Les dirigeants mondiaux sont réunis à Beijing alors que les Américains sombrent dans l’insignifiance

World Leaders Gather in Beijing While the US Sinks into Irrelevancy


Wayne Madsen
Wayne Madsen

Par Wayne Madsen – Le 20 mai 2017 – Source Strategic Culture

Alors que les engueulades vaudevillesques d’une comédie ridicule fusent dans l’aile ouest de la Maison Blanche, entre le président Donald Trump et ses principaux conseillers d’une part, et entre le secrétaire de presse de la Maison Blanche et divers assistants présidentiels d’autre part, les dirigeants mondiaux se sont réunis à Beijing pour discuter de la création, sur terre et sur mer, de Routes de la Soie pour améliorer les conditions économiques des pays du monde entier. Rien ne pouvait mieux illustrer le fossé énorme entre les préoccupations de la plupart des nations du monde et celles des États-Unis, qui sombraient rapidement dans l’état d’une puissance de second ordre, avec ses alliés de l’OTAN, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne.

Continuer la lecture de Les dirigeants mondiaux sont réunis à Beijing alors que les Américains sombrent dans l’insignifiance

Trump : danser avec les loups sur le Titanic


Trump dansant avec les loups

Saker US
Saker US

Par le Saker – Le 26 mai 2017 – Source The Saker

C’est Robert Fisk qui l’a exprimé le mieux : Trump Is About To Really Mess Up In The Middle East [Trump est sur le point de causer de gros dégâts au Moyen Orient]. Après sa décision fantastiquement stupide d’attaquer l’armée syrienne avec des missiles de croisière, Trump ou, devrais-je dire, les gens qui prennent des décisions pour lui, a probablement compris que c’était « fin de partie » pour toute politique américaine au Moyen-Orient. Donc ils ont fait la seule chose qu’ils pouvaient faire : ils ont couru vers les rares qui étaient effectivement heureux de cette agression contre la Syrie, les Saoudiens et les Israéliens. Inutile de dire qu’avec ces deux « alliés », ce qui passe actuellement pour une sorte de « politique étrangère des États-Unis » au Moyen-Orient ne fera qu’aller de mal en pis. Continuer la lecture de Trump : danser avec les loups sur le Titanic

Peak Hats: Changement social et fin annoncée des voitures privées


Par Ugo Bardi – Le 20 mai 2017 – Source CassandraLegacy


Pendant longtemps, les chapeaux étaient plus des symboles de statut social, surdimensionnés et coûteux, que des outils pour protéger la tête des gens. Au cours du demi-siècle passé, ils ont presque disparu. Un destin semblable peut se produire pour les voitures particulières, qui sont aussi des symboles de statut social, surdimensionnés et coûteux, plutôt que des outils pour le transport des personnes. Avec la disparition des voitures, nous pourrions voir les chapeaux revenir.

Continuer la lecture de Peak Hats: Changement social et fin annoncée des voitures privées

Une promenade dans le jardin des conséquences involontaires


Par Dmitry Orlov – Le 23 mai 2017 – Source Club Orlov

“Soufflez dans le nez d’un cheval et il va bouger sa queue”, dit le dicton. C’est stupide, mais cela intègre un modèle de pensée commun : faire A pour atteindre B. À mesure que nous grandissons, nous apprenons beaucoup de tels modèles de pensée et, en tant qu’adultes, nous nous attendons à ce qu’ils continuent à fonctionner. Nous ne savons pas nécessairement pourquoi. Nous n’avons pas le temps pour des explications compliquées et une rationalisation ; mais nous savons qu’ils fonctionnent. Une approche qui permet de gagner du temps est simplement de les essayer et de voir ce que ça donne. Est-ce qu’ils fonctionnent toujours?

Puis il existe un modèle de pensée qui fonctionne à un méta-niveau : utilisez une astuce trop souvent, et elle cessera de fonctionner. Soufflez dans le nez d’un cheval trop souvent, et il vous mordra ou vous frappera. “Trop d’une bonne chose est une mauvaise chose”, pourrait-on dire. C’est encore quelque chose que nous apprenons en grandissant, et cela tempère notre enthousiasme, en tant qu’adultes, à pousser les choses trop loin. De façon très intéressante, cela ne fonctionne qu’au niveau de l’individu ou d’un petit groupe. En tant que sociétés, nous poussons toujours les choses trop loin – jusqu’au point où elles cessent de fonctionner.

Continuer la lecture de Une promenade dans le jardin des conséquences involontaires

Seth Rich, Craig Murray et les sinistres bureaucrates du National Security State


Par Mike Whitney – Le 19 mai 2017 – Source Unz Review

Un employé du DNC assassiné à Bloomingdale, Seth Rich.

Pourquoi serait-ce une « théorie conspirationniste » de penser qu’un membre dégoûté du Comité National Démocrate (DNC) ait donné les courriels de la DNC à WikiLeaks, mais que cela n’en serait pas de penser que les courriels ont été fournis par la Russie ?

Pourquoi ?

Quel est le scénario le plus probable ? Qu’un employé frustré ait divulgué des courriers indésirables pour embarrasser ses patrons ou qu’un gouvernement étranger ait piraté les ordinateurs du DNC pour des raisons encore inconnues ?

C’est simple, n’est-ce pas ?

Continuer la lecture de Seth Rich, Craig Murray et les sinistres bureaucrates du National Security State

Un monstre qui mange la nation


Par James Howard Kunstler – Le 19 mai 2017 – Source kunstler.com

http://img01.deviantart.net/995a/i/2014/003/c/7/sinbad_djinn_equip_by_nolven-d70n7na.jpg
Les ducs de l’Enfer

Y a-t-il encore un doute maintenant que l’État profond se prépare à expulser le président Donald Trump du corps politique comme un organe nécrosé ? Le Golem d’or de la Grandeur à nouveau s’est très mal tiré de ce boulot, mais ses puissants adversaires dans les agences fédérales hautement politisées veulent qu’il échoue de façon spectaculaire et rapide, et ils ont reçu beaucoup d’aide du NY Times / WashPo / CNN, l’axe de l’hystérie, ainsi que de créatures visqueuses comme Lindsey Graham.

Il y a plus de couches indigestes dans cette opposition que dans un gâteau de mariage moldave. L’Amérique est fonctionnellement ingouvernable depuis un bon moment, bien avant que Trump n’arrive sur les lieux. Son prédécesseur a réussi à détourner l’attention du pays sur son dysfonctionnement cumulatif avec un charme et une placidité surnaturelle, je parle d’Obama-sans-soucis. Mais il y a quelques choses importantes qu’il aurait pu accomplir en tant que chef de l’exécutif, comme lancer son procureur général pour poursuivre le crime à Wall Street (ou licencier le procureur général et le remplacer par quelqu’un prêt à faire le travail). Il aurait pu briser les banques géantes du TooBigToFail. Il aurait pu parrainer de manière agressive une loi pour surmonter la loi Citizens United SOTUS (argent illimité des entreprises privées en politique) en redéfinissant la « citoyenneté » de l’entreprise. Des choses comme ça. Mais il a laissé filer et la nation a glissé avec lui vers les caniveaux de l’effondrement politique.

Continuer la lecture de Un monstre qui mange la nation

Limerick de la semaine: Mets de l’huile…


Image associée

C’est à pas de géant qu’il a Trumpé son monde…
Ses grands discours n’étaient que « parole inféconde » !
De biens sombres accablements
adviendront très notablement,
et vont faire surgir des masses furibondes….

PACO