La guerre commerciale de Trump contre la Chine poursuit un objectif plus profond


Par F. William Engdahl – Le 8 avril 2018 – Source New Eastern Outlook

Les récentes mesures commerciales de Washington visent la Chine et non l’UE ou d’autres partenaires commerciaux. Toutefois, l’objectif n’est pas de réduire les exportations chinoises vers les États-Unis. L’objectif est de pousser à une ouverture fondamentale de l’économie chinoise aux réformes libérales du marché que cherche Washington mais auxquelles la Chine s’oppose fermement. Dans un sens, il s’agit d’une nouvelle version des guerres de l’opium anglo-américaines des années 1840, en utilisant d’autres moyens, pour pénétrer économiquement la Chine. Celle-ci a une vision de sa souveraineté économique en contradiction totale avec celle de Washington. Pour cette raison, Xi Jinping n’est pas prêt de céder et les dernières menaces d’escalade de Trump risquent la déstabilisation complète d’un système financier mondial déjà bien instable.

Continuer la lecture de La guerre commerciale de Trump contre la Chine poursuit un objectif plus profond

La Chine à quelques jours de détrôner le pétrodollar ?


Nick GiambrunoPar  Nick Giambruno – Le 22 mars 2018 – Source International Man

Il n’y a pas longtemps, circulait en Chine une blague populaire qui disait quelque chose comme « Qui est Xi Jinping ? ».

China Is Days Away From Killing the Petrodollar

La réponse était, « Le mari de Peng Liyuan » la célèbre chanteuse.

Aujourd’hui, Xi est président de la Chine. Il dirige 1,4 milliard de personnes. Et il sera probablement bientôt la personne la plus puissante du monde.

Comme je l’ai mentionné mercredi dernier, les nouveaux droits de douane de Trump pour l’acier et l’aluminium font partie d’une bataille plus vaste et florissante entre les États-Unis et la Chine.

Continuer la lecture de La Chine à quelques jours de détrôner le pétrodollar ?

L’échec de l’économie soviétique et la domination mondiale du pétrodollar


Par Tobias Pfennig – Décembre 2017 – Source Defend Democracy Press

Aujourd’hui, je voudrais parler de l’échec de l’économie soviétique et de la domination mondiale du pétro-dollar. Alors que nous sommes actuellement confrontés à de multiples difficultés économiques en essayant d’établir des économies indépendantes ou même socialistes, je suis sûr que pour réussir, nous devons étudier et apprendre de l’histoire – en particulier l’échec de l’économie soviétique, mais aussi son succès. Continuer la lecture de L’échec de l’économie soviétique et la domination mondiale du pétrodollar

La Russie et la Chine sont déterminées à enterrer le dollar


« Les nations d’Eurasie développent des moyens propres pour assurer la croissance de leurs économies à l’abri des sanctions financières du Trésor américain. »



2015-02-05_10h48_03Par F. William Engdahl – Le 24 janvier 2018 – Source Russia Insider

Le gouvernement russe a récemment annoncé qu’il émettra l’équivalent de près d’un milliard de dollars en obligations d’État, mais non pas libellées en dollars américains, ce qui est généralement le cas, mais plutôt en yuan chinois. Il s’agit de la première vente d’obligations russes dans cette devise.

Continuer la lecture de La Russie et la Chine sont déterminées à enterrer le dollar

Les porcs globalisés : l’OMC a montré son groin


La bruyante déclaration du sénateur russe sur le retrait éventuel de la Russie de l’OMC a fait du bruit dans les médias.


Par Andreï Afanassiev – Le 8 janvier 2017 – Source Katehon

Moscou peut se retirer de l’Organisation mondiale du commerce si celle-ci retient la revendication de l’Union européenne contre la Russie visant à récupérer 1,39 milliard d’euros, suite à l’embargo sur le porc décidé par cette dernière.

Continuer la lecture de Les porcs globalisés : l’OMC a montré son groin

Derrière les tensions en Corée, en Iran et en Russie : la guerre financière qui se cache

Behind Korea, Iran & Russia Tensions: The Lurking Financial War


Alastair CROOKEPar Alastair Crooke – Le 31 janvier 2017 – Source Strategic Culture

Qu’y a-t-il de commun entre les tensions des États-Unis avec la Corée du Nord, l’Iran et la Russie ? Réponse : ce sont tous des participants à une guerre financière plus large. La Russie et l’Iran, avec la Chine – sont les trois principaux acteurs qui façonnent une vaste zone monétaire alternative – presque la moitié de la population mondiale. La question nord-coréenne est importante car elle pourrait éventuellement précipiter les États-Unis – selon les événements – vers une politique plus agressive envers la Chine, que ce soit par colère contre les hésitations chinoises sur la Corée ou comme désir de couper les ailes du commerce chinois.

