Quinze ans plus tard, le film d’Al Gore, « Une vérité qui dérange », s’avère être un tissu d’inexactitudes.


Par Paul A. Nuttall − Le 15 septembre 2021 − Source Russia Today

Le film d’Al Gore sur le changement climatique a été salué comme révolutionnaire lors de sa sortie en fanfare mais, dans l’intervalle, la fameuse vérité s’est avérée ne pas être une vérité du tout.

Il y a quinze ans aujourd’hui, Al Gore, candidat malheureux à la présidence des États-Unis, sortait ce que l’on peut décrire comme un film d’épouvante intitulé « Une vérité qui dérange : l’urgence planétaire du réchauffement climatique et ce que nous pouvons faire pour y remédier ». Le film a connu un succès mondial et Gore a remporté un Oscar ; il a également reçu le prix Nobel de la paix.

Continuer la lecture de Quinze ans plus tard, le film d’Al Gore, « Une vérité qui dérange », s’avère être un tissu d’inexactitudes.

Éco-fascisme et surpopulation


Par Jacopo Simonetta – Le 18 janvier 2021 – Source CassandraLegacy

« Eco-fasciste » est l’insulte habituelle adressée à quiconque ose parler de surpopulation. Cela me fait rire car, pour autant que je sache, les fascistes s’intéressent généralement à la dénatalité, à la pureté raciale et à d’autres fantasmes morbides similaires, mais pas à la surpopulation qui ne concerne que le nombre de personnes et non la couleur de la peau, etc.

Continuer la lecture de Éco-fascisme et surpopulation

La grande arnaque de la réinitialisation par le gang de Davos


Par Matthew Ehret − Le 15 juillet 2020 − Source Strategic Culture

Comme tout le monde, j’aimerais vivre dans un monde sans pollution.

J’adorerais voir la civilisation humaine trouver un équilibre avec la nature et au risque de ressembler à un idéaliste naïf, je crois sincèrement que c’est finalement notre destin en tant qu’espèce.

Le prince Charles et le gouverneur de la Banque du Canada Mark Carney – Photo SCF ©

Continuer la lecture de La grande arnaque de la réinitialisation par le gang de Davos

Capitalisme et écologie …


… L’écologiste, nouvel idiot utile du « grand capital » ? Comment et pourquoi le capitalisme a fait main basse sur l’écologie


Par Sébastien Leblet − Le 1er mars 2020 − Source Actualité du Monde et …

« Je te soutiens et je t’admire. Je suis de ton côté. »

Christine Lagarde, ancienne patronne du FMI et actuelle gouverneur de la BCE, à Greta Thunberg au Forum Économique Mondial de Davos / Janvier 2019

Continuer la lecture de Capitalisme et écologie …

Alors que les entreprises de fracturation font faillite, les régulateurs américains leur permettent de réduire les coûts de nettoyage


Par Justin Mikulka – Le 20 décembre 2019 – Source DeSmog

Équipement lourd au bord d’une berge rocheuse dans le cadre des efforts de remise en état par le Bureau américain de gestion des terres et des services forestiers de puits de pétrole et de gaz abandonnés dans l’est des États-Unis. Crédit: Bureau of Land Management

Totalement débordées par leur dette, les entreprises américaines de pétrole et de gaz de schiste passent désormais d’un boom de la fracturation à un boom des faillites. Cette tendance à échouer sur le plan financier a le potentiel pour que le public américain, tant au niveau de l’État qu’au niveau fédéral, soit obligé de payer pour fermer proprement et nettoyer toujours plus de sites de forage.

Continuer la lecture de Alors que les entreprises de fracturation font faillite, les régulateurs américains leur permettent de réduire les coûts de nettoyage

D’où vient réellement l’argent derrière le Nouvel Agenda Vert ?


