La Pravda américaine. John McCain, Jeffrey Epstein et le Pizzagate


Une vue sur le fameux marigot de Washington DC, où les marionnettes politiques régnantes, mues par des fils invisibles, puent vraiment.


Par Ron Unz − Le 29 juillet 2019 − Unz Review

Le décès du sénateur John McCain en août dernier a mis en lumière d’importantes vérités sur la nature de nos médias grand public. La famille de McCain avait annoncé, plusieurs mois plus tôt, qu’il souffrait d’un McCaincancer incurable du cerveau et son décès, à l’âge de 84 ans, était attendu depuis longtemps, de sorte que les médias, petits et grands, avaient eu tout le temps nécessaire pour produire et affiner les documents qu’ils ont finalement publiés, et cela était évident à la lecture du nombre de témoignages publiés. Le New York Times, qui est encore le journal de référence, a consacré plus de trois pages complètes de son édition imprimée à la rubrique nécrologique principale, à quoi se sont ajoutés un nombre considérable d’autres articles et encadrés. Je ne me souviens d’aucune personnalité politique, autre qu’un président américain, dont le décès ait bénéficié d’une telle couverture médiatique, et peut-être même que certains anciens résidents du Bureau ovale n’ont pas atteint ce niveau. Bien que je n’aie certainement pas pris la peine de lire les dizaines de milliers de mots du Times ou de mes autres journaux, la couverture de la vie et de la carrière de McCain m’a semblé exceptionnellement élogieuse dans les médias grand public, tant libéraux que conservateurs, avec à peine un mot négatif apparaissant en dehors du champ politique.

Continuer la lecture de La Pravda américaine. John McCain, Jeffrey Epstein et le Pizzagate

Poutine confirme : Sergei Skripal voulait retourner en Russie


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama − le 20 juillet 2019

Le cinéaste Oliver Stone a récemment interviewé le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine. La transcription a été publiée hier soir. L’essentiel de l’interview concerne l’Ukraine. Un article distinct à venir couvrira ce pays. Il y a aussi un passage sur l’élection américaine.

Mais les éléments les plus intéressants de Poutine concernent l’affaire Skripal.

Continuer la lecture de Poutine confirme : Sergei Skripal voulait retourner en Russie

Du RussiaGate au DeepStateGate : « L’enfer pourrait se déchainer »


Par Ray Mc Govern – Le 8 juillet 2019 – Consortium News

deepstatecoupL’Etat Profond gagne presque toujours. Mais si le procureur général Barr s’appuyait sur Trump et des enquêteurs loyaux, l’enfer pourrait se déchaîner, car les preuves contre ceux qui ont pris de sérieuses libertés avec la loi sont accablantes….

Alors que le Congrès reprend le travail et que le Comité judiciaire et le Comité du renseignement de la Chambre des représentants se préparent à interroger l’ex-procureur spécial Robert Mueller, le 17 juillet, les lignes partisanes se dessinent encore plus nettement, transformant le RussiaGate en un DeepstateGate. Dimanche, un législateur républicain de premier plan, le représentant Peter King (R-NY) a jeté les gants lors d’une attaque publique inhabituellement acerbe contre d’anciens dirigeants du FBI et de la CIA.

King a déclaré à l’auditoire d’une radio : « Il ne fait aucun doute pour moi qu’il y a eu des abus graves et sérieux qui ont été commis par le FBI et, je crois, par les échelons supérieurs de la CIA contre le président des États-Unis ou, à l’époque, le candidat à la présidence, Donald Trump », selon The Hill.

Continuer la lecture de Du RussiaGate au DeepStateGate : « L’enfer pourrait se déchainer »

Trump et l’État profond engagés dans une bataille historique


Par Greg Hunter − Le 29 mai 2019 − Source USAWatchdog

L’ancien officier de la CIA et lanceur d’alerte Kevin Shipp déclare que ce qui se passe à Washington D.C. autour de la « trahison » contre Trump est différent de tout ce que nous avons jamais connu en tant que nation. Il explique : « Il s’agit d’une bataille historique entre le Président des États-Unis et ce que j’appelle le ‘gouvernement fantôme’. Certains l’appellent aussi l’’État profond’, qui inclut la CIA, le FBI et la NSA. Le président Trump est le premier président à s’opposer à ce gouvernement fantôme. »

Continuer la lecture de Trump et l’État profond engagés dans une bataille historique

Un juge a identifié l’homme lié au raid de la CIA contre l’ambassade de Corée du Nord en Espagne


2015-05-21_11h17_05Par Moon of Alabama – Le 27 mars 2019

Un juge espagnol a publié de nouvelles informations concernant le raid contre l’ambassade de Corée du Nord en Espagne. Celui qui a mené ce raid est un « militant » américain assez louche qui, selon des rapports antérieurs de l’Espagne, est relié à la CIA.

