Les ressources non renouvelables ne s’épuisent jamais vraiment


Par Joakim Book − Le 3 juillet 2019 − Source mises.org

https://mises-media.s3.amazonaws.com/styles/slideshow/s3/rig.JPG?itok=_1pOKvVxIl y a une confusion remarquable dans le débat moderne sur les sources d’énergie. Influencées par des considérations géologiques plutôt qu’économiques, les sources d’énergie et certaines matières premières sont considérées comme « renouvelables » ou « non renouvelables » – et la première est en quelque sorte préférée à la seconde.

Nous avons tous entendu des versions de l’histoire suivante : l’utilisation de sources d’énergie non renouvelables et l’extraction de métaux non renouvelables sont ce qui a propulsé la révolution industrielle et souligné la construction de nos sociétés et économies riches actuelles – mais elles sont physiquement limitées et finies, elles vont s’épuiser et leur utilisation est « non durable«  (terme dont la signification est loin d’être claire).

Continuer la lecture de Les ressources non renouvelables ne s’épuisent jamais vraiment

Pourquoi la Russie, gavée de pétrole, n’aide-t-elle pas son allié syrien qui subit une grave crise énergétique ?


Par Andrew Korybko – Le 17 avril 2019 – Source eurasiafuture.com

andrew-korybkoIl apparaît inexplicable à nombre d’observateurs que la Russie, l’un des principaux producteurs de pétrole, n’aide pas son allié à survivre à l’une des crises du pétrole les plus marquées qu’il ait jamais connues, mais à y regarder de plus près, et en y réfléchissant bien, on peut comprendre que la Russie entend faire un usage politique de la crise, afin de forcer la Syrie à adopter de nouvelles concessions dans son processus de réforme constitutionnelle en cours, et à enclencher un « retrait programmé » honorable de l’Iran hors de Syrie : il est probable que Moscou ne « volera pas au secours » de Damas avant que cette dernière n’ait accepté ce que Poutine en attend depuis à présent deux ans déjà.

penurie_essence_SyrieFile d’attente pour l’essence à Damas – source almasdarnews.com Continuer la lecture de Pourquoi la Russie, gavée de pétrole, n’aide-t-elle pas son allié syrien qui subit une grave crise énergétique ?

Nouvelle Guerre Froide : la bataille pour la Bulgarie a commencé


Le premier ministre russe, Medvedev, a visité la Bulgarie la semaine dernière


Par Andrew Korybko – Le 12 mars 2019 – Source orientalreview.org

andrew-korybko Cette visite du premier ministre russe avait pour but d’évaluer la possibilité d’étendre le gazoduc TurkStream dans ce pays des Balkans, afin d’étendre son cheminement vers la Serbie et l’Europe Centrale. Cette extension nécessiterait que Sofia obtienne des garanties légales fermes et définitives de la part de Bruxelles, afin d’éviter une répétition du fiasco du South Stream, à l’origine de ce nouveau projet. 

TurkStream-in-Bulgaria
Le gazoduc Turkstream, en Bulgarie

Continuer la lecture de Nouvelle Guerre Froide : la bataille pour la Bulgarie a commencé

Chantage américain à l’énergie : l’Allemagne remet Macron au pas


Par Finian Cunningham – Le 13 février 2019 – Source Strategic Culture

Finian CunninghamCela a été présenté poliment comme un « compromis » franco-allemand lorsque l’UE a hésité à adopter une directive sur le gaz qui aurait sapé le projet Nord Stream 2 avec la Russie.

Néanmoins, rhétorique diplomatique mise à part, le blocage par Berlin la semaine dernière de la tentative du président français Emmanuel Macron d’imposer une réglementation plus sévère sur le projet gazier Nord Stream 2 était sans aucun doute une rebuffade ferme à Paris.

Germany Pulls Rank on Macron and American Energy Blackmail

Continuer la lecture de Chantage américain à l’énergie : l’Allemagne remet Macron au pas

Ce n’est pas qu’une guerre commerciale, ce n’est pas que la Chine. C’est aussi la Russie.


Par Alastair Crooke – Le 24 décembre 2018 – Source Strategic Culture

Il ne s’agit pas d’une simple guerre commerciale : derrière se cache une guerre technologique, et encore derrière se dessine le spectre d’une course aux armements totale, depuis l’espace jusqu’à l’internet.

