Rand Paul a été suspendu par YouTube mais défend quand même le droit des entreprises privées à faire n’importe quoi, à n’importe qui.


Par Andrew Anglin – Le 11 Août 2021 – Source Unz Review

Après que Rand Paul a lancé cette semaine un appel en faveur d’une Derp Revolution, il a été suspendu par YouTube pour différents commentaires sur les masques qu’il avait faits plus tôt dans le mois.

Sénateur Rand Paul @RandPaul – 5:41 AM · 11 Août 2021


Un insigne d'honneur... Les crétins gauchistes de Youtube me bannissent pendant 7 jours pour une vidéo qui cite 2 articles révisés par des pairs disant que les masques en tissu ne fonctionnent pas.

Si vous voulez voir la vidéo interdite, allez sur Liberty Tree.

En réponse à l’interdiction, Paul a déclaré :

Continuer la lecture de Rand Paul a été suspendu par YouTube mais défend quand même le droit des entreprises privées à faire n’importe quoi, à n’importe qui.

Micha Kat : le Julian Assange néerlandais


Par Hans Vogel − Le 28 juillet 2021 − Source The Saker’s Blog

Qu’est-ce qu’un journaliste ?

Essentiellement, un journaliste est une personne qui écrit des articles pour un journal ou un site web. Il existe deux types de journalistes : les reporters, qui racontent ce qu’ils voient sur place, et les journalistes d’investigation, qui travaillent dans des délais plus souples. Ces derniers ont une perspective plus large et tentent de donner au public une image plus complète de ce qui se passe réellement. C’est ce dernier type de journaliste qui est souvent en désaccord avec les autorités, car il a tendance à découvrir ce que les puissants préfèrent cacher au public. Albert Londres était un tel journaliste, tout comme Emil Ludwig et I.F. Stone : des héros d’une époque révolue, universellement respectés pour leur honnêteté, leur endurance et leur rigueur. Woodward et Bernstein, célèbres pour le Watergate, ont perpétué cette tradition.

Continuer la lecture de Micha Kat : le Julian Assange néerlandais

Les médias exercent de plus en plus une censure totale sur les infos qui dérangent


Par Caitlin Johnstone – Le 3 juillet 2021

Deux organismes de surveillance des médias, Media Lens/b et Fairness & Accuracy In Reporting (FAIR), ont publié des articles sur la censure totale des médias grand public sur l’info donnée par un journal islandais, le Stundin, révélant que l’acte d’accusation américain dans l’affaire contre Julian Assange était basé sur le faux témoignage de Sigurdur Thordarson, un sociopathe diagnostiqué et pédophile condamné.

Alan MacLeod, du site internet FAIR, écrit qu’« à la date du vendredi 2 juillet, il n’y a eu littéralement aucune couverture de cette affaire dans les médias institutionnels ; pas un mot dans le New York Times, le Washington Post, CNN, NBC News, Fox News ou NPR ».

Continuer la lecture de Les médias exercent de plus en plus une censure totale sur les infos qui dérangent

Oups, le media de guerre de l’information de l’UE vient de briser son principal axe de propagande


Par Andrew Korybko − Le 16 février 2021 − Source Oriental Review

andrew-korybko« EU vs. Disinfo », qui constitue l’organe de presse de guerre de l’information du groupe de travail East Stratcom du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), a par mégarde détruit son propre axe de propagande au sujet de la Russie, en attirant l’attention du public sur le fait que Margarita Simonyan, la rédactrice en chef du média RT, financé par la Russie, dispose d’une liberté professionnelle quant à exprimer des opinions divergeant des positions officielles développées par le Kremlin.

Continuer la lecture de Oups, le media de guerre de l’information de l’UE vient de briser son principal axe de propagande

Élections de 2020 aux États-Unis : de la théorie du complot au fait de complot


Par Andrew Korybko − Le 12 février 2021 − Source Oriental Review

andrew-korybkoLa semaine dernière, le magazine Time a reconnu dans un article que ce que l’auteur appelle lui-même une « conspiration », lancée par une « cabale bien connectée de gens puissants », « a fait en sorte que des États changent de système et de lois électoraux » et « ont réussi à faire pression sur les sociétés de médias sociaux », parmi d’autres actions visant à abattre Trump « démocratiquement ». La révélation de ces éléments constitue une tentative des Démocrates d’infléchir leur puissance narrative d’après-scrutin à l’encontre de leurs opposants, et de provoquer les plus instables d’entre eux à sur-réagir de manière violente, d’une manière qui pourrait être exploitée pour justifier la phase suivante de leur « conspiration ».
Continuer la lecture de Élections de 2020 aux États-Unis : de la théorie du complot au fait de complot

Les Démocrates utilisent l’incident du Capitole pour réprimer la dissidence politique


Par Moon of Alabama – Le 9 janvier 2021

En regardant cette émission de Jimmy Dore sur l’incident du Capitole, on peut clairement voir que certains policiers étaient réticents à intervenir contre les visiteurs surprises. Certains ont même pris des selfies avec les policiers. La police a peut-être été débordée et a décidé qu’il aurait été contre-productif de se battre davantage. Ou peut-être ont-ils laissé faire exprès ?