Le 13 mars, le journal espagnol El Pais informait que les autorités espagnoles avaient identifié deux personnes liées à la CIA qui ont participé à un raid contre l’ambassade de Corée du Nord à Madrid. Ce raid a eu lieu le 22 février, quelques jours avant le sommet Trump-Kim à Hanoï, et semblait destiné à influencer cet événement. Nous nous demandions qui avait ordonné à la CIA d’attaquer l’ambassade de Corée du Nord en Espagne.

Continuer la lecture de Un juge a identifié l’homme lié au raid de la CIA contre l’ambassade de Corée du Nord en Espagne

Trump-Mueller : prêts pour la suite de la chasse à courre ?


Les manigances, les manœuvres et les coups de poignards dans le dos ne font que commencer


Par James Howard Kunstler – Le 26 février 2019 – Source Russia Insider

James Howard KunstlerLa #Résistance [à Trump] a beaucoup perdu ces derniers jours, chaque nouvelle « bombe » fabriquée révélant seulement son mode de fonctionnement, à savoir que la fin justifie les moyens – la fin étant d’évincer le monstrueux Trump de son poste, les moyens étant la malhonnêteté et la mauvaise foi dans l’utilisation de la machinerie accusatoire de la bureaucratie du gouvernement.

Continuer la lecture de Trump-Mueller : prêts pour la suite de la chasse à courre ?

Washington D.C. : le cirque arrive en ville


Par James Howard Kunstler – Le 4 janvier 2018 – Source kunstler.com

James Howard KunstlerC’est le sourire de Nancy Pelosi qui m’émeut… oh, mais pas dans le bon sens. C’est un sourire qui est en réalité l’opposé de ce qu’un sourire est censé faire : signaler la bonne volonté et la bonne foi. Le sourire de Nancy est plein de malice et de mauvaise foi, comme les sourires des représentations de Shiva le Destructeur et de Huitzilopochtli, le dieu aztèque du soleil qui exigeait des milliers de cœurs humains à dévorer, sinon il provoquerait la fin du monde

Résultat de recherche d'images pour "Nancy Pelosi images"

Continuer la lecture de Washington D.C. : le cirque arrive en ville

L’histoire du New York Times sur Rosenstein est une tentative pour faire chuter Trump


Par Moon of Alabama – Le 22 septembre 2018

L’élection de mi-mandat du 6 novembre décidera si la Chambre et/ou le Sénat passeront de la majorité républicaine actuelle à une majorité démocrate. Bien que ces deux partis ne soient pas très différents l’un de l’autre, quelques questions politiques importantes (et leurs conséquences financières) sont en jeu. La plus importante actuellement est la confirmation par le Sénat de l’archi-conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême. Les Démocrates font tout ce qui est en leur pouvoir pour retarder le processus de confirmation dans l’espoir de le retarder jusqu’après les élections qui pourraient leur donner une majorité, majorité qui pourrait même donner aux Démocrates une chance de destituer Trump.

Continuer la lecture de L’histoire du New York Times sur Rosenstein est une tentative pour faire chuter Trump

L’inspection générale du ministère de la Justice étasunien dit que le FBI n’est pas motivé politiquement


Pourtant, la lecture du rapport entraîne une autre conclusion.


Par Sputnik News – Le 15 juin 2018

James Comey

Le bureau chargé d’inspecter le ministère américain de la Justice et le FBI a publié jeudi un rapport qui révèle une longue liste d’erreurs dans la manière dont le FBI a mené un certain nombre d’enquêtes sensibles avant les élections américaines de 2016 – mais aboutit à une conclusion, dont on peut douter, disant que le FBI n’était, en fin de compte, pas politiquement partial dans ses actions.

Le Bureau de l’inspection générale du ministère de la justice a rendu un rapport de 568 pages sur la conduite du FBI et du ministère de la justice pendant la campagne électorale présidentielle de 2016. Ce rapport montre que James Comey, alors directeur du FBI, s’est montré « indiscipliné » face à Loretta Lynch, la procureure général de l’époque, et que ses actions étaient mal appropriées, mais le rapport ne va pas jusqu’à dire qu’elles étaient politiquement motivées.

Continuer la lecture de L’inspection générale du ministère de la Justice étasunien dit que le FBI n’est pas motivé politiquement