ONG et journaux allemands font de la propagande pour Zhang Zhan, une chinoise « antisystème »


Par Moon of Alabama − Le 29 novembre 2021

Aujourd’hui, un certain nombre d’organisations non gouvernementales alignées sur les États-Unis ont lancé, en Allemagne, une campagne contre la Chine.

Reporters sans frontières (RSF) a mené la campagne avec PEN, Amnesty International et un syndicat de journalistes allemand. Ils ont appelé à une tempête de tweets d’une heure pour demander aux politiciens allemands d’agir pour faire libérer la « journaliste » chinoise Zhang Zhan de sa prison en Chine.

Continuer la lecture

Perdre militairement et stratégiquement, pour « gagner » politiquement (mais de façon éphémère)


Au lendemain de la débâcle du retrait de Kaboul, l’administration américaine est pressée de donner à Biden un semblant de succès en politique étrangère.


Par Alastair Crooke – Le 8 novembre 2021 – Source Strategic Culture

Les contradictions se multiplient : d’une part, les « faucons sur la Chine » de l’administration américaine accélèrent le grignotage, morceau par morceau, de l’engagement en faveur de la « Chine unique » et incitent Taipei à penser que les États-Unis « couvrent ses arrières », au cas où la Chine tenterait une réunification avec l’île par la force militaire. Pourtant, Taïwan finira par être intégrée à la Chine, car cette dernière ne manquera pas de l’emporter militairement, si les choses venaient à se gâter. Cependant, Washington considère peut-être ce harcèlement tactique de Pékin comme un succès politique d’une « action par capillarité », même si la destination finale de Taïwan est gravée dans la pierre. Continuer la lecture

Aperçu stratégique du triangle russo-israélo-syrien


Par Andrew Korybko − Le 21 novembre 2021 − Source oneworld.press

andrew-korybko

OneWorld publie l’intégralité de l’interview accordée par Andrew Korybko à Giorgio Cafiero à ce sujet, dont des extraits ont été intégrés par ce dernier à son article récent pour Inside Arabia, sous le titre « La relation de travail d’Israël avec la Russie en Syrie. »

Continuer la lecture

Et si les pourparlers du 29 novembre sur le JCPOA échouaient ?


Que pourrait-il donc se passer, si les pourparlers échouaient ? Le JCPOA serait-il enterré ?


Par Alastair Crooke – Le 19 novembre 2021 – Source Al Mayadeen

Les augures ne sont pas encourageants. Après un certain retard, dans le sillage de la formation d’une nouvelle administration en Iran, les pourparlers sont prévus pour la fin de ce mois. Washington semble toutefois incapable de fixer un cap pour ces discussions. Elle a augmenté la pression sur l’Iran, bien que légèrement, mais il n’y a aucun signe d’un plan américain alternatif – un plan B – si les pourparlers ne sont pas renouvelés ou si aucun accord n’est conclu avec les États-Unis. En effet, l’équipe Biden semble hésiter à négocier un retour de l’Iran (et des États-Unis) à l’accord de 2015 « tel quel » , ou à faire tout son possible pour obtenir un accord « plus long et plus fort ». Continuer la lecture

La suprématie américaine et ses autres appellations


L’équilibre mondial a changé qualitativement, et pas seulement quantitativement.


Par Alastair Crooke – Le 15 novembre 2021 – Source Strategic Culture

Lors d’un discours prononcé au Forum d’Aspen sur la sécurité il y a deux semaines, le général Milley a reconnu que le « siècle de l’Amérique » était terminé, un constat qui aurait dû être fait depuis longtemps, pourrait-on penser. Pourtant, qu’elle soit tardive ou non, cette déclaration semble signaler un changement stratégique important : « Nous entrons dans un monde tripolaire, avec les États-Unis, la Russie et la Chine comme grandes puissances. [Et] Le simple fait de passer de deux à trois puissances rend la situation plus complexe », a déclaré M. Milley. Continuer la lecture

Là où la paix est impossible, la violence est inévitable


Moscou met en place les éléments militaires nécessaires pour que, si les circonstances l’exigent, les forces russes puissent entrer et se déployer dans le Donbass en un clin d’œil.


Par Alastair Crooke – Le 14 novembre 2021 – Source Al Mayadeen

« Biden a dépêché le directeur de la CIA Bill Burns à Moscou », nous dit CNN, « pour avertir le Kremlin que les États-Unis surveillent de près le renforcement de ses troupes près de la frontière ukrainienne, et pour tenter de déterminer ce qui motive les actions de la Russie » . C’est peut-être en grande partie vrai, mais Burns a également rencontré Nikolaï Patrouchev (conseiller en matière de sécurité) et Sergueï Narychkine (chef du renseignement).

