Une alliance militaire sino-russe est gratuite (pour le moment).


Par M. K. Bhadrakumar − Le 16 décembre 2021 − Source The Indian Punchline

Le président chinois Xi Jinping (R) a rencontré le président russe Vladimir Poutine par liaison vidéo, le 15 décembre 2021.

Le New York Times a vu juste lorsque son bureau de Moscou a observé les résultats de la vidéoconférence entre le président russe Vladimir Poutine et le président chinois Xi Jinping hier et a estimé que les deux principaux adversaires des États-Unis « ont cherché à se soutenir mutuellement dans leurs conflits avec l’Occident, mais n’ont pas encore déclaré une alliance formelle ».

Continuer la lecture

L’alliance Russie-Chine au point de basculement


Par M. K. Bhadrakumar − Le 15 décembre 2021 − Source The Indian Punchline

Le président russe Vladimir Poutine (R) et le président chinois Xi Jinping après leurs entretiens, Kremlin, Moscou, 5 juin 2019.

L’initiative de Pékin de proposer une rencontre virtuelle entre le président Xi Jinping et le président russe Vladimir Poutine mercredi transforme radicalement la géopolitique de l’implacable expansion vers l’Est de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord et des déploiements militaires occidentaux aux frontières de la Russie.

Continuer la lecture

Les liens entre l’Inde et le Bangladesh au point d’inflexion


Par M. K. Bhadrakumar − Le 4 décembre 2021 − Source The Indian Punchline

Le Premier ministre Modi et son homologue bangladaise Sheikh Hasina

Dans la vie d’une nation, les cinquante premières années devraient être considérées comme marquant les rites de passage de l’adolescence. L’Inde peut se féliciter d’avoir aidé le Bangladesh à traverser une enfance difficile. Il n’est pas facile d’être le parent d’un enfant précoce et le Bangladesh peut avoir des opinions bien tranchées, tout en traçant son propre chemin. L’Inde n’a pas toujours été un tuteur indulgent, non plus. Il s’agit d’une relation complexe, chargée d’histoire et d’identités culturelles et ethniques intenses.

Continuer la lecture

COP26 : l’Inde devient le bouc émissaire


Par M. K. Bhadrakumar − Le 16 novembre 2021 − Source The Indian Punchline

Une mine de charbon à Dhanbad, en Inde.

Greta Thurnberg, la célèbre militante suédoise de la lutte contre le changement climatique, a résumé que l’accord conclu lors de la COP26 à Glasgow samedi était « très, très vague » avec plusieurs failles. Elle a déclaré aux médias à Glasgow que le pacte n’avait « réussi qu’à édulcorer le bla-bla-bla ».

« Il n’y a toujours aucune garantie que nous parviendrons à l’accord de Paris. Le texte tel qu’il est maintenant, en tant que document, vous pouvez l’interpréter de beaucoup, beaucoup de façons différentes. Nous pouvons toujours développer les infrastructures de combustibles fossiles, nous pouvons toujours augmenter les émissions mondiales. C’est très, très vague », a déclaré Thurnberg.

Continuer la lecture

Une semaine après la rencontre Biden-Poutine, le moment critique arrive


Par M. K. Bhadrakumar − Le 13 décembre 2021 − Source The Indian Punchline

Mirage-2000 au-dessus de la mer Noire le 8 décembre, alors que les avions espions de l’OTAN se pressent aux frontières de la Russie. Le 13 décembre, le quotidien du ministère russe de la Défense, Krasnaya Zvezda, a déclaré que les radars avaient repéré plus de 40 avions effectuant des reconnaissances près des frontières russes au cours de la semaine écoulée.

La Russie réaffirme ses « lignes rouges » en demandant des garanties juridiques à long terme contre la poursuite de l’avancée de l’OTAN vers l’Est et le déploiement d’armes aux frontières occidentales de la Russie.

Continuer la lecture

La revanche de Macron sur la trahison AUKUS


Source The Indian Punchline

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman (R) salue le président français Emmanuel Macron à son arrivée à Djeddah, le 4 décembre 2021.

