Les États-Unis cherchent à rassurer Modi lors de sa prise de fonction


Par M.K. Bhadrakumar – Le 7 juin 2024 – Source Indian Punchline

Le président américain Joe Biden a chargé son conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, de se rendre à New Delhi dès que le premier ministre Narendra Modi aura formé son nouveau gouvernement. Cela peut nous rappeler d’une certaine manière la mission effectuée en 1990 à New Delhi par Robert Gates, alors conseiller adjoint à la sécurité nationale sous la présidence de George HW Bush, dans l’ombre d’une prétendue apocalypse nucléaire imminente dans le sous-continent.

Bien entendu, l’histoire ne se répète jamais. La « mission Gates », comme on l’appelle dans les archives diplomatiques, était centrée sur un programme délicat de non-prolifération nucléaire que Washington devait mener à bien il y a trente-cinq ans, à un moment où New Delhi ne pouvait plus compter sur Moscou en tant qu’allié essentiel. 

Continuer la lecture

L’Inde connait un réveil brutal au Moyen Orient


Par M.K. Bhadrakumar – Le 12 janvier 2023 – Source Indian Punchline

Après avoir affirmé sa “solidarité” avec le régime du Premier ministre Benjamin Netanyahu à la suite de l’attentat du 7 octobre, l’Inde s’est ensuite éloigné sans cérémonie de l’axe américano-israélien, qui servait de phare à la politique de Delhi au Moyen Orient au cours des dernières années.

D’un atout stratégique, la connexion israélienne est en train de devenir un handicap pour le gouvernement indien. Delhi a rejeté les demandes répétées de Netanyahou de qualifier le Hamas d’organisation terroriste – d’ailleurs, l’Inde n’a jamais pointé du doigt le Hamas pour l’attentat du 7 octobre. Elle a repris sa position traditionnelle consistant à voter contre Israël dans les résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies sur le problème palestinien. Les échanges Netanyahu-Modi sont devenus peu fréquents.

Continuer la lecture

Echec diplomatique pour l’Inde. Biden décline son invitation


M.K. Bhadrakumar – Le 13 décembre 2023 – Source Indian Punchline

Il est facile d’exagérer ou de sous-estimer l’affaire sensationnelle de la tentative d’assassinat avortée du leader séparatiste sikh et citoyen américain, Gurpatwant Singh Pannun, à New York, et ses ramifications.

D’un côté, il y a la vision myope selon laquelle, comme la proverbiale autruche qui enfouit sa tête dans le sable, l’Inde peut échapper à la colère de Dieu. Typiquement, un commentaire d’un groupe de réflexion basé à Delhi estime que l’affaire Pannun “restera une simple parenthèse dans les liens croissants entre l’Inde et les États-Unis“. Le sentiment de bien-être est réconfortant, mais à y regarder de plus près, il s’agit d’une bravade qui rappelle un livre stupide sur l’Afghanistan, écrit par un autre groupe de réflexion indien, recommandant une intervention militaire indienne pour écraser les talibans.

Continuer la lecture

L’Inde ne se laissera pas intimider dans un contexte multipolaire


Par M.K. Bhadrakumar – Le 29 septembre 2023 – Source Indian Punchline

L’ambiance sombre qui régnait au Council on Foreign Affairs (CFR) de New York lors de l’intervention du ministre des affaires extérieures, S. Jaishankar, mardi, était prévisible dans le contexte de la querelle diplomatique entre l’Inde et le Canada à propos de l’assassinat d’un sécessionniste sikh à Vancouver en juin, qui aurait été “coordonné” par le Canada avec Washington sur la base de renseignements fournis par les “Five Eyes“.

Toutefois, l’axe principal de l’événement a pris une tournure ouvertement géopolitique, les hôtes du CFR demandant au ministre indien de s’exprimer sur la présence croissante de l’Inde sur la scène mondiale et sur ses perspectives concernant la situation internationale impliquant la Russie et la Chine, ainsi que sur les “limites” de la relation américano-indienne.

Continuer la lecture

Le voyage de Modi à Jakarta est un événement géopolitique


Par M.K. Bhadrakumar – Le 7 septembre 2023 – Source Indian Punchline

La visite d’une journée du Premier ministre Narendra Modi à Jakarta pour le sommet ANASE-Inde jeudi, alors que le compte à rebours a déjà commencé pour le sommet du G20 qu’il accueille à New Delhi, est un signe de la réponse de la diplomatie indienne à un environnement géopolitique asiatique en pleine transformation.

