La CIA, 70 ans de crime organisé


Une interview de Douglas Valentine par Lars Schall – Le 22 septembre 2017 – Source Counterpunch

Un avion de la CIA s’écrase au Yucatan avec 3,7 tonnes de cocaïne à bord

Lars Schall : – Il y a 70 ans, le 18 septembre 1947, la Loi sur la sécurité nationale a créé la CIA. Douglas, vous dites que la CIA est « la branche du crime organisé du gouvernement étasunien ». Pourquoi donc ?

Douglas Valentine : – Tout ce que fait la CIA est illégal, c’est pourquoi le gouvernement lui fournit la protection du secret total. Alors que les gardiens du mythe que sont les médias présentent les États-Unis comme un bastion de paix et de démocratie, les agents de la CIA gèrent des organisations criminelles dans le monde entier. Par exemple, la CIA a engagé l’un des principaux trafiquants étasuniens, dans les années 1950 et 1960, dont le nom est Santo Trafficante, pour assassiner Fidel Castro. En échange, la CIA a permis à Trafficante d’importer des tonnes de stupéfiants aux États-Unis. La CIA créé des entreprises d’armement, de fret et de financement pour aider les organisations criminelles qui trafiquent la drogue à faire le sale boulot. L’argent de la mafia se mélange à l’argent de la CIA dans des banques offshore, au point que les deux deviennent indiscernables.

Mais le trafic de drogue n’est qu’un exemple.

Continuer la lecture

La Russie met en garde les US au sujet de l’Afghanistan


Moscou dit que sous la direction américaine, le commerce de la drogue et État islamique sont florissants, et maintenant la communauté chiite afghane est attaquée par des hélicoptères non identifiés.


Bhadrakumar

Par M.K. Bhadrakumar – Le 22 août 2017 – Source Russia Insider

La Russie a laissé entendre, par le passé, que les États-Unis parrainent secrètement État islamique en Afghanistan. Jeudi, un porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a monté la barre en alléguant que les « combattants étrangers » qui ont été transférés par des « hélicoptères inconnus » ont perpétré un massacre de chiites Hazara dans la province de Sar-e-Pol dans le nord de l’Afghanistan.

Continuer la lecture

Des solutions ou un bouc émissaire. Parlons franchement de la Chine et du Fentanyl


Par Caleb Maupin – Le 5 janvier 2017 – Source New Eastern Outlook

La crise de la dépendance aux opiacés est une réalité aux États-Unis. En 2015, plus d’Américains sont morts d’overdose de drogue, que de violence armée. Selon le Washington Post : « Les décès dûs aux opioïdes ont continué à augmenter en 2015, dépassant les 30 000 pour la première fois dans l’histoire récente […] Cela représente une augmentation de près de 5 000 décès par rapport aux chiffres de 2014. » Les décès impliquant de puissants opiacés synthétiques, comme le Fentanyl, ont augmenté de 75% entre  2014 et 2015.  

Continuer la lecture

Afghanistan :
c’est l’héroïne, idiot !

Afghanistan; It’s the Heroin, Stupid


Pepe EscobarPar Pepe Escobar – Le 29 septembre 2016 – Source Strategic-Culture

Nous y revoilà encore. Lors d’une nouvelle frappe de précision du Pentagone, un immeuble résidentiel du quartier Achin, dans la province de Nangarhar, a été touché au moment où la foule accueillait un chef tribal de retour du Hajj [pélerinage à la Mecque].

Continuer la lecture

Comment éradiquer le marxisme culturel en une seule génération ?


Par Brandon Smith – 23 Octobre 2015 – Source : http://alt-market.com


Il y a très peu de divisions culturelles légitimes dans le monde. La plupart d’entre elles sont arbitrairement créées, non seulement par les élites politiques et financières, mais aussi par les idiots utiles et les acolytes stupides qui infestent les  couloirs souillés du monde universitaire.

Continuer la lecture

L’armée mexicaine : répression, exécutions, disparitions, détentions arbitraires, torture…


Voilà ce que vous avez-vu défiler, à votre insu, sur les Champs-Élysées et voici les cinq raisons pour lesquelles la France n’aurait jamais dû inviter le président du Mexique au défilé du 14 juillet


 Par Luis Alberto Reygada – Le 14 septembre 2015 – Source michelcollon.info

Le Mexique était l’invité d’honneur de l’édition 2015 du défilé du 14 juillet. Cette participation du président Enrique Peña Nieto – sur fond de signature de contrats d’armement – a causé beaucoup d’amertume chez les Mexicains résidant en France, et ils n’ont d’ailleurs pas hésité à le faire savoir à M. Hollande. Plus d’un mois après la présence de l’armée mexicaine sur les Champs-Élysées, nous revenons sur ce déplorable chapitre dans lequel les Droits de l’Homme ont été balayés d‘un revers de dossier estampillé diplomatie économique, en rappelant en cinq points pourquoi la France s’est salie en honorant un Président corrompu qui entraîne petit à petit son pays vers le chaos.

Continuer la lecture