Comment les États-Unis font entrer de nouveaux membres dans l’OTAN : subversion, puis coup d’État, puis nettoyage ethnique


Par Eric Zuesse − Le 25 janvier 2023 − Source Oriental Review

Voici le schéma qui a été suivi depuis la fin de l’Union soviétique, en 1991, lorsque l’excuse « anti-communiste » étayant l’impérialisme global de l’après-guerre n’était plus invocable (comme tel avait été le cas en Corée, et au Vietnam, et au Guatemala, et en Iran, et au Chili, et dans de nombreux autres pays) avant 1991. Mais le schéma de subversion puis de conquête fut créé en 1965 en Indonésie (et peut-être avant cela, dans d’autres « républiques bananières ») ; et nous allons donc commencer ici en décrivant ce premier jalon, en Indonésie, qui établit ce qui est devenu une routine utilisée par le gouvernement étasunien après 1991 :

Continuer la lecture

Les États-Unis discréditent leurs propres sanctions en achetant des produits pétroliers russes raffinés via l’Inde


Par Andrew Korybko – Le 16 janvier 2023

L’aspect ressources des sanctions américaines contre la Russie n’est qu’une mascarade, puisque le pays même qui a imposé unilatéralement ces restrictions en défie l’esprit en exploitant une faille juridique pour acheter des produits pétroliers russes raffinés en Inde.

Le célèbre média indien TheWire a publié ce week-end un article du Telegraph India affirmant que leur pays exporte des produits pétroliers russes vers les États-Unis, et ce, sans que Washington ne viole ses propres sanctions, bien qu’elle en défie l’esprit. Leur article renvoie à un autre article rappelant aux lecteurs que « les sanctions américaines et européennes ne s’appliquent pas aux produits raffinés fabriqués à partir de brut russe exporté d’un pays tiers, car ils ne sont pas d’origine russe« .

Continuer la lecture

La Russie et l’Iran ouvrent une route commerciale annonçant un nouveau bloc


Par M.K. Bhadrakumar – Le 28 décembre 2022 – Source Indian Punchline

Un navire passant par une écluse sur le canal de navigation Volga-Don, Russie.

Suite à la guerre en Ukraine, la mer d’Azov devenant une mer intérieure pour la Russie, encadrée par la péninsule de Crimée et l’embouchure du Don, les réseaux maritimes et ferroviaires de la région s’étendent jusqu’aux hubs iraniens de la mer Caspienne et débouchent finalement sur l’océan Indien. Un article de fond paru dans Bloomberg la semaine dernière, intitulé « Russia and Iran Are Building a Trade Route That Defies Sanctions » [La Russie et l’Iran construisent une route commerciale qui défie les sanctions], met en avant ce projet de « contournement des sanctions » dans la région.

Continuer la lecture

La Russie fait de l’Iran son multiplicateur de force


La belligérance occidentale n’a laissé à l’Iran d’autre choix que de s’allier à la Russie et au projet eurasien.


Par Alastair Crooke – Le 20 novembre 2022 – Source Al Mayadeen

On entend beaucoup parler ces jours-ci, surtout du côté de Washington, d’armes nucléaires tactiques et de la crainte que la Russie ne les utilise (bien que Moscou ait exclu cette possibilité).

Pourtant, c’est peut-être moins connu, mais les armes nucléaires tactiques sont aujourd’hui dépassées. Comment cela ? Eh bien, nous ne parlons pas ici des armes nucléaires stratégiques, qui sont destinées à la dissuasion et non à l’utilisation (sinon = Armageddon). Continuer la lecture

Taïwan, terminus du Chaos Express américain ?


Par Laurent Michelon − Décembre 2022

Le porte-voix de l’État profond américain, le secrétaire d’État Anthony Blinken, a déclaré dans une conférence de presse du 22 décembre que les États-Unis n’auraient jamais pu assurer le niveau actuel de soutien militaire à l’Ukraine s’ils étaient restés engagés comme ils l’étaient depuis vingt ans en Afghanistan. On comprend mieux leur retrait soudain de 2021, qui parut aussi irresponsable que désorganisé.

Continuer la lecture

La mort de l’accord nucléaire avec l’Iran s’ajoute aux échecs de Biden en matière de politique étrangère


Par Moon of Alabama – Le 20 décembre 2022

Lorsque l’administration Biden est entrée en fonction, elle avait promis de réintégrer l’accord nucléaire, le JCPOA, avec l’Iran. Sous Trump, les États-Unis avaient rompu l’accord et réinstallé l’ensemble de sanctions contre l’Iran. Téhéran a riposté en augmentant ses capacités d’enrichissement et en accumulant davantage d’uranium enrichi.