Par F. William Engdahl − Le 27 janvier 2020 – Source New Eastern Outlook

https://www.globalresearch.ca/wp-content/uploads/2020/01/FIN342342.jpg
En à peine plus d’un an, tout le monde semble avoir sauté dans le train en marche du « Nouvel Agenda Vert », consistant à prendre des mesures radicales pour « arrêter » le changement climatique. À présent, la citadelle de la mondialisation économique corpocratique, [Corpocratie (néologisme) : gouvernement dans lequel les grands groupes et les grands cartels bancaires dictent leur loi au-dessus des États, NdT] le Forum Économique Mondial (FEM) de Davos en Suisse, en a fait son thème principal cette année : « les actionnaires [unis] pour un monde soutenable et cohésif  [Stakeholders for a Cohesive and Sustainable World] », avec un accent majeur mis sur des thèmes et slogans comme « comment sauver la planète [How to Save the Planet] ». Bien sûr, parmi les orateurs invités on a pu trouver la jeune activiste suédoise Greta Thunberg. Ce qui est compris par bien peu d’observateurs, c’est la précision d’orfèvre avec laquelle tout ceci est orchestré afin de préparer une réorientation massive des flux mondiaux de capitaux, à l’occasion de laquelle une poignée de géants financiers se repositionne sous nos yeux pour en bénéficier à plein.

Continuer la lecture de D’où vient réellement l’argent derrière le Nouvel Agenda Vert ?

Les coûts externes de l’activité humaine détruisent la planète


Par Paul Craig Roberts – Le 30 décembre 2019 – Unz Review

2015-12-23_11h07_45-150x150Les humains s’exterminent eux-mêmes en exterminant les autres formes de vie. En tant que personne attachée à la pensée libre, je me surprends parfois à me demander si ce dont nous aurions vraiment besoin ne serait pas une forme de contrôle mental, à la Star Trek, pour nous empêcher de détruire la planète pour le profit de quelques-uns.

Les externalités négatives sont négligés par les économistes, et les conséquences involontaires des lois et des décisions politiques – en fait, toute décision, même celles qui semblent très rationnelles – peuvent être surprenantes. Je suis convaincu que les externalités négatives de la production capitaliste dépassent les profits et, dans certains cas, dépassent même les coûts de production. La loi la plus soigneusement étudiée, comme l’entreprise la plus soigneusement planifiée peuvent avoir des conséquences désastreuses. Essentiellement, lorsque les humains prennent des décisions, ils n’évaluent jamais totalement les conséquences de ce qu’ils font.

Continuer la lecture de Les coûts externes de l’activité humaine détruisent la planète

Climat et grosses nuées de pognon


Par F. William Engdahl – Le 25 September 2019 – Source williamengdahl.com

2015-02-05_10h48_03Climat : mais qui l’eût cru ? Ces dernières décennies, les méga-corporations et les méga-milliardaires pilotent la mondialisation de l’économie, dont la poursuite de la plus-value et de la réduction des coûts a causé tant de dégâts à notre environnement, que ce soit dans le monde industrialisé ou dans les économies en développement d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine… Et pourtant, ce sont eux les principaux bailleurs de fonds du mouvement « populaire » de décarbonisation en Suède et en Allemagne, en passant par les États-Unis et au-delà. S’agit-il de sursaut de conscience, ou d’un projet plus radical de financiarisation de l’air que nous respirons, et plus encore ?

Image credits : Jeanne Menjoulet – Marche pour le climat du 13 octobre, Paris – Cette image est sous licence  Creative Commons Attribution 2.0 , une licence générique avec quelques restrictions.

Continuer la lecture de Climat et grosses nuées de pognon

Comment les médias détruisent toute possibilité de débat rationnel sur le climat


Par Roy W. Spencer, Ph. D. – Le 14 septembre 2019 – Le site des climato-réalistes

Greta Thunberg

Une vieille recette utilisée par l’industrie de l’information est que «pour vendre, il faut que ça saigne». Si quelqu’un a été assassiné, c’est une nouvelle. Si personne n’est assassiné il n’y a pas de nouvelle. Voilà qui devrait vous suggérer qu’on ne peut pas compter sur les médias grand public pour être une source impartiale d’information sur le changements climatique.

