Les États-Unis fomentent un changement de régime au Nicaragua


Par Roger Harris – Le 5 août 2018 – Source Strategic Culture

Les États-Unis ont ciblé le Nicaragua pour un changement de régime. Certains anciens partisans du président nicaraguayen Daniel Ortega et de son parti sandiniste répercutent les points en discussion aux États-Unis : « Tout le gouvernement d’Ortega a été pour l’essentiel néolibéral. Puis il est devenu autoritaire, répressif. » Continuer la lecture de Les États-Unis fomentent un changement de régime au Nicaragua

L’Amérique s’apprête à déclencher sa super-arme NOPEC contre les Russes et les Saoudiens


Le Congrès des USA a réactivé la loi nommée NOPEC pour contrer l’OPEP et l’OPEP+.


Par Andrew Korybko – Le 6 août 2018 – Source orientalreview.org

Officiellement dénommée « Loi sur les cartels ne produisant et n’exportant pas de pétrole » [« No Oil Producing and Exporting Cartels Act », NdT], NOPEC constitue l’essence de ce qu’on peut appeler une « guerre législative » : elle autorise les USA à imposer ses lois nationales, de manière extra-territoriale, en autorisant son propre gouvernement à poursuivre en justice les pays de l’OPEP et de l’OPEP+, tels la Russie, suite à leurs décisions coordonnées de contrôler les prix du pétrole. Mais ces actions en justice restent inapplicables selon le droit international, et c’est là que le refus des pays ciblés d’honorer ces décisions de justice risque, dans le pire des scénarios, de déclencher des sanctions de la part des USA ; toute cette série d’événements est pensée pour servir plusieurs objectifs stratégiques. Continuer la lecture de L’Amérique s’apprête à déclencher sa super-arme NOPEC contre les Russes et les Saoudiens

Les barrières douanières chinoises sur le soja n’atteindront pas leur objectif politique

par Andrew Korybko – le 18 juillet 2018 – orientalreview.org

La Chine a répliqué aux mesures protectionnistes de Trump en imposant ses propres barrières douanières aux USA, l’une d’entre elles s’appliquant aux exportations de soja, interprétée contre une attaque à l’égard de la base du président américain.
Continuer la lecture de Les barrières douanières chinoises sur le soja n’atteindront pas leur objectif politique

Les États-Unis ne pourront pas gagner la guerre commerciale qu’ils s’imposent


Par Salman Rafi Sheikh – Le 2 juillet 2018 – Source New Eastern Outlook

À l’instar des nombreuses guerres ingagnables (Afghanistan, Irak, Libye, Syrie) lancées par les deux présidents américains précédents, la guerre que le président Trump a voulu lancer contre la Chine est également ingagnable. Non seulement parce que la Chine est un adversaire formidable et a la capacité de riposter massivement, mais aussi parce que la Chine elle-même est un trop grand marché pour les entreprises américaines et qu’elle peut nuire aux États-Unis sans avoir besoin d’imposer de nouvelles barrières douanières. Alors qu’à la fin 2017, l’investissement américain en Chine s’élevait à 14 milliards de dollars US contre 29 milliards de dollars d’investissements chinois aux États-Unis, en termes d’actions en bourse, les entreprises américaines ont « historiquement beaucoup plus d’investissements » en Chine, estimés à environ 256 milliards de dollars US, que les entreprises chinoises n’en ont aux États-Unis, selon un rapport du National Committee on United States-China Relations and Rhodium Group, publié en avril dernier. La Chine importait pour quelque 140 milliards de dollars US de produits américains l’année dernière, et elle n’aura aucun scrupule à mettre des obstacles sur le chemin de chaque entreprise américaine, y compris General Motors qui a vendu en Chine plus que d’autres entreprises automobiles y opérant comme Honda, BMW et Mercedes Benz. S’il ne fait aucun doute que, comme les diverses annonces du président américain nous le disent, même si les États-Unis peuvent nuire aux intérêts chinois pour une valeur de 450 milliards de dollars américains, un certain nombre d’entreprises américaines opérant en Chine commenceraient également à faire face à une crise qui, si le passé est un guide pour l’avenir, pourrait éventuellement mettre un terme à cette guerre commerciale.

Continuer la lecture de Les États-Unis ne pourront pas gagner la guerre commerciale qu’ils s’imposent

Il est temps pour l’Amérique de se débarrasser de ses soi-disant alliés


Par James George Jatras – Le 16 juin 2018 – Source Strategic Culture

Le président américain Donald J.Trump a passé la semaine dernière à lancer des initiatives qui semblaient délibérément destinées à faire hérisser les cheveux de ses détracteurs.

Il a organisé une rencontre d’égal à égal avec Kim Jong-un, de Corée du Nord – qui est un homme très méchant !

Il a réitéré sa volonté de rencontrer le président russe Vladimir Poutine – un homme encore pire !

Il s’est moqué de nos partenaires commerciaux et les a menacé – en leur imposant des taxes douanières !

Il a suggéré qu’une Russie impénitente (un très mauvais pays !) devrait être réintégrée dans le gentil G7 !

Il a couronné le tout en suggérant que comme la Crimée est russophone elle devrait faire partie de… la Russie !

