L’économie mondiale continue de plonger


Un baromètre du commerce mondial suggère que l’économie continue de plonger alors que la guerre commerciale prend son tribut


Par Tyler Durden − Le 18 novembre 2019 − Source ZeroHedge

tyler durdenL’Organisation mondiale du commerce (OMC) a publié lundi un nouveau rapport qui signale que le commerce mondial de marchandises va plonger au cours de ce trimestre, sans que la guerre commerciale ne soit résolue. De même la poursuite du ralentissement mondial synchronisé ne montre aucun signe d’essoufflement à court terme.

Continuer la lecture de L’économie mondiale continue de plonger

Il n’y a pas de normalité


Par James Howard Kunstler – Le 19 Août 2019 – Source kunstler.com

Les ourses à plumes

La roue du temps avance, sans jamais revenir en arrière, mais parce que c’est une roue, et que nous roulons dedans, une illusion persistante nous persuade que le paysage est reconnaissable comme étant le même, et que nos actions dans le changement régulier des saisons semblent tout à fait normales. Il n’y a pas de normalité.

Continuer la lecture de Il n’y a pas de normalité

Comment la Commission trilatérale a conduit un coup d’état bancaire en Amérique


Par Matthew Ehret − Le 12 août 2019 − Source Strategic Culture

Ehert03-175x230Jusqu’à récemment, j’avais cru, comme beaucoup d’autres, que Jimmy Carter n’était pas un politicien typique. Se démarquant de la vaste bande de pirates et de faux-culs de l’establishment, l’ancien président est souvent apparu comme la seule voix de la raison parmi les élites américaines, dénonçant les injustices de l’armée, les torts du lobby sioniste et la nature autodestructrice de l’oligarchie américaine. Un homme qui parle si franchement ne peut pas être mauvais.

Continuer la lecture de Comment la Commission trilatérale a conduit un coup d’état bancaire en Amérique

Pourquoi les économistes ne peuvent pas comprendre les systèmes complexes


Le cas de William Nordhaus, prix Nobel d’économie


Par Ugo Bardi – Le 14 octobre 2018 – Source CassandraLegacy

Le scénario « de base » du rapport « Les limites de la croissance » de 1972 au Club de Rome.

La forte non-linéarité du comportement des systèmes complexes – y compris l’économie mondiale – est presque impossible à comprendre par les personnes formées en économie. William Nordhaus, récent prix Nobel d’économie, ne fait pas exception à la règle. Dans ce billet, je rapporterai comment, au début de sa carrière, Nordhaus a critiqué Les limites de la croissance, montrant ainsi qu’il n’avait rien compris du fonctionnement des systèmes complexes.

Continuer la lecture de Pourquoi les économistes ne peuvent pas comprendre les systèmes complexes

L’effondrement et la bonne vie


Par Dmitry Orlov – Le 26 juillet 2018 – Source Club Orlov


Une grande partie de ce que j’ai écrit ces 13 dernières années, à commencer par l’article « Leçons post-soviétiques pour un siècle post-américain », a été négatif : le sujet de l’effondrement lent, mais s’accélérant, des États-Unis n’est pas un sujet joyeux. L’aspect négatif est inévitable : mon but a été d’inspirer mes lecteurs pour qu’ils transforment leur vie de manière à leur éviter d’être blessés par l’effondrement, et la motivation à le faire est en deux étapes. Une première est négative : comprendre de quoi s’éloigner ; l’autre, tout aussi essentielle, est positive : vers quoi aller. La partie négative est beaucoup plus simple à énoncer que la partie positive, car si les facteurs négatifs ont tendance à affecter tout le monde, bien que de manière différente et à des degrés divers, il n’existe pas de solution positive unique pour tous.

Continuer la lecture de L’effondrement et la bonne vie

On se pose et on fait le bilan

– À quoi servent ces obus ?
– À prolonger, le plus longtemps possible dans les médias, l’histoire du Russiagate 

James Howard KunstlerPar James Howard Kunster  Le 23 avril 2108  Source kunstler.com

L’Amérique est devenue une nation Alzheimer. On ne se souvient de rien après quelques minutes. Les médias, qui fonctionnent d’habitude comme une sorte de cerveau collectif, sont un trou de mémoire où les événements sont engloutis et disparaissent. Une attaque en Syrie, demandez-vous ? De quoi s’agit-il ? Facebook vous a volé… quoi donc ? Quatre vies ont disparu dans un… un quoi ? Quelque chose à propos des radotages ? Trump a dit… quoi ?