La théorie du LIHOP [Let It Happen On Purpose, laisser faire intentionnel, NdT] est souvent appliquée à l’incident du 11 septembre 2001. Le FBI et d’autres acteurs savaient que des terroristes du Moyen-Orient étaient sur le point d’utiliser des avions pour attaquer les États-Unis, mais il a été décidé de laisser faire et d’utiliser l’événement à des fins politiques. Ce gain politique a pris à la fois la forme  du Patriot Act qui a donné au gouvernement plus de pouvoir pour espionner ses citoyens et la forme de la guerre contre le terrorisme au Moyen-Orient.

Continuer la lecture de Les Démocrates utilisent l’incident du Capitole pour réprimer la dissidence politique

Un pardon présidentiel pour Assange ?


Par Moon of Alabama − Le 14 décembre 2020

Le tweet ci-dessous n’a pas été confirmé mais j’espère que c’est vrai.

Pastor Mark Burns @pastormarkburns - 16:19 UTC · 14 déc.2020

DERNIÈRE HEURE : le président Trump pardonnera à Julian Assange.

Mark Burns est le «pasteur de Trump».

Un pardon pour Julian Assange sera un énorme doigt d’honneur en direction de  « l’État profond » qui a tourmenté Donald Trump pendant quatre ans avec les absurdités du « Russiagate ».

C’est aussi la bonne chose à faire. Assange n’a commis aucun crime. Il a aidé ses sources à publier des données via Wikileaks qui incriminaient des États, des personnes et entreprises puissants.

C’était et c’est toujours du journalisme à l’ancienne et mérite d’être soutenu.

MISE À JOUR – 18:32 UTC :

Bon, tant pis :

Pastor Mark Burns @pastormarkburns - 17:57 UTC · 14 déc.2020


Concernant le tweet #JulianAssange, il a été publié par inadvertance, la source est défectueuse, veuillez ne pas en tenir compte !

Pourtant, le « tweet par inadvertance » a jusqu’à présent été retweeté 20.000 fois et a reçu 90.000 likes. Cela montre incidemment à quel point un tel mouvement serait populaire.

Cela donnera peut-être à Trump une impulsion supplémentaire pour le faire vraiment.

Moon of Alabama

Garder Moon Of Alabama opérationnel, seul et sans autre source de revenu, est un effort important. S’il vous plaît aidez-moi à le soutenir. – b

Traduit par jj, relu par Wayan pour le Saker Francophone

   Envoyer l'article en PDF   

Le « rideau de fer » numérique est en train de s’abaisser


Par Alastair Crooke – Le 30 novembre 2020 – Source  Strategic Culture

Qu’est-ce qu’un « rideau de fer numérique » ? C’est lorsque le Big Digital [comme on dit Big Pharma, NdT], comme le professeur Michael Rectenwald appelle ces Goliaths de la technologie occidentale, devient une « gouvernementalité », en utilisant un mot inventé à l’origine par Michel Foucault pour désigner les moyens par lesquels les « gouvernés » (c’est-à-dire « nous, le peuple ») assimilent et reflètent extérieurement une attitude mentale souhaitée par les élites : « On pourrait citer le masquage et la distanciation sociale comme exemples de ce que Foucault entendait par sa notion de gouvernementalité », suggère Rectenwald.

Et quelle est cette « mentalité » souhaitée ? C’est d’adhérer au changement d’identité et de mode de vie américain et européen. Le président élu présumé des États-Unis, les élites européennes et les élites « éveillées » de haut niveau sont d’ailleurs publiquement engagées dans cette « transformation » : « Maintenant que nous avons pris la Géorgie, nous allons changer le monde » ( déclarait Chuck Schumer, leader de la minorité au Sénat, en célébrant la « victoire » de Joe Biden) ; « La défaite de Trump annonce peut être le début de la fin du triomphe des populismes d’extrême droite en Europe également », déclarait Donald Tusk, l’ancien président du Conseil européen.

En bref, le « rideau de fer » s’abaisse lorsque des entreprises soi-disant privées (Big Digital) s’interpénètrent mutuellement avec l’État ; et le revendiquent ensuite : Il n’y a plus besoins de persuader le non-croyant faisant face à cette métamorphose ; il peut y être contraint. Les valeurs régressives liées à l’identité, à la race et au sexe ont rapidement été étiquetées « d’hérétiques ». Et comme le répètent sans cesse les militants de Black Lives Matter : « Le silence n’est pas une option : Le silence est une complicité« .

Continuer la lecture de Le « rideau de fer » numérique est en train de s’abaisser

Sommes-nous à l’aube d’un « Grand reset social/civilisationnel »?


Par Andrew Korybko − Le 30 octobre 2020 − Source Oriental Review

andrew-korybkoLes tensions qui couvent entre le système français ultra-laïc et la condamnation véhémente de la société islamique quant au soutien que ce gouvernement occidental accorde à ce qu’elle considère comme des représentations blasphématoires du Prophète Mahomet font monter la probabilité qu’un « grand reset social/civilisationnel » — qu’il ne faut pas confondre avec le scénario dit du « choc des civilisations » — soit en cours pour les prochaines années, dans le monde entier.
Continuer la lecture de Sommes-nous à l’aube d’un « Grand reset social/civilisationnel »?