Continuer la lecture de Il est temps pour l’Amérique de se débarrasser de ses soi-disant alliés

Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde


Par Alastair Crooke – Le 5 juin 2018 – Source Strategic culture

Il y a deux semaines, nous écrivions sur la façon dont la politique étrangère du président Trump s’était en quelque sorte « transmutée » en un « néo-américanisme », et nous avions cité l’expert concernant les affaires étrangères états-uniennes, Russell-Mead, qui suggérait que la métamorphose du 8 mai de Trump (la sortie de l’accord iranien), représentait quelque chose de nouveau, un changement de direction (abandonnant son style d’âpre négociateur), pour adhérer à – selon les termes de Russell-Mead – « une ère néo-américaine dans la politique mondiale – plutôt qu’une ère post-américaine [de style d’Obama] ». « L’administration veut élargir le pouvoir américain, plutôt que s’adapter à son déclin (comme l’aurait fait Obama). Pour l’instant, le Moyen-Orient est la pièce maîtresse de cette nouvelle tendance ». Russell-Mead explique que cette nouvelle direction prise par Trump provient de « son instinct (celui de Trump) lui disant que la plupart des Américains sont tout sauf avides d’un monde ‘post-américain’. Les partisans de M. Trump ne veulent pas de longues guerres, mais ils ne sont pas prêts non plus à une acceptation stoïque du déclin national ».

Continuer la lecture de Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde

En sanctionnant le monde les États-Unis enracinent le multilatéralisme….


… sans même le réaliser.


Par Alastair Crooke – Le 28 mai 2018 – Source Conflicts Forum

La médaille commémorative avait déjà été coulée et publiée. Elle montre les profils de Trump et de Kim Jong-un, face à face, lors de la future réunion historique du 12 juin – au cours de laquelle Kim Jong-un est censé désavouer et désinstaller son arsenal nucléaire, définitivement, puis recevoir la gracieuse bénédiction de Trump. La réunion est maintenant sans objet (et, depuis, annulée, sans tenir compte des avis de Moon et d’Abe) [depuis, reprogrammée… NdT], laissant dans son sillage, un Trump frustré et en colère. Et, comme nous l’avions anticipé, au lieu de réaliser que c’est son équipe qui n’a pas suffisamment écouté ce que Kim Jong-u voulait dire, Trump blâme Xi pour avoir empêché « l’accord » d’être signé.

Continuer la lecture de En sanctionnant le monde les États-Unis enracinent le multilatéralisme….

Les dernières manœuvres sino-européennes en réponse au « protectionnisme » étatsunien


Par Vladimir Terehov – Le 5 juin 2018 – New Eastern Outlook

Parmi les principaux participants au nouveau jeu mondial de l’après guerre froide on observe des signes d’agitation, visibles depuis un an et demi, face à la nouvelle politique de l’administration Trump dont le slogan est : « Frapper avec des droits de douane sur les importations ceux qui volent notre nation ». Et le mot « voleurs » ne désigne pas seulement la Chine, le principal rival géopolitique des États-Unis, mais aussi leurs alliés.

Ces paroles fortes sont soutenues par des chiffres concrets. Les déficits commerciaux annuels entre les États-Unis et la Chine, l’Union européenne et le Japon s’élèvent respectivement à 370 milliards de dollars, 120 milliards de dollars et 60 milliards de dollars. Les trois « coupables » ne peuvent pas nier cette « facture », mais ils doivent répondre d’une manière ou d’une autre à ces graves accusations des États-Unis (et à des « contre-mesures » encore plus graves).

Continuer la lecture de Les dernières manœuvres sino-européennes en réponse au « protectionnisme » étatsunien

Ne titillez pas le Dragon : une guerre avec la Chine serait un désastre inutile


Les scénarios indésirables : quatre guerres que notre armée prépare mais que nous devrions éviter (volume II)


Par le Major Danny Sjursen – le 8 mai 2018 – Source antiwar.com

Les militaires n’aiment rien autant que de s’entraîner de façon obsessionnelle pour des guerres qu’ils n’auront jamais à mener. La clé du succès est de ne pas se laisser entraîner dans un conflit que personne ne peut gagner.

Respirons profondément. Oui, la Chine représente une menace potentielle aux intérêts américains dans les domaines économique, du cyberespace et de la domination navale. Les États-Unis doivent maintenir une force défensive dissuasive et une force militaire expéditionnaire, et se préparer au pire. Ce dont on peut se passer, c’est d’un dérapage d’envergure régionale, voire pire, d’une guerre ouverte avec le dragon chinois. Ni maintenant, ni jamais.
Continuer la lecture de Ne titillez pas le Dragon : une guerre avec la Chine serait un désastre inutile

Les sanctions iraniennes


Un rappel de la façon dont les États-Unis ont fait une arme du système financier

Par Tho Bishop – Le 14 mai 2018 – Zero Hedge

Seule CNN s’est montrée surprise par l’annonce récente de Donald Trump qu’il retirait les États-Unis de l’accord iranien négocié par son prédécesseur. Suivant la même approche que la précédente administration républicaine, qui fut pourtant un échec, le Président a opté pour la confrontation avec le régime iranien plutôt que de soutenir les factions iraniennes modérées du pays par le biais du commerce. La décision a déjà accru les tensions dans cette région instable, alors même que l’Iran et Israël se tirent dessus en Syrie.

Continuer la lecture de Les sanctions iraniennes