Comme le dit un officier américain, « des quantités de données et d’informations, voilà le carburant de la guerre contemporaine ». « Quelles sont les missions que nous développons dans l’espace de nos jours ? Diffuser de l’information, donner accès à des canaux de communication ; en cas de conflit, on coupe l’accès de nos adversaires à l’information. » Ainsi, la nouvelle course aux armements se joue autant sur le maintien et l’expansion de l’avantage technologique des États-Unis dans les domaines du développement des puces informatiques, du calcul quantique, du big data et de l’intelligence artificielle appliquée à l’armement, que sur le maintien d’une avancée technologique appliquée au domaine économique : la domination des standards industriels des produits de grande consommation et des gadgets intelligents que nous achèterons tous. Continuer la lecture de Ce n’est pas qu’une guerre commerciale, ce n’est pas que la Chine. C’est aussi la Russie.

Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde


Par Alastair Crooke – Le 5 juin 2018 – Source Strategic culture

Il y a deux semaines, nous écrivions sur la façon dont la politique étrangère du président Trump s’était en quelque sorte « transmutée » en un « néo-américanisme », et nous avions cité l’expert concernant les affaires étrangères états-uniennes, Russell-Mead, qui suggérait que la métamorphose du 8 mai de Trump (la sortie de l’accord iranien), représentait quelque chose de nouveau, un changement de direction (abandonnant son style d’âpre négociateur), pour adhérer à – selon les termes de Russell-Mead – « une ère néo-américaine dans la politique mondiale – plutôt qu’une ère post-américaine [de style d’Obama] ». « L’administration veut élargir le pouvoir américain, plutôt que s’adapter à son déclin (comme l’aurait fait Obama). Pour l’instant, le Moyen-Orient est la pièce maîtresse de cette nouvelle tendance ». Russell-Mead explique que cette nouvelle direction prise par Trump provient de « son instinct (celui de Trump) lui disant que la plupart des Américains sont tout sauf avides d’un monde ‘post-américain’. Les partisans de M. Trump ne veulent pas de longues guerres, mais ils ne sont pas prêts non plus à une acceptation stoïque du déclin national ».

Continuer la lecture de Qu’est ce que la doctrine de dominance énergétique de Trump signifie pour le monde

C’est pas la joie chez Cars


Par James Howard Kunstler – Le 30 mars 2018 – Source kunstler.com

Résultat de recherche d'images pour "images tesla fire"
Cela n’a pas été un bon mois pour l’histoire à dormir debout qu’est la voiture électrique américaine. La compagnie Tesla d’Elon Musk − le cœur symbolique de ce fantasme − s’enroule autour du siphon avec un cours en chute libre de 22% des obligations dégradées par Moody’s et l’incapacité de produire un Model 3 « abordable » (36 000 $ − C’te blague !) à une échelle commerciale, un rappel massif des précédentes berlines Model S pour un défaut de direction et le spectaculaire accident dans la Silicon Valley la semaine dernière d’un modèle X qui a fini en feu de joie alors qu’il semble qu’il fonctionnait en mode automatique (les autorités ne peuvent pas le déterminer en se basant sur ce qui reste) et qui a tué son conducteur.

Continuer la lecture de C’est pas la joie chez Cars

La Bolivie face au Chili : conséquences régionales de l’opposition libéralisme – réalisme


Par Andrew Korybko − Le 23 mars 2018 − Source Oriental Review

Chilean president Michelle Bachelet and her Bolivian counterpart Evo Morales

La Bolivie essaie de revenir sur les conséquences géopolitiques de la guerre du Pacifique contre le Chili, de 1879 à 1883 ; ses tentatives sont pétries de naïveté libérale, supposant que des arguments moraux peuvent suffire à apporter des changements concrets dans le système international néo-réaliste contemporain.

Continuer la lecture de La Bolivie face au Chili : conséquences régionales de l’opposition libéralisme – réalisme

Les États-Unis menacent de sanctions les entreprises européennes impliquées dans le projet de gazoduc russe


Par Russia Today – Le 21 mars 2018

Le département d’État américain a lancé un avertissement concernant de probables sanctions à l’encontre des entreprises engagées dans la construction du gazoduc Nord Stream 2, en prétendant que le projet russe compromet la sécurité énergétique en Europe.

 « Comme beaucoup le savent, nous nous opposons au projet Nord Stream 2, le gouvernement américain s’y oppose » a déclaré la porte-parole du département d’État, Mme Heather Nauert, lors d’une conférence de presse. « Nous pensons que le projet Nord Stream 2 risque de nuire à la sécurité et à la stabilité énergétique globale de l’Europe. Cela fournirait à la Russie un autre outil pour faire pression sur les pays européens, en particulier sur des pays comme l’Ukraine. »

Continuer la lecture de Les États-Unis menacent de sanctions les entreprises européennes impliquées dans le projet de gazoduc russe