Il aurait été facile pour Biden d’abroger immédiatement les sanctions et de rejoindre l’accord. L’Iran aurait sûrement suivi en revenant aux niveaux d’enrichissement prévus par l’accord.

Mais Biden a bâclé la question. Pendant des mois, rien ne s’est passé. Puis il a envoyé des négociateurs en Iran qui ont exigé des concessions supplémentaires de la part de l’Iran sans offrir d’allègement des sanctions en contrepartie. L’Iran a rejeté cette proposition. Il a exigé que Biden garantisse que les États-Unis s’en tiendraient à l’accord sous les administrations futures. Les négociations ont duré longtemps et n’ont guère progressé.

Continuer la lecture

Défiance au G20 : « Ordre mondial Z » et naissance d’un « mouvement » politique plus large


Le « mécanisme d’endiguement de l’Iran » occidental (connu sous le nom de JCPOA) s’est paradoxalement « échoué sur les rochers » du fait du dysfonctionnement et de l’obstruction du Sénat américain.


Par Alastair Crooke – Le 27 novembre 2022 – Source Al Mayadeen

Vous souvenez-vous de l’origine du G20 ? Le G7 s’était réduit à représenter une tranche très étroite de l’économie de l’élite financiarisée, tandis que l’économie mondiale des « choses » était devenue plus importante que l’économie occidentale monétarisée. Obama voulait attirer davantage de ces « autres » économies dans le giron des États-Unis et dans leurs « paramètres réglementaires » , et c’est ainsi que le G7 est devenu le G20. Continuer la lecture

Une nouvelle tentative malheureuse de révolution de couleur en Chine ?


Par Laurent Michelon − Décembre 2022

Tour de télévision et de tourisme de Canton: 每个人都是自己健康的第一责任人 « Chacun est d’abord responsable de sa propre santé »

La Chine connaît depuis quelques semaines des manifestations de mécontentement populaire qui font le bonheur des médias de masse en Occident.

Les métropoles de Chengdu, Shanghaï et Wuhan ont connu des épisodes de contestation sociale contre le durcissement dans certains quartiers des mesures de confinement pour endiguer ce que les autorités chinoises considèrent (officiellement) comme une recrudescence de cas positifs de Covid-19.

Il n’en faut pas plus aux médias occidentaux pour prendre de grands raccourcis et expliquer à qui veut bien encore les écouter que ce sont là les prémices d’une révolution populaire qui aurait pour but un changement de gouvernement en Chine.

Il existe bel et bien une volonté de changer le gouvernement de la Chine: il n’est pas le fait de la population chinoise, mais des éternels agents du chaos recrutés par l’Oncle Sam depuis les années 50 pour déstabiliser la Chine sous n’importe quel prétexte. Comme à Beijing en 1989, ces dernières semaines furent le théâtre de tentatives de récupération d’épisodes réels de mécontentement populaire en Chine pour les transformer en révolution de couleur.

Continuer la lecture

Poutine invoque l’héritage de Fidel Castro


Par M. K. Bhadrakumar − Le 25 novembre 2022 − Source Oriental Review

M.K. BhadrakumarUne statue en bronze, haute de trois mètres, à l’effigie de Fidel Castro a été inaugurée mardi dans le Square Fidel Castro du district de Sokol de Moscou, par le président russe Vladimir Poutine et le président cubain Miguel Diaz-Canel, en mémoire du dirigeant historique de la révolution cubaine.

Fidel était farouchement opposé à la création d’un culte autour de sa personnalité, et à Cuba, aucune rue, aucun bâtiment, aucune institution, aucune localité ne porte son nom. Dans un discours prononcé en 2003, Fidel avait affirmé : « Il n’existe aucun culte de la personnalité autour de l’un ou l’autre des révolutionnaires en vie, que ce soit sous la forme de statues, de photographies officielles, de noms de rues ou d’institutions. Les dirigeant de notre pays sont des êtres humains, pas des dieux. »

Continuer la lecture

Comme annoncé, la Chine a modifié sa politique Covid


Par Moon of Alabama – Le 7 décembre 2022

Lorsque le New York Times prédisait l’apocalypse en Chine à la suite de quelques manifestations, « menées par l’occident« , contre le Covid, j’ai fait remarquer que la Chine avait déjà publié de nouvelles directives concernant sa politique Covid et qu’elle allait s’ouvrir davantage tout en gardant la pandémie sous contrôle :

Continuer la lecture