuer la lecture de L’Inde à la croisée des chemins : Modi choisira-t-il Poutine ou Trump ?

L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix


Alors que le premier partenaire commercial de l’Iran est la Chine, et que Téhéran et Moscou tissent des liens plus proches, tout indique un renforcement de la relation trilatérale.


Par Pepe Escobar − Le 1er mai 2018 – Source Asia Times

L’Ayatollah Ali Khamenei rencontre Vladimir Poutine à Téhéran le 1er novembre 2017. Photo : AFP/Site internet du dirigeant iranien

Deux sommets récents, la poignée de mains transfrontalière des présidents Kim et Moon, qui a surpris le monde entier, et la promenade de santé amicale sur les berges du lac à Wuhan entre les présidents Xi et Modi, ont pu donner l’impression que le processus d’intégration eurasiatique est entré dans une phase plus calme. Or, cela n’est pas vraiment le cas. Ce serait plutôt un retour à la confrontation : comme on pouvait s’y attendre, la mise en pratique de l’accord sur le nucléaire iranien, connu sous l’acronyme disgracieux de JCPOA (en français l’Accord de Vienne sur le nucléaire iranien), est au cœur du problème. Fidèles au processus lent de leur projet d’intégration eurasiatique, la Russie et la Chine sont les plus fidèles soutiens de l’Iran. Continuer la lecture de L’Eurasie tiraillée entre guerre et paix

Comment l’agression américaine en Arctique pourrait amener la Russie à se « rééquilibrer » via l’AAGC


Par Andrew Korybko − le 16 avril 2018 − source orientalreview.org

US military drill in the Arctic

Les USA exigent que la Russie leur ouvre l’accès à la route maritime arctique, ce qui peut laisser présager d’une agression de type guerre hybride à venir en Arctique, qui pourrait en retour faire augmenter la dépendance stratégique de la Russie envers la Chine. Il s’agit d’un scénario non désiré, qui pourrait être évité si la Russie offre « des contreparties » à des alliés et adversaires, dans le cadre de l’expansion vers l’Europe du « couloir de croissance Asie-Afrique » (AAGC [Asia-Africa Growth Corridor, NdT]) indo-japonais, par son territoire de transit maritime.

Continuer la lecture de Comment l’agression américaine en Arctique pourrait amener la Russie à se « rééquilibrer » via l’AAGC

Le Parti du Congrès indien peine à mettre au point sa politique étrangère


Par M. K. Bhadrakumar – Le 19 mars 2018 – Source Indian Punchline

La résolution concernant la politique étrangère indienne, adoptée lors de la 84e session plénière du Parti du Congrès le 18 mars à New Delhi, est un document révélateur. Ce parti a une longue tradition, qui remonte à l’époque pré-indépendance, de s’élever régulièrement de ses racines régionalistes et à courte vue en adoptant une perspective internationaliste. L’objectif du présent document est une fois de plus de différencier le Parti du Congrès de son rival existentiel, le Parti Bharatiya Janata (BPJ).

Continuer la lecture de Le Parti du Congrès indien peine à mettre au point sa politique étrangère

Diriger dans l’ombre : comment l’unipolarité s’adapte à la multipolarité


Par Andrew Korybko – Le 29 janvier 2015 – Source Sputnik News

Legion
© Flickr/ Prince of the Blue Moon

Les États-Unis sont en train de construire un système mondial d’alliances bilatérales et multilatérales pour les aider à projeter plus efficacement leur pouvoir tout au long de ce XXIe siècle. Alors que le monde se dirige vers la multipolarité, les États-Unis sont prêts à exploiter cette tendance à leur avantage géopolitique.

Au lieu de « faire cavalier seul » comme Bush était enclin à le faire, les États-Unis trouvent maintenant des moyens d’amener les autres à faire leur sale boulot en convainquant leurs « partenaires » qu’ils ont un intérêt commun à le faire. Au cours de la guerre de Libye de 2011, la France et le Royaume-Uni ont pris l’initiative tandis que les États-Unis, comme il a été décrit, « dirigeait dans l’ombre ». Un éditorial du New York Times de l’époque définissait cela comme « une assistance militaire américaine discrète avec [les autres] sonnant du clairon ». Quatre ans plus tard, ce concept s’est développé à partir du tube à essai libyen et il est devenu mondial, les États-Unis mettant en place des systèmes d’alliance similaires dans le monde entier afin de projeter indirectement leur volonté de puissance dans des régions clés. Comme le dit le dicton cynique, « Pourquoi faire par vous-même ce que les autres peuvent faire pour vous ? ».

Continuer la lecture de Diriger dans l’ombre : comment l’unipolarité s’adapte à la multipolarité