Continuer la lecture de Derrière les tensions en Corée, en Iran et en Russie : la guerre financière qui se cache

L’Initiative polonaise des Trois Mers. Quel en est l’enjeu géopolitique ?


Par William Engdahl – Le 6 décembre 2017 – Source New Eastern Outlook

En jaune, les pays participant a l’initiative des Trois mers

L’initiative polonaise des Trois Mers est une tentative géopolitique à peine voilée de contrer l’influence de la Russie, à l’est, et de l’Allemagne, à l’ouest. Des comparaisons avec le malheureux Intermarium polonais, à la fin de la Première Guerre mondiale, me viennent à l’esprit, non sans raison. À la suite de cette guerre, le dirigeant polonais Josef Pilsudski a tenté de créer une union des États situés entre la mer Noire et la Baltique pour s’opposer à la fois à l’empire soviétique russe et allemand, union connue sous le nom d’Intermarium. Si nous superposons la géographie des États des différentes configurations de l’Intermarium à celle de l’initiative des Trois Mers contemporaine, nous découvrons alors une forte ressemblance entre les deux, c’est-à-dire une sorte de ligne de démarcation entre l’Allemagne à l’ouest et la Fédération de Russie à l’est. Mais les similitudes ne s’arrêtent pas là.

Continuer la lecture de L’Initiative polonaise des Trois Mers. Quel en est l’enjeu géopolitique ?

L’impérialisme économique de l’oligarchie étasunienne


Par Michael Hudson – Le 29 novembre 2017 – Source Counterpunch

En théorie, le système financier mondial est censé aider tous les pays à être gagnants. L’enseignement traditionnel de la finance internationale, du commerce et de l’« aide étrangère » (définie simplement comme n’importe quel crédit gouvernemental) dépeint un système quasi utopique qui profiterait à tous les pays, au lieu de les dépouiller de leurs actifs et de leur imposer l’austérité. La réalité, depuis la Première Guerre mondiale, est pourtant que les États-Unis ont pris l’initiative de façonner le système financier international de manière à favoriser les gains pour leurs propres banquiers, leurs exportateurs agricoles, leur secteur pétrolier et gazier, leurs acheteurs de matières premières à l’étranger – et surtout, à recouvrer les créances qui leur sont dues.

Continuer la lecture de L’impérialisme économique de l’oligarchie étasunienne

L’intrigue au cœur du triangle Pékin–Riyad–Washington


Par Valentin Katasonov – Le 2 novembre 2017 – Source Strategic Culture

La compagnie saoudienne Saudi Aramco (Saudi Arabian Oil Company) est la plus grande entreprise pétrolière au monde. Elle possède plus de 100 gisements de pétrole et de gaz en Arabie saoudite avec des réserves d’au moins 264 milliards de barils de pétrole, ce qui représente environ le quart des réserves mondiales connues pour cette matière première. Les chiffres de production de l’entreprise ne donnent pas une image complète, car les données n’existent que depuis quelques années. Mais à titre d’exemple, en 2013, Saudi Aramco a produit 3,4 milliards de barils de pétrole brut. Les analystes calculent que chaque année l’entreprise saoudienne extrait environ deux fois plus de pétrole et de gaz, en termes de barils équivalent pétrole, que la plus grande société américaine ExxonMobil.

Fait intéressant, Saudi Aramco n’apparaît jamais dans les classements des plus grands producteurs de pétrole au monde, car elle ne publie pas d’information financière telle que ses bénéfices, ses ventes, ses actifs ou sa capitalisation boursière. Par conséquent, les sociétés américaines ExxonMobil et Chevron, Sinopec et PetroChina en Chine, la société anglo-néerlandaise Royal Dutch Shell, la BP anglaise et Total, une compagnie française, sont en tête du classement. Mais tout le monde sait parfaitement que ces leaders de l’industrie pétrolière mondiale ne sont que des nains comparés à Saudi Aramco.

Continuer la lecture de L’intrigue au cœur du triangle Pékin–Riyad–Washington

La Chine et la Russie ont un plan pour détrôner le dollar. Si elles réussissent, le monde se réjouira


Dans un monde où le choix consiste trop souvent à se soumettre à la domination impériale, ou à souffrir du chaos provoqué par la vengeance de l’empire, les changements financiers qui se produisent sont pour une grande partie du globe un développement bienvenu, et depuis longtemps attendu.


Par Federico Pieraccini – Le 6 octobre 2017 – Source Strategic Culture via Russia Insider

Si nous voulions identifier le seul carburant qui alimente l’impérialisme américain et ses aspirations à l’hégémonie mondiale, le rôle du dollar américain prendrait une place évidente.

Une exploration en profondeur des effets du dollar sur l’économie mondiale est donc nécessaire pour comprendre les développements géopolitiques conséquents survenus au cours des dernières décennies.

Continuer la lecture de La Chine et la Russie ont un plan pour détrôner le dollar. Si elles réussissent, le monde se réjouira