Il y a maintenant beaucoup d’experts climatiques autoproclamés. Ils n’ont pas besoin d’un diplôme en physique ou en sciences de l’atmosphère. Pour ce qui est de justifier leurs compétences, ils leur suffit d’être «préoccupés» et de faire savoir qu’ils sont «préoccupés» . Ils pensent que l’homme assassine la Terre et veulent que les médias relaient ce message.

La plupart des gens n’ont ni le temps ni les connaissances nécessaires pour comprendre le débat sur le réchauffement climatique. Il s’en remettent donc au consensus des experts sur le sujet. Le problème, c’est que personne ne dit jamais exactement ce sur quoi les experts s’entendent.

Continuer la lecture de Comment les médias détruisent toute possibilité de débat rationnel sur le climat

Il n’y a pas d’urgence climatique


Note du Saker Francophone : Face au déferlement médiatique sur la «crise climatique» que l’on observe dans les médias grand public depuis quelques semaines, largement suivi et alimenté par les politiques, nous vous proposons, afin de raison garder, deux textes. Un premier, publié suite à cette note, qui dénonce la soit disant «urgence» de la crise climatique et un deuxième, qui sera publié ce même jour á 12h00, dénonçant l’hystérie médiatique sur ce sujet. Or les lecteurs assidus du Saker Francophone et des autres sites de contre information comprennent maintenant que les médias grand public ne sont pas là pour nous informer mais plutôt pour nous déformer, afin que notre façon de voir le monde corresponde à celui que les propriétaires de ces médias veulent que nous ayons.

Alors pourquoi les élites occidentales tiennent elles tant à nous faire paniquer sur ce sujet ? Déjà parce que pendant que nous pensons que c’est le carbone qui pollue nous oublions les autres vrais facteurs de pollution : le plastique qui inondent les océans, l’hyper consommation et l’obsolescence programmée qui détruisent les ressources naturelles, la contamination des nappes phréatiques par les engrais…Ensuite, l’imposition de la fameuse taxe carbone est un juteux revenu pour les Etats qui ont maintenant bien du mal à en trouver de nouveaux. Puis, l’octroi par les gouvernements de milliards d’euros pour la «reconversion énergétique» est autant d’argent public que des entreprises habituées à fonctionner sur les marchés publics vont pouvoir encore se partager. Enfin et pas des moindres, pendant que les jeunes dépensent leur énergie revendicatrice pour la lutte contre le carbone ils oublient celle, bien plus importante, de la lutte contre les inégalités sociales et la lutte contre les oligarques qui pillent leur pays et le monde, ces mêmes oligarques qui possèdent les journaux qui nous manipulent afin de nous rendre aveugle à leur pillage.

Restons donc ouvert d’esprit sur ce sujet afin d’éviter, une fois de plus, de tomber dans le piège médiatique.

Le Blog de Reynald du Berger – Le 23 septembre 2019.

Un courrier signé par 500 scientifiques et professionnels, dont 40 pour la France et une vingtaine pour le Canada, vient d’être adressé à António Guterres, secrétaire général des Nations unies, ainsi qu’à Patricia Espinosa Cantellano, secrétaire exécutive de la Convention-cadres des Nations unies sur les changements climatiques.

Lancée par Guus Berkhout, géophysicien professeur émérite à l’université de La Haye (Pays-Bas), cette initiative est le fruit d’une collaboration de scientifiques et associations de treize pays. Publiée au moment où l’agenda international place une nouvelle fois le climat en tête des préoccupations, cette «Déclaration Européenne sur le Climat» est destinée à faire savoir qu’il n’y ni urgence ni crise climatique. Elle appelle donc à ce que les politiques climatiques soient entièrement repensées, et reconnaissent en particulier que le réchauffement observé est moindre que prévu, et que le gaz carbonique, loin d’être un polluant, est bénéfique pour la vie sur Terre.

Ci-dessous une traduction de cette lettre.

Professeur Guus Berkhout
Catsheuvel 93, 2517 KA La Haye

Continuer la lecture de Il n’y a pas d’urgence climatique