Respecter l’autre


Par Dmitry Orlov – Le 9 avril 2019 – Source Club Orlov

https://2.bp.blogspot.com/-xf-mfcCF12E/XKzd2NFGOfI/AAAAAAAAIoA/c_GitFT-0dob7RX0_1Drz0gFoCrG4YbLwCLcBGAs/s1600/Rainbow%2BPlunge.png

Le père d’une de mes vielles amies était à un moment donné un peu comme un guerrier de la Guerre froide : il a fait une chose ou l’autre pour l’establishment de défense américain – lié à un sous-marin nucléaire, si je me souviens bien. Cette activité professionnelle l’a apparemment conduit à développer une forme particulièrement virulente de russophobie ; pas tant une phobie qu’une aversion prononcée pour tout ce qui est russe. Selon mon amie, son père parlait compulsivement de la Russie en des termes trop négatifs. Il éternuait aussi beaucoup (allergies, peut-être), et elle disait qu’il lui était souvent difficile de distinguer ses éternuements de son utilisation du mot «Russie» comme explétif. Mais peut-être qu’elle essayait de faire une distinction d’une équivalence : son père était allergique à la Russie, son allergie l’a beaucoup fait éternuer et lui a aussi fait développer une touche de syndrome de Tourette, ainsi ses éternuements sont sortis en sonnant comme «Russie» !

Continuer la lecture de Respecter l’autre

Introduction à l’ethnosphère de la Terre


Par Dmitry Orlov – Le 4 avril 2019 – Source Club Orlov


La façon dont les humains entretiennent des relations avec le reste du règne animal semble un peu artificielle et tendue. Certains insisteraient pour dire qu’ils ne sont pas des animaux (tout en se comportant comme d’autres animaux de presque toutes les façons possibles). D’autres errent à la recherche de leur esprit animal et adorent la nature (dont ils font à peine partie, étant maintenus en vie par les services d’une technosphère parfaitement contre nature). La façon dont les humains sont en relation les uns avec les autres est aussi un peu tendue.

Continuer la lecture de Introduction à l’ethnosphère de la Terre

Le navire américain rempli d’idiots prend-il l’eau ?


Par Dmitry Orlov – Le 2 avril 2019 – Source Club Orlov


C’est certainement ce que ce pays semble faire, et le rythme s’accélère. Le fait d’avoir passé les trois dernières semaines dans un endroit discret, loin d’Internet, m’a permis d’observer l’augmentation de la montée des eaux dans les cales. Il y avait du wifi à l’aéroport et j’ai téléchargé trois semaines d’articles que j’ai lus pendant le long vol vers la civilisation. Ce que j’ai lu a été un peu choquant, surtout après trois semaines de surf, d’oiseaux de mer, de crabes en ballade et de gens heureux et amicaux qui ne pouvaient pas moins se soucier des États-Unis.

Continuer la lecture de Le navire américain rempli d’idiots prend-il l’eau ?

Pourquoi les capitalistes détestent-ils le socialisme ?


Par Dmitry Orlov – Le 28 février 2019 – Source Club Orlov

Non, je ne vote pas… Pas tant qu’il n’y aura pas quelqu’un qui pourra défendre les droits des propriétaires fonciers masculins aisés !

 

Les capitalistes détestent-ils le socialisme ? Si vous lisez certaines publications capitalistes – qui sont presque toutes des publications privées, plus toutes les publications financées par le gouvernement – à moins que le gouvernement ne soit un gouvernement socialiste, vous en sortez inévitablement en pensant que le socialisme est quelque chose de mauvais. Les raisons invoquées pour expliquer cette situation varient : le socialisme produit des résultats économiques inférieurs ; le socialisme crée des risques moraux ; le socialisme finit par échouer. Rien de tout cela n’est convaincant. Le capitalisme est tout à fait capable de produire des résultats économiques inférieurs aussi et, en regardant autour de la planète, il le fait avec une certaine régularité. Le capitalisme crée un risque moral unique – faire passer l’argent et la propriété avant les gens – qui est plus grand et plus corrosif socialement que tous ceux créés par le socialisme. Et même si les régimes socialistes finissent par s’effondrer, il en va de même pour tous les régimes capitalistes, car rien ne dure éternellement. Ce ne sont évidemment pas les vraies raisons. Quelle est la vraie raison ?

Continuer la lecture de Pourquoi les capitalistes détestent-ils le socialisme ?

Jusqu’où les choses peuvent-elles mal tourner ?


Par Dmitry Orlov – Le 26 février 2019 – Source Club Orlov

OrlovAu cours de mes voyages, je revisite parfois des endroits où j’ai eu des connaissances, et il est toujours tentant d’aller les voir et de leur rendre visite en cours de route, même si je suis certain qu’entre-temps elles ont dégénéré à un point tel qu’elles ne sont plus adaptées comme simple compagnie. Un de mes parents éloignés a toujours insisté sur le fait que « les choses peuvent toujours être pires », et cette idée semble avoir infecté mon esprit comme un parasite du cerveau. Au lieu de l’accepter simplement comme axiomatique, je me consacré à des missions dangereuses juste pour confirmer que pour tout entier négatif n il y a toujours un n-1. Mais alors je ne suis guère le seul : la curiosité morbide est à la fois courante et populaire. Beaucoup de gens aiment apprendre des choses qui sont vraiment mauvaises, et quand elles le sont, ils se demandent : « À quel point le sont-elles vraiment ? »

Continuer la lecture de Jusqu’où les choses peuvent-elles mal tourner ?

