Quel empire occidental ?


Par Dmitry Orlov – Le 18 octobre 2022 – Source Club Orlov

Certaines personnes observatrices commencent à soupçonner que tout ne va pas parfaitement bien dans le puissant empire occidental dont le siège est à Washington, DC. Certains des plus excitables de ces observateurs sont prompts à affirmer que ce dont ils sont témoins sont les premiers stades de l’effondrement. Mais ces voix sont rares, tandis que les autres observateurs se sentent obligés de suivre cette petite discipline mentale :

  1. Le puissant Empire occidental est puissant. Il s’agit d’une tautologie et donc d’une évidence, qui ne souffre d’aucune discussion et ne nécessite aucune preuve supplémentaire.
  2. Dominer le monde entier requiert un niveau d’intelligence absolument stupéfiant. C’est parce que le monde est grand et compliqué.
  3. Si le puissant empire occidental semble faire quelque chose de stupéfiant, c’est parce que nous sommes nous-mêmes trop stupides pour comprendre la subtilité de son intelligence qui se fait passer pour de la stupidité pure ; voir le point 2 ci-dessus pour comprendre pourquoi.
  4. Si le puissant empire occidental semble s’engager dans ce qui semble être une séquence sans fin de mouvements spectaculaires, stupides et autodestructeurs, alors cela se réduit itérativement à une application répétée du point 3 ci-dessus.

Continuer la lecture

Ukraine. La réponse de l’Occident face à la réalité du terrain


Par Moon of Alabama – Le 18 juin 2022

Ce matin, j’ai regardé une discussion d’une heure (vidéo) entre « experts » du Center for Strategic & International Studies montrant leur évaluation de la guerre de la Russie contre l’Ukraine. Je dois dire que ces gens ne savent rien de pertinent. Ils semblent n’avoir jamais entendu parler du conseil de Sun Tsu disant « Connais ton ennemi » :

Sun Tzu disait : « Pour connaître votre ennemi, vous devez devenir votre ennemi », mais comment devenir votre ennemi ? Vous devez vous mettre à la place de votre ennemi afin de pouvoir prédire ses actions.

Pas une seule fois les gens du CSIS n’ont considéré le point de vue de la Russie ou ses intentions réelles. Ils parlent de telle ou telle option américaine mais ne considèrent pas une seule fois comment l’autre partie y réagirait.

Continuer la lecture

Le retour du Leviathan. La bataille de Kennedy contre le Léviathan


Par Cynthia Chung – Le 2 avril 2021 – Source Strategic Culture

Comme nous l’avons vu dans la deuxième partie de cette série [Première partie ici], la guerre au Vietnam n’a pas commencé à sa date officielle, le 1er novembre 1955, mais plutôt en 1945, lorsque des opérations clandestines américaines ont été lancées au Vietnam pour « préparer le terrain ».

Fletcher Prouty, chef des opérations spéciales pour les chefs d’état-major interarmées sous Kennedy et ancien colonel de l’armée de l’air américaine, explique dans son livre « The CIA, Vietnam and the Plot to Assassinate John F. Kennedy » comment la CIA a été utilisée pour lancer des opérations psychologiques et des activités paramilitaires (terroristes) au Vietnam afin de créer le prétexte nécessaire à une déclaration de guerre ouverte et à l’entrée de l’armée américaine dans une tuerie qui allait durer vingt ans.

Continuer la lecture

Le Léviathan se mobilise pour la bataille décisive


Les forces globalistes sont mobilisées pour gagner une dernière bataille dans cette  » longue guerre « , cherchant à frapper partout.


Par Alastair Crooke – Le 15 mars 2021 – Source Strategic Culture

Dans The Revolt of the Public [La révolte du public], Martin Gurri, un ancien analyste de la CIA, affirme que les élites occidentales connaissent un effondrement de leur autorité dû à l’incapacité de faire la distinction entre la critique légitime et ce qu’il appelle la rébellion illégitime. Une fois que le contrôle du mythe justificatif de l’Amérique a été perdu, le masque est tombé. Et la disparité entre le mythe et le comportement publique de celle-ci n’est devenue que trop évidente.

Continuer la lecture

Les généraux de Washington et leurs efforts pour se préparer à une guerre nucléaire


Les généraux du Pentagone battent leurs tambours de guerre et le président n’a encore rien fait pour les contenir, écrit Brian Cloughley.