Arrêtons-nous aujourd’hui et évaluons l’état des lieux dans ce pays alors que le printemps a chassé l’hiver.

Continuer la lecture de On se pose et on fait le bilan

Réduire la technosphère : Note de lecture


Orlov

Orlov

Par Frank Kaminski – Le 2 janvier 2018 – Source Club Orlov

Quand la personne moyenne pense à la technologie, la première chose qui lui vient à l’esprit n’est pas le chien ou le chat de la famille. On ne peut pas non plus considérer une volée de poulets, un paquet de graines ou un sac de pommes de terre comme des exemples de technologie. Mais le penseur de la technologie, Dmitry Orlov, dans son livre « Réduire la technosphère » soutient que c’est exactement ce qu’ils sont. Dans le contexte d’une ferme rurale, un chien est un système de sécurité à domicile très avancé, les chats et les poulets sont un service de lutte antiparasitaire (ces derniers ciblant respectivement les rongeurs et les insectes) et les pommes de terre et les paquets de semences jouent un rôle indispensable en fournissant les besoins médicinaux dont dépendent les citadins et les usines pharmaceutiques. Ce sont tous des exemples de technologies « naturelles » de celles qui représentent, selon les mots d’Orlov, « les adaptations humaines des choses que la nature a produites chez d’autres espèces en tant que traits d’évolution ».
Continuer la lecture de Réduire la technosphère : Note de lecture

La pauvreté vide les chiffres de sens


Orlov
Orlov

Par Dmitry Orlov – Le 21 décembre 2017 – Source Club Orlov

La pauvreté est un problème majeur dans le monde, mais elle n’est pas répartie uniformément. Certains pays, comme la Chine et la Russie, ont réussi ces dernières décennies à sortir nombre de leurs citoyens de la pauvreté. Par exemple, les revenus réels d’une majorité de Russes ont doublé plus d’une fois depuis le début du siècle, tandis qu’en Chine la croissance explosive des villes et des industries manufacturières a amélioré la bonne fortune de millions d’anciens paysans. Le résultat, facilement observable, est une stabilité politique enviable, un optimisme et une confiance généralisés (voire de la satisfaction) par rapport à la direction générale.

Continuer la lecture de La pauvreté vide les chiffres de sens

La question du mensuel La Décroissance


Par François Roddier – Le 28 septembre 2017 – Source francois-roddier.fr

Résultats de recherche d'images pour « thermodynamique roddier »

Dans son numéro d’octobre le journal La Décroissance pose la question suivante :

« Jadis, inspirés par le rapport Meadows ou les écrits de Bernard
Charbonneau, René Dumont et André Gorz, nous connaissions déjà les principales causes de la dégradation de la vie sur Terre et aurions pu, dès cette époque et à l’échelle internationale, réorienter les politiques publiques vers la soutenabilité. Aujourd’hui, il est trop tard, l’effondrement est imminent. » C’est ce qu’écrit l’ex-ministre Yves Cochet dans une tribune publiée par le quotidien des affairistes Drahi et Ledoux cet été (Libération, 23 août 2017). Mais est-ce si sûr ? Si l’humanité avait connaissance de l’impasse de la croissance, aurait-elle été capable de faire volte-face ? Les idées, les « prises de conscience » suffisent-elles à changer radicalement le cours des choses, à abandonner la course à la puissance pour aller vers la « soutenabilité » ?

Après avoir rappelé ce qu’est le processus de criticalité auto-organisée, je donne ci-dessous ma propre réponse.

Continuer la lecture de La question du mensuel La Décroissance

Attendez juste encore un peu


Par James Howard Kunstler – Le 7 août 2017 – Source kunstler.com

Résultats de recherche d'images pour « knobs cypress swamp »
Souches de cyprès dans un marais

Le problème, bien sûr, est que même après que l’État profond (c’est-à-dire « Le Marais ») aura réussi à éjecter le président Trump, l’Amérique sera laissée à elle-même – à la dérive entre les souches de cyprès, vidée de spiritualité, d’espoir, de crédibilité et le pire de tout, d’une compréhension collective de la réalité, perdue dans le brouillard de l’effondrement.

Voici ce que vous devez savoir sur ce qui se passe et vers où nous nous dirigeons.
Continuer la lecture de Attendez juste encore un peu