La fusion nucléaire sur HBO


Par Dmitry Orlov – Le 11 juin 2019 – Source Club Orlov

Explosion d’hydrogène à Fukushima Daiichi

Il n’y a aucune raison particulière pour laquelle vous devriez en être conscient, mais HBO, en collaboration avec British Sky, a créé une mini-série sur la catastrophe de Tchernobyl. Je ne l’ai pas regardé, mais j’ai lu de multiples analyses et discussions à ce sujet de la part de ceux qui l’ont fait, et qui peuvent aussi prétendre que la catastrophe de Tchernobyl constitue leur domaine d’expertise particulier. En me basant sur leur verdict collectif, je ne la regarderai pas, parce que c’est largement de la merde et que j’ai beaucoup mieux à faire de mon temps et sans doute vous aussi. La mini-série n’est pas intéressante ; ce qui l’est, c’est pourquoi et comment elle a été faite. Forts de cette compréhension, nous saurons ce qu’il faut surveiller.

Continuer la lecture de La fusion nucléaire sur HBO

Les plus gros problèmes résolus dans le monde


Par Dmitry Orlov – Le 4 juin 2019 – Source Club Orlov

Il y a cinq ans, lorsque Angela Merkel – à l’époque leader respecté de la plus grande économie de l’Union européenne – a été interviewée au sujet des plus grands problèmes auxquels le monde était confronté, elle a estimé qu’il s’agissait des trois suivants :

  • Annexion de la Crimée par la Russie
  • Épidémie d’Ebola
  • ISIS en Syrie

Je suis heureux de vous annoncer qu’au cours de la période qui s’est écoulée, les trois problèmes les plus importants auxquels Mme Merkel était confrontée dans le monde ont été résolus et qu’elle peut maintenant prendre sa retraite en paix. Ironiquement, aucun d’entre eux n’a été résolu par elle, son gouvernement, sa nation, l’UE ou l’Occident dans son ensemble.
Continuer la lecture de Les plus gros problèmes résolus dans le monde

Sémantique des partis


Par Dmitry Orlov – Le 30 mai 2019 – Source Club Orlov

OrlovAprès avoir passé un bon moment à m’émerveiller des résultats des récentes élections du Parlement européen, je suis parvenu à une conclusion quant à l’orientation de tout cela. Dans le passé, le mot anglais « party » avait deux significations distinctes :

  1. Un rassemblement social d’invités, généralement autour d’un repas, d’une boisson et d’un divertissement ;
  2. Un groupe politique officiellement constitué, opérant généralement sur une base nationale, qui se présente aux élections et tente de former un gouvernement ou d’y prendre part.

Continuer la lecture de Sémantique des partis

Les limites du pouvoir destructeur américain


Par Dmitry Orlov – Le 29 mai 2019 – Source Club Orlov


La politique étrangère américaine a toujours eu pour but de détruire tout ce qui n’était pas jugé suffisamment américain et de le remplacer par quelque chose de plus acceptable, surtout si cela permettait aux richesses d’affluer aux États-Unis depuis sa périphérie. Des compromis étaient réservés à l’URSS, mais même là, les Américains essayaient constamment de tricher. Pour tous les autres, il n’y avait que la soumission, habituellement déguisée avec tact, sous des abords positifs, une place à la grande table qui offrait de meilleures chances pour la paix, la prospérité et le développement économique et social.

Continuer la lecture de Les limites du pouvoir destructeur américain

Ethnogenèse : La carte et les données


Par Dmitry Orlov – Le 23 mai 2019 – Source Club Orlov

OrlovAvant d’aborder les implications contemporaines très importantes de la théorie de l’ethnogenèse de Gumilëv, j’aimerais présenter, sous forme condensée et sommaire, les données sur lesquelles repose cette théorie. Selon cette théorie, le phénomène biogénétique qui sous-tend toute l’histoire humaine est déclenché deux ou trois fois par millénaire, apparemment de façon aléatoire, et toujours le long d’une bande de quelques centaines de kilomètres de large qui ne couvre qu’un côté de la planète et suit le grand cercle (qui est le plus court chemin entre deux points sur une sphère). Ces bandes sont orientées différemment et se trouvent à l’extérieur du plan du système solaire, ce qui suggère que les rafales de rayonnement mutagène proviennent de l’extérieur du système solaire. Après le bombardement par ce rayonnement d’une population humaine qui se trouve dans la bande étroite, il s’ensuit une période d’incubation de plus d’un siècle au cours de laquelle le gène mutant se répand dans la population ; c’est alors seulement que le spectacle commence.