Plus important encore, Burns s’est entretenu par téléphone directement avec le président Poutine : « Les relations bilatérales [ont été discutées], la situation de crise dans la pratique diplomatique, et un échange de vues sur les conflits régionaux [a eu lieu] ».

Continuer la lecture

Croire qu’ « Israël » demandera la permission avant d’agir


En cas d’échec des négociations de Vienne, soit « Israël » devra s’accommoder du fait que l’Iran est une puissance nucléaire « seuil » , soit il devra se préparer à une guerre régionale sur plusieurs fronts.


Par Alastair Crooke – Le 7 novembre 2021 – Source Al Mayadeen

Au début du mois, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a déclaré que son pays était en guerre froide avec l’Iran et qu’il prévoyait de vaincre la République islamique de la même manière que Ronald Reagan avait soi-disant vaincu l’Union soviétique : « Nous sommes en guerre froide avec l’Iran. Au cours des 30 dernières années, l’Iran s’est positionné autour de nous pour nous détourner de nos objectifs ». M. Bennett a prévenu que l’Iran serait confronté à « des implications très graves s’il continuait à enrichir de l’uranium », et a souligné que Tel Aviv ferait « tout ce qui est nécessaire pour neutraliser cette menace », notamment en dépensant plus que l’Iran en matière de défense pour garder « un certain nombre de coups d’avance ». Continuer la lecture

Le prochain sommet Poutine-Biden permettra-t-il de désamorcer la situation ?


Par The Saker – le 21 novembre 2021 – Source The Saker’s Blog

Le vice-ministre russe des affaires étrangères, Sergey Ryabkov, a déclaré aujourd’hui qu’un sommet Biden-Poutine était en préparation et qu’il pourrait avoir lieu avant la fin de l’année. Si cela est vrai, alors il s’agit, par définition, d’une très bonne nouvelle.

Ce que cette nouvelle semble également suggérer, c’est que des luttes intestines très sérieuses ont lieu entre les différents clans/groupes qui dirigent les États-Unis, l’OTAN et l’UE. Le récent voyage du secrétaire à la Défense Lloyd Austin en Géorgie, en Ukraine et en Roumanie suggère fortement qu’il existe un clan qui veut pousser les Ukrainiens dans une guerre contre la Russie (Lloyd lui-même est trop terne et obtus pour être personnellement important, mais il est clairement la voix du « parti de la guerre » de la même manière que d’autres Noirs, comme Powell ou les deux Rice, ont été utilisés dans le passé). Idem pour le langage émanant du Royaume-Uni et des 3B+PU. C’est particulièrement vrai en Ukraine où le sujet de la « libération » imminente du Donbass des maudits Moskals est traité quotidiennement (ils travaillent même sur les lois qu’ils ont l’intention d’imposer au Donbass après leur glorieuse victoire).

Les hallucinations britanniques

Continuer la lecture

Les options russes dans un monde qui se dirige vers la guerre


Par The Saker – Le 18 novembre 2021 – Source The Saker’s Blog

Le monde se dirige vers la guerre et ce, depuis un bon moment déjà. Plusieurs fois, juste au bord du gouffre, l’Occident a décidé de battre en retraite, mais chaque fois qu’il l’a fait, ses élites dirigeantes ont ressenti deux choses : premièrement, elles ont ressenti encore plus de haine envers la Russie pour les avoir forcées à reculer et, deuxièmement, elles ont interprété le fait qu’aucune guerre armée ne s’est produite (encore) comme la preuve, au moins dans leur esprit, que se tenir au bord de la guerre est un exercice plutôt sûr. Et pourtant, une guerre majeure est tout à fait possible dans n’importe lequel des endroits suivants, ou même dans plusieurs simultanément : (sans ordre précis)

Continuer la lecture

L’Europe ne peut plus sortir de l’ascenseur pour l’enfer


Par Tom Luongo – Le 18 octobre 2021 – Source Gold Goats ‘N Guns

L’Union européenne est, selon la parole immortelle du soldat Hudson d’Aliens, « … à bord d’un ascenseur express pour l’enfer, en pleine descente », depuis longtemps maintenant.

Depuis le jour où Mario Draghi, alors président de la BCE, a prononcé le discours « Nous ferons tout ce qui est nécessaire » en juillet 2012 jusqu’à aujourd’hui, l’UE a choisi une méthode folle en matière de politique financière, étrangère et monétaire qui l’a conduite directement là où elle est aujourd’hui, l’homme malade à la table géopolitique. Continuer la lecture