Poutine pense maintenant que les élites occidentales sont des pourceaux


Par Dmitry Orlov – Le 21 février 2019 – Source Club Orlov


Un article que j’ai publié il y a près de cinq ans, « Poutine aux élites occidentales : Le temps de jouer est terminé », s’est avéré être la chose la plus populaire que j’ai écrite jusqu’à présent, ayant recueilli plus de 200 000 lectures au cours des années qui ont suivi. J’y écrivais sur le discours de Poutine à la conférence du Valdai Club en 2014. Dans ce discours, il définissait les nouvelles règles selon lesquelles la Russie mène sa politique étrangère : ouvertement, à la vue de tous, en tant que nation souveraine parmi d’autres nations souveraines, affirmant ses intérêts nationaux et exigeant d’être traitée en égale. Une fois de plus, les élites occidentales ne l’ont pas écouté. Au lieu d’une coopération mutuellement bénéfique, elles ont continué à parler un langage fait d’accusations vides de sens et de sanctions contre-productives tout autant qu’inoffensives. Ainsi, dans son discours d’hier à l’Assemblée nationale russe, Poutine a fait preuve d’un dédain et d’un mépris total pour ses « partenaires occidentaux », comme il les appelle habituellement. Cette fois, il les a traité de « pourceaux ».

Continuer la lecture de Poutine pense maintenant que les élites occidentales sont des pourceaux

La mort de la liberté d’expression mène au fascisme


Par Dmitry Orlov – Le 19 février 2019 – Source Club Orlov

La liberté d’expression est une valeur plutôt importante. Si les gens ne se sentent pas libres d’exprimer leurs pensées, alors tout ce qu’ils peuvent faire, c’est répéter sans cesse ce qui a été dit auparavant, créant une chambre d’écho qu’aucune nouvelle compréhension ne pourra jamais pénétrer. Ce qu’ils répètent peut avoir été un tissu de mensonges dès l’origine, ou peut avoir été vrai ou pertinent à un instant T, mais avec le temps, être devenu désuet et aussi bon qu’un mensonge.

Continuer la lecture de La mort de la liberté d’expression mène au fascisme

Pourquoi l’État de Poutine va durer après lui


À propos de ce qui se passe ici au sens large


Par Vladislav Surkov – Le 13 février 2019 – Source Russia Insider via Club Orlov

« Ce n’est seulement qu’en apparence que nous avons le choix. » Apophtegme frappant par sa profondeur et son audace. Exprimé il y a une décennie et demi, il est aujourd’hui tombé dans l’oubli sans être plus jamais cité. Mais selon les lois de la psychologie, l’oubli affecte bien davantage que le souvenir. Et cette expression, s’étant propagée bien au-delà du contexte qui la vit naître, est devenue par conséquent le premier axiome du nouvel État Russe, au fondement de toutes les théories et les  pratiques de la politique réelle.

Continuer la lecture de Pourquoi l’État de Poutine va durer après lui

L’avenir de l’énergie est prometteur, partie 3 : Radiophobie


Par Dmitry Orlov – Le 12 février 2019 – Source Club Orlov

OrlovAu cours des derniers mois, je me suis plongé dans la technologie nucléaire afin de comprendre ses implications pour l’avenir de l’énergie. C’est un sujet important parce que l’avenir de l’énergie est l’avenir de la civilisation : si l’énergie fossile ne peut être remplacée par une autre énergie, il n’y aura plus de civilisation. Le retour à la combustion du bois de chauffage signifiera simplement qu’il n’y aura plus d’arbres non plus. Si vous pensez que les éoliennes et les panneaux solaires sont la solution, non, ils ne peuvent être construits ou entretenus sans combustibles fossiles.

Continuer la lecture de L’avenir de l’énergie est prometteur, partie 3 : Radiophobie

La mort du traité INF


Victoire de la Russie, Waterloo de l’Amérique


Par Dmitry Orlov – Le 5 février 2019 – Source Club Orlov


Le 1er mars 2018, le monde a appris l’existence des nouveaux systèmes d’armes de la Russie, qui seraient fondés sur de nouveaux principes physiques. S’adressant à l’Assemblée fédérale, M. Poutine a expliqué comment ils en sont arrivés là : en 2002, les États-Unis se sont retirés du Traité sur les missiles anti-balistiques. À l’époque, les Russes ont déclaré qu’ils seraient forcés de répondre, et on leur a essentiellement dit « Faites ce que vous voulez ».

Continuer la lecture de La mort du traité INF