Continuer la lecture de Ethnogenèse : La carte et les données

Échec et mat pour l’hégémon


Par Dmitry Orlov – Le 21 mai 2019 – Source Club Orlov

OrlovSelon les analyses de beaucoup de commentateurs intelligents et bien informés, une guerre entre les États-Unis et l’Iran pourrait éclater à tout moment. Leur preuve en faveur de ce point de vue consiste en quelques porte-avions américains qui sont censés être en route vers le golfe Persique, que l’Iran a menacé de bloquer en cas d’attaque. Pour ce faire, l’Iran n’aurait pas à faire quoi que ce soit de militaire ; il suffirait que ce pays menace d’attaquer certains pétroliers pour que leur couverture d’assurance soit annulée, les empêchant de charger leur cargaison ou de prendre la mer. Cela bloquerait les livraisons de près des deux tiers de tout le pétrole brut transporté par mer et causerait des dommages économiques vraiment stupéfiants – si stupéfiants que les économies pétrolières des pays importateurs de pétrole (et même de certains des pays exportateurs de pétrole) pourraient ne jamais s’en remettre.

Comment les mutants font l’histoire


Par Dmitry Orlov – Le 16 mai 2019 – Source Club Orlov

OrlovNous avons tous tendance à nous laisser berner par une perspective : se rapprocher d’eux fait paraître les objets qui nous sont plus proches relativement plus grands que ceux qui sont plus éloignés. C’est également vrai de l’histoire : notre vision tend à être obstruée par les événements récents, ce qui nous fait accepter comme l’ordre immuable des modèles de création qui peuvent n’être qu’une aberration temporaire et transitoire.

Les martyrs sont-ils de retour ?


Julian Assange et la chute de l’empire mondial


Par Ugo Bardi – Le 6 mai 2019 – Source CassandraLegacy

Plus le drame mondial actuel se déroule, plus je suis étonné de voir à quel point nous suivons de près le chemin que l’ancien Empire romain a suivi vers son effondrement définitif. Dmitry Orlov, un autre observateur attentif de l’effondrement de la civilisation, semble penser de la même façon. Dans un post sur son blog, il note comment Julian Assange pourrait être le premier martyr de la vérité des temps modernes, il l’appelle « Saint Julien ». Je cite Orlov :

Si tout se passe bien, il sera libéré et redeviendra une personnalité médiatique de grande envergure. Et si tout va mal et que les Américains mettent la main sur lui et le torturent à mort, il mourra en martyr et vivra à jamais dans la mémoire publique.

Continuer la lecture de Les martyrs sont-ils de retour ?

Amérique, tu es virée !


Par Dmitry Orlov – Le 7 mai 2019 – Source Club Orlov


Certaines ironies sont trop précieuses pour passer inaperçues. Les élections présidentielles américaines de 2016 ont accouché de Donald Trump, une star de la télé-réalité dont le célèbre slogan de son émission « The Apprentice » était « Vous êtes viré ! » Concentrez-vous sur ce slogan ; c’est tout ce qui est important dans cette histoire. Certaines personnes subissant des troubles du comportement lié à Trump pourraient ne pas être d’accord. C’est parce qu’elles traînent certains malentendus : que les États-Unis sont une démocratie ; ou qu’il importe de savoir qui est président. Ce n’en est pas une et ce n’est pas le cas. À ce stade, le choix du président importe autant que le choix du chef d’orchestre de la fanfare qui joue à bord d’un navire alors qu’il disparaît sous les vagues.

Continuer la lecture de Amérique, tu es virée !

Réduction électorale ukrainienne


Par Dmitry Orlov – Le 25 avril 2019 – Source Club Orlov

orlov_ukrain
Une élection présidentielle s’est récemment tenue dans ce pays troublé connu sous le nom d’Ukraine. Certains espèrent que, grâce à l’arrivée d’un nouveau président, l’Ukraine pourra enfin se remettre sur pied, prendre au sérieux la lutte contre la corruption et inverser sa tendance à la misère et au crime. D’autres y voient en quelque sorte une optimisation de l’ordre oligarchique existant : au lieu d’avoir un oligarque (Porochenko) comme président, il est moins cher d’avoir un animal de compagnie personnel (Zelensky) comme président, sinon pourquoi un oligarque qui se respecte (Kolomoisky) devrait s’occuper des élections ?

Continuer la lecture de Réduction électorale ukrainienne