Ce qui distingue les grandes puissances comme la France c’est leur sens de l’histoire et leur compréhension profonde de la temporalité de l’expérience historique, ou comment leur passé, présent et future sont considérés comme liés dans leur diplomatie internationale.

Continuer la lecture

La Chine s’oppose à l’installation de bases américaines en Asie centrale


Par M. K. Bhadrakumar − Le 14/05/2021 − Source Oriental Review

La frontière tadjiko-afghane, longue de 1 300 km, traverse un terrain difficile et dangereux et constitue une importante zone de passage de la drogue

Dix mois après la première réunion des ministres des affaires étrangères de la Chine et des cinq États d’Asie centrale1, Pékin a organisé une deuxième session le 11 mai lors d’une réunion à Xi’an, en Chine, organisée par le ministre des affaires étrangères Wang Yi.

Continuer la lecture

  1. Kazakhstan, Turkménistan, Tadjikistan, Ouzbekistan, Kirghizistan

États-Unis : L’océan Indien n’est pas l’océan de l’Inde


Par M. K. Bhadrakumar − Le 12 avril 2021 − Source Oriental Review

M.K. BhadrakumarLe destroyer à missiles guidés USS John Paul Jones, qui a croisé au large des îles Lakshadweep le 7 avril dernier, a jeté les sinophobes indiens en état de confusion. Un quotidien de premier plan l’a signalé comme « une rare chute entre deux partenaires du groupe Quad ». Un analyste anti-chinois a tweeté qu’il s’agit simplement d’un « exercice de relations publiques raté » de la part des Étasuniens.

Le ministère des affaires étrangères a opté pour une perspective légaliste comme s’il répondait à une ordonnance de la haute cour de Delhi. Mais réfléchissons sérieusement. Oui, il s’agit d’un rare heur au sein de la confortable famille du Quad. Mais Quad n’est qu’un bambin. Que va-t-il donc se passer lorsque le président Biden la dressera au statut d’adolescent tapageur?

Le destroyer USS John Paul Jones, de classe Arleigh Burke

Continuer la lecture

Biden et Poutine brisent la glace


Par M. K. Bhadrakumar − Le 28 janvier 2021 − Source Oriental Review

La poignée de mains entre le vide-président étasunien Joe Biden et le premier ministre russe Vladimir Poutine au Kremlin, Moscou, Russie, le 10 mars 2011.

La poignée de mains entre le vide-président étasunien Joe Biden et le premier ministre russe Vladimir Poutine au Kremlin, Moscou, Russie, le 10 mars 2011.

Six jours après le début de la présidence Biden, la première conversation téléphonique entre POTUS et Vladimir Poutine, son homologue russe, s’est tenue mardi [26 janvier 2021]. Savoir qui est à l’initiative de cet échange reste un détail croustillant, au vu de la tension que connaît la relation russo-étasunienne et la mauvaise alchimie entre les deux hommes — ils se connaissent depuis une dizaine d’années. Mais la chose importante est qu’aucun des deux n’est parti dans la surenchère.

Continuer la lecture

Le retrait de Trump en Afghanistan ne signifie pas la fin de la guerre


Par M. K. Bhadrakumar – Le 28 novembre 2020 – Source Oriental Review

Biden and Petraeus

Le vice-président Joe Biden (à gauche) s’entretient avec le général David Petraeus (à droite), alors commandant de la FIAS et des forces américaines en Afghanistan, à bord d’un hélicoptère Chinook au-dessus de Kaboul, Afghanistan, 11 janvier 2011

Le récent remaniement de la hiérarchie du Pentagone a montré la détermination de Trump à imposer sa volonté aux commandants militaires réticents à se conformer à son ordre de retirer les troupes avant Noël.

Le NPR a rapporté que, selon les responsables américains, l’ordre de retrait de Trump réduit la présence américaine d’environ un tiers, passant de 4 500 à 2 500 en Afghanistan. Le Pentagone a déjà publié un avis aux commandants, connu sous le nom d’« ordre d’avertissement », pour commencer à planifier le retrait des troupes en Afghanistan.

Continuer la lecture