Par Brian Cloughley – Le 16 février 2021 – Source Strategic Culture

Certains hauts généraux et amiraux de Washington et des environs sont très occupés ces derniers temps, et leurs activités, bien qu’agressives, n’a rien à voir avec les opérations de combat en cours. Ils tentent plutôt d’influencer l’administration du président Joe Biden afin de restructurer les forces militaires, d’agrandir l’arsenal nucléaire et d’accroître les capacités de combat spécifiques. Tout cela est ce que l’on peut attendre de ceux dont les activités et les dispositions visent à organiser la destruction et la mort, mais la manière dont leurs aspirations sont exprimées n’est pas conforme à ce que l’on pourrait attendre du personnel militaire dans une démocratie.

Le ministère américain de la défense est désormais dirigé par un général à la retraite nommé par M. Biden qui a oublié la directive concernant les « activités politiques des membres des forces armées » qui stipule que « les membres en service actif ne doivent pas se livrer à des activités politiques partisanes ».

Continuer la lecture

Une zone B existe, donc il y a de l’espoir, je vous le promets !


Par Le Saker – Le 20 janvier 2021 – Source The Saker Blog

Chers amis, aujourd’hui, il semble que le triomphe de nos adversaires soit total. Je veux publier cette chronique en disant que je ne crois pas une seule seconde que cela soit le cas. Tout ce que je vais faire aujourd’hui, c’est expliquer pourquoi. Ainsi, juste pour que les personnes autrement surdouées puissent comprendre, il ne s’agit pas d’une analyse exhaustive et je vais laisser de côté beaucoup de choses.

Continuer la lecture

Ceux qui croient que certains pays « perturbent la conversation publique » sur la politique américaine sont des idiots


Le 1 octobre 2020 – Source Caitlin Johnstone

Twitter affirme avoir suspendu 130 comptes iraniens qui « tentaient de perturber la conversation publique » pendant le débat présidentiel américain.

« Sur la base d’informations fournies par le FBI, nous avons retiré hier soir environ 130 comptes qui semblaient provenir d’Iran », peut-on lire dans un fil de discussion du compte Twitter Safety. « Ils tentaient de perturber la conversation publique lors du premier débat présidentiel américain de 2020. Nous avons rapidement identifié ces comptes, les avons retirés de Twitter et avons partagé tous les détails avec nos interlocuteurs, comme d’habitude. Ils étaient très peu suivis et n’ont pas eu d’impact sur la conversation publique. Notre capacité et notre vitesse continuent de croître, et nous resterons vigilants ».

Continuer la lecture

Le procès pour l’extradition d’Assange. Une parodie de justice


Par Moon of Alabama – Le 7 septembre 2020

Aujourd’hui a commencé, à Londres, le procès-spectacle sur l’extradition du rédacteur en chef de Wikileaks, Julian Assange, vers les États-Unis. Les procureurs américains affirment que la publication par Assange de preuves de crimes de guerre américains a violé la loi américaine sur l’espionnage.

Je ne comprends pas pourquoi un éditeur australien, qui travaillait en Europe, et qui a manifestement publié des preuves véridiques de crimes de guerre devrait être reconnu coupable en vertu d’une loi politique américaine.

Le procès devant le tribunal britannique est théoriquement public. Mais l’accès à celui-ci a été sévèrement restreint :

Continuer la lecture

La course au vaccin : prochaine étape de l’ordre mondial du COVID


Par Andrew Korybko − Le 24 juillet 2020 − Source oneworld.press

andrew-korybkoLe chef du Fonds russe d’Investissement Direct (RDIF) a émis un avertissement la semaine dernière : le monde court le risque de se voir encore plus divisé entre les vaccins à venir contre le COVID-19, qu’il est attendu de voir dévoilé par les principales grandes puissances à l’avenir. Cela ferait de la course aux vaccins la prochaine étape de l’ordre mondial du COVID, qui change à toute vitesse la vie telle que chacun la connaît, y compris à l’échelle des relations internationales.


Continuer la lecture

Pourquoi la révolution américaine ne sera pas télévisée


L’insurrection, jusqu’à présent purement émotionnelle, manque de structure politique et d’un leader crédible pour exprimer ses griefs.


Par Pepe Escobar − Le 3 juin 2020 − Source Asia Times

La révolution ne sera pas télévisée car il ne s’agit pas d’une révolution. Du moins, pas encore. Brûler et/ou piller Target ou Macy’s est une diversion mineure. Personne ne vise le Pentagone (ni même les magasins du Pentagon Mall). Le FBI. La Réserve fédérale de NY. Le Département du Trésor. La CIA à Langley. Les maisons de Wall Street.

Continuer la lecture