La décision de Modi témoigne de la très grande importance que Delhi accorde à ses relations avec la région de l’ANASE, qui est en proie à une nouvelle guerre froide rampante comme elle n’en a jamais connu depuis la fin de la guerre du Viêt Nam, il y a cinquante ans.

Continuer la lecture

Le mécontentement de l’Inde à l’égard de l’OCS


Par M.K. Bhadrakumar – Le 6 juillet 2023 – Source Indian Punchline

Le sommet virtuel de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) du 4 juillet a accueilli l’Iran comme dixième membre.

Ne pas être en phase avec la vie contemporaine, où que ce soit et à n’importe quel moment, devient une situation désespérante. Telle était la situation tragique de l’écrivain autrichien de l’entre-deux-guerres, Stefan Zweig, qui a écrit un jour : “Il faut être convaincu pour convaincre, avoir de l’enthousiasme pour stimuler les autres“, faisant allusion à la montée du fascisme en Europe dans les années 20 et 30, qui a culminé avec la Seconde Guerre mondiale.

Continuer la lecture

L’Inde : Le prochain front dans la guerre contre les BRICS


La guerre géopolitique multimodale actuelle ne se résume pas à ce qui se passe en Ukraine. Ce conflit a entraîné une myriade d’effets et de mouvements en aval qui sont tout aussi importants que ce que signifie l’encerclement de Bakhmut.


Par Tom Luongo – Le 3 mars 2023 – Source Gold Goats ‘N Guns

Pendant des années, l’Inde a été le joker de l’alliance des BRICS. La rivalité de l’Inde avec la Chine, ainsi que ses relations compliquées avec la Russie et l’Occident, ont toujours servi à diviser l’alliance.

Pendant les années Trump, le “I” des BRICS, l’Inde, s’est lentement frayé un chemin sous l’égide du Premier ministre Narendra Modi pour revenir dans l’orbite de l’Occident. Cela m’a amené à penser que ce “I” avait été remplacé par l’Iran, en particulier avant le COVID-19.

Continuer la lecture

États-Unis : L’océan Indien n’est pas l’océan de l’Inde


Par M. K. Bhadrakumar − Le 12 avril 2021 − Source Oriental Review

M.K. BhadrakumarLe destroyer à missiles guidés USS John Paul Jones, qui a croisé au large des îles Lakshadweep le 7 avril dernier, a jeté les sinophobes indiens en état de confusion. Un quotidien de premier plan l’a signalé comme “une rare chute entre deux partenaires du groupe Quad”. Un analyste anti-chinois a tweeté qu’il s’agit simplement d’un “exercice de relations publiques raté” de la part des Étasuniens.

Le ministère des affaires étrangères a opté pour une perspective légaliste comme s’il répondait à une ordonnance de la haute cour de Delhi. Mais réfléchissons sérieusement. Oui, il s’agit d’un rare heur au sein de la confortable famille du Quad. Mais Quad n’est qu’un bambin. Que va-t-il donc se passer lorsque le président Biden la dressera au statut d’adolescent tapageur?

Le destroyer USS John Paul Jones, de classe Arleigh Burke

Continuer la lecture

La vente à l’Inde par la Russie de missiles S-400 peut-elle provoquer l’émiètement de l’alliance Quad?


Par Andrew Korybko − Le 27 mars 2021 − Source Oriental Review

andrew-korybkoL’alliance Quad, comportant l’Australie, l’Inde, le Japon et les États-Unis, et bâtie à l’initiative de ce dernier pays, pourrait être au bord de l’effondrement si l’on en croit Subramanian Swamy, l’influent idéologue du BJP, qui a prévenu : Washington pourrait expulser New Delhi du bloc si cette dernière décidait de concrétiser son projet d’achat de missiles de défense S-400.

La rencontre entre Vladimir Poutine, Narendra Modi et Xi Jinping en marge du G20, à Osaka, le 18 juin 2019

Continuer la lecture

L’inde. Comment se positionne ce grand pays sur la scène internationale ?


Par Vladimir Terehov − Le 10 octobre 2020 − Source New Eastern Outlook

L’Inde est incluse dans le groupe de participants arrivant en tête de la phase actuelle du “Grand jeu mondial”. Occupant la cinquième place mondiale en termes de PIB (le pays a atteint cette place à la fin de 2019, passant devant son ancienne mère-patrie), avec une population de 1,3 milliard d’habitants et une position géographique extrêmement avantageuse au niveau stratégique, qui devient de plus en plus importante face au déplacement de l’attention des processus mondiaux vers l’Indo-Pacifique : tout cela confère une importance particulière à la manière dont l’Inde se positionne dans l’arène de la politique étrangère.

Continuer la lecture