Non-sens écologique ou datcha salvatrice


Le 24 Octobre 2021 − Source StrateDiplo

Le 14 octobre 2021 le gouvernement français a annoncé son intention d’éradiquer la maison individuelle en France, que le ministre du logement Emmanuelle Wargon a qualifié de « non-sens écologique, économique et social », le gouvernement considérant désormais que « le modèle du pavillon avec jardin » n’est plus soutenable.

Ce qui devient de moins en moins supportable, c’est que le régime aux quarante ministères et secrétariats d’État se mêle de la vie quotidienne des citoyens et des peuples du pays, alors même qu’il néglige ou aliène ses quelques fonctions régaliennes détournant plus de 90% du budget public à des activités non étatiques, et qu’il se distingue par l’incompétence systématique dans tous ses domaines d’intervention. Personne n’a demandé à l’État central de soutenir « le modèle du pavillon avec jardin », la société civile (les propriétaires et accédants) se débrouillant très bien pour définir ses besoins et aspirations et l’économie (les constructeurs) se débrouillant très bien pour satisfaire la demande.

Continuer la lecture

Guerre mondiale du gaz : la fête ne fait que commencer !


Par Dmitry Orlov – Le 28 septembre 2021 – Source Club Orlov

Le prix au comptant du gaz naturel en Europe vient de franchir le seuil psychologiquement important de 1000 dollars par millier de mètres cubes, soit un dollar par mètre cube. Cela a déjà eu des conséquences importantes dans toute l’Europe. Au Royaume-Uni, les usines d’engrais ne peuvent pas fonctionner à de tels prix et ont fermé leurs portes. Cela entraînera plus tard une inflation des prix des denrées alimentaires, mais l’effet immédiat est de priver les consommateurs de viande emballée et de bière en raison d’une pénurie de glace carbonique qui est un sous-produit de la production d’engrais. Pendant ce temps, de l’autre côté de ce qui reste de l’Union européenne, dans les petits États baltes, les prix de l’électricité sont désormais dix fois plus élevés que de l’autre côté de la frontière, en Russie. Bien sûr, ils sont les bienvenus pour acheter de l’électricité bon marché et abondante à la Russie, mais celle-ci doit passer par le Belarus et la Lituanie et les Lituaniens ont stratégiquement brisé les relations avec le Belarus en hébergeant la fugitive Tikhanovskaya, la reine des côtelettes, qui est une sorte de Juan Guaidó belarusse.

Continuer la lecture

Quinze ans plus tard, le film d’Al Gore, « Une vérité qui dérange », s’avère être un tissu d’inexactitudes.


Par Paul A. Nuttall − Le 15 septembre 2021 − Source Russia Today

Le film d’Al Gore sur le changement climatique a été salué comme révolutionnaire lors de sa sortie en fanfare mais, dans l’intervalle, la fameuse vérité s’est avérée ne pas être une vérité du tout.

Il y a quinze ans aujourd’hui, Al Gore, candidat malheureux à la présidence des États-Unis, sortait ce que l’on peut décrire comme un film d’épouvante intitulé « Une vérité qui dérange : l’urgence planétaire du réchauffement climatique et ce que nous pouvons faire pour y remédier ». Le film a connu un succès mondial et Gore a remporté un Oscar ; il a également reçu le prix Nobel de la paix.

Continuer la lecture

Éco-fascisme et surpopulation


Par Jacopo Simonetta – Le 18 janvier 2021 – Source CassandraLegacy

« Eco-fasciste » est l’insulte habituelle adressée à quiconque ose parler de surpopulation. Cela me fait rire car, pour autant que je sache, les fascistes s’intéressent généralement à la dénatalité, à la pureté raciale et à d’autres fantasmes morbides similaires, mais pas à la surpopulation qui ne concerne que le nombre de personnes et non la couleur de la peau, etc.

Continuer la lecture

La grande arnaque de la réinitialisation par le gang de Davos


Par Matthew Ehret − Le 15 juillet 2020 − Source Strategic Culture

Comme tout le monde, j’aimerais vivre dans un monde sans pollution.

J’adorerais voir la civilisation humaine trouver un équilibre avec la nature et au risque de ressembler à un idéaliste naïf, je crois sincèrement que c’est finalement notre destin en tant qu’espèce.

Le prince Charles et le gouverneur de la Banque du Canada Mark Carney – Photo SCF ©

Continuer la lecture

Capitalisme et écologie …


… L’écologiste, nouvel idiot utile du « grand capital » ? Comment et pourquoi le capitalisme a fait main basse sur l’écologie


Par Sébastien Leblet − Le 1er mars 2020 − Source Actualité du Monde et …

« Je te soutiens et je t’admire. Je suis de ton côté. »

Christine Lagarde, ancienne patronne du FMI et actuelle gouverneur de la BCE, à Greta Thunberg au Forum Économique Mondial de Davos / Janvier 2019

Continuer la lecture

Alors que les entreprises de fracturation font faillite, les régulateurs américains leur permettent de réduire les coûts de nettoyage


Par Justin Mikulka – Le 20 décembre 2019 – Source DeSmog

Équipement lourd au bord d’une berge rocheuse dans le cadre des efforts de remise en état par le Bureau américain de gestion des terres et des services forestiers de puits de pétrole et de gaz abandonnés dans l’est des États-Unis. Crédit: Bureau of Land Management

Totalement débordées par leur dette, les entreprises américaines de pétrole et de gaz de schiste passent désormais d’un boom de la fracturation à un boom des faillites. Cette tendance à échouer sur le plan financier a le potentiel pour que le public américain, tant au niveau de l’État qu’au niveau fédéral, soit obligé de payer pour fermer proprement et nettoyer toujours plus de sites de forage.

Continuer la lecture

D’où vient réellement l’argent derrière le Nouvel Agenda Vert ?


Par F. William Engdahl − Le 27 janvier 2020 – Source New Eastern Outlook

https://www.globalresearch.ca/wp-content/uploads/2020/01/FIN342342.jpg
En à peine plus d’un an, tout le monde semble avoir sauté dans le train en marche du « Nouvel Agenda Vert », consistant à prendre des mesures radicales pour « arrêter » le changement climatique. À présent, la citadelle de la mondialisation économique corpocratique, [Corpocratie (néologisme) : gouvernement dans lequel les grands groupes et les grands cartels bancaires dictent leur loi au-dessus des États, NdT] le Forum Économique Mondial (FEM) de Davos en Suisse, en a fait son thème principal cette année : « les actionnaires [unis] pour un monde soutenable et cohésif  [Stakeholders for a Cohesive and Sustainable World] », avec un accent majeur mis sur des thèmes et slogans comme « comment sauver la planète [How to Save the Planet] ». Bien sûr, parmi les orateurs invités on a pu trouver la jeune activiste suédoise Greta Thunberg. Ce qui est compris par bien peu d’observateurs, c’est la précision d’orfèvre avec laquelle tout ceci est orchestré afin de préparer une réorientation massive des flux mondiaux de capitaux, à l’occasion de laquelle une poignée de géants financiers se repositionne sous nos yeux pour en bénéficier à plein.

Continuer la lecture

Les coûts externes de l’activité humaine détruisent la planète


Par Paul Craig Roberts – Le 30 décembre 2019 – Unz Review

2015-12-23_11h07_45-150x150Les humains s’exterminent eux-mêmes en exterminant les autres formes de vie. En tant que personne attachée à la pensée libre, je me surprends parfois à me demander si ce dont nous aurions vraiment besoin ne serait pas une forme de contrôle mental, à la Star Trek, pour nous empêcher de détruire la planète pour le profit de quelques-uns.

Les externalités négatives sont négligés par les économistes, et les conséquences involontaires des lois et des décisions politiques – en fait, toute décision, même celles qui semblent très rationnelles – peuvent être surprenantes. Je suis convaincu que les externalités négatives de la production capitaliste dépassent les profits et, dans certains cas, dépassent même les coûts de production. La loi la plus soigneusement étudiée, comme l’entreprise la plus soigneusement planifiée peuvent avoir des conséquences désastreuses. Essentiellement, lorsque les humains prennent des décisions, ils n’évaluent jamais totalement les conséquences de ce qu’ils font.

Continuer la lecture

Climat et grosses nuées de pognon


Par F. William Engdahl – Le 25 September 2019 – Source williamengdahl.com

2015-02-05_10h48_03Climat : mais qui l’eût cru ? Ces dernières décennies, les méga-corporations et les méga-milliardaires pilotent la mondialisation de l’économie, dont la poursuite de la plus-value et de la réduction des coûts a causé tant de dégâts à notre environnement, que ce soit dans le monde industrialisé ou dans les économies en développement d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine… Et pourtant, ce sont eux les principaux bailleurs de fonds du mouvement « populaire » de décarbonisation en Suède et en Allemagne, en passant par les États-Unis et au-delà. S’agit-il de sursaut de conscience, ou d’un projet plus radical de financiarisation de l’air que nous respirons, et plus encore ?

Image credits : Jeanne Menjoulet – Marche pour le climat du 13 octobre, Paris – Cette image est sous licence  Creative Commons Attribution 2.0 , une licence générique avec quelques restrictions